LES REMPARTS DE TOURS

Club de hockey-sur-glace de Tours
  • CENTRE MUNICIPAL DES SPORTS
    1 BOULEVARD DE LATTRE DE TASSIGNY
    37000 TOURS
  • Contact

    02 47 61 72 83

Nos Actualités

DIVISION 1
DIVISION 1
Quatre prolongations chez les Remparts

Le coach Frank Spinozzi avait parlé d’une reconduction de la colonne vertébrale de son équipe, et c’est précisément ce dont il est question avec l’annonce d’aujourd’hui : la prolongation de quatre joueurs piliers qui ont signé pour ces deux prochaines saisons.

On commence avec une des figures du club, le n°10, Peter Bourgaut. Pur Tourangeau, il entamera à bientôt 37 ans sa 7e saison consécutive chez les Remparts. Pouvant évoluer à l’aile comme au centre pour le bien du collectif, insatiable travailleur et en particulier défensivement et lors des infériorités, il sera une nouvelle fois un leader sur la glace la saison prochaine. Son expérience n’est plus à démontrer, après son début de carrière en Ligue Magnus (Rouen, Briançon et Strasbourg), puis son retour en Touraine à l’été 2018. Après avoir porté le « C » de capitaine lors de son retour en 2018, cela fait maintenant 4 saisons qu’il porte le « A » d’assistant.

On continue avec le polyvalent Fabien Métais. A 29 ans, il entamera sa 5e saison sous la tunique tourangelle. Après quatre années réussies, Fabien a tenté sa chance en début de saison à Bordeaux, en Ligue Magnus, avant de revenir en Touraine et donner un nouvel élan aux Remparts. Il a comptabilisé 26 points en 26 rencontres disputées en saison régulière (6 buts et 20 assistances). Capable de dépanner en défense si besoin, Fabien est un des patrons du collectif tourangeau.

Elie Raibon, le n°9 des Remparts, continue également l’aventure tourangelle pour une 4e saison. Indissociable de son frère jumeau, Sébastien, qui a également prolongé l’aventure, il continuera donc d’animer l’offensive. Auteur de 17 points cette saison, il a signé sa meilleure performance en terme de buts avec 9 au compteur pour les Remparts. Son expérience de 10 saisons en Division 1 est également précieuse.

On termine avec la prolongation du deuxième « A » assistant, le n°21 Kenny Martin. Il disputera sa troisième saison sous les couleurs des Remparts. De la même génération que les frères Raibon et formé également à Grenoble, Kenny est un joueur important du dispositif tourangeau lors des infériorités numériques et son sens du placement pour faire face aux meilleures lignes des équipes adverses est indéniable.

Ce sont donc 4 joueurs d’expérience qui ont été annoncés aujourd’hui. Des joueurs formant la base solide d’un effectif qui se construit petit à petit pour l’exercice 2024-2025. Le club des Remparts est heureux et fier de continuer l’aventure avec eux.

Restez connectés, la suite du recrutement arrive prochainement.
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Poursuite du changement de cycle

Le club des Remparts tient à remercier David Camy-Sarty, Pablo Maltas, Kevin Altidor, Julien Msumbu et Christophe Tiramani qui ne feront pas partie de l'effectif 2024-2025.

David et Pablo sont des enfants du club, formés à Tours et qui ont connu une progression remarquable. Ce sont des exemples sur ce plan pour les plus jeunes. Nous leur souhaitons de poursuivre avec succès leur trajectoire, et de profiter pleinement de cette nouvelle expérience qui les attend. C'est une opportunité pour eux de se mettre au défi, et d'apprendre. On ne serait pas surprise de les retrouver plus tard sous nos couleurs qu'ils ont toujours portées fièrement.

Kevin Altidor et Julien Msumbu ont connu plusieurs saisons aux Remparts, merci pour leur contribution aux succès de l'équipe. Christophe Tiramani a, de son côté, découvert Tours et son magnifique public cette saison. On espère que tous les trois vont réussir la suite de leur carrière.

La suite de l'effectif 2024-2025 va vous être dévoilée au fil des jours et des semaines, dans la foulée de l'annonce du tandem de gardiens Seb Raibon - JP Fontaine.

 

DIVISION 1
DIVISION 1
Le duo des gardiens pour 2024-2025

Après la première vague de départs annoncée la semaine dernière, place maintenant à la construction de l’effectif 2024-2025. Et cela commence par le duo des gardiens.

Véritable rempart devant sa ligne de but, Sébastien Raibon prolonge l’aventure tourangelle pour deux saisons. Capable d’arrêt spectaculaire pouvant faire lever le public tourangeau, Sébastien a su s’affirmer ces deux dernières saisons comme un des meilleurs gardiens de la Division 1. Auteur de plus de 92% d’arrêts lors des deux derniers exercices, il sera donc une nouvelle fois un atout de taille pour les Remparts version 2024-2025. Il entamera donc sa 4e saison sous les couleurs du club tourangeau.

Pour l’épauler dans cette tâche, c’est Jean-Philippe Fontaine qui fait son retour au club. Formé au club, il revient donc après deux ans hors de la Touraine. Il a joué lors de la saison 2022-2023 en Ligue Magnus avec les Scorpions de Mulhouse. Il a disputé cette saison-là 14 rencontres au plus haut échelon français. Il évoluait cette saison en Division 2 à Clermont-Ferrand. Le club des Remparts souhaite un bon retour au club à Jean-Philippe.

La suite du recrutement est à suivre prochainement.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les premiers départs chez les Remparts

Le coach Frank Spinozzi l’avait annoncé jeudi dernier lors de l’émission live du 4e Tiers spéciale fin de saison : les premiers départs sont annoncés rapidement après les entretiens individuels, et avec efficacité. Nouveau cycle aux Remparts, ce qui implique une refonte substantielle de l’effectif.

On commence donc par les départs actés, au nombre de sept. Celui du capitaine Alexis Birolini n’est pas une surprise, il avait annoncé que cette saison serait sa dernière depuis de nombreuses semaines. Après les deux ovations qui lui ont été faite lors du dernier match de la saison régulière à domicile, puis lors du troisième et dernier match contre Epinal en play-offs, c’est certain que le n°61 des Remparts manquera à tout le monde la saison prochaine. « Biro » aura joué 6 saisons pour les Remparts, de 2014 à 2016 puis de 2020 à 2024. Merci capitaine pour ton dévouement et ta bonne humeur permanente.

Steven Catelin ne sera plus au club la saison prochaine, il va suivre sa compagne Léa Villiot, internationale française, pour son nouveau défi à l’étranger (Suède ou Finlande à priori). Irréprochable dans son rôle de back up depuis son arrivée à l’été 2022, il était également impliqué dans le hockey mineur où son apport a été apprécié.

Plusieurs joueurs étrangers quittent également Tours : les défenseurs Gabriel Belley-Pelletier, Derek Hamelin et Carter Folk, les attaquants Thomas Belgarde et Conor Landrigan. Le club les remercie pour leur passage à Tours et leur souhaite le meilleur pour la suite.
DIVISION 1
DIVISION 1
Rétrospective de la saison 2023-2024

La saison 2023-2024 s’est achevée il y a une semaine pour les Remparts, au stade des ¼ de finale des play-offs, face à Epinal (3 matchs à 0). Il est temps de faire un bilan de cet exercice, débuté au mois d’octobre.

Le lancement de la saison a été chaotique pour les Tourangeaux. Passé l’explication de la disponibilité de la patinoire au 12 septembre, qui laisse donc une pré-saison et des affinités à trouver sur la glace dans des temps limites, les premiers résultats montrent les difficultés rencontrées. Les défaites à domicile s’accumulent avec des revers concédés face à Cholet lors du match d’ouverture le 7 octobre (2-3), puis contre la formation du Mont-Blanc (0-4) et contre Epinal (3-4). La seule victoire acquise dans ce premier mois de compétition l’a été sur la glace de Neuilly-sur-Marne (0-1).

Le mois de novembre est celui d’un autre visage pour les Remparts. Vainqueurs lors de la séance des tirs aux buts à Meudon (3-4), ils s’affirment une semaine plus tard à Chambéry (0-3). Ils enchainent à domicile le 25 novembre, pour décrocher la première victoire à domicile, face à Brest (6-1). Une victoire en forme de soulagement pour les joueurs du tandem Frank Spinozzi – Stéphane Gros qui voulaient tant réussir devant leur public, toujours aussi nombreux malgré les premiers résultats délicats.

Le mois de décembre est compliqué avec deux victoires face aux équipes du bas du classement, tout d’abord à Morzine-Avoriaz (1-4) puis face à Valenciennes pour clôturer l’année 2023 (5-1). Entre ces deux résultats, trois défaites face à des équipes du top 4 ont été concédées contre Nantes (1-2), Strasbourg (1-4) puis à Caen (2-5).

Toujours dans le ventre mou de cette Division 1 plus que jamais homogène, les Remparts réalisent un mois de janvier en dents de scie. Ils viennent à bout de Dunkerque à domicile sur le score de 4-3 dans une ambiance folle. Ils concrétisent quatre jours plus tard contre Meudon (5-2). Malheureusement, dans une série de trois matchs à domicile en une semaine, ils sont défaits par Chambéry dans un match de gardiens (0-1). Le déplacement à Brest résume bien cette situation globale. Après avoir mené sur le score de 0-4 au terme de la première période, les Remparts se font rejoindre dans le deuxième, avant de finalement s’incliner lors de la séance des tirs aux buts (6-7).

Le dernier mois de compétition est de meilleure facture. Ils enchainent les bons résultats, grappillant des points importants, notamment sur la glace de Strasbourg, malgré une défaite 4-3 lors de la prolongation. Ils terminent la saison régulière avec 4 victoires consécutives face à des équipes qui étaient à la lutte avec eux pour l’obtention des derniers billets disponibles pour les play-offs.

C’est donc à la 6e place que les Remparts terminent cette saison régulière 2023-2024. Malgré une saison délicate, ils terminent à la même place que lors de l’exercice précédent. Avec 89 buts marqués les Remparts ont la 9e attaque de la phase régulière, et avec 79 buts encaissés ils possèdent la 4e défense du championnat. Thomas Belgarde et Fabien Métais terminent avec 26 points chacun. Sébastien Raibon, véritable rempart tout au long de la saison, termine quant à lui à la 3e place des gardiens avec 92,38% d’arrêts.

L’opposition face aux Wildcats d’Epinal lors des ¼ de finale a tourné court. Les Spinaliens ont été efficaces en attaque et solides défensivement, s’appuyant sur Bonvalot devant le filet, qui n’a encaissé qu’un seul but en trois rencontres. Au final Epinal a remporté les trois matchs sur les scores de 2-1, 6-0 et 2-0 lors du dernier match sur la glace tourangelle.

C’est donc au stade des ¼ de finale que la saison des Remparts se terminent. Une deuxième saison où les play-offs ont été accrochés. Un résultat loin d’être évident après le début de saison réalisé. Le public tourangeau à lui toujours répondu présent tout au long de la saison. Le club peut être fier de posséder la deuxième affluence moyenne de la Division 1 avec en moyenne plus de 1400 spectateurs présents pour soutenir les Remparts.
FÉMININES
FÉMININES
Les adversaires de nos bleues sont connus !

Avec deux victoires en autant de matchs lors du Tournoi de Barrages ce week-end, les Rafales d’Occitanie sont les dernières qualifiées pour le carré final qui se déroulera ce week-end du vendredi 29 au dimanche 31 mars. Le carré final oppose les trois équipes ayant fini premières de leur poule ainsi que le vainqueur du Tournoi de Barrages. Les quatre finalistes se rencontrent sur trois jours à la patinoire de Viry-Châtillon. Présentation des forces en présence.

Les Remparts de Tours : Opposées à Occitanie, Bordeaux/Anglet et Nantes en saison régulière, les Tourangelles terminent logiquement premières de leur poule avec un bilan de douze victoires en autant de matchs. Meilleure attaque et meilleure défense du championnat, toutes poules confondues, Tours défendra son titre le week-end prochain et tentera de signer un quatrième titre de rang. 

Evry/Viry Hockey 91: Tout comme nos Tourangelles, Evry/Viry se présente au carré final avec un bilan de douze victoires en autant de matchs. Avec une attaque redoutable, elles sont venues à bout matchs après matchs de Cergy-Pontoise, Amiens, Neuilly-sur-Marne et Flandres. Leur production offensive a cumulé 110 buts dont 63 inscrit par le redoutable duo Passard / Parment. Emmanuelle Passard et Léa Parment finissent aux deux premières positions du classement des meilleures pointeuses devant nos deux Tourangelles, Léa Villiot et Manon Roy. Evry/Viry sera donc une des équipes favorites à la victoire finale, à domicile, devant leurs supporters. 

Les Brûleuses de Loups de Grenoble : Dans une poule comprenant Lyon et Marseille, les Grenobloises terminent en tête avec un bilan de huit victoires et quatre défaites dont une aux tirs aux buts face à Marseille. Les Bruleuses de Loups ont dû attendre l’ultime double confrontation face à Lyon fin février pour valider leur billet au carré final. 

Les Rafales d’Occitanie : Après avoir terminé deuxièmes de la poule de Tours, les Rafales se sont qualifiées ce week-end au Tournoi de Barrages à Valence en battant, vendredi, Lyon 3-2 puis hier Cergy-Pontoise 2-0. Elles retrouveront donc les trois qualifiés le week-end prochain à Viry-Chatillon. 

Nos Remparts auront fort à faire pour soulever un quatrième trophée de championnes de France de suite. Réponse ce week-end, sur la glace de Viry-Chatillon.
DIVISION 1
DIVISION 1
Fin de saison pour les Remparts

Après les deux défaites initiales dans les Vosges, les Remparts n’ont plus d’autre choix que de s’imposer ce soir s’ils veulent disputer un match 4 le lendemain. L’effectif est au complet pour l’occasion et le public tourangeau a répondu présent pour pousser son équipe face à l’ogre spinalien.

Les Spinaliens entament fort la rencontre et Fujerik a la première occasion de la rencontre mais Raibon s’interpose (0’23). Les Remparts essayent de répondre mais Bonvalot, après son blanchissage de dimanche soir, est toujours aussi solide devant son but, notamment sur des tentatives de Métais (3’50) et de Camy-Sarty suite à un rebond avec la cage ouverte (6’20). La première pénalité tourangelle est sanctionnée d’un but au bout de 15 secondes. Markovic est oublié plein centre et ne se fait pas prier pour ajuster Raibon (0-1 à 8’41 but pour Epinal du #61 Jaroslav Markovic assisté du #91 Alexandre Lubin à 5 contre 4). Le break est fait sur un nouveau but de Markovic, parti seul sur la droite, il repique plein centre, pas attaqué par la défense tourangelle, et ajuste encore Raibon (0-2 à 13’52 but pour Epinal du #61 Jaroslav Markovic assisté du #3 Florian Sabatier). La domination spinalienne offensivement est criante. Bonvalot est que très peu inquiété. Les tirs tourangeaux sont rarement cadrés. Epinal bascule donc en tête après la première période (0-2).

Les Wildcats ont fait le plus dur dans le premier tiers en marquant deux buts. Les Remparts tentent de réagir dans les premières minutes du deuxième tiers. Mais ni Belgarde (22’18), ni Raibon sur une déviation (35’33) ou encore Altidor avec un tour de cage (39’38) ne parviennent à prendre le dessus sur le gardien adverse. Entre temps Markovic a eu l’occasion d’inscrire son troisième but de la soirée mais sa tentative passe à côté de la cage tourangelle (25’05). Il ne reste que 20 minutes de jeu aux Remparts pour renverser cette rencontre.

Les Spinaliens ne s’affolent pas dans la dernière période et contrôlent leur avance de deux buts. Les Remparts tentent tant bien que mal d’aller vers la cage gardée par Bonvalot. Mais le portier des Wildcats a été une véritable muraille dans cette série en encaissant que 1 but lors des trois rencontres, avec donc deux blanchissages à la clé.

La saison des Remparts s’arrête donc au stade des ¼ de finale en s’inclinant 3-0 contre le champion en titre, les Wildcats d’Epinal. C’est également la fin de la carrière du capitaine Alexis Birolini.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Gagner pour forcer un match 4

Le troisième match des ¼ de finale entre les Remparts et les Wildcats d’Epinal a lieu ce mercredi soir à la patinoire de Tours. Menés 2-0 dans la série, les joueurs de Frank Spinozzi n’ont plus le choix s’ils veulent que l’aventure continue. Une victoire est impérative.

Les Spinaliens ont parfaitement géré les deux premières rencontres en s’imposant 2-1 le samedi soir et 6-0 dimanche. Deux victoires qui les placent idéalement dans cette série puisque la première équipe qui atteint trois victoires se qualifie pour le tour suivant.

La première rencontre a été serrée jusqu’au terme du temps réglementaire, avec une équipe tourangelle qui a bénéficié d’un 6 contre 4 sur la glace dans la dernière minute. Mais le portier adverse a bloqué toutes les tentatives dans le money time pour permettre à son équipe de s’imposer sur le score de 2-1. Dimanche soir c’est un tout autre scénario qui s’est produit. Les Spinaliens dès lors qu’ils ont pris les commandes de la rencontre n’ont rien lâché et ont pris le large au fil de la rencontre, pour gagner sur le score fleuve de 6-0.

Le deuxième match a donc été délicat pour les Tourangeaux. Outre les 6 buts encaissés, la production offensive n’a pas été au rendez-vous et Bonvalot, le gardien spinalien, a finalement été très peu inquiété. C’est donc avec un autre visage que les Remparts devront se présenter ce mercredi soir sur leur glace, devant leur public, pour espérer chahuter les Wildcats. Car cela est possible, comme lors du match 1. Il faudra être également performant sur les supériorités proposées car cela n’a pas été le cas sur les deux premières rencontres.

Les Remparts ont donc 60 minutes pour espérer continuer la série et forcer un match 4 dès jeudi soir, toujours à Tours, en cas de succès. Pour cela ils seront appuyés par leur public qui a forcément répondu présent pour l’occasion en remplissant les tribunes. Il faudra une ambiance digne d’un match de play-offs pour avoir tous les ingrédients qui permettront de continuer cette série face à Epinal. Dans le cas contraire, la saison 2023-2024 sera terminée pour les Tourangeaux.

Rien n’est impossible. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h ce mercredi soir à la patinoire de Tours. La compagnie de ballet sur glace, Jocond'Icing, proposeront une animation entre le premier et le deuxième tiers, après le surfaçage.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Epinal est au-dessus dans le match 2

Après la courte défaite subie la veille (1-2), les Remparts sont de retour sur la glace d’Epinal pour le match 2 de ce ¼ de finale. Pour l’occasion le capitaine tourangeau, Alexis Birolini, est absent suite à une blessure contractée lors du premier match.

Le début de match est plus physique que la veille, les temps morts sont rares, et à ce jeu-là les Spinaliens dominent les débats. Les Remparts ont également une belle occasion devant le but de Bonvalot (8e). Il faut néanmoins attendre après la mi-tiers pour voir l’ouverture du score des locaux par l’intermédiaire de Rapenne (1-0 à 11’58 but pour Epinal du #25 Anthony Rapenne assisté du #61 Jaroslav Markovic et du #31 Florian Sabatier). La seule pénalité de la première période est fatale aux Remparts qui encaissent un deuxième but sur un tir croisé de Lubin (2-0 à 16’35 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #25 Anthony Rapenne et du #61 Jaroslav Markovic à 5 contre 4). Les Wildcats mènent donc 2-0 au terme du premier tiers.

La deuxième période est à sens unique. Les Spinaliens sont en place et prennent le large. C’est tout d’abord Sabatier qui marque le troisième but de son équipe, en étant plein centre et en trouvant la lucarne de Raibon (3-0 à 25’16 but pour Epinal du #3 Florian Sabatier assisté du #25 Anthony Rapenne et du #22 Gasper Cerkovnik). Toujours en pleine domination, Epinal inscrit un quatrième but par Fujerik, toujours plein centre, qui a le temps d’ajuster le gardien (4-0 à 33’11 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik assisté du #91 Alexandre Lubin et du #71 Peter Hrehorcak). Les Remparts changent de gardien avec l’entrée en jeu de Catelin. Le score est aggravé juste avant la fin du tiers, toujours par Fujerik, qui reprend un décalage au deuxième poteau et qui prend de vitesse le gardien tourangeau (5-0 à 38’06 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik assisté du #71 Peter Hrehorcak et du #74 Armand Jayat à 5 contre 4). Le score parle de lui-même avec une équipe d’Epinal au-dessus après deux périodes (5-0).

Le troisième tiers est dominé encore par les locaux. Avec cinq buts d’avance ils se contentent de maitriser le palet. Ils profitent des pénalités tourangelles pour corser la marque, en avantage numérique, sur un tir en reprise de Markovic (6-0 à 54’55 but pour Epinal du #61 Jaroslav Markovic assisté du #3 Florian Sabatier et du #25 Anthony Rapenne à 5 contre 4). Plus rien n’est marqué dans la rencontre, les Spinaliens remportent donc ce match 2 sur le score de 6-0.

Epinal mène donc 2 victoires à 0 après ce premier week-end d’opposition. Les Remparts n’ont plus de joker dans cette série. La victoire sera impérative mercredi soir pour espérer un match 4 le lendemain.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une courte défaite pour commencer la série

Les Remparts débutent ces play-offs avec un premier match à Epinal. Tous les compteurs sont remis à zéro. La première équipe qui remporte trois victoires ira en demi-finale. Pour l’occasion les Tourangeaux sont au complet.

Il faut attendre quelques minutes pour voir la première action dangereuse. Sur le premier jeu de puissance des Spinaliens, Raibon doit s’interposer à plusieurs reprises devant son but (7’). L’ouverture du score intervient deux minutes plus tard, Lubin, devant le slot, reprenant une passe de Hrehorcak (1-0 à 9’12 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin). Dans la foulée Hough bénéficie d’un break, mais sa tentative est stoppée par Bonvalot (11’40). L’égalisation tourangelle a lieu lors d’une pénalité différée, Hough est présent au deuxième poteau pour reprendre le rebond et propulser le palet dans le but adverse (1-1 à 14’34 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #42 Carter Folk et du #72 Conor Landrigan). La défense tourangelle est proche de rompre sur un contre des Wildcats, sur une fin d’infériorité, Fujerik tente à une-deux avec son compère mais la reprise de l’attaquant spinalien rate le coche (17’05). A l’autre bout de la glace Camy-Sarty a également un palet pour mettre son équipe devant au score, mais Bonvalot est solide (17’55). La dernière action chaude de la première période est stoppée par Raibon, entre ses jambières, alors que les joueurs d’Epinal pensaient que le palet avait franchi la ligne (19’37). C’est donc un score de parité de 1-1 après vingt minutes de jeu.

Dans le deuxième tiers Raibon écœure les attaquants adverses à plusieurs reprises. Il fustige tout d’abord Fujerik avec un arrêt de la mitaine (23’33). Puis c’est au tour de Hrehorcak de voir son tir repoussé à bout portant par Raibon (26’45). Enfin c’est de la jambière que le portier tourangeau s’interpose sur un décalage au deuxième poteau (34’08). Bonvalot de l’autre côté de la glace réalise aussi des arrêts. Le jeu est équilibré et aucune équipe n’arrive à prendre l’avantage dans la rencontre. Il faudra attendre le dernier tiers pour voir le match se décanter, ou plus si affinité.

Dans cette dernière période Landrigan a la première grosse occasion, en s’infiltrant plein centre dans la défensive adverse, mais son tir du revers est repoussé par Bonvalot (43’50). Sur l’attaque suivante, Hrehorcak plein centre avance, pas attaqué par la défensive tourangelle, et son tir trouve la lucarne de Raibon (2-1 à 44’58 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #91 Alexandre Lubin et du #20 Tomas Nechala). Les esprits s’échauffent sur la glace, mais pas que. Trois personnes dans les tribunes sont priées de quitter l’enceinte pour propos raciste envers l’équipe des Remparts (49’26). Les Remparts sont proches de l’égalisation lors d’une supériorité, Hough déborde sur la gauche, son tir est repoussé, Martin prend le rebond mais Bonvalot détourne (51’56). Le portier spinalien s’interpose devant Msumbu (55’50) puis devant Altidor qui était décalé sur la gauche par Belgarde (56’54). Raibon quitte la glace (58’20). Cette sortie du portier cumulée à une pénalité contre les Wildcats permet aux Remparts d’évoluer à 6 contre 4 sur la glace pour la dernière minute de jeu. Rien n’y fera, Bonvalot stoppe les dernières tentatives tourangelles.

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 2-1 pour ce premier match de la série face à Epinal, après une rencontre disputée qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Le deuxième match a lieu dès demain 17h55, toujours à Epinal.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Un duel face à Epinal pour entamer les play-offs

Les play-offs commencent ce week-end avec l’opposition entre les Remparts de Tours et les Wildcats d’Epinal. Une série qui s’annonce électrique, offrant un remake de la finale de la saison dernière.

La saison régulière n’a pas été un long fleuve tranquille pour les Tourangeaux. Longtemps dans le doute, puis engagés dans une remontée et à la lutte pour la qualification finale, ils ont finalement arraché la 6e place de la phase régulière, exactement la même que la saison dernière. Lors des dernières rencontres, rien n’a été facile, et c’est en mode « play-offs » que l’équipe a dû s’arracher pour venir à bout de Cholet (3-4) avec un dernier but en contre à 30 secondes de la fin du match, puis lors de la séance des tirs aux buts face à Neuilly-sur-Marne (6-5) puis samedi dernier lors de la prolongation avec la victoire acquise au Mont-Blanc (1-2). Une mise en situation presque idéale pour les hommes de Frank Spinozzi et de Stéphane Gros qui n’ont rien lâché pour acquérir leur précieux sésame. La fin de saison régulière a également vu le retour au jeu de Sébastien Raibon devant le filet, alors que Steven Catelin a fait le job sur les différents matchs auxquels il a participé. Au niveau de l’alignement, aucun absent pour ce premier week-end de compétition, l’effectif tourangeau est au complet pour le double affrontement qui s’en vient dans les Vosges.

Kenny Martin, le n°21 des Remparts, nous livre ses impressions avant cette confrontation face aux Wildcats : « On se souvient très bien de la finale de la saison passée, on a pris une petite fessée 3 matchs à 0 et même si c’est une nouvelle saison, on a à cœur de se venger. On a fini fort la saison, une vraie cohésion ressort de cette équipe. On aura mis du temps à trouver notre rythme mais ça y est on est lancés. Nous avons hâte de commencer ces play-offs. On sait qu’Epinal est un gros adversaire, ils ont quasiment la même équipe que la saison dernière donc ils sont favoris. Ce sont les champions en titre, on connait leurs forces et on sait que ce sera des matchs accrochés et très difficiles mais nous sommes prêts. Chacun sait ce qu’il a à faire et ce groupe est capable d’accomplir quelque chose de formidable. On part à la guerre ! »

Les Spinaliens ont terminé la phase régulière à la 3e place et ont donc l’avantage de la glace face aux Remparts. Après un creux au milieu de la saison qui a coïncidé avec la blessure de leur gardien titulaire, Bonvalot, ils ont redressé la barre pour terminer en trombe avec 7 victoires acquises lors des 7 derniers matchs. Sur ces matchs-là ils se sont notamment imposés aux tirs aux buts face à Nantes et en prolongation contre les Drakkars de Caen. Les attaquants adverses seront encore au rendez-vous et la méfiance sera de mise avec le duo Hrehorcak – Fujerik, véritables fers de lance de l’offensive spinalienne.

Comme lors de la dernière finale et de la saison régulière, les deux patinoires, que ce soit à Epinal ou à Tours, afficheront complet pour cette série de ¼ de finale. Le premier match aura donc lieu dès 18h05 samedi soir à Epinal, suivi de la deuxième rencontre dimanche dès 17h55. Les matchs seront à suivre sur Fanseat, ainsi que sur Vosges TV pour celui de samedi soir (disponible sur les différentes box). Place au jeu entre ces deux équipes, le vainqueur sera désigné au bout de 3 victoires.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
1/4 de finale des play-offs : mode d’emploi

La saison régulière a rendu son verdict ce samedi soir après 26 journées de championnat acharnées, disputées, où chaque équipe aura vendu chèrement son chandail. Comme à l’accoutumée depuis quelques saisons, il a fallu attendre la toute dernière journée pour voir le classement final se dessiner. Maintenant tous les compteurs sont remis à zéro pour le top 8 avec le début des play-offs.

On connait dorénavant les 8 qualifiés pour les play-offs qui désigneront, au terme de trois tours de compétition, le futur champion de France. Place donc dès ce week-end au lancement des ¼ de finale avec les oppositions suivantes :

· Nantes (1er) - Cholet (8e)
· Caen (2e) - Chambéry (7e)
· Epinal (3e) - Tours (6e)
· Dunkerque (4e) - Strasbourg (5e)

Pour passer ce tour et se hisser au suivant, en demi-finale, une équipe devra remporter 3 victoires dans sa série. Le planning de ces ¼ de finale est étalé sur 9 jours comme suit :

· Samedi 16 mars 2024 : chez le mieux classé à l’issue de la phase régulière
· Dimanche 17 mars 2024 : chez le mieux classé à l’issue de la phase régulière
· Mercredi 20 mars 2024 : chez le moins bien classé à l’issue de la phase régulière
· Jeudi 21 mars 2024 : chez le moins bien classé à l’issue de la phase régulière (si nécessaire)
· Dimanche 24 mars 2024 : chez le mieux classé à l’issue de la phase régulière (si nécessaire)

Chaque rencontre devra désigner un vainqueur. Donc s’il y a une égalité au terme du temps réglementaire, une prolongation à 3 contre 3 en mort subite de 10 minutes aura lieu. Si cela ne suffit pas, une séance de tirs au but aura lieu, avec 5 tireurs de chaque côté, puis également en mort subite en cas d’égalité après la série effectuée.

Les Remparts feront donc face au champion en titre, Epinal, lors des ¼ de finale, dans ce qui sera le remake de la finale de la saison dernière. Plus que jamais ils auront besoin de vous pour les soutenir le mercredi 20 mars pour le troisième match de la série, qui se disputera à Tours.
DIVISION 1
DIVISION 1
Un finish en trombe pour les Remparts

Officiellement qualifiés pour les play-offs depuis la veille après la défaite de Meudon lors de la séance des tirs aux buts face à Strasbourg, les Tourangeaux se déplacent dans les Alpes pour cette 26e et dernière journée de la phase régulière, et plus particulièrement à la patinoire de Saint-Gervais pour y affronter les Yétis du Mont-Blanc. Une équipe qui disputera quant à elle la poule de relégation et qui voudra se mettre en confiance avant de débuter celle-ci.

Et c’est à froid que les Remparts sont cueillis à l’entame de match par le meilleur pointeur du Mont-Blanc, Léger, plus prompt à saisir un rebond devant la cage de Raibon (1-0 à 1’00 but pour Mont-Blanc du #24 Eric Léger assisté du #26 Samuel Guer). Derrière les locaux sont en place et les occasions se font rares. Les deux gardiens prennent le dessus sur les attaquants le reste de la première période. Les Yétis basculent en tête après 20 minutes de jeu (1-0).

Le deuxième tiers voit des actions plus franches des deux côtés. La meilleure est à mettre à l’actif du Mont-Blanc avec un break pour un de leur attaquant qui échoue devant Raibon. A l’autre bout de la glace Goy réalise jusque là un match parfait en s’interposant sur chaque palet qui arrive sur son but. Les locaux mènent toujours d’un but à l’issue de la deuxième période (1-0).

Dans ce dernier tiers le chrono défile. On se dirige tout droit vers une défaite pour les Remparts. Mais dans les dernières minutes les pénalités tombent pour le Mont-Blanc. Et c’est à une minute du terme que l’égalisation tourangelle par l’intermédiaire de Bourgaut (1-1 à 58’56 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #64 Fabien Métais). C’est donc vers la prolongation que les deux équipes se dirigent.

Et c’est l’homme en forme du moment, Hough, qui inscrit le but vainqueur dans ce match (1-2 à 62’43 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #61 Alexis Birolini et du #64 Fabien Métais).

Une victoire qui permet aux Remparts de terminer la phase régulière à la 6e place du classement, synonyme d’opposition face aux Wildcats d’Epinal en ¼ de finale des play-offs. Les deux premiers matchs se dérouleront dans les Vosges samedi et dimanche prochain. Le troisième match de la série se jouera à Tours le mercredi 20 mars. Votre équipe aura besoin de vous pour lutter face au champion en titre, pour un remake de la dernière finale.

Crédit photo : Guillaume François
DIVISION 1
DIVISION 1
Engranger de la confiance avant les play-offs

La dernière journée de la phase régulière de Division 1 se joue ce samedi soir. Après plus de cinq mois de compétition et alors que 25 journées ont eu lieu, il reste encore pas mal d’enjeu avec ces derniers matchs à disputer, et cela, à tous les niveaux.

Les Remparts qui étaient mal embarqués après un début de saison difficile ont leur qualification acquise depuis ce vendredi soir et la victoire de Strasbourg à Meudon lors de la séance des tirs aux buts, dans une fin de match qui a dû être rejouée après une erreur d’arbitrage. Un soulagement pour toute une équipe qui aura lutté pour aller acquérir ce précieux sésame pour les play-offs. Les joueurs de Frank Spinozzi et Stéphane Gros se trouveront dans la même position que la saison dernière, à savoir qu’ils ne bénéficieront pas de l’avantage de la glace lors de ces séries éliminatoires. Il reste maintenant à savoir à qui seront opposés les Remparts. Le programme est lui déjà connu avec les deux premiers matchs à l’extérieur les 16 et 17 mars. Le troisième match aura lieu à Tours le mercredi 20 mars. Le 4e match, si nécessaire, se déroulera également en Touraine le lendemain, le jeudi 21 mars. Enfin, en cas de 5e rencontre pour départager les deux équipes, cela se jouera à l’extérieur le dimanche 24 mars.

L’opposition face à l’équipe du Mont-Blanc déterminera donc la place définitive des Tourangeaux afin de connaitre leur adversaire des ¼ de finale des play-offs. Il faut se rappeler qu’à l’aller, lors de la 3e journée, les Yétis étaient venus s’imposer sur la glace tourangelle sur le score sans appel de 0-4. A ce moment-là, les joueurs de Remi Peronnard occupaient la tête du championnat avec trois victoires en autant de matchs disputés. Mais depuis la machine s’est enrayée et la formation alpine est descendue au classement, au point d’occuper la 12e place, synonyme de poule de relégation. Une poule qu’ils ne pourront plus éviter puisqu’ils possèdent quatre points de retard sur Brest (10e).

Mais les places définitives ne sont pas acquises. En haut de tableau, Caen et Nantes se battront pour la place de leader à distance. Chambéry (6e) peut encore doubler Strasbourg (5e) mais reste également sous la double menace de Tours (7e) et Cholet (8e). Meudon et Brest occupent actuellement les places du maintien, mais Neuilly-sur-Marne en jouant à domicile cette ultime journée fera tout pour gagner une place et se sauver. Trois formations (Mont-Blanc, Valenciennes et Morzine-Avoriaz) sont d’ores et déjà sûres de disputer la poule de play-down. Finalement dans le top 8 seulement une équipe ne changera pas de place au terme de cette dernière journée et c’est Dunkerque qui terminera 4e de la phase régulière.

Le coup d’envoi entre le Mont-Blanc et les Remparts sera donné à 19h30 ce samedi soir à la patinoire de Saint-Gervais. Les concurrents directs des Tourangeaux jouant plus tôt dans la soirée, on connaitra donc les adversaires des ¼ de finales sur les coups de 21h30-22h. Quoi qu’il en soit, cette dernière journée de Division 1 s’annonce palpitante à tous les niveaux.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire acquise au bout de la nuit

C’est dans une patinoire pleine que les Remparts reçoivent la formation de Neuilly-sur-Marne pour l’avant dernière journée de championnat. En cas de victoire les Tourangeaux seront quasiment qualifiés pour les play-offs, mais pour cela il y a un match à disputer.

Les Bisons sont les premiers en action dans cette rencontre et sur la deuxième supériorité du match ils ouvrent le score par Rudl seul au deuxième poteau (0-1 à 4’15 but pour Neuilly-sur-Marne du #96 Dominik Rudl assisté du #16 Carson Brière et du #15 Jeremy Fortin à 5 contre 4). Les Remparts deviennent de plus en plus dangereux, et après un tir de Hough repoussé par Rosandic (10’45), c’est Bourgaut qui égalise après avoir récupéré le palet à la ligne bleue, en trouvant la lucarne opposée (1-1 à 11’01 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut). Comme souvent cette saison après un but, il y a du relâchement dans les rangs tourangeaux. Après un gros travail derrière le but de Raibon, le long de la bande, Brière trouve Johnson qui glisse le palet dans le but vide (1-2 à 12’33 but pour Neuilly-sur-Marne du #72 Kyle Johnson assisté du #16 Carson Brière). Derrière Raibon réalise des arrêts pour maintenir son équipe dans le match (15’00 et 16’05). Les Remparts évoluent en supériorité dans les deux dernières minutes de jeu et Birolini prend un tir de la bleue, malheureusement le palet vient heurter le poteau de Rosandic (19’10). Ce sont donc les Bisons qui sont devants au terme de la première période (1-2).

Le deuxième tiers commence mal pour les Remparts, sur une passe en force devant le but de Raibon, Palat détourne le palet dans son but (1-3 à 24’28 but pour Neuilly-sur-Marne du #16 Carson Brière). Les pénalités coûtent cher aux Tourangeaux ce soir et Rudl place un tir chirurgical en reprise qui prend de vitesse Raibon (1-4 à 28’32 but pour Neuilly-sur-Marne du #96 Dominik Rudl assisté du #91 Raphaël Bastille et du #15 Jeremy Fortin à 5 contre 4). A ce moment-là les Remparts sont mal engagés. Et pourtant ils vont se relancer en peu de temps. C’est Métais tout d’abord qui sur un contre rageur feinte Rosandic pour glisser le palet dans le but (2-4 à 29’18 but pour Tours du #64 Fabien Métais). Une minute plus tard Hough feinte son vis-à-vis et place un tir dans le haut du filet (3-4 à 30’24 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #42 Carter Folk). Derrière les Bisons arrivent à refaire le break avec Johnson qui trouve un tir au milieu de la défensive tourangelle (3-5 à 33’09 but pour Neuilly-sur-Marne du #72 Kyle Johnson assisté du #96 Dominik Rudl et du #16 Carson Brière). Mais sur l’engagement les Remparts réduisent de nouveau le score par Landrigan qui place le palet sous la barre (4-5 à 33’19 but pour Tours du #72 Conor Landrigan assisté du #29 Cameron Hough et du #64 Fabien Métais). La fin de tiers est tourangelle mais Rosandic s’interpose devant un tir de Birolini (34’49) puis de Landrigan (37’29). Il reste donc un but à remonter dans la dernière période pour les Remparts.

Le dernier tiers est irrespirable. Le chrono défile et les Remparts patinent après le score. La délivrance intervient à moins de sept minutes du terme de la rencontre. Alors que le but de Neuilly est assiégé, Rosandic se retrouve au sol et Belgarde plein centre lève le palet pour égaliser (5-5 à 53’43 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #4 Julien Msumbu et du #22 Andrea Palat). Dans la dernière minute de jeu les Bisons monopolisent le palet devant le but de Raibon. Les Remparts s’en sortent bien sur ce coup-là et la rencontre va à la prolongation.

La prolongation ne donne rien et c’est lors de la séance de tirs aux buts que la décision va se faire. A ce jeu-là les Remparts s’imposent 3-2 avec deux buts de Cameron Hough et un de Thomas Belgarde.

Les Remparts s’imposent donc et prennent deux points précieux dans la lutte finale pour la qualification. Tout se jouera le week-end prochain avec un déplacement au Mont-Blanc.
FÉMININES
FÉMININES
Pour un quatrième sacre de suite


Avec une dernière victoire en saison régulière samedi face à Bordeaux, notre équipe féminine termine la première phase de la saison à la première place de son groupe avec douze victoires en autant de matchs. 

Dans un championnat sous sa nouvelle forme avec trois poules de zone où elles ont rencontré quatre fois chaque équipe de leur poule, nos féminines cumulent 153 buts inscrits pour seulement 14 encaissés. Déborah Iszraelewicz, assistante capitaine, aborde cette fin de saison régulière et les échéances à venir, des propos recueillis à l'issue du match face à Nantes, le 18 février : “Ça faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu, les derniers matchs remontent à début janvier. C’est un petit peu dommage ce championnat assez découpé avec deux matchs par week-end et des rencontres très espacées. On va faire deux matchs amicaux contre Lyon que l’on a jamais rencontré pour préparer le carré final. On essaye de créer une dynamique de groupe avec des événements du fait que l’on ne se voit pas souvent toutes ensemble.”

Maintenant tournées vers la suite de la saison, les filles de Romain Bournand vont préparer le carré final avec une rencontre amicale face à Lyon. Carré final, dont nous ne connaissons ni le lieu, ni la date de sa tenue. Malgré trois titres nationaux de rang, le coach Romain Bournand et son équipe ne souhaitent pas arriver au carré final avec trops de certitudes et sans préparation : “Il y a encore beaucoup de travail, les derniers matchs nous ont permis de voir ce qu’il y a à travailler et ce qui est à peu près acquis. Les prochaines échéances vont nous permettre de nous préparer davantage et de faire en sorte que l’on arrive prêts au carré.” 

Avec un groupe soudé et plein de talent, notre équipe féminine a toutes les armes entre leurs mains pour signer un quatrième titre de championnes de France. Pour cela, elles auront besoin de votre soutien. Soutien que vous pouvez afficher en remplissant les numéros des maillots de nos joueuses avec vos photos via l’opération YoureFan en cliquant ici : YoureFan.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une qualification à valider

C’est déjà l’heure du dernier match de la saison régulière sur la glace tourangelle. Alors que le début de saison était chaotique, les choses ont évolué positivement pour les Remparts, qui joueront donc une grande partie de leur qualification pour les play-offs ce samedi soir face à Neuilly-sur-Marne.

Qu’il est loin ce début de saison où les joueurs de Frank Spinozzi fleurtaient avec les dernières places du classement, en balbutiant leur hockey, sans être vraiment inquiétants offensivement. Depuis, ils ont remis le bateau à flot en remontant petit à petit et en étant plus réaliste devant le but adverse. A la lutte pour la qualification depuis plusieurs semaines, c’est donc sur une série en forme de 8e de finale que les Remparts se sont mis en condition pour atteindre leur objectif. Et la victoire acquise samedi dernier à Cholet en toute fin de match sur un contre de Hough (3-4) leur permet de se hisser à la 7e place avec 35 points.

Du côté des Bisons, la saison est plus compliquée. Comme les Tourangeaux, des modifications ont été effectuées dans l’effectif pour essayer de relancer la machine. Etant pour le moment dans la zone rouge, synonyme de poule de relégation, pour les équipes comprises entre la 11e et la 14e place, les Bisons voudront continuer à y croire jusqu’au bout en voulant faire un résultat en Touraine avant une ultime journée qui sera, comme la saison passée, une nouvelle fois déterminante pour le classement final.

Ce sera également le dernier match de saison régulière en carrière à domicile pour le capitaine des Remparts Alexis Birolini. Lui qui a annoncé que cette saison 2023-2024 serait la dernière de sa longue carrière de 17 ans. Après avoir commencé à évoluer en Ligue Magnus à Amiens lors de la saison 2007-2008 où il disputa 16 rencontres, Alexis a ensuite continué son parcours à Neuilly-sur-Marne durant quatre saisons. Il a ensuite porté le maillot des Drakkars de Caen durant deux ans, avant de poser ses valises une première fois à l’été 2014 pour devenir l’un des leaders de la défensive tourangelle pendant deux saisons (2014-2016). Lors de ces deux exercices il cumula 40 points (11 buts et 29 assistances) en 49 matchs de saison régulière. Après un passage à Nice en Ligue Magnus (2016-2017), Alexis évolue trois saisons à Cholet (2017-2020). Puis il revient à Tours pour l’exercice 2020-2021 avec le « C » du capitaine sur son maillot, le n°61. Pour que l’aventure continue encore quelques semaines avec des matchs intenses, il faudra aller chercher la qualification pour les play-offs.

Une victoire lors des deux derniers matchs permettrait aux Remparts de se qualifier pour les play-offs. Quelle plus belle occasion que de réaliser cela dès ce samedi soir devant une patinoire pleine acquise aux Remparts. Le coup d’envoi entre Tours et Neuilly-sur-Marne sera donné à 20h ce samedi soir à la patinoire de Tours.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire précieuse

C’est un court déplacement qui attend les Remparts pour cette 24e journée de Division 1. Les Dogs de Cholet se dressent sur la route des Tourangeaux, avec un match important pour les deux formations qui sont à la lutte pour une qualification en play-offs.

Les Remparts sont les plus dangereux dans cette première période avec des tentatives de Métais, puis un face à face de Altidor détourné par le portier, avant un deux contre un mené par le duo Landrigan - Hough, ce dernier prenant un tir une nouvelle fois détourné par Duquenne. Il faut attendre la mi-tiers pour voir les Tourangeaux ouvrirent le score par l’intermédiaire de Hough idéalement servi par Landrigan en retrait, plein centre, en entrée de slot (0-1 à 9’26 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #72 Conor Landrigan et du #27 Gabriel Belley-Pelletier). Juste derrière les Dogs se créent leur occasion la plus franche, obligeant Catelin à se coucher devant sa ligne pour repousser les différents tirs. Ensuite le pressing tourangeau empêche Cholet de développer son jeu offensif. C’est donc avec un score de 0-1 en leur faveur que les Remparts rentrent au vestiaire au terme de ce premier tiers.

Dès l’entame de la deuxième période Hough double le score. Après un gros travail derrière le but adverse de Landrigan puis de Métais en relais, ce dernier sert en retrait Hough pour un but en copie conforme du premier (0-2 à 20’54 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #64 Fabien Métais et du #72 Conor Landrigan). Le break est réalisé sur un troisième but de Msumbu, qui prend un tir instantané sur un engagement offensif remporté par Métais, le palet se loge dans la lucarne droite de Duquenne (0-3 à 28’45 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #64 Fabien Métais). Le coach choletais prend son temps mort pour calmer le jeu et passer un message à ses joueurs. Et apparemment cela porte ses fruits. Orlov bien lancé par Frecon entre les deux défenseurs croise son tir dans le haut du but de Catelin pour la réduction du score (1-3 à 30’05 but pour Cholet du #95 Maxime Orlov assisté du #11 Matthieu Frecon). Plus en jambe depuis leur but, les Dogs mettent la pression sur le but tourangeau et Grinbergs navigue dans la défensive adverse avant de trouver un tir venu de nulle part qui trompe le portier (2-3 à 34’11 but pour Cholet du #9 Ricards Grinbergs assisté du #44 Gatis Sprukts). Les Choletais dominent largement cette deuxième moitié de tiers, et dans les dernières secondes, alors qu’ils évoluent en supériorité, Orlov, une nouvelle fois, vient tromper Catelin pour l’égalisation cette fois-ci (3-3 à 39’41 but pour Cholet du #95 Maxime Orlov à 5 contre 4). Un scénario identique à celui du match à Brest il y a peu de temps, où les Remparts malgré une avance confortable voient leur adversaire revenir à hauteur.

Les Remparts font le dos rond dans cette dernière période avec Catelin qui doit faire face à de nombreuses tentatives adverses. Cholet qui pensait avoir pris l’avantage voit le but logiquement annulé, le portier tourangeau étant à terre plusieurs secondes avant le tir (44’16). Martin a la possibilité plein centre de redonner les devants aux siens, mais Duquenne stoppe le palet. Dans les dernières minutes les locaux poussent pour prendre l’avantage. Catelin stoppe d’abord un palet entre ses bottes (55’25), avant que la transversale repousse le tir du des Dogs (57’30). Et puis, après avoir encaissés durant de nombreuses minutes, les Remparts ont une ultime occasion avec un contre mené par Hough à toute vitesse, et son face à face est gagné contre le portier pour permettre aux Remparts de s’imposer dans la dernière minute de jeu (3-4 à 59’30 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #18 Christophe Tiramani).

Avec cette victoire acquise sur le score de 3-4 à Cholet, les Remparts occupent dorénavant la 7e place avec 35 points à deux journées de la fin de la saison régulière. Samedi prochain place à la dernière réception de la phase régulière avec la venue de Neuilly-sur-Marne, qui avec 30 points, ont encore un mince espoir de se qualifier en cas de parcours favorable. Les tribunes seront une nouvelle fois très bien remplies avec les places assises qui sont d’ores et déjà toutes vendues.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Un défi à relever chez les Dogs

Revenus dans le top 8 après la victoire acquise samedi dernier à Valenciennes, les Remparts se déplacent de nouveau, qui plus est chez les Dogs de Cholet, qui les devancent d’une place au classement.

Les matchs se suivent et aucun n’a le même scénario. Alors que face à Caen ils avaient commencé le match tambours battants mettant à mal les Drakkars, c’est un tout autre début de match qu’ont subi les Tourangeaux à Valenciennes. Ils étaient menés 2-0 au bout de deux minutes de jeu, avant d’encaisse un troisième but et de rejoindre les vestiaires avec trois buts de retard. Puis la machine s’est mise en route permettant aux Remparts de revenir au score dans un premier temps (3-3 à la fin de la deuxième période), avant de prendre les devants et de se mettre à l’abri avec deux réalisations en cage vide (3-6 score final).

Contre Cholet, un tel scénario dès l’entame de la rencontre est à éviter, car devant leur public, les joueurs du coach Pihant ne voudront pas laisser la moindre occasion aux Remparts de repartir avec les trois points de la victoire. C’est donc un combat acharné qui attend les hommes du duo Spinozzi - Gros dans une patinoire qui affichera complet. Les deux équipes sont seulement séparées de deux points. Rappelons qu’au match aller, pour l’ouverture du championnat, les Dogs s’étaient imposés sur le score de 2-3 en Touraine.

Dans les autres oppositions de la soirée qui concernent les candidats au top 8, Meudon accueille Strasbourg et Brest se déplace à Nantes. Derrière, les Bisons de Neuilly-sur-Marne reçoivent Morzine-Avoriaz alors que le Mont-Blanc accueille Valenciennes. Des oppositions qui peuvent permettre aux Bisons et aux Yétis de recoller à la course à la qualification.

Alors qu’il ne reste que trois journées à disputer, le casse-tête pour se hisser en play-offs est de plus en plus présent. Les Remparts, s’ils ne veulent pas tergiverser, n’ont d’autres choix que de s’imposer à Glisséo dans le seul but d’être maitres de leur destin.

Le coup d’envoi de la rencontre entre les Dogs et les Remparts sera donné à 19h30, ce samedi soir, à la patinoire de Cholet. A noter que des supporteurs tourangeaux seront présents sur place pour soutenir les Remparts.

Crédit photo : Guillaume François
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire acquise dans la douleur

C’est à Valenciennes que les Remparts démarrent la dernière ligne droite face à quatre concurrents directs. Un déplacement loin d’être facile tant les Valenciennois ont fait douter des formations sur leur glace.

L’entame de match des Tourangeaux est catastrophique. Les locaux ouvrent le score dès la première minute de jeu par l’intermédiaire de Mathieu (1-0 à 00’47 but pour Valenciennes du #10 Maxime Mathieu assisté du #29 Fyodor Yarovinsky). Le score est doublé à peine une minute plus tard par l’attaquant canadien Jérémy Côté (2-0 à 2’05 but pour Valenciennes du #8 Jérémy Côté). Avec deux buts de retard la tâche s’annonce compliquée pour les Remparts. Et cela ne s’arrange pas avec le deuxième but de la soirée pour Coté qui, plein centre, prend à défaut Catelin (3-0 à 15’13 but pour Valenciennes du #8 Jérémy Côté assisté du #4 Lucas Morel et du #71 Ilya Altybarmakyan). En fin de période Bourgaut est proche de réduire le score mais le portier détourne le tir du tourangeau.

Le deuxième tiers sera tout autre pour les Tourangeaux. Revenus plus en jambe, ils mettent petit à petit la pression sur le but adverse. Et à force d’être dangereux, cela se concrétise avec un but de Palat suite à un tir dans le trafic (3-1 à 29’12 but pour Tours du #22 Andrea Palat assisté du #64 Fabien Métais). Très en vue depuis quelques matchs, le défenseur au format de poche double la mise pour son équipe en reprenant un rebond sur la gauche du but (3-2 à 30’08 but pour Tours du #22 Andrea Palat assisté du #4 Julien Msumbu et du #61 Alexis Birolini). L’égalisation intervient dans la foulée sur une récupération en zone offensive de Tiramani qui sert Altidor sur la droite, qui ne rate pas l’occasion de remettre les deux équipes à égalité (3-3 à 34’21 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #18 Christophe Tiramani et du #21 Kenny Martin). En toute fin de période, évoluant alors en supériorité, les Remparts ont l’occasion pour prendre les devants mais Châteauvieux, le portier valenciennois repoussent les différents assauts pour maintenir le score de parité au moment de rejoindre les vestiaires.

La dernière période ressemble à un jeu d’échec. Les Remparts font front en défense et Catelin fait face à plusieurs tentatives adverses. Chaque remontée de palet de Altybarmakyan est dangereuse. A un peu plus de cinq minutes du terme de la rencontre les Remparts prennent les devants pour la première fois de la rencontre, Landrigan étant à la conclusion (3-4 à 54’34 but pour Tours du #72 Conor Landrigan assisté du #61 Alexis Birolini et du #19 Thomas Belgarde). Le score est aggravé en cage vide par Hough alors que les Remparts évoluaient en supériorité (3-5 à 58’41 but pour Tours du #29 Cameron Hough en cage vide). Le coach valenciennois continue sans gardien pour tenter le tout pour le tout. Folk récupère le palet le long de la bande et sert Msumbu qui tire de son camp pour donner une victoire définitive aux Remparts dans ce match (3-6 à 58’54 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #42 Carter Folk en cage vide).

La victoire acquise ce soir avec les trois points qui vont avec est de bon augure dans cette dernière ligne droite. Avec 32 points, les Remparts reviennent à hauteur de Meudon qui a gagné à Nantes lors de la séance des tirs aux buts. Le prochain match aura lieu samedi prochain à Cholet, dans un match qui s’annonce déjà électrique.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Un seul objectif : Ramener les trois points

La lutte pour l’accession au top 8 est toujours de mise ce week-end pour les Remparts. Après la défaite subie contre Caen mercredi soir (2-4), les Tourangeaux n’ont plus d’autre choix que de glaner des points à l’extérieur. Avec 4 matchs à disputer dont 3 sur la route, c’est un quasi sans-faute qu’il faudra pour atteindre l’objectif.

A la même période la saison dernière, les Remparts occupaient la 7e place avec 35 points, soit 4 longueurs d’avance sur les premiers non qualifiés pour les play-offs. Cette année, avec 29 points au compteur, ce sont eux qui courent après le top 8. Une place de chasseur qui doit permettre aux Remparts d’aller chercher les points dont ils ont besoin. Lors des dernières rencontres, l’efficacité offensive a été retrouvée et des buts ont été inscrits lors des supériorités numériques. Mais l’équilibre recherché entre l’attaque et la défense n’est pas évident à calibrer. Et donc à ce jeu-là les erreurs défensives se paient cash, comme lors du troisième but concédé face aux Drakkars, intervenant seulement une minute après l’égalisation du 2-2.

Dans le même temps, la rencontre opposant Cholet à Brest sera elle aussi déterminante dans la course à la qualification. Les confrontations directes entre des prétendants aux play-offs seront au programme des Remparts jusqu’au terme de la phase régulière tandis que leurs adversaires ont encore des équipes du top 5 à affronter. Un calendrier qui parait donc à la portée des joueurs du duo Spinozzi - Gros. Pour cela il faudra s’appuyer sur le premier tiers réalisé contre les Drakkars, où l’intensité physique imposée a fait déjouer les Caennais. La baisse de régime lors de la suite de la rencontre a permis aux leaders de pouvoir plus facilement développer leur jeu.

Les adversaires des Remparts ce samedi soir, Valenciennes, sont quasiment condamnés à jouer la poule de maintien, en fin de saison. Actuellement à la 13e place, ils avaient posé des problèmes aux Tourangeaux lors du match aller, menant 1-0 à la mi-match avant que les locaux n’accélèrent dans la dernière période pour finalement s’incliner sur le score de 5-1. Un match où les Tourangeaux ont longtemps buté sur le portier adverse, manquant de réussite ou d’efficacité avant que cela ne tourne du bon côté dans le troisième tiers. C’est donc cette réussite devant le but cumulée à l’intensité du premier tiers face aux Drakkars qu’il faudra combiner en cette fin de saison pour les Remparts.

Le coup d’envoi de la rencontre entre Valenciennes et Tours sera donné samedi soir à 18h40.

Crédit photo : Guillaume François
DIVISION 1
DIVISION 1
Une défaite au goût amer

C’est face au leader caennais que les Remparts sont opposés ce soir. Un match de haute intensité s’annonce et dans lequel il faudra aller chercher des points à l’issue de celui-ci. Pour cela les Tourangeaux peuvent compter sur leur public, qui une nouvelle fois est venu en nombre els soutenir.

Une rencontre face à Caen n’est jamais de tout repos, et c’est à un match engagé que le public assiste. Toutes les charges en fin d’action sont appuyées, les plexis tremblent et les portiers ont du travail. Catelin devant le but tourangeau fait le job en détournant des tirs de Pascal (5’05) et de Bicha (6’47) notamment. Les Remparts ne sont pas en reste avec Belgarde qui voit ses tentatives repoussées par Quemener (6’17 et 8’10), ainsi que Hough au second poteau qui reçoit la passe de Raibon mais le portier a une nouvelle fois le dernier mot (7’28). C’est sur un engagement en zone offensive que l’ouverture du score se produit. Belgarde met en retrait pour Msumbu qui reprend de volée, le palet trouve le chemin des filets (1-0 à 8’11 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #19 Thomas Belgarde). Métais est tout proche de doubler la mise pour les Tourangeaux en interceptant le palet en zone défensive et en prenant de vitesse les défenseurs caennais. Malheureusement son tir passe à côté du but adverse (10’59). Sur les interventions de Catelin les Caennais sont trop pressants après que le palet soit gelé par le portier et les esprits s’échauffent entre Tartari et Beckstead (17’58). Au terme du premier tiers les Remparts mènent 1-0. Sans doute les vingt minutes les plus engagées sur la glace tourangelle cette saison.

L’intensité a nettement baissé dans cette deuxième période. Du coup les Drakkars en profitent tout d’abord pour égaliser par Bussat idéalement servi au deuxième poteau par Chamberland suite à une perte de palet de Tiramani (1-1 à 24’03 but pour Caen du #74 Matéo Bussat assisté du #14 Félix Chamberland). Puis en supériorité suite au retour au vestiaire de Tiramani c’est Beckstead qui trompe Catelin, du patin, mais accordé par l’arbitre (1-2 à 29’51 but pour Caen du #51 Marc Beckstead assisté du #71 Kevin Tassery à 5 contre 4). Derrière les Remparts n’arrivent pas à remettre de l’intensité et au terme du deuxième tiers Caen bascule devant (1-2).

Les Remparts n’arrivent pas à remettre le rythme imposé lors de la première période. Du coup le chrono défile et les Drakkars en profitent. Il faut attendre une supériorité pour voir Altidor égaliser sur une déviation suite à un tir de Msumbu (2-2 à 52’36 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #4 Julien Msumbu à 5 contre 4). Mais comme souvent cette saison il y a un relachement derrière et de suite Beckstead redonne l’avantage aux siens sur un service de son frère. Plein centre il ajuste Catelin (2-3 à 53’45 but pour Caen du #51 Marc Beckstead assisté du #88 Cole Beckstead et du #21 Quentin Berthon). Malgré des tentatives pour revenir, les Remparts encaissent un dernier but en cage vide par l’intermédiaire de Bicha (2-4 à 59’37 but pour Caen du #14 Mikulas Bicha assisté du #14 Félix Chamberland en cage vide).

Les Tourangeaux s’inclinent donc 2-4 face à Caen. Cela n’est pas une bonne opération au classement avec la victoire de Cholet la veille et celle de Brest à Meudon après prolongation. C’est donc à la 10e place que les Remparts sont ce soir, à deux points de Cholet qui occupe la 8e place (31 points). Les quatre derniers matchs vont être déterminant, et il y aura trois déplacements sur cette série.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Prendre des points face au leader

L’ étau se resserre en cette fin de championnat, et le point ramené samedi soir de Strasbourg est important dans la lutte que mènent les Remparts pour se hisser en play-offs. Ce mercredi soir, ce n’est ni plus ni moins que le leader, Caen, qui se présente à la patinoire de Tours, dès 20h.

A cinq journées du terme de la phase régulière, la course à la qualification pour le top 8 est de plus en plus serrée. Alors que Chambéry a pris un petit matelas d’avance (6 points) en occupant la 6e place du classement par rapport au premier non qualifié, derrière la lutte pour à priori les deux derniers accessits n’a jamais été aussi accrochée. En effet, Tours (7e), Meudon (8e) et Brest (9e) comptent tous les trois 29 points, tandis que Cholet (10e) suit à un point derrière (28 points). Meudon recevant Brest mardi soir, des points seront forcement distribués dans cette rencontre.

Et contre les Drakkars, leaders incontestés cette saison, rien ne sera facile. Les Caennais qui ont mis du temps à lancer leur saison ont depuis rectifié le tir et sont intouchables depuis un bout de temps. Depuis le 31 octobre ils ont cumulé 16 victoires sur les 17 derniers matchs joués, ne concédant qu’une défaite sur le score de 4-3 sur la glace de Chambéry. Une série qui leur permet d’avoir 48 points au classement, soit six unités d’avance sur leur dauphin, Nantes. Trouver des failles à cette équipe n’est pas chose aisée puisqu’ils ont la meilleure attaque de la D1 avec 97 buts marqués, et la deuxième défense avec 49 buts encaissés.

Et pourtant il faudra trouver la faille du côté des Remparts pour continuer à croire à la qualification. L’opposition face aux Caennais est la dernière face à un concurrent du haut du classement, puisqu’ensuite les joueurs de Frank Spinozzi affronteront quatre équipes placées actuellement derrière eux au classement (Cholet, Valenciennes, Neuilly-sur-Marne et Mont-Blanc). Ils devront également faire preuve de caractère comme samedi dernier où ils sont allés chercher un point en poussant Strasbourg à la prolongation alors qu’ils étaient menés 3-1 dans cette rencontre, en revenant donc de deux buts de l’arrière.

Du côté de l’effectif, après les absences de Conor Landrigan contre Morzine-Avoriaz puis de Kevin Altidor à Strasbourg, l’attaque tourangelle devra se passer de Pablo Maltas, blessé. Sébastien Raibon sera une nouvelle fois indisponible pour cette rencontre.

Les derniers billets pour la rencontre sont en vente en cliquant ici. Le coup d’envoi sera donné à 20h ce mercredi soir à la patinoire de Tours. Vous pourrez également vous procurer les posters de l’équipe à la boutique du club, présente dans le hall de la patinoire. Une séance de dédicaces aura lieu à l’issue du match dans le hall d’entrée avec la totalité de l’effectif des Remparts. Venez nombreux soutenir vos Remparts, plus que jamais ils ont besoin de votre soutien dans cette dernière ligne droite.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Un point important ramené d’Alsace

C’est un match à l’Iceberg de Strasbourg qui attendait les Remparts ce samedi en début de soirée. En cas de résultat positif il passerait dans le top 8 car les Brestois ont perdu la veille face à Epinal (2-4).

Le début de match est tonique avec des réalisations dans les premières minutes. Les locaux ouvrent le score par Trudeau dès la première supériorité (1-0 à 2’43 but pour Strasbourg du #58 Sébastien Trudeau assisté du #7 Cody Martin Van Lierop et du #27 Drayson Pears à 5 contre 4) avant que Raibon ne remettent les deux équipes à égalité à peine trente secondes plus tard (1-1 à 3’15 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #10 Peter Bourgaut et du #72 Conor Landrigan). Le premier tiers se termine sur ce score de parité (1-1).

Les Strasbourgeois accélèrent dans le tiers médian en reprenant tout d’abord les devants sur une réalisation de Giorgi (2-1 à 23’17 but pour Strasbourg du #12 Thomas Giorgi assisté du #55 Flavien Fondadouze et du #7 Cody Martin Van Lierop) avant de creuser l’écart sur le deuxième but de la soirée de Trudeau, une nouvelle fois en avantage numérique (3-1 à 35’25 but pour Strasbourg du #58 Sébastien Trudeau assisté du #27 Drayson Pears et du #93 Ville Vepsalainen à 5 contre 4). En quête de points en cette fin de saison, les Remparts ne lâchent rien et reviennent à un but sur un but de Hough (3-2 à 38’21 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #21 Kenny Martin et du #19 Thomas Belgarde). Tout est à faire avec une période à jouer (3-2).

Sur une glace où il n’est jamais facile de ramener des points, les Tourangeaux vont y croire jusqu’au bout dans cette dernière période et vont égaliser dans les toutes dernières minutes de jeu par l’intermédiaire de Tartari (3-3 à 56’20 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #61 Alexis Birolini et du #22 Andrea Palat). Un but synonyme de prolongation pour les deux équipes.

Une prolongation qui voit les Strasbourgeois s’imposer avec un but de Olive à quelques secondes d’une possible séance de tirs aux buts (4-3 à 64’38 but pour Strasbourg du #28 Louis Olive assisté du #27 Drayson Pears et du #20 Christoffer Gozzi).

Les Remparts ramènent donc 1 point de leur déplacement en Alsace. Un point précieux dans ce sprint final. Le prochain match à domicile arrive très vite avec la réception des Drakkars de Caen mercredi soir à 20h. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Venez nombreux soutenir votre équipe face aux actuels leaders du championnat.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Le sprint final est lancé

Les Remparts, après leur éclatante victoire le week-end dernier face à la lanterne rouge Morzine-Avoriaz (11-4), se déplacent en Alsace samedi soir et plus précisément à Strasbourg.

Les Alsaciens occupent la 3e place du classement avec 37 points et sont à la lutte en cette fin de saison pour s’octroyer une place entre la 2e et la 5e, puisque Nantes compte 39 points (2e) et Dunkerque a 36 points (5e). Mais les joueurs du coach Bourdages n’ont gagné qu’un de leurs cinq derniers matchs. Ils ont notamment chuté à domicile lors des deux dernières réceptions avec des défaites concédées face à Valenciennes (1-2) puis contre Cholet (1-6). Une série pas forcément idéale avant d’entamer le sprint final en vue des play-offs. Au match aller les Strasbourgeois s’étaient imposés 4-1 sur la glace tourangelle en ouvrant le score à peine une minute après le coup d’envoi, puis en menant 3-0 après dix minutes de jeu. Il faudra donc se méfier d’un réveil des jaunes et noirs et ce dès l’entame du match. La défense tourangelle devra se méfier du duo composé du Canadien Sébastien Trudeau (24 points) et du Suédois Christoffer Gozzi (23 points).

Les Tourangeaux sont quant à eux dans une lutte qui est lancée depuis plusieurs semaines déjà, et dont la fin n’aura lieu qu’au terme de la dernière journée de la phase régulière. Comme la saison passée, les dernières places octroyées pour les séries se jouent au point près. Entre Chambéry qui occupé la 6e place avec 32 points et Cholet qui est 10e avec 27 points, il n’y a donc que 5 points d’écart pour les cinq formations en ballotage actuellement. Avec six journées à jouer, il est donc primordial de basculer du bon côté de la zone le plus rapidement possible. Dans ce sprint final, les deux premiers adversaires qui sont proposés aux Remparts sont donc Strasbourg ce samedi à 18h, puis la réception du leader Caen mercredi 14 février à 20h (les billets sont en vente en cliquant ici). La fin du championnat se jouera contre quatre adversaires directs mais surtout qui se trouvent moins bien classés que les Tourangeaux à l’heure actuelle avec des déplacements à Valenciennes (13e), à Cholet (10e) et pour terminer à Mont-Blanc (12e), avec entre-temps la venue de Neuilly-sur-Marne le 2 mars à Tours pour la dernière rencontre à domicile de la phase régulière.

Du côté de l’effectif, le seul absent sera le gardien Sébastien Raibon. Suite à sa blessure survenue à Brest, il loupera un deuxième match consécutif. L’alignement sera donc au complet en ce qui concerne les lignes offensives et défensives, avec le retour de Conor Landrigan en attaque.

Les Remparts ont donc toutes les cartes en main pour aller chercher leur qualification en play-offs. Cela commence ce samedi soir, à 18h, sur la glace de Strasbourg.

Crédit photo : Yoann Pierre Photographie
DIVISION 1
DIVISION 1
La nuit des titans

Après la défaite concédée à Brest, la victoire est impérative ce soir contre Morzine-Avoriaz. L’alignement est au complet en ce qui concerne les lignes d’attaque et de défense. Seul absent et de taille, le gardien Sébastien Raibon, qui s’est blessé le week-end dernier. Une nouvelle fois les tribunes sont pleines pour soutenir les Remparts.

L’entame de jeu des Remparts est idéale avec un premier but qui intervient rapidement à la toute fin d’un jeu de puissance. Raibon est le premier buteur de la soirée (1-0 à 3’32 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #61 Alexis Birolini). Le break intervient quelques secondes plus tard avec un tir en angle mort de Métais qui loge le palet sous la barre transversale (2-0 à 4’18 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #21 Kenny Martin et du #27 Gabriel Belley-Pelletier). Les Morzinois réagissent en réduisant le score sur une déviation devant le but de Catelin, qui ne peut que constater le résultat (2-1 à 5’52 but pour Morzine-Avoriaz du #88 Matthew Myers assisté du #24 Germain Premat et du #29 Tyler Adams). Un répit de courte durée pour les Pingouins qui voient les Tourangeaux déferlaient sur leur but. En supériorité Tartari tir dans le trafic et trouve la lucarne gauche du portier (3-1 à 7’23 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #61 Alexis Birolini et du #29 Cameron Hough à 5 contre 4). Une réussite offensive qui se confirme avec une nouvelle réalisation de Bourgaut qui est plus prompt à prendre le rebond (4-1 à 9’21 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #61 Alexis Birolini et du #29 Cameron Hough). Une minute plus tard Martin est proche de corser l’addition sur un contre à 3 contre 1 mais le palet heurte le poteau avant d’être stopper par le portier (10’34). De l’autre côté de la glace Catelin fait le job en détournant un palet du casque (13’38). Un premier tiers maitrisé par les Tourangeaux avec ce score de 4-1 en leur faveur.

Les Morzinois sont plus tranchants dans cette deuxième période et marquent à deux reprises par Myers, en déviation, à chaque fois en supériorité numérique (4-2 à 25’34 but pour Morzine-Avoriaz du #88 Matthew Myers assisté du #16 Jeoffrey Couvat et du #89 Tomas Marcinek à 5 contre 4 et 4-3 à 27’14 but pour Morzine-Avoriaz du #88 Matthew Myers assisté du #7 Timur Rasulov et du #29 Tyler Adams à 5 contre 4). Un temps dans le doute, les Remparts repartent de l’avant et Maltas redonne de l’air à son équipe en ajustant le portier, suite à une passe de Folk qui lui a ouvert le chemin du but (5-3 à 30’46 but pour Tours du #15 Pablo Maltas assisté du #42 Carter Folk et du #19 Thomas Belgarde). Tiramani y va de son but également avec un tir où il profite du trafic devant le gardien, masqué, qui ne peut que constater la conclusion (6-3 à 32’40 but pour Tours du #18 Christophe Tiramani assisté du #61 Alexis Birolini et du #64 Fabien Métais). Sur une remontée de palet, Bourgaut est bloqué sur la droite de la glace mais voit Maltas à l’opposé, seul, et lui sert un caviar que le jeune tourangeau transforme aussitôt pour son deuxième but de la soirée (7-3 à 37’54 but pour Tours du #15 Pablo Maltas assisté du #10 Peter Bourgaut).

Le festival offensif se poursuit dans le dernier tiers. Après une grosse séquence offensive où les Morzinois n’arrivent pas à se dégager, Raibon est le plus rapide pour prendre le rebond et conclure dans un but vide (8-3 à 47’32 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #64 Fabien Métais et du #93 Kevin Altidor). C’est ensuite Hough qui d’un tir en pleine lucarne trouve la faille, bien décalé par Birolini (9-3 à 52’21 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #61 Alexis Birolini et du #19 Thomas Belgarde à 4 contre 3). La minute suivante Martin après un gros travail offensif est récompensé suite à un tir en se retournant, Bouvet freine le palet de la mitaine mais ne peut l’empêcher de passer la ligne (10-3 à 53’22 but pour Tours du #21 Kenny Martin). L’offensive tourangelle est en feu et le buteur suivant est Altidor présent au rebond (11-3 à 54’23 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #64 Fabien Métais). Le dernier but de la soirée est pour les Morzinois avec Marcinek qui part en break et trouve la lucarne de Catelin (11-4 à 59’24 but pour Morzine-Avoriaz du #89 Tomas Marcinek).

Les Remparts s’imposent donc sur ce score fleuve de 11-4, un festival offensif qui leur rapporte 3 points importants pour la fin du championnat. Le public présent a bénéficié du spectacle. Un public toujours aussi présent qui a une nouvelle fois répondu présent en nombre pour soutenir les Remparts.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Gagner à tout prix

Défaits lors de la séance des tirs aux buts samedi dernier à Brest, les Remparts, malgré une avance de 4 buts dans cette rencontre, n’ont donc ramené qu’un point au final. Une opération loin d’être optimale. Pour se relancer, ils accueillent ce samedi soir la lanterne rouge du classement, la formation de Morzine-Avoriaz.

Et les Morzinois ne sont pas au mieux. Alors qu’ils sont décrochés au classement avec la dernière place et seulement 9 points au compteur après 19 journées, ils ont cinq longueurs de retard sur Valenciennes (13e). La série en cours ferait peur à n’importe quel entraineur, puisque les Pingouins restent sur 13 défaites consécutives et la dernière victoire remonte au 4 novembre dernier lors d’un déplacement à Chambéry (3-2). Avec ce bilan, on retrouve donc les statistiques collectives sur les mêmes bases avant l’avant dernière attaque (52 buts marqués) et la pire défense du championnat avec 102 buts encaissés. Les unités spéciales ne sont pas à la fête non plus avec le dernier powerplay de la ligue (10,94%) et la dernière place en ce qui concerne les infériorités avec seulement 56% des pénalités tuées. Leur meilleur pointeur, Blake Luscombe, est blessé jusqu’à la fin de la saison, et le défenseur Mark Shroyer est également absent depuis la mi-décembre. La tâche du coach Anthony Mortas sera donc ardue pour redresser la barre en cette fin de saison. Mais attention à ne pas sous-estimer cette équipe de la part des Remparts.

Les Tourangeaux devront donc développer un jeu solide. Alors qu’ils étaient en difficulté lors des supériorités numériques ces dernières semaines, ils ont marqué trois buts dans cette situation à Brest le week-end dernier. Après ces trois buts, le score était de 4-0 en faveur des Remparts. Dans le tiers médian les Albatros ont eu la même adresse dans ce domaine, et c’est donc le jeu en infériorité qui a pioché. Le point noir dans cette rencontre est la blessure du portier Sébastien Raibon dont la durée de l’absence n’est pas encore connue. Steven Catelin sera donc devant le filet pour la réception des Pingouins, et nul doute qu’il se montrera à la hauteur, comme il le fait lors de chaque présence sur la glace. Son remplaçant sera le jeune Thomas Aliphat Dufour. Le reste de l’alignement est au complet avec quatre lignes offensives et trois paires défensives. Pour mettre à mal l’équipe morzinoise, les Tourangeaux devront évoluer comme un rouleau compresseur avec la présence des quatre lignes offensives.

Il reste que très peu de places pour le match. Vous pouvez les acheter en cliquant ici. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00. Les portes de la patinoire ouvriront à 19h00. Les billetteries des prochains matchs contre Caen, le mercredi 14 février (places disponibles en cliquant ici), ainsi que contre Neuilly-sur Marne qui sera le dernier match à domicile des Remparts lors de la saison régulière (places disponibles en cliquant ici) sont ouvertes. L’engouement autour des Remparts ne s’est pas démenti au cours de la saison, alors ne tardez pas pour assister aux rencontres.
DIVISION 1
DIVISION 1
Rester focus pour ramener les points de la victoire

Après une séquence de trois matchs en une semaine en Touraine, les Remparts retrouvent le championnat ce week-end avec un déplacement à Brest qui occupe actuellement la 8e et dernière place qualificative pour les playoffs.

Sur les trois rencontres disputées à domicile, les Tourangeaux en ont remporté deux et ont donc cumulé 6 points. Cela aurait pu être une bonne opération dans la plupart des cas, mais avec les différents résultats de leurs adversaires directs sur cette période, le résultat escompté n’est pas au rendez-vous. En effet, les Remparts sont classés à la 10e place après 18 journées. Ils comptent 24 points soit une unité de retard sur les Brestois. Le faux pas est donc interdit ce samedi soir en Bretagne. La solidité défensive des derniers matchs devra être au même niveau, mais l’efficacité offensive, problème récurrent cette saison, devra être au rendez-vous. Samedi dernier les avantages numériques n’ont pas été exploité malgré deux doubles supériorité dans le troisième tiers, avec même un passage à 6 contre 3 dans les dernières secondes non exploité. L’alignement sera au complet pour cette rencontre. Seul Pablo Maltas est laissé à disposition d’Angers 2, et c’est Marius Moreau qui viendra compléter le 4e trio offensif.

Les Brestois sont donc à la 8e place après leurs deux dernières victoires. En effet, les Albatros sont venus à bout des deux derniers du classement, Morzine-Avoriaz (4-3) puis Valenciennes (3-2). Deux succès acquis dans la douleur mais ô combien précieux dans cette lutte infernale entre les 7 formations qui visent les trois dernières places qualificatives. L’attaquant Joé Dube est le 4e pointeur du championnat avec 25 points (17 buts et 14 assistances), tandis que le deuxième pointeur brestois est le Russe Alexei Mikhnov, défenseur, avec 21 points (10 buts et 11 assistances). Il faudra donc se méfier de l’euphorie des Brestois qui se retrouvent dans la même position que les Remparts une semaine plus tôt, à savoir réaliser une série de trois victoires.

Le coup d’envoi entre les deux équipes sera donné ce samedi soir à 20h00 au Rïnkla Stadium, l’antre brestoise.

Crédit photo : Charlotte Rossignol
DIVISION 1
DIVISION 1
Une défaite frustrante

Dernier match de la semaine à domicile pour les Remparts avec la réception de Chambéry. Les deux équipes se suivent au classement et cette rencontre déterminera donc laquelle des deux sera dans le top 8 au terme de celle-ci. L’effectif est quasi au complet, manque à l’appel le capitaine Alexis Birolini absent pour un heureux événement et Pablo Maltas qui joue avec la D2 d’Angers. Enzo Carry et Mattéo Mahieu viennent en renfort en tant que licence bleue.

La formation de Chambéry met un rythme d’enfer dès l’entame de la rencontre et on comprend mieux pourquoi le leader Caen s’est incliné chez eux mercredi soir. Raibon est solide devant son but, comme d’habitude pourrait-on dire, et il fait face à des tirs de Reboh (1’01), un break de Daneau (10’25), doit réaliser un double arrêt (16’30). Le festival offensif des Eléphants continuent avec De Smitt qui s’infiltre dans la défensive et oblige Raibon à se détendre (18’33), avant que le portier tourangeau ne réalise déjà sans doute l’arrêt du match avec un grand écart sur sa ligne pour repousser le palet (18’55). Finalement l’ouverture du score arrive à trois secondes de la fin de la période. Mc Kinney décoche un tir foudroyant qui va se loger dans la lucarne droite de Raibon (0-1 à 19’57 but pour Chambéry du #91 Hnery Mc Kinney assisté du #19 Bradley Belisle et du #6 Samuel Regis). Un score logique à la fin de la première période.

Les Tourangeaux sont plus percutants offensivement dans cette deuxième période. Métais voit son tir passé à côté du but (24’58), Altidor également (27’14). Hough y va aussi de sa tentative mais Muise détourne à bout portant (27’40). L’égalisation est toute proche pour les Remparts sur un contre à 3 contre 2 mais la conclusion n’est pas au bout (30’03). La fin de tiers est chaotique avec une charge sur Raibon en fin d’action qui débouche sur une bagarre (39’59). A l’issue de celle-ci le corps arbitral donne l’occasion aux Tourangeaux d’évoluer à 5 contre 3 dès l’entame du dernier tiers.

Le jeu de puissance est le point faible des Remparts cette saison, et il l’est encore plus ce soir. A deux reprises une double supériorité est en jeu. Dès l’entame du tiers, et dans les deux dernières minutes de jeu. Et malgré ces possibilités de revenir au score, très peu de tirs dangereux sont lancés sur la cage adverse. Les deux portiers ont réalisé un match de haut niveau.

Cette défaite face à un concurrent direct fait redescendre les Remparts à la 10e place du classement. Il faudra repartir de l’avant avec un déplacement à Brest samedi prochain, également à la lutte pour obtenir une place dans le top 8.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Terminer la semaine en beauté

Le dernier match de la semaine 100% à domicile pour les Remparts avec comme adversaire l’équipe de Chambéry aura lieu ce samedi soir à Tours. Vainqueurs contre Dunkerque (4-3) puis face à Meudon mercredi soir (5-2), les Tourangeaux voudront réaliser la passe de trois et par la même occasion engranger de la confiance.

La saison dernière les Remparts avaient connu un mois de janvier mouvementé avant de terminer la phase régulière de la meilleure des façons. Cette année, après une défaite subie à Epinal (4-7), les hommes de Frank Spinozzi viennent d’enchainer deux succès. Le premier contre Dunkerque dans une rencontre disputée et haletante jusqu’à la fin. Le second face à une formation de Meudon qui a lâché prise durant le deuxième tiers encaissant 4 buts en l’espace de quatre minutes. Suffisant pour provoquer un changement de gardien chez l’adversaire. Pendant ce match les quatre blocs tourangeaux ont réalisé un travail de sape pour fatiguer l’adversaire et contrecarrer leur jeu offensif, pourtant observé lors du premier tiers, mais qui s’est essoufflé au fil du match.

L’adversaire des Remparts, Chambéry, n’est pas en reste également. En lutte pour accrocher elle aussi une place en playoffs, la formation savoyarde vient de s’imposer ce mercredi soir face au leader du championnat, Caen, sur le score de 4-3, alors que les Caennais restaient sur 11 victoires avant de s’incliner. La lutte sera d’autant plus intense que les Remparts sont actuellement 8e et Chambéry 9e, un point séparant les deux équipes. Au match aller les Tourangeaux s’étaient imposés sur le score de 3-0. Avec la finale de la Coupe de France dimanche, il se peut que certains joueurs en licence bleue de Grenoble ne soient pas disponibles pour l’équipe chambérienne.

Les Remparts vous attendent nombreux pour les soutenir. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00. Les portes ouvriront à 19h00.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Un deuxième tiers de folie

Les Remparts reçoivent Meudon pour le deuxième match de la semaine. Après la victoire acquise face à Dunkerque samedi dernier (4-3), les joueurs de Frank Spinozzi se doivent de l’emporter car les matchs de la veille ont tourné en faveur de leurs concurrents directs. Pour l’occasion l’équipe est au complet avec le retour de Hamelin en défensive et de Maltas en attaque.

Les Comètes sont les premiers à se mettre en action et Raibon fait face à plusieurs tentatives (1’00) puis sur un tir à bout portant de Kebets (4’38). A l’opposée de la glace Camy-Sarty est le plus dangereux avec deux occasions, dont une repoussée par le poteau (2’00). Altidor se montre également avec un tir qui passe entre les jambières du défenseur, mais Blazek est vigilant (9’30). Meudon n’est pas en reste et Raibon doit faire face aux tirs de Torstensson de la bleue mais s’interpose de la mitaine (11’13). En fin de période les Remparts sont plus pressants sur la cage adverse. Birolini lance un palet au but, Msumbu reprend le rebond mais trouve également le poteau, le deuxième de la soirée pour les Tourangeaux (16’30). A force de se montrer offensif les locaux sont récompensés. Le palet arrive jusqu’à Camy-Sarty qui prend son temps pour ajuster Blazek à ras glace (1-0 à 18’38 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #64 Fabien Métais). Un but qui vient au bon moment, juste avant la fin du tiers et le retour au vestiaire.

Raibon sort encore un grand match, il réalise dans le début du deuxième tiers une série de trois arrêts (21’40). Les Remparts vont prendre le contrôle du match en l’espace d’1 minute 12 secondes. Le temps qu’il faut pour inscrire trois buts et creuser l’écart au tableau d’affichage. Sur un pressing en zone offensive, le palet arrive jusqu’à Belgarde plein centre qui ajuste Blazek (2-0 à 33’39 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #93 Kevin Altidor et du #22 Andrea Palat). 16 secondes plus tard c’est Msumbu qui trouve la faille, assisté des deux compères du but d’avant (3-0 à 33’55 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #22 Andrea Palat et du #93 Kevin Altidor). C’est ensuite au tour de Hough d’inscrire son but suite à un une-deux avec Landrigan (4-0 à 34’51 but pour Tours du #29 Cameron Hough assisté du #72 Conor Landrigan). Malgré une avance de quatre buts les Tourangeaux continuent de se porter à l’attaque, et malgré le fait d’évoluer en infériorité, Belgarde part en contre et inscrit son deuxième but de la soirée (5-0 à 37’10 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #18 Christophe Tiramani à 4 contre 5). Un but qui a raison de Blazek qui rejoint son banc tandis que Melin le remplace sur la glace.

A 5-0 la gestion des gardiens commence. Catelin remplace Raibon dans ce dernier tiers. Le portier tourangeau a encore sorti une copie parfaite ce soir. Les Comètes réduisent le score par Kaufman suite à un engagement en zone offensive (5-1 à 43’16 but pour Meudon du #21 Max Kaufman assisté du #14 Jacob Hamacher et du #9 Kevin Lorcher).  Le rythme baisse dans cette dernière période et les tirs tourangeaux sont repoussés par Melin. Dans les deux dernières minutes Meudon évoluent à 6 contre 3 en sortant leur gardien et marque de nouveau (5-2 à 59’56 but pour Meudon du #27 Alex Pisarik assisté du #21 Max Kaufman et du #9 Kevin Lorcher).

Les Remparts remportent donc leur deuxième victoire de la semaine à domicile. Une semaine qui est loin d’être terminée puisque Chambéry se présentera sur la glace tourangelle samedi soir.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts veulent capitaliser face à Meudon

Le deuxième acte de la semaine 100% hockey à Tours se déroule ce mercredi soir, à 20h00, à la patinoire de Tours. Quatre jours après la victoire acquise de haute lutte face à Dunkerque (4-3), c’est au tour de la formation de Meudon de se présenter face aux Remparts.

Les Comètes, promus en Division 1 pour cette saison 2023-2024 font plus que de se défendre alors que les matchs retours de la phase régulière ont débuté. Ils occupent pour le moment la 6e place du classement avec 25 points, soit 4 unités d’avance sur les Remparts. C’est un jeu offensif que pratique l’équipe francilienne puisque c’est la bagatelle de 64 buts qu’elle a marquée, soit la troisième attaque du championnat. Trois joueurs dominent le pointage avec Max Kaufman en tête avec 23 points (14 buts et 9 assistances) devant Jacob Hamacher et Andrew Shewfelt avec 19 points tous les deux. Mais à contrario, elle a concédé pas moins de 70 buts jusqu’à présent, ce qui la place en 13e position dans ce secteur, tandis que les Tourangeaux n’en ont pris que 45. Trois anciens joueurs des Remparts seront présents sous les couleurs de Meudon avec le portier Jiri Blazek, le défenseur Alex Pisarik et l’attaquant Naum Sahagun.

Du côté des Remparts la donne est simple pour cette rencontre. Une victoire leur permettrait de revenir à une longueur de leur adversaire du soir. C’est donc un match à double tranchant pour l’équipe tourangelle qui en cas de contre-performance verrait un adversaire de plus s’envoler au classement et réduire considérablement le nombre de places jouables pour la qualification en playoffs. D’ailleurs la fin du mois de janvier verra les Tourangeaux être opposés à leurs concurrents directs au classement : Meudon ce mercredi (6e), Chambéry samedi (9e), puis un déplacement à Brest (10e) pour terminer cette « série » ciblée par les coachs. Les Remparts devront montrer le même visage conquérant affichés face aux Corsaires samedi dernier, porté vers l’offensive tout en étant solide défensivement, et ne lâchant rien même lors des passages difficiles. Les leaders de l’équipe sont montés en puissance lors des dernières rencontres, et la cohésion d’équipe semble s’affirmer semaine après semaine.

Les Remparts comptent sur votre soutien pour aller chercher une nouvelle victoire sur leur glace. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00. Les portes ouvriront à 19h00.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire acquise de haute lutte

Avec la réception des Dunkerquois ce soir, c’est une semaine avec trois matchs à domicile qui s’annonce pour les Remparts. Actuellement à un point de la 8e et dernière place qualificative, cette séquence sera déterminante pour la suite de la saison.

Il ne faut pas patienter pour voir les premières hostilités sur le glaçon tourangeau. Colley met de suite Raibon à l’épreuve (0’40) avant que Bourgaut n’en fasse de même avec Vazzaz (1’12). Le match est équilibré avec des phases de domination de part et d’autre. A la mi tiers les Corsaires bénéficient d’un 5 contre 3 mais n’en profitent pas. Il faut attendre les dernières minutes de ce premier tiers pour voir le tableau d’affichage s’affoler. Sur une pénalité différée suite à une faute sur Mahieu, les Tourangeaux arrivent à s’installer et Landrigan trouve une position de tir à la bleue, le portier repousse mais Martin, présent devant le slot trouve la solution pour pousser le palet dans le but (1-0 à 17’05 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #72 Conor Landrigan et du #18 Christophe Tiramani). Malheureusement pour les locaux suite à une mauvaise relance en zone défensive les Corsaires égalisent (1-1 but pour Dunkerque du #8 Christopher Klack assisté du #10 Parker Colley et du #32 Corentin Cruchandeau). Sur l’engagement les Remparts reprennent les devants avec Belgarde qui prend le rebond suite au tir repoussé par le poteau de Msumbu (2-1 à 17’48 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #4 Julien Msumbu et du #93 Kevin Altidor). En moins d’une minute le match a changé de rythme avec ce tac-o-tac d’un but à l’autre. Ce sont donc les Remparts qui mènent au terme de la première période (2-1).

Le deuxième tiers commence plus timidement. Broutin est proche d’égaliser sur une déviation qui termine contre le poteau de Raibon (25’18). Dans la foulée ce sont les Remparts qui creusent l’écart par l’intermédiaire de Birolini, bien servi sur la gauche par Métais, il repique au centre et trouve la lucarne adverse (3-1 à 29’29 but pour Tours du #61 Alexis Birolini assisté du #64 Fabien Métais). Les Corsaires réduisent le score quelques instants plus tard par Torres, plein centre, qui suite à sa feinte prend un tir du revers qui trouve le filet tourangeau (3-2 à 32’11 but pour Dunkerque du #19 Antoine Torres assisté du #18 Joseph Winkelmann et du #32 Corentin Cruchandeau). En fin de période Hough sur la droite lance le palet plein centre pour Landrigan qui le dévie, mais sa tentative passe au-dessus du but de Vazzaz (37’55). C’est donc avec un court avantage d’un but que les Tourangeaux vont entamer la dernière période (3-2).

Les Dunkerquois égalisent dès l’entame du dernier tiers par l’intermédiaire de Thomas qui dévie un tir de Stonnell juste devant Raibon (3-3 à 42’13 but pour Dunkerque du #16 Clément Thomas assisté du #28 Bradley Stonnell et du #66 Joseph Broutin). Le tournant du match intervient sur un retard de jeu infligé au portier dunkerquois pour avoir bouger sa cage. Pourtant peu en réussite cette saison dans cet exercice, les Remparts vont reprendre les devants sur une réalisation de Bourgaut, présent au rebond après un tir initial de Métais (4-3 à 52’34 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #64 Fabien Métais et du #19 Thomas Belgarde à 5 contre 4). Les dernières minutes sont haletantes. En infériorité, les Corsaires jouent leur va tout en pressant haut. Belgarde en profite pour partir en contre mais Vazzaz a le dernier mot (58’08). Les dernières secondes ne donneront rien et les Remparts remportent 3 points précieux pour la suite de la saison.

La première partie du triptyque de la semaine à domicile a donc commencé idéalement. Place dorénavant à Meudon qui viendra défier les Remparts ce mercredi soir. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Dunkerque pour commencer une semaine à 3 matchs

La semaine folle des Remparts à domicile commence ce samedi avec la réception des Corsaires de Dunkerque. Une équipe dunkerquoise en forme qui disputera la finale de la Coupe de France une semaine plus tard.

La donne est simple pour les Remparts : la semaine qui s’annonce avec trois matchs à domicile sera déterminante dans la course aux playoffs. Actuellement à la 10e place, les joueurs de Frank Spinozzi n’ont qu’un point de retard sur la dernière place qualificative. Une bonne série et les Remparts rentreraient dans le top 8. Le sprint final est en route avec plus que 8 journées à disputer. La défaite subie samedi dernier à Epinal à montrer une équipe tourangelle à deux visages. L’un totalement dominé dans le premier tiers, l’autre révolté dans le deuxième faisant jeu égal avec le champion en titre.

La semaine d’entrainement a encore été compliquée pour les Remparts qui doivent faire face aux virus qui sont de saison. Mais malgré cela les joueurs donneront leur maximum pour acquérir des points, avec l’appui d’un public toujours aussi nombreux. Derek Hamelin et Pablo Maltas manqueront à l’appel pour le premier match à domicile de 2024.

Contre les Dunkerquois la tâche sera une nouvelle fois corsée puisque les Corsaires ont la meilleure offensive du championnat (75 buts marqués) et est en forme lors des deux dernières rencontres avec 7 buts marqués à Valenciennes puis 10 contre Cholet. Avec cela deux attaquants sont dans le top 10 des scoreurs avec Joseph Broutin qui occupe le deuxième rang avec 25 points (7 buts et 18 assistances) et Vit Budinsky avec 22 points (11 buts et 11 assistances). Même en infériorité les Dunkerquois sont les plus dangereux avec déjà 6 buts inscrits dans ce domaine. Le danger sera donc permanent sur la glace tourangelle avec une équipe nordiste portée sur l’offensive. Au match aller, les Remparts étaient passés tout proche de la victoire avant de finalement s’incliner lors de la prolongation sur le score de 5-4.

Le coup d’envoi de Tours - Dunkerque aura lieu à 20h00 ce samedi soir. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Ne tardez pas l’engouement autour des Remparts est toujours aussi grand.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une défaite logique

Le déplacement en terre vosgienne n’est jamais évident avec des Wildcats qui jouent généralement très vite sur leur glace de Poissompré. Les Remparts, après deux semaines de trêve, ont connu une semaine d’entrainement perturbée entre les blessures et les joueurs malades.

L’entame de match est catastrophique pour les Remparts qui encaissent deux buts coup sur coup, et qui plus est très rapidement. C’est donc Nemcek qui ouvre le score pour Epinal après seulement 48 secondes de jeu, qui, suite à un rebond, a tout le temps d’ajuster Raibon (1-0 à 0’48 but pour Epinal du #55 Filip Nemcek assisté du #20 Tomas Nechala et du #22 Gasper Cerkovnik). La mise est doublée quelques secondes plus tard sur un tir dévié qui prend à défaut le portier tourangeau (2-0 à 1’22 but pour Epinal du #61 Jaroslav Markovic assisté du #25 Anthony Rapenne et du #78 Matus Rudzan). Frank Spinozzi prend son temps mort après cela. Bonvalot, le gardien spinalien, s’interpose devant Belgarde. Ce sont pourtant les locaux qui se créent les meilleures occasions, comme ce break dont le tir de l’attaquant passe au-dessus du but de Raibon, avant que le rebond ne revienne devant la cage et dont la deuxième tentative est également au-dessus de la cage. En fin de période les Tourangeaux concèdent une pénalité et Lubin seul devant le slot pousse le palet dans un but désert (3-0 à 19’48 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #61 Jaroslav Markovic et du #25 Anthony Rapenne à 5 contre 4). Un score fleuve au terme d’un premier tiers maitrisé par les Spinaliens (3-0).

La deuxième période commence mieux pour les Remparts avec la réduction du score par l’intermédiaire de Hough. Suite à son entrée en zone il prend un tir qui prend à défaut Bonvalot (3-1 à 21’29 but pour Tours du #41 Cameron Hough assisté du #72 Conor Landrigan et du #21 Kenny Martin). Martin écope de 5 minutes de pénalité suite à une charge contre la bande sur Hough. Un avantage dont les Remparts vont tirer bénéfice avec Landrigan qui tire dans le trafic pour tromper le portier (3-2 à 25’05 but pour Tours du #72 Conor Landrigan assisté du #42 Carter Folk et du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). Pourtant revenus à un niveau de jeu correct, les Remparts se font punir sur un décalage, la passe plein centre ne trouve personne mais arrive jusqu’à Nechala qui ne laisse pas passer l’occasion de marquer dans un but grand ouvert (4-2 à 35’33 but pour Epinal du #20 Tomas Nechala assisté du #3 Florian Sabatier). Dans la foulée Métais et Belgarde ont des occasions pour revenir au score mais Bonvalot est solide devant sa ligne. Dans les dernières secondes du tiers il faut un arrêt de Catelin pour maintenir le score avant de rejoindre les vestiaires (4-2).

Les Spinaliens prennent le large sur un but de Hrehorcak, qui une nouvelle fois a le temps d’armer son tir pour marquer (5-2 à 43’53 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #22 Gasper Cerkovnik). L’écart se creuse encore une minute plus tard, Jayat profitant d’une passe en retrait de Fujerik pour trouver la lucarne gauche du but de Catelin (6-2 à 44’56 but pour Epinal du #74 Armand Jayat assisté du #66 Dominik Fujerik). Raibon réduit le score en étant présent au rebond (6-3 à 50’46 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #64 Fabien Métais et du #42 Carter Folk). Les Remparts reviennent à deux buts des locaux suite à une réalisation de Camy-Sarty qui concrétise la passe en retrait de Landrigan (6-4 à 53’26 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #72 Conor Landrigan et du #21 Kenny Martin). Dans la dernière minute de jeu, le coach tourangeau sort son gardien, la cage est vide, et en face Hrehorcak ne rate pas l’occasion de clore le score (7-4 à 59’14 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak en cage vide).

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 7-4 à Epinal pour ce premier match de l’année 2024. Maintenant ce sont trois matchs à domicile qui attendent les Tourangeaux. Il est maintenant temps de prendre des points dans la course aux playoffs, et cette série de matchs sera cruciale dans cette optique. Rendez-vous donc le samedi 13 janvier pour la réception des Corsaires de Dunkerque. Les billets sont en vente en cliquant ici.

Crédit photo : Guillaume François
FÉMININES
FÉMININES
FÉMININES
Débuter la nouvelle année en beauté

2024 sonne la reprise du championnat pour notre équipe féminine qui n’a pas joué de match officiel depuis le 19 novembre dernier. C’était lors de la large victoire 31-0, à domicile, face à Bordeaux/Anglet. Nos filles étaient passées à peu d’égaler leur record sous l’ère du coach Bournand (victoire 34-1 face à Neuilly-sur-Marne en 2019). 

Rendez-vous à Mériadeck ce week-end pour une double confrontation face à l'entente Bordeaux/Anglet. Élément important, la grande glace bordelaise va demander des ajustements à nos joueuses et leur entraîneur, surtout après ce break de plusieurs semaines : "La gestion d’une longue période sans matchs est complexe à gérer. Il faut trouver des entraînements différents pour ne pas tomber dans une routine qui pourrait lasser les filles. Il faut varier aussi bien les exercices, que les façons d'entraîner (grande glace, petite glace, ateliers, matchs, etc...). J’ai également ajouté du monde aux entraînements avec des jeunes du club pour apporter de la diversification dans l’opposition pour les filles. Maintenant les matchs reprennent, les filles sont au taquet et ont hâte de retourner sur la glace pour les matchs." note Romain Bournand. 

Nathalie Girard, défenseuse, a entamé cette année sa huitième saison au club, une joueuse d'expérience essentielle au collectif tourangeau : "Pour ma part tout va bien, j'ai hâte de retrouver l'équipe après près de 2 mois sans match ensemble. Je pense que tout le monde à hâte d'être à Bordeaux ! Cette reprise juste à la fin des congés scolaires signifie pour certaines une reprise sans entraînement depuis 15 jours, et avec les fêtes au milieu ça fait un petit challenge ! Mais pour le relever, à nous de suivre le plan du coach pour bien mettre en place notre jeu !", confie-t-elle.

Un week-end en terre bordelaise qui s’annonce décisif pour nos Remparts. Si nos féminines empochent les 6 points, elles seront qualifiées pour le carré final. L’objectif est clair pour les filles de Romain Bournand, rentrer à Tours avec deux victoires et l'opportunité de défendre leur titre face aux meilleures joueuses du pays. 

Samedi 06 janvier - 12h00 & Dimanche 07 janvier 17h35
Bordeaux/Anglet - Tours.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Un remake de la finale pour débuter l’année

Après deux semaines de trêves, les Remparts retrouvent le chemin du championnat avec un déplacement à Epinal, l’équipe championne de France de D1 en titre. Un voyage jamais évident dans une patinoire de Poissompré qui affiche complet à chaque rencontre depuis le début de la saison.

L’an passé les deux formations s’étaient rencontrées en finale du championnat, et les Spinaliens s’étaient imposés à deux reprises sur leur glace (5-2 et 3-2). Lors de la phase aller, dans un match en deux temps, les Wildcats avaient retourné la situation dans un match pourtant mal engagé où les Remparts ont mené jusqu’à 3-1 à la 37e minute sur un but en infériorité numérique de Kenny Martin. Mais Dominik Fujerik (2 buts et 1 assistance) avait permis à son équipe de revenir au score puis de prendre les devants dès l’entame de la dernière période, pour engranger les 3 points de la victoire en Touraine. Longtemps les joueurs de Jan Plch ont réalisé le sans faute menant de ce fait le championnat. Mais suite à la blessure de leur portier Bonvalot, la machine s’est quelque peu enrayée. Ils occupent actuellement la 4e place avec 28 points, soit trois longueurs de retard sur le leader strasbourgeois.

Du côté des Remparts l’année 2023 s’est terminée par une victoire face à Valenciennes (5-1), mais dont il a fallu attendre le dernier tiers pour la voir réellement se dessiner. C’est donc avec une 9e place que l’année 2024 débute pour les Tourangeaux, qui voudront montrer un autre visage sur cette deuxième moitié de saison. L’équipe doit faire face aux blessures et aux maladies. L’effectif a été fortement réduit à l’entrainement cette semaine, mais c’est justement dans ces moments-là qu’on doit voir le caractère de l’équipe. A noter le retour de Bourgaut dans l’alignement, ainsi que les renforts de Mahieu (Bordeaux) et de Bruneau (U20). Après son premier match en Touraine face à Valenciennes, Cameron Hough aura de la place sur la grande glace spinalienne pour faire valoir ses qualités de patineur. La défensive tourangelle devra faire front pour faire face aux vagues offensives des locaux.

Kenny Martin, assistant capitaine, nous en dit plus sur cette période de trêve et sur le mois de janvier à venir : « Bien sûr que ce mois est crucial pour nous. On sait ce qui nous attend et que le mois de janvier va dicter en grande partie notre avenir. On peut tout perdre sur cette période. Seul l’avenir nous le dira. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que les gars ont vraiment soufflé. Les organismes se sont reposés et les têtes se sont bien vidées pour revenir à fond dans cette dernière ligne droite. Se ressourcer en famille a fait du bien et couper quelques jours ne pourra être que bénéfique. On est conscient de nos forces, à nous de faire le travail maintenant. »

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 18h05 samedi soir à la patinoire d’Epinal. S’en suivront après cette rencontre trois réceptions en une semaine pour un mois de janvier déjà déterminant dans la course aux playoffs.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une année 2023 riche en émotions

L’année 2023 a été riche en émotions pour les Remparts. Au niveau sportif, on peut découper cette période en trois axes majeurs : La fin de la saison régulière de janvier à mars, les playoffs où les Remparts ont atteint la finale, et enfin cette moitié de saison 2023-2024 conclue par une victoire face à Valenciennes (5-1).

La course à la qualification aux playoffs

On commence donc cette rétrospective 2023 par la fin de la saison régulière de l’exercice 2022-2023. Après une bonne première moitié de saison où les Remparts étaient dans le top 5 du classement de Division 1, le mois de janvier est compliqué pour les hommes de Frank Spinozzi avec un bilan de 4 défaites pour seulement 1 victoire. Des résultats qui font descendre les Tourangeaux dans le ventre mou du classement et qui va les obliger à se battre jusqu’au bout pour accrocher le sésame tant convoité des playoffs. Le mois de février marque une embellie en termes de résultats avec 3 victoires à la clé dont deux face à des cadors du championnat (3-2 contre Epinal et 4-3 face à Dunkerque acquise en prolongation). Les deux derniers matchs de la saison régulière sont donc déterminants pour se qualifier pour la phase suivante. Le premier d’entre eux, contre Morzine, a donné des sueurs froides au public tourangeau. Menés 1-5 dans un match à sens unique, on voit mal à ce moment-là les Remparts renverser le score. Et pourtant, ils vont réaliser l’impensable en venant égaliser en toute fin de match, en profitant de la sortie de leur gardien, avant de s’imposer en prolongation sur un but de Msumbu.

La qualification allait donc se jouer sur le dernier match, avec un déplacement chez la lanterne rouge, les Vipers de Montpellier. Dans un match piège, les Tourangeaux vont d’abord subir dans un premier tiers où les Montpellierains, dans un match où ils n’ont rien à perdre, vont mener sur la marque de 3-0 au terme de la première période. A ce moment-là, la qualification est compromise pour les Remparts. Au retour des vestiaires, ils inscrivent trois buts en l’espace de quatre minutes pour égaliser (Métais, Newbury et Ragot). Et en fin de deuxième période, c’est un joueur du cru, David Camy-Sarty, qui offre la victoire et la qualification pour les playoffs. Les Remparts terminent la phase régulière à la 6e place dans une Division 1 plus que jamais relevée.

Des playoffs à couper le souffle

Dans ces playoffs, les premiers adversaires en quart de finale sont les Albatros de Brest, 3es de la première phase. L’équipe brestoise, championne en titre, fait une nouvelle fois preuve d’épouvantail dans cet exercice si particulier des séries éliminatoires. Les Remparts jouent leur jeu et font chanceler les champions en titre en s’imposant deux fois sur la glace brestoise (4-2 et 2-1). Dans des matchs disputés, les deux victoires sont précieuses avant un retour en Touraine pour la suite de la série. Le match 3 tourne nettement à l’avantage des Brestois qui ne veulent pas s’arrêter à ce stade de la compétition (4-7). Dans le match 4 les Albatros prennent les devants dans les premières minutes par Kloz. Le match est fermé, typique des playoffs, on voit mal les Remparts sortir du piège dressé par leurs adversaires. Et pourtant l’égalisation intervient en fin de match sur un slap de McSween (1-1 à 53’18). Les deux équipes vont en découdre lors de la prolongation. Et c’est le jeune Carry, licence bleue de Bordeaux, qui vient délivrer son équipe et le public tourangeau pour envoyer les Remparts en demi-finale.

Un autre gros morceau attend les Tourangeaux. En effet, les Caennais ont terminé 2es de la phase régulière, et leur gardien n’est autre que le meilleur de la division depuis son retour à Caen : l’ancien cerbère de l’équipe de France Ronan Quemener. Dès le premier match, les Remparts ouvrent le score par Bourgaut (0-1 à 4’18) et ils s’appuient ensuite sur leur solidité défensive. Ils maintiennent les Caennais à distance avec un deuxième but de Jacquier (0-2 à 26’09), avant de voir Chamberland réduire le score (1-2 à 28’42). Dans un match haletant, les Drakkars tentent le tout pour le tout en fin de match en sortant leur gardien. Solides, les Tourangeaux marquent en cage vide par l’intermédiaire de Newbury et gagne le premier match (1-3). Les Caennais prennent leur revanche le lendemain en gagnant le match 2 (5-3). La suite de la série se joue en Touraine. Le match 3 se déroule en deux temps. Une première partie dominée par des Caennais qui imposent leur rythme et qui mènent 1-3 au terme de la première période. Un changement de gardien intervient côté tourangeau avec l’entrée de Catelin qui vient suppléer Raibon. Il faut attendre la fin du deuxième tiers et deux pénalités infligées contre Caen pour voir les Remparts marquer deux buts coup sur coup en supériorité numérique (3-3 buts de Msumbu et Newbury). Dans un dernier tiers de folie, les Tourangeaux s’envolent au tableau d’affichage avec des réalisations de Bourgaut, Jacquier, Martin et Ayotte pour remporter ce troisième match sur la marque de 7-4, et par la même occasion prendre les devants dans la série (2-1).

Le 4e match le lendemain est tout aussi enlevé. Avec une première moitié de match maitrisée, les Tourangeaux mènent logiquement 4-1 au tableau d’affichage. Tous les voyants sont au vert, et à ce moment-là rien ne peut empêcher une qualification pour la finale. Mais les Drakkars réagissent et vont marquer deux fois en supériorité numérique pour revenir à un but des Tourangeaux (4-3 à 35’33). Le match est totalement relancé. Et le pire des scénarios a lieu à quelques secondes du terme de la rencontre. Les Caennais sortent leur gardien pendant que les Remparts ont deux joueurs en prison. C’est un siège sur le but de Raibon, avec un 6 contre 3 sur la glace. Dans cette situation, il ne faut que 14 secondes aux Caennais pour égaliser par Gagnon (4-4 à 59’38) et donc envoyer les deux équipes dans une prolongation qui s’annonce irrespirable. Mais cette dernière ne va pas s’éterniser. Sur un contre devant une foule qui s’est levée et qui n’attend que la délivrance, Métais réceptionne idéalement une passe au deuxième poteau et envoie le palet dans le but de Quemener. Un but rageur et qui envoie son équipe en finale de Division 1 (5-4 à 60’54).

Une finale crève coeur

Après avoir éliminé deux favoris au titre (Brest et Caen), les Remparts sont opposés à une autre formation qui visait la victoire finale au lancement du championnat : les Wildcats d’Epinal. Une équipe au jeu rapide et dont la force de frappe offensive n’est plus à démontrer. Les deux premières rencontres de cette finale se disputent en terre vosgienne. L’entame de la série est délicate pour les Tourangeaux dans une patinoire pleine à craquer et une ambiance folle. Les Spinaliens maitrisent le jeu et remportent le match 1 sur le score de 5-2. Le lendemain, le déroulement est tout autre. Les Tourangeaux tiennent défensivement et Raibon devant son but repousse les assauts spinaliens. En fin de premier tiers Carry ouvre le score (0-1 à 16’47), avant que Bourgaut réalise le break dès l’entame de la deuxième période (0-2 à 21’36). Bien en place, les joueurs de Frank Spinozzi bloquent les offensives adverses. Malheureusement, sur un tir anodin, Ganz réduit la marque avant de rentrer au vestiaire (1-2 à 37’49). Dès lors, le rouleau compresseur spinalien se remet en marche et égalise dès le début de la dernière période (2-2 à 42’51). Euphoriques, les Wildcats prennent les devants dans la rencontre pour la première fois quelques instants plus tard (3-2 à 45’47). Les Tourangeaux tentent jusqu’au bout de revenir en sortant leur gardien, mais rien n’y fera, Epinal mène la série 2-0.

De retour devant leurs partisans, les Remparts veulent croire en leur chance dans ce match 3. Dans une patinoire pleine, les places ayants été vendues en moins d’une heure, ce sont pourtant les Spinaliens qui imposent leur jeu. Hrehorcak ouvre le score en double avantage numérique (0-1 à 9’50) et Rudzan réalise le break lors du deuxième tiers (2-0 à 24’02). Solide défensivement et avec un Bonvalot des grands soirs devant leur but, Epinal se dirige tout droit vers le titre. Mais le doute subsiste, et en fin de match Raibon rejoint le banc pour créer le surnombre sur la glace. Un choix payant avec Newbury qui réduit le score (1-2 à 58’01). Un réveil trop tardif pour les Remparts qui s’inclinent sur le score de 1-2 dans ce match 3 et qui voient les Wildcats d’Epinal soulever la coupe sur la glace tourangelle.

C’est donc sur une place de vice-champion de France que les Remparts clôturent la saison 2022-2023. Une place inespérée au début de la saison et qui s’est construite sur des valeurs d’abnégation et de sacrifices pour le groupe. Les Remparts n’avaient jamais atteint ce niveau-là depuis leur création à l’été 2010.

Une entame de la saison 2023-2024 délicate

Après la saison écoulée il faut donc repartir au combat dans cette Division 1 qui année après année est de plus en plus serrée. Le début de la saison 2023-2024 n’est pas à la hauteur des objectifs escomptés. Le coach Frank Spinozzi remanie à plusieurs reprises son effectif. Malgré cela, les Remparts pointent actuellement au 9e rang du championnat avec 18 points au compteur après 14 journées. Le gros bémol de ce début de saison est le parcours réalisé à domicile. Pourtant réputée comme une patinoire où il était difficile de venir jouer par le passé, cette saison tend à démontrer tout l’inverse. Après 7 matchs disputés à la maison, seulement deux se sont terminés par des victoires (Brest 6-1 et Valenciennes 5-1). Une dernière victoire de 2023 par ailleurs symbolique, avec notamment le but rageur du capitaine Birolini et la présence des jeunes du club sur la glace avant le coup d’envoi et entre les tiers. Sans oublier les figures du hockey tourangeau en tribune, comme à l’accoutumée Yvon Bourgaut et Philipe Quinsac, mais aussi Jean-Paul Sandillon. Certes, le constat n’est pas idéal. Mais ce championnat promet tellement de surprises chaque week-end, qu’à ce jour les Remparts ne sont qu’à 1 point des playoffs et 5 points de la 5e place. Tout reste à faire dans cette deuxième partie de phase régulière. Les Tourangeaux ont deux semaines de trêves pour recharger les batteries et repartir au combat pour atteindre le premier objectif : se qualifier pour les playoffs.

Dans cet élan construit avec les résultats de la saison passée, le public tourangeau a répondu présent à chaque rencontre et ce malgré les revers. Lors de la victoire contre Valenciennes, c’est donc une nouvelle fois devant des tribunes pleines que le match s’est déroulé. Plus que jamais les Remparts ont besoin de votre soutien pour aller chercher la qualification, et le mois de janvier sera décisif dans cela, avec notamment 3 matchs en 7 jours à Tours (le 13 janvier contre Dunkerque, le 17 janvier contre Meudon et le 20 janvier face à Chambéry).

Le club des Remparts vous remercie de votre soutien et vous donne rendez-vous en 2024 pour partager de nouvelles belles émotions.

Crédits photos : BatVision, J-F Battaglini et JiWen

DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire précieuse pour terminer 2023

Dernier match de l’année 2023 à la patinoire de Tours pour les Remparts. L’équipe de Valenciennes arrivent avec des arguments solides avant cette rencontre, en ayant dans ses rangs le meilleur pointeur de la Division 1 : Ilya Altybarmakyan. Du coté tourangeau le Canadien Cameron Hough est sur la glace pour son premier match sous les couleurs tourangelles.

L’entame du match est clairement en faveur des Remparts qui a plusieurs reprises mettent Petit à l’épreuve par Hough (0’28), Landrigan (0’53) et Folk (2’45). De l’autre côté de la glace Raibon est solide également avec un arrêt de la mitaine (4’45). La domination tourangelle reprend le dessus et Folk voit son tir repoussé par le casque du gardien (6’05). Lors de la seule supériorité des Diables Rouges dans cette première période l’occasion la plus dangereuse pour eux est malheureusement repoussé par le poteau de Raibon (10’15). Quelques minutes plus tard sur un tir flottant, Raibon repousse le palet comme il peut. Le palet retombe entre le gardien et la ligne de but, il faut le sauvetage in extrémis d’un défenseur pour repousser le danger (15’50). Les assauts tourangeaux sont de retour dans les derniers instants mais Petit réalise un double arrêt en bloquant le palet sous sa jambière (19’28). Les deux équipes sont donc dos à dos au terme de la première période (0-0).

Les Valenciennois démarrent la deuxième période à toute vitesse et Mathieu trouve la transversale de Raibon (20’49). Le rythme du match diminue et peu après la mi match les visiteurs ouvrent le score suite à un beau travail de Yarovinsky qui s’infiltre dans la défensive tourangelle et qui décale Mathieu sur sa droite, le tir fait mouche (0-1 à 32’38 but pour Valenciennes du #84 Thomad Mathieu assisté du #29 Fyodor Yarovinsky et du #71 Ilya Altybarmakyan). La réaction des Remparts est rapide. Sur un pressing derrière la cage Métais ressort avec le palet et sert Raibon en retrait, son tir trouve la lucarne pour l’égalisation (1-1 à 35’13 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #64 Fabien Métais). Les deux équipes sont donc à égalité au terme du deuxième tiers (1-1).

Les Tourangeaux prennent les devants dans les premières minutes de la dernière période. Pour son premier match à Tours Hough trouve la faille en plaçant un tir dans le trafic (2-1 à 42’52 but pour Tours du #41 Cameron Hough). Un but qui en appelle bien d’autres dans ce dernier tiers. En bon capitaine Birolini déclenche un tir flottant et Petit, masqué, ne peut rien faire (3-1 à 45’26 but pour Tours du #61 Alexis Birolini assisté du #4 Julien Msumbu et du #9 Elie Raibon). Dans les dernières minutes l’équipe de Valenciennes tente le tout pour le tout en sortant leur gardien. Le palet est récupéré par Tiramani qui sert Raibon, l’attaquant lève son palet dans la cage vide (4-1 à 56’03 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #18 Christophe Tiramani en cage vide). Le festival se clôture sur un but de Tartari qui arrache le palet devant le but avant de crocheter le portier et de glisser le palet à ras glace (5-1 à 57’05 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #4 Julien Msumbu).

Cette victoire des Remparts sur le score de 5-1, la deuxième de la saison à domicile, arrive au bon moment pour terminer l’année 2023. Les trois points acquis ce soir sont précieux dans la course aux playoffs. La prochaine équipe à venir à Tours sera Dunkerque le 13 janvier prochain.

Crédit photo : BatVision
FÉMININES
FÉMININES
FÉMININES
Convocations en Équipes de France

L'année 2024 arrive à grands pas et elle rime avec Équipe de France pour Alison Verleene et Camille Cunin.

Alison Verleene est convoquée en Équipe de France U18F pour disputer le Mondial D1A à Egna en Italie du 3 au 13 janvier 2024. Le Mondial est précédé d'un stage à Cergy du 29 décembre au 3 janvier. Lors de ce Mondial, elles seront opposées à l'Autriche, le Danemark, l'Italie, le Japon et la Hongrie.

Camille Cunin est convoquée en Équipe de France U16F. Elle disputera les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Gangwon en Corée du Sud du 22 janvier au 3 février 2024. Elle retrouvera dès le 19 janvier, pour un stage de préparation, l'Équipe de France et deux anciennes Tourangelles, Maud Tessier Maniere et Maeli Raigneau. Un voyage à l'autre bout du monde donc pour Camille qui sera opposée à la Suisse et l'Allemagne en phase de poule. 

C’est avec une grande fierté que nous voyons les couleurs du club être porté au plus haut niveau mondial. Bravo Alison, bravo Camille.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1
Terminer l’année sur une bonne note

Les Remparts disputent leur dernier match de l’année 2023 ce samedi soir en accueillant la formation de Valenciennes. Un match face au promu à prendre avec des pincettes tant les Valenciennois ont redressé la barre ces dernières semaines.

Alors qu’ils étaient lanterne rouge il y a encore peu, les Diables Rouges ont gagné 3 fois lors des 5 derniers matchs, ce qui les a faits remonter au 11e rang, juste derrière les Remparts. Des victoires acquises contre Chambéry (3-0), Morzine-Avoriaz (6-5 après les t.a.b.) et Neuilly-sur-Marne (5-3). Ces victoires s’appuient sur des réalisations des deux joueurs russes Ilya Altybarmakyan qui domine le classement des pointeurs de la Division 1 avec 22 points (9 buts et 13 assistances) en 12 matchs et de Fyodor Yarovinsky, qui après avoir loupé le début de saison à cause d’une blessure, compte 10 points en 6 rencontres disputées. Il faudra donc se méfier de ce duo de feu du côté de la défensive tourangelle.

Du côté des Tourangeaux ce dernier match de 2023 est l’occasion d’offrir une deuxième victoire à domicile aux supporteurs toujours aussi nombreux depuis le début du championnat. La patinoire est pleine à tous les matchs et cela sera encore le cas ce samedi soir pour le match de Noël. L’occasion d’ailleurs pour le public de voir à l’œuvre la dernière recrue, l’attaquant canadien Cameron Hough, nouvel atout offensif des Remparts. Après la série de 3 défaites subies face à Nantes (1-2), Strasbourg (1-4) puis Caen samedi dernier (2-5), les joueurs de Frank Spinozzi veulent retrouver le goût de la victoire avant la trêve des fêtes de fin d’année.

Pour ce match spécial de Noël, les animations seront au rendez-vous. Le club mettra en avant ses jeunes qui seront présents lors de l’entrée des joueurs sur la glace. Le guitariste Gerald Moizan sera également de la partie lors de l’avant match. Et pour les jeunes et les moins jeunes, Mickey et Minnie seront de la partie et disponibles pour des photos.

Ne perdez pas de temps. Une nouvelle fois la patinoire sera pleine à craquer pour clôturer l’année 2023. Les derniers billets pour la rencontre sont en vente en cliquant ici. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 à la patinoire de Tours.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts buttent sur les Drakkars

Le déplacement à Caen n’est jamais une partie de plaisir, notamment quand l’équipe locale occupe la troisième place du championnat et reste sur une série de victoires. Les absents pour les Tourangeaux sont Peter Bourgaut (blessure), Derek Hamelin (blessure) et Pablo Maltas (D2 avec Angers). Devant le but Steven Catelin prend le relais de Sébastien Raibon.

Le premier tiers est très fermé dans le jeu, et les deux gardiens du soir, Quemener pour Caen et Catelin pour Tours sont que très rarement inquiétés. L’ouverture du score est l’œuvre des Drakkars. Le palet glisse à la bleue de la gauche vers la droite, Devin prend un tir flottant, dévié ou non, difficile à dire mais le but est accordé à Lanes (1-0 à 14’41 but pour Caen du #10 Titouan Lanes assisté du #19 Pierre Antoine Devin et du #6 Maxwell Roth). La fin de la période est marquée par la charge reçue par Julien Msumbu, mais l’arbitre ne bronche pas. Ce sont donc les Caennais qui mènent au score au terme de la première période (1-0).

Dès le retour des vestiaires les locaux doublent la mise, Beckstead prend le palet à la bleue, arrive à se maintenir du retour du défenseur adverse et trompe Catelin d’un tir du revers dans la lucarne (2-0 à 20’59 but pour Caen du #51 Marc Beckstead). La première supériorité des Remparts est inefficace et suite au retour au jeu de Bicha, ce dernier par en contre et trompe Catelin à bout portant (3-0 à 31’08 but pour Caen du #22 Mikulas Bicha). Après un passage à vide les Remparts réduisent le score en fin de tiers, Landrigan derrière la cage sert parfaitement Martin devant le but qui prend de vitesse Quemener (3-1 à 38’29 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #9 David Camy-Sarty et du #72 Conor Landrigan). Les Drakkars mènent donc 3-1 au terme de la deuxième période.

Alors que les Remparts dominaient l’entame du dernier tiers, les Caennais creusent l’écart sur un but de Menard, bien placé et dont la passe en retrait lui arrive en plein dans la crosse (4-1 à 49’20 but pour Caen du #72 André Menard assisté du #88 Cole Beckstead et du #66 Alexandre Pascal). Le rythme du match diminue, et alors qu’on s’achemine vers une fin de match sans enjeu, Métais prend un tir de la bleue, flottant, et le trafic devant Quemener permet la réduction du score (4-2 à 55’53 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #5 Mattéo Mahieu). Dans la foulée Caen repart de l’avant et Chamberland en contre redonne le large à son équipe (5-2 à 56’41 but pour Caen du #14 Felix Chamberland).

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 5-2 à Caen et restent sur trois défaites de rang. Au classement c’est la 10e place qui est occupée par les Tourangeaux. Le dernier match de l’année 2023 aura lieu samedi prochain à la patinoire de Tours face à Valenciennes. Les billets sont en vente en cliquant ici.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Redresser la barre contre les Drakkars

On pensait la saison des Remparts définitivement lancée après la victoire acquise à Morzine-Avoriaz (4-1), qui leur permettait de remonter à la 8 place du classement en inscrivant 11 points en 4 rencontres. Mais les deux rencontres à domicile la semaine dernière ont replongé les joueurs de Frank Spinozzi un mois en arrière, en concédant deux défaites face à Nantes (1-2) puis contre Strasbourg (1-4).

Les Tourangeaux occupent donc dorénavant la 9e place avec 15 points, et se retrouvent donc dans le ventre mou du championnat. Pour remédier à cela, le coach a une nouvelle fois pris la décision de modifier son effectif à quelques jours de la date limite des transferts. Un départ et une arrivée ont donc modifié l’effectif tourangeau ce vendredi. Jakub Vrana arrivé en tant que joker offensif n’a pas trouvé le déclic pour apporter ce qu’il aurait voulu. Il est remplacé par le Canadien Cameron Hough, 23 ans, au gabarit imposant de 1,88 m pour 88 kg. A noter pour ce déplacement à Caen les absences de Peter Bourgaut (blessure), Pablo Maltas (disposition d’Angers en D2), et la mise à disposition des licences bleues de Bordeaux avec Bastien Lemaitre et Mattéo Mahieu.

Du côté des Drakkars rien à signaler, le navire flotte tranquillement sur le haut de la vague avec une 3e place au classement (23 points), à deux points seulement des leaders Epinal et Strasbourg. Comme chaque saison, le jeu caennais s’appuie sur une défensive solide le tout avec Ronan Quemener comme gardien. Dans ce domaine-là ils dominent donc les débats avec seulement 25 buts encaissés après 11 matchs disputés, soit une moyenne d’à peine plus de 2 buts par match pris. Les attaquants caennais ne sont pas non plus en reste et 5 joueurs ont dépassé la barre des 10 points : Felix Chamberland et Marc Beckstead (16 points), Mikulas Bicha (14 points), Alexandre Mulle (11 points) et André Menard (10 points). Autant dire que le danger peut venir de partout de la part des Drakkars.

C’est donc encore un match compliqué qui attend les Remparts ce samedi soir. Mais lors des situations difficiles cette saison les Tourangeaux ont été plus efficace à l’extérieur, rapportant jusqu’ici 12 points des 15 qu’ils possèdent. Il y a donc un espoir de voir un match intéressant entre les deux équipes qui s’étaient affrontées la saison passée en demi-finale des playoffs.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h30 à la patinoire de Caen. Les Remparts ont deux matchs pour clôturer l’année 2023 de la meilleure des manières.

Crédit photo : BatVision
Division 1
DIVISION 1
DIVISION 1
Cameron Hough arrive aux Remparts

Le coach des Remparts, Frank Spinozzi, apporte un nouvel ajustement à son effectif. Le club enregistre donc un départ et une arrivée aujourd’hui.

C’est tout d’abord Jakub Vrana qui quitte les Remparts. Arrivé en tant que joker offensif, Jakub n’a pas su trouver le déclic et apporter ce qu’il aurait voulu. Le club lui souhaite tout le meilleur pour la suite et on le remercie pour son professionnalisme.

Le nouveau venu en Touraine se nomme Cameron Hough. Cet attaquant canadien de 23 ans, au gabarit imposant de 1,88 m pour 88 kg arrive tout droit de Knoxville aux Etats-Unis où il a récolté 10 points en 13 matchs en ce début de saison en SPHL. Il a également disputé 33 matchs en ECHL, le troisième échelon nord-américain. Cameron jouera donc sur les lignes offensives tourangelles mais pourra également dépanner en défense si besoin.

Le club des Remparts souhaite la bienvenue à Cameron.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une deuxième défaite en trois jours

Trois jours après la défaite subie face aux Corsaires de Nantes (1-2), les Remparts sont de retour devant leur public, qui, une nouvelle fois a répondu présent en remplissant les travées. L’Etoile Noire de Strasbourg se présente en Touraine en occupant la deuxième place du championnat. Après la mise au point des coachs la veille, un autre visage doit être montré sur la glace.

Les Strasbourgeois ne vont pas mettre longtemps à prendre les devants. A peine la première passée que Burgos ouvre le score suite à un bon décalage au deuxième poteau, prenant la défense et le gardien de vitesse (0-1 à 1’06 but pour Strasbourg du #48 Alejandro Burgos Ramirez assisté du #51 Pierrick Hoehe et du #28 Louis Olive). Ils doublent la mise sur la première pénalité sifflée contre les Remparts. Leaders dans l’exercice en Division 1, les Strasbourgeois creusent l’écart suite à un tir flottant de Vepsalainen à la bleue détourné par le poignet de Van Lierop (0-2 à 8’47 but pour Strasbourg du #7 Cody Van Lierop assisté du #21 Ville Vepsalainen et du #27 Drayson Pearce à 5 contre 4). Cela se complique sur la deuxième pénalité concédée, puisque les visiteurs font le break sur le même systême de jeu, un tir flottant dans le trafic suivi d’un rebond (0-3 à 10’44 but pour Strasbourg du #20 Ove Christoffer assisté du #27 Drayson Pearce et du #7 Cody Van Lierop à 5 contre 4). Le jeu est nettement dominé par les visiteurs qui ne concèdent rien aux Remparts. Il faut attendre la 17e minute pour voir la première occasion dangereuse avec Carry sur la gauche mais son tir n’inquiète pas Hiadlovsky (17’23). Les deux équipes rejoignent le vestiaire avec trois buts d’avance pour Strasbourg (0-3).

Les Remparts reviennent avec plus de conviction et réduisent le score dès l’entame de la deuxième période (1-3 à 22’20 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #70 Jakub Vrana et du #72 Conor Landrigan). Derrière Belgarde en angle fermé est tout proche de marquer mais Hiadlovsky détourne du haut du corps (23’25). A l’autre bout de la glace Raibon n’est pas en reste et repousse une tentative de Burgos (25’08). Il faut attendre la fin du tiers pour voir l’action la plus concrète avec Msumbu qui prend un tir détourné par le portier, Folk est au rebond mais son tir passe au-dessus de la cage (39’28). Dans la foulée le défenseur canadien se prend 5 minutes de pénalité suite à une charge contre la bande. Les Remparts ont un retard de deux buts à combler dans la dernière période (1-3).

Les Remparts tuent la pénalité en début de tiers avant d’encaisser un nouveau but alors qu’ils évoluent en supériorité (1-4 à 46’56 but pour Strasbourg du #20 Ove Christoffer Gozzi assisté du #27 Drayson Pearce et du #28 Louis Olive à 4 contre 5). Les Strasbourgeois font tourner le chrono avec trois buts d’avance au tableau d’affichage. Le dernier 5 contre 3 proposé aux Remparts ne changent rien.

Les Remparts concèdent donc une deuxième défaite consécutive en l’espace de trois jours à domicile (1-4). Un résultat qui laisse les Tourangeaux à la 8e place du classement. Le prochain match aura lieu samedi prochain avec un déplacement à Caen.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Venir à bout de l’Etoile Noire

Pas le temps de cogiter pour les Remparts après le revers concédé mercredi soir face à Nantes (1-2). Le troisième match en 7 jours se déroule ce samedi soir à Tours, avec la venue de Strasbourg, actuellement deuxième du championnat.

La série de 4 victoires consécutives des Remparts s’est donc terminée face aux Corsaires mercredi (1-2), dans un match où les attaquants tourangeaux ont longtemps, trop longtemps, buté sur un Michaël Luba des grands soirs. Le portier des Corsaires a écœuré ses adversaires, repoussant les assauts jusqu’au but de Thomas Belgarde à la 52e minute. Pendant ce match les joueurs de Frank Spinozzi sont retombés en délicatesse lors des relances défensives, notamment du au pressing haut des Corsaires. L’autre point négatif de cette rencontre a été l’inefficacité lors des supériorités numériques, qui ont été nombreuses, où les Remparts ont eu du mal à s’installer notamment dans le premier tiers, avant de monter en puissance lors des deux suivants, sans pour autant prendre à défaut le portier adverse. Il faudra donc retrouver de l’efficacité dans ces deux secteurs là face à des Strasbourgeois bien installés en haut du classement.

Les Alsaciens occupent cette fameuse deuxième place, à égalité de points avec le leader Epinal. Statistiquement, Strasbourg possède la 3e attaque (45 buts marqués) et la 3e défense (26 buts encaissés). Les unités spéciales ne sont pas en reste puisqu’ils ont le deuxième taux en supériorité numérique (34,04 %) avec 16 buts inscrits dans ce domaine, Une équipe où sur le papier la faille n’est pas évidente à trouver et pourtant 3 équipes sont venues à bout de l’Etoile Noire : Epinal (6-5 après prolongation), Caen (2-3) et Neuilly-sur-Marne (3-4 aux t.a.b). La dernière défaite a été subie samedi dernier, resserrant ainsi le classement de tête. L’attaque strasbourgeoise présente 5 joueurs offensifs ayant atteint les 10 points cette saison, et dont le chef de file, Sébastien Trudeau, pointe en tête de son équipe avec 15 points (6 buts et 9 assistances).

Le public tourangeau devrait répondre une nouvel fois présent en nombre pour soutenir les Remparts. L’engouement autour de l’équipe est réel. Vous pouvez acheter vos billets pour la rencontre face à Strasbourg en cliquant ici. Le coup d’envoi du match sera donné à 20h00.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Le verrou nantais n’a pas sauté

C’est un match entre deux formations sur une bonne dynamique qui se dispute ce mercredi soir à Tours. Les Remparts sont sur une série de 4 victoires dont 3 à l’extérieur. Les Corsaires eux restent sur 6 victoires consécutives. Autant dire qu’après le match aller qui avait vu la victoire des Nantais après un match accroché (2-0), le public tourangeau devrait assister à une nouvelle belle opposition.

Les Corsaires sont les premiers en action et Gibert voit son tir passé à côté du but de Raibon (0’38), avant que le portier tourangeau ne s’interpose par la suite face à Lanvers (5’45). Entre temps Landrigan a mis Luba à contribution, pourtant au milieu de quatre adversaires (3’26). L’ouverture du score intervient sur une perte de palet de Birolini en zone neutre, Williamson ne se gênant pas pour tromper Raibon à bout portant (0-1 à 6’14 but pour Nantes du #29 Jagger Williamson assisté du #22 Jules Lefebvre). Le portier des Remparts se met encore en évidence suite à un tir contré, Williamson voit le portier à terre et prend sa chance, mais Raibon revient et détourne le palet (8’00). Malgré deux supériorités à leur actif, les Tourangeaux ne parviennent pas à placer les combinaisons et Jacquier, en travailleur qu’il est fait perdre de nombreuses secondes dans ces moments-là. Les Corsaires partent en deux contre un et Auger tire à côté du but tourangeau (15’32). La première période se termine avec un court avantage pour les Corsaires (0-1).

Le deuxième tiers est plus musclé, les Nantais sont pénalisés, et du coup les Tourangeaux se voient proposer des supériorités. Mais en face le portier, Luba, réalise une grande performance. Msumbu (22’42), Belley-Pelletier (23’11) et Belgarde (27’43) se heurtent tour à tour se heurte au portier. Les Nantais ne sont pas en reste, et Gautier part en break mais se heurte à Raibon (35’43). Sur l’engagement Lefebvre est bien décalé à la bleue et son tir fait mouche à ras glace (0-2 à 35’47 but pour Nantes du #22 Jules Lefebvre assisté du #88 Quentin Jacquier à 4 contre 4). Un avantage de deux buts que les Remparts n’arrivent pas à réduire en fin de période malgré de nouvelles possibilités en avantage numérique. C’est donc avec deux buts d’avance que les Corsaires vont entamer la dernière période. Pour les Remparts il va falloir trouver la faille face à Luba.

Les Remparts donnent tout dans un troisième tiers où ils doivent remonter deux buts. Le verrou nantais saute à un peu moins de dix minutes du terme de la rencontre. Belgarde en deux fois arrive à tromper Luba, enfin pourrait-on dire (1-2 à 52’05 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #64 Fabien Métais). Une réduction du score qui malheureusement ne verra pas l’égalisation venir. Les Nantais jouent bien le coup et le chrono défile jusqu’au bout malgré la sortie du gardien tourangeau pour créer le surnombre.

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 1-2 face aux Corsaires de Nantes après un match très disputé. Pas le temps de se poser des questions pour les joueurs de Frank Spinozzi puisque Strasbourg se présentera à la patinoire dès ce samedi pour le deuxième match à domicile de la semaine. Les billets sont en vente en cliquant ici.
DIVISION 1
DIVISION 1
Maintenir le cap face aux Corsaires de Nantes

Les Remparts ont acquis samedi soir une 4e victoire de rang en s’imposant sur la glace de Morzine-Avoriaz sur le score de 4-1. Un match solide où les Tourangeaux ont attendu le deuxième tiers pour prendre les devants et marquer un dernier but en cage vide.

Cette semaine le public tourangeau a l’occasion d’assister à deux rencontres face à deux formations qui font parties des favorites de cette Division 1 : Nantes et Strasbourg. Et c’est face aux Corsaires de Nantes que les hostilités vont débuter ce mercredi soir.

Une équipe nantaise qui après avoir subie 6 points de pénalités en début de saison et un retard à l’allumage (3 défaites consécutives), a clairement redressé la pente et est actuellement sur une série de 6 victoires de rang. La première victoire de cette série était lors du match aller face aux Remparts (2-0). Autant dire que le moral est au beau fixe du côté des Nantais qui pointent actuellement au 10e rang de la Division 1, avec un match en retard (dû à un problème de patinoire pour la réception de Caen). Le principal atout offensif des Corsaires est l’américain Jeremiah Luedtke qui compte 19 points en 9 rencontres (8 buts et 11 assistances), loin d’être étonnant tant il performe depuis son arrivée en Division 1, alors à Cholet lors de l’exercice 2020-2021.

Du côté des Remparts la donne est quasi la même que les Nantais. Sur une série de 4 victoires de rang, donc 3 à l’extérieur, les joueurs de Frank Spinozzi sont remontés à la 7e place du classement et comptent bien visés plus haut. Avec des prestations solides dernièrement, et un gardien en grande forme qui maintient son équipe dans le match lors des moments faibles, nul doute que les Tourangeaux voudront enchainer cette semaine avec les deux réceptions qui les attendent. Après le festival offensif face à Brest il y a dix jours (6-1), mettant fin à une période de disette à domicile, le public tourangeau voudra certainement voir son équipe réaliser le même type de rencontre, mais les oppositions face aux Nantais sont toujours très serrées.

Les Tourangeaux et les Nantais tournent pour le moment sur les mêmes bases sur les supériorités numériques (20,83% pour Nantes contre 18,18% pour Tours), les infériorités numériques (80,56% pour Nantes contre 79,55% pour Tours) et au niveau des buts encaissés depuis le début du championnat (25 buts encaissés pour Nantes alors que Tours compte la deuxième défense de Division 1 avec 23 buts encaissés).

Le coup d’envoi entre les Remparts et les Corsaires sera donné à 20h00 ce mercredi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Public tourangeau, vos joueurs ont besoin de vous pour enchainer une 5e victoire de rang et atteindre le top 4 du championnat.

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts enchainent une 4e victoire de rang !

Un long déplacement attend les Remparts pour affronter Morzine-Avoriaz chez eux. Après trois succès de rang et une remontée au classement (8e), une quatrième victoire avant d’entamer une semaine à domicile avec deux matchs en trois jours (Nantes et Strasbourg) tomberait donc à point nommée.

Dès les premières minutes le ton monte avec un attaquant morzinois qui n’évite pas Sébastien Raibon, pourtant posté devant lui pour stopper l’attaque adverse. Les deux équipes bénéficient de diverses supériorités sans pour autant trouver l’ouverture. C’est sur une remontée en deux temps que l’ouverture du score intervient. Shroyer s’infiltre plein centre et prend le dessus sur Raibon à bout portant (1-0 à 11’55 but pour Morzine du #13 Mark Shroyer assisté du #10 Sébastien Delemps). Un premier tiers qui se termine donc avec des locaux qui mènent au score.

Malgré une domination morzinoise depuis le début du match, les Remparts égalisent peu avant la mi match. Métais devant le slot reprend une passe en retrait suite à un palet gratté le long de la bande (1-1 à 29’30 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #18 Christophe Tiramani et du #73 Vince Tartari). Il faut ensuite attendre les dernières secondes de la période pour voir les Tourangeaux prendre les devants dans cette rencontre sur un but de Landrigan en supériorité, qui profite du trafic devant la cage pour tromper le gardien adverse et trouver la lucarne (1-2 à 39’55 but pour Tours du #24 Conor Landrigan assisté du #93 Kevin Altidor et du #19 Thomas Belgarde à 5 contre 3). Un but survenu au meilleur des moments juste avant de rejoindre les vestiaires.

La dernière période commence bien pour les Remparts avec Bourgaut qui marque le but du break sur un contre chirurgical (1-3 à 47’46 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #9 Elie Raibon et du #42 Carter Folk). La suite du match montre la solidité défensive retrouvée des Tourangeaux ainsi que la forme affichée par Sébastien Raibon devant la cage depuis le début de la saison. Les Pingouins bénéficient d’un 5 contre 3 sur la glace dans les dernières minutes et ils en profitent pour sortir leur gardien pour jouer à trois joueurs de plus sur la glace. A 3 contre 6 les Remparts et le portier vont résister, tuant les deux pénalités, et marquant ensuite le quatrième et dernier but en cage vide par l’intermédiaire d’Elie Raibon (1-4 à 58’34 but pour Tours du #9 Elie Raibon en cage vide).

Avec cette 4e victoire de suite, les joueurs de Frank Spinozzi réalisent la bonne opération de la journée en creusant l’écart sur un concurrent direct à la course aux playoffs, et en passant à la 7e place ce soir. Dorénavant place à deux matchs consécutifs à la patinoire de Tours, avec dès mercredi la réception des Corsaires de Nantes, pour une rencontre entre deux équipes en forme du championnat.

Crédit photo : Guillaume François
DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer sur la même dynamique

Après un début de saison compliqué en termes de résultats, les Remparts sont sur la pente ascendante en ce mois de novembre après avoir remporté leurs trois derniers matchs et, qui plus est, le dernier devant leur public toujours aussi nombreux face à Brest (6-1).

Samedi soir c’est un long déplacement en Haute-Savoie, et plus particulièrement à Morzine-Avoriaz qui se profile pour les Tourangeaux. Une équipe jamais facile à manœuvrer et qui occupe la 12e place du classement avec 8 points. Les Pingouins restent sur trois défaites consécutives dont deux à domicile contre Brest (2-3) puis la dernière en date face à Caen (4-6). Une période délicate du coup qui oscille avec la période plus faste de leurs adversaires du soir. Le danger offensif viendra du trio composé de Blake Luscombe (16 points), Tomas Marcinek (15 points) et Maxim Ziuziakin (11 points). Il y a un domaine où les Morzinois sont en difficulté cette saison c’est le jeu en infériorité numérique, avec un taux de 56,41% de pénalités tuées, et avec 17 buts encaissés sur 39 situations de jeu dans ce domaine. Une faille que les Remparts pourraient exploiter si l’occasion s’en présente.

Du côté tourangeau d’ailleurs les ajustements apportés ces dernières semaines portent leurs fruits. Le coach Frank Spinozzi a attendu un redressement qui a tardé à venir dans un premier temps. Puis les arrivées de Carter Folk et dernièrement de Conor Landrigan ont stabilisé la défensive et redynamisé l’offensive tourangelle. Cela s’est notamment vu lors de la dernière sortie face à Brest avec 6 buts marqués, dont deux par Conor Landrigan et trois par Thomas Belgarde.

L’attaquant québécois, qui monte en régime ces dernières semaines, comme l’ensemble du groupe, nous livre ses impressions avant ce déplacement : « On voit le match à Morzine comme le prochain défi. Il parait que ce n’est pas facile de jouer là-bas. C’est encore une fois un match très important, comme chaque match de la saison, et il faut que tout le monde se présente pour jouer à son meilleur niveau pour aller chercher trois points au classement. Le match contre Brest ça a été un soulagement de pouvoir débloquer la situation et de contribuer, surtout pour la première victoire à domicile de la saison. J’espère qu’au niveau personnel ma saison est également lancée une fois pour toute. »

Du côté de l’alignement, Gabriel Belley-Pelletier et David Camy-Sarty, absents lors de la dernière rencontre, seront de retour au jeu avec un effectif qui sera donc au complet pour ce déplacement. Devant le filet on retrouvera Sébastien Raibon qui reste sur deux grosses performances avec un blanchissage à Chambéry et un seul but encaissé contre Brest. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 samedi soir.

Il y aura ensuite deux rencontres à domicile pour les Remparts la semaine prochaine, avec tout d’abord la venue des Corsaires de Nantes mercredi soir à 20h00 (billetterie en cliquant ici), puis avec la réception du deuxième du championnat avant les rencontres de ce week-end, Strasbourg, pour clôturer une semaine bien remplie, samedi prochain à 20h00 (billetterie en cliquant ici).

Crédit photo : J-F Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

COMMUNIQUE SUITE AU MATCH TOURS - BREST

Samedi soir, en marge de la soirée de hockey magique que nous avons vécue ensemble, certains de nos supporters ne se sont pas montrés à la hauteur de la performance de notre équipe.

Ces individus, heureusement juste quelques cas isolés, se sont autorisés à insulter les supporters et supportrices brestois qui avaient fait le long déplacement jusqu’en Touraine. C’est totalement inacceptable.

Notre présidente a pris le temps d’échanger avec ces supporters des Albatros, qui ont tout notre respect pour leur engagement auprès de leur équipe de cœur. Elle a aussi pu évoquer cette situation avec le président du club de Brest, Monsieur Sylvain Jaouen.

Les auteurs de ce comportement inadmissible ont été identifiés et vont immédiatement être sanctionnés par le club. Ces attitudes indignes n’ont pas leur place dans notre enceinte qui se veut joyeuse et accueillante, parfois un brin chambreuse mais toujours dans un esprit “bon enfant”.

Le moindre comportement de ce type et la moindre agression verbale ou physique qui viendrait à ressurgir à la patinoire seront fermement sanctionnés.

Ces actes isolés ne changent rien à une vérité d’ensemble : nous sommes fiers de nos supporters qui soutiennent avec passion et fidélité l’équipe, dans la victoire comme dans la difficulté. Vous êtes au cœur de la réussite du club et des membres essentiels de notre famille Remparts.

Merci à toutes et à tous de contribuer à faire du chaudron tourangeau un lieu où tous, acteurs du jeu ou non, se sentent respectés.

Les Remparts de Tours

DIVISION 1
DIVISION 1
Un festival offensif

Les Remparts sont de retour à domicile en Division 1 après les trois déplacements consécutifs (Dunkerque, Meudon et Chambéry). Remontés à la 8e place, c’est l’occasion pour eux de recoller à leur adversaire du soir, Brest, qui sont actuellement 7e.

L’envie sur la glace est différente des dernières rencontres à domicile. Les Tourangeaux se montrent dangereux d’entrée. Et après un premier tir détourné par le portier (2’08), ils ouvrent le score par l’intermédiaire de Belgarde qui après une feinte devant le gardien glisse le palet entre les jambières (1-0 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #21 Kenny Martin et du #18 Christophe Tiramani). Dans la foulée le trio Tartari - Belgarde - Palat est proche de doubler la mise (3’25). Les Remparts haussent le ton et Folk envoie Mikhnov au sol, sur l’offensive qui suit Altidor dévie le palet de peu à côté de la cage brestoise (12’58). Le dernier venu, Landrigan, remonte le palet et prend un tir en entrée de zone. Sa frappe trouve la lucarne opposée, pour le plus grand bonheur du public tourangeau (2-0 à 14’38 but pour Tours du #24 Conor Landrigan assisté du #42 Carter Folk et du #18 Christophe Tiramani). Raibon est sollicité sur un tir de Mikhnov plein centre en fin de période (18’08). Un premier tiers solide de la part des Remparts dans tous les compartiments du jeu (2-0).

Dès l’entame de la deuxième période les Remparts bénéficient d’une supériorité de quatre minutes suite à une crosse haute sur Msumbu (20’48). Les Remparts ont plusieurs occasions durant ce temps de jeu, notamment par l’intermédiaire de Landrigan et Métais (24’00). L’attaquant américain fait une nouvelle fois parler sa technique à bout portant en glissant le palet entre les jambières du gardien pour le troisième but de la soirée pour les locaux (3-0 à 25’51 but pour Tours du #24 Conor Landrigan). Les Brestois se réveillent après cela en réduisant le score sur une déviation de Dubé suite à un tir de la bleue de Favarin (3-1 à 27’26 but pour Brest du #92 Joé Dubé assisté du #52 Nicolas Favarin et du #8 Alexei Mikhnov). Au moment où le match était revenu à l’équilibre, les joueurs de Frank Spinozzi appuient une nouvelle fois sur l’accélérateur et Altidor est le plus prompt pour reprendre le palet devant un but vide (4-1 à 31’18 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #9 Elie Raibon et du #42 Carter Folk). Le jeu s’anime et les deux gardiens doivent s’employer. Raibon sort pour arrêter le contre du jeune Toukmatchev avant que Bourgaut, au deuxième poteau, ne parvienne à cadrer sa tentative (34’19). Dans les ultimes secondes de ce deuxième tiers Raibon enlève le palet à Mikhnov qui tentait de le prendre de vitesse d’un puck check réalisé au bon moment (39’58). C’est donc avec une avance de trois buts en faveur des Remparts que les deux équipes rejoignent le vestiaire (4-1).

Le dernier tiers baisse un peu en intensité. Les Brestois sont pénalisés par Motreff (5’+20’ à 44’08). Du coup les Tourangeaux ne laissent pas passer l’occasion pour creuser l’écart sur cette pénalité majeure. Belgarde inscrit son deuxième but de la soirée en feintant le portier (5-1 à 46’13 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #24 Conor Landrigan et du #42 Carter Folk à 5 contre 4). Belgarde très en vue ce soir inscrit même un troisième but en trouvant la lucarne (6-1 à 47’05 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #64 Fabien Métais et du #24 Conor Landrigan à 5 contre 4). Les esprits s’échauffent ensuite entre Avenel et Tartari (50’55). Greverend en contre trouve le poteau de Raibon (52’53), et de l’autre côté de la glace Altidor oblige le portier à s’interposer de la mitaine (55’51).

Au final les Remparts s’imposent sur la marque de 6-1 avec un match de grande qualité tant offensivement que défensivement. Une victoire qui leur permet de prendre les trois points et de revenir à une unité des Brestois qui occupent la 7e place. Les joueurs du match côté tourangeau sont Thomas Belgarde et Conor Landrigan.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
S’imposer à domicile

Les Remparts ont marqué 6 points lors des trois déplacements qui se présentaient à eux avec une défaite en prolongation à Dunkerque (4-5), une victoire aux tirs aux buts à Meudon (4-3) et une victoire samedi dernier à Chambéry (3-0). C’est donc en étant remontés à la 8e place que les Tourangeaux retrouvent leur public.

Un public qui attend une victoire de son équipe à domicile depuis la demi-finale face à Caen, lors du match 4, en avril dernier. Les joueurs de Frank Spinozzi ont en effet chuté à domicile, que ce soit en finale contre Epinal, lors des matchs amicaux, et depuis le lancement du championnat (Cholet, Mont-Blanc et Epinal). Après cette série, il est donc temps de renouer avec la victoire à domicile.

L’effectif a également connu des changements ces dernières semaines. Après les départs de Fortin et Damy, et avec l’arrivée de Carter Folk il y a deux semaines, c’est au tour de l’américain Conor Landrigan d’avoir posé ses valises à Tours. Il sera d’ailleurs qualifié ce samedi pour disputer son premier match sous les couleurs tourangelles.

Elie Raibon, le numéro 9 des Remparts, nous donne ses impressions avant cette confrontation ainsi que des nouvelles sur son retour au jeu après sa blessure de la saison dernière : « C’est un match super important pour continuer notre série de victoires pour recoller au classement, mais également pour gagner notre premier match devant notre public cette saison. Les matchs à l’extérieur ont été bons sur le point comptable, moins sur l’aspect du jeu même si c’était mieux à Chambéry. On revient à Tours avec une grosse motivation. L’objectif est de prendre les 3 points et d’offrir une belle victoire à nos supporteurs. Pour ma part c’est difficile de revenir après 10 mois loin de la glace. J’ai beaucoup travaillé avec les kinés et les préparateurs physiques cet été. Je commence à retrouver quelques bonnes sensations, je suis dans la bonne direction. C’est difficile de revenir après une blessure aussi longue mais c’est derrière moi maintenant et j’essaie de retrouver mon niveau et de prendre du plaisir. »

En face la tâche sera loin d’être évidente avec une formation de Brest qui occupe la 7e place du classement. Les Brestois restent sur deux victoires de rang à Morzine-Avoriaz (3-2) et contre Valenciennes (5-4). Trois joueurs dominent au niveau du pointage avec Joé Dubé en tête avec 16 points (8 buts et 8 assistances), Graham Avenel avec 12 points et Alexei Mikhnov (10 points). Le joueur russe est d’ailleurs l’attraction du recrutement brestois cette saison, voire de la Division 1. Le joueur de 41 ans, au gabarit imposant (1,97m pour 119 kg) a été drafté en 17e position par les Oilers d’Edmonton en 2000. Il n’a jamais percé en NHL, ne disputant que deux rencontres, mais la suite a été pour autant impressionnante avec 11 saisons en KHL (considéré comme le deuxième championnat au monde).

Les Remparts vous attendent nombreux samedi soir, à 20h00, à la patinoire de Tours, pour y affronter les Albatros de Brest. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Conor Landrigan est un Rempart !

Signature au sein de l'attaque tourangelle de l'Américain de 27 ans Conor Landrigan. Conor est un joueur efficace devant le but adverse qui était la saison dernière le meilleur buteur et le meilleur passeur de son équipe de 2e division slovaque.
Il avait marqué les esprits en NCAA III sous les couleurs des Comets d'Utica, et devrait apporter du punch et des actions décisives à notre ligne offensive.

Avec Landrigan, les Remparts se dotent d'une nouvel atout prometteur pour améliorer la production offensive de l'équipe, conformément au souhait du coach Frank Spinozzi et de son adjoint Stéphane Gros. Une bonne nouvelle qui s'ajoute au succès prometteur glané sur la glace de Chambéry.

#TousRemparts

DIVISION 1
DIVISION 1
Reprendre confiance

La semaine des Remparts a déjà été chargée pour différentes raisons. Il y a eu la défaite en Coupe de France face aux Gothiques d’Amiens (0-6) mais également deux départs de l’effectif (Fortin et Damy). Néanmoins le championnat de Division 1 reprend ses droits ce week-end avec un déplacement périlleux à Chambéry.

Un déplacement jamais évident dans les Alpes, mais un résultat positif serait le bienvenu après les événements de la semaine. D’ailleurs, malgré un début de saison compliqué, les joueurs de Frank Spinozzi qui pointent à la 12e place avec 6 points ne sont qu’à trois longueurs de leurs adversaires du week-end. La situation n’est donc pas encore catastrophique, mais le staff tourangeau attend mieux des performances sur la glace.

Les adversaires des Tourangeaux occupent pour le moment la dernière place qualificative pour les playoffs (8e). Après un début de saison au-dessus des attentes, ils viennent de subir trois défaites de rang ce qui les a fait descendre au milieu du classement. Néanmoins les Chambériens viennent de réaliser un exploit mercredi soir en éliminant les Rapaces de Gap, pensionnaires de Ligue Magnus, en Coupe de France, sur le score de 5-4. Un résultat qui leur permet de se hisser en ¼ de finale de la compétition. Le meilleur pointeur de Chambéry à ce stade de la saison est Bradley Beslile avec 12 points (4 buts et 8 assistances). Il faudra également éviter d’être pénalisé pour les Remparts puisque le jeu de puissance des Éléphants tourne à 31% de réussite.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné ce samedi à 20h00 à la patinoire de Chambéry.
FÉMININ ÉLITE
FÉMININES
FÉMININES
Conforter la première place

Cinq journées de championnat se sont écoulées et notre équipe féminine reste invaincue après quatre confrontations face aux Rafles d’Occitanie et la dernière en date contre la toute nouvelle formation des Flibustières de Nantes. En jouant trois de leurs cinq matchs à l’extérieur, nos féminines ont marqué 45 buts pour seulement 3 encaissés. Le coach Romain Bournand dresse un premier bilan de ce début de saison.

Romain Bournand (coach de l’équipe féminine) : « Les filles ont très bien commencé le championnat avec cinq victoires, dont trois à l’extérieur. C’est toujours un plaisir de retrouver ce groupe à chaque match, on marque beaucoup de buts et on en prend peu. Le championnat va très vite, après les deux prochains matchs de ce week end, nous aurons déjà dépassé la mi championnat, il faut poursuivre sur la même lancée pour continuer d’espérer au carré final. Match après match. »

Prochain rendez-vous ce week-end, les 18 et 19 novembre, où nos féminines accueillent les Déferlantes de Bordeaux/Anglet, deuxièmes au classement. Les Déferlantes de Bordeaux/Anglet ont quant à elles remporté leurs quatre premiers matchs de la saison face aux Flibustières de Nantes.

Entrée gratuite. Tours vs Bordeaux/Anglet : samedi 18 novembre 18h & dimanche 19 novembre 12h45.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Une belle opportunité pour Hugo Damy

Notre attaquant Hugo Damy, arrivé cet été en provenance des Bisons de Neuilly, a reçu une proposition très intéressante d'un club de division inférieure pour prendre en charge le hockey mineur tout en continuant à jouer.
Le club lui a donné son feu vert pour saisir cette opportunité parfaitement adaptée aux souhaits de reconversion de Hugo, qui a rempli son contrat auprès des Remparts sur cette première partie de saison et laissera un excellent souvenir au sein du club.

Hugo a tenu à laisser un message pour toutes et tous : " Il y a des moments dans la vie où il faut faire des choix. Celui-ci est un des plus difficiles. Il est temps pour moi de prendre un nouveau tournant dans ma vie. Une belle opportunité s’offre à moi dans le coaching alors que depuis 2 ou 3 saisons je pense à mon futur. Je suis heureux de la saisir, et que le club me le permette.
Je tiens à dire un gros merci à toute les personnes qui œuvrent autour du club au quotidien. Grâce a vous, aujourd’hui Tours et une place forte en D1.
Un merci particulier a mes coéquipiers, "Wiwi" qui nous aide quotidiennement, mes coachs et en particulier Frank qui a compris ma situation humainement et qui m’accompagne dans la voie que j’ai choisie aujourd’hui.
Je garde de très beaux souvenirs de mon passage ici, et je souhaite de tout cœur la réussite des Remparts pour le reste de cette saison 2023-2024. "

Merci Hugo, nous avons été fiers de te voir porter nos couleurs et nos valeurs sur ces quelques mois. Tout le meilleur à toi pour ce nouveau projet, nous ne doutons pas que tu feras le bonheur de ton nouveau club et de ses jeunes licenciés.

#TousRemparts

DIVISION 1
DIVISION 1
La marche était trop haute

La Coupe de France est de retour sur la glace tourangelle avec ce 1/8e de finale contre les Gothiques d’Amiens. La formation picarde n’était plus venue en Touraine depuis janvier 2009. Les rencontres de la veille entre des pensionnaires de Ligue Magnus et de Division 1 ont été serré. Si Epinal s’est incliné contre Angers (1-5), Dunkerque est venu à bout de Cergy (3-1) pour se hisser au tour suivant. Aux Remparts d’imiter leurs bourreaux d’il y a quinze jours.

Dès l’entame du match Catelin est sollicité avec des tentatives de Simonsen (0’43), de Freadrich (3’10), Mony (6’01) et Lehtonen qui s’infiltre plein centre pour défier le portier tourangeau qui prend alors encore une fois le dessus (7’20). Suite à cette vague amiénoise qui déferle sur le but tourangeau depuis le début de la rencontre le verrou termine par sauter. Leborgne accélère sur son entrée en zone en passant entre deux défenseurs et prend Catelin de vitesse sur la feinte (0-1 à 8’19 but pour Amiens du #71 Kaylian Leborgne assisté du #74 Thomas Suire).  Les Remparts réagissent suite à cette ouverture du score et se montrent plus dangereux en zone offensive. Alors qu’ils sont dans une bonne phase, le break est pourtant réalisé par Simonsen qui vient crucifier Catelin suite à une perte de palet de Palat à 5 mètres du but (0-2 à 13’09 but pour Amiens du #21 Tomas Simonsen). Dès lors les Gothiques monopolisent le palet et viennent logiquement marquer un troisième but par l’intermédiaire de leur capitaine Bouchard, qui, plein centre, voit son tir dévié tromper Catelin (0-3 à 15’41 but pour Amiens du #83 Danick Bouchard assisté du #74 Thomas Suire et du #70 Matias Lehtonen). Suite à ce but Raibon remplace Catelin devant le filet tourangeau. Un premier tiers compliqué pour les Tourangeaux face à des Amiénois bien en place (0-3).

Malgré deux supériorités en début de deuxième période, les Remparts ne se montrent pas dangereux. Au contraire, sur la première pénalité concédée de la soirée, ils se font punir avec une circulation de palet qui prend de vitesse la défense et le gardien, et Leborgne, seul dans le slot, pousse le palet dans un but vide (0-4 à 32’14 but pour Amiens du #71 Kaylian Leborgne assisté du #21 Tomas Simonsen et du #9 Mathieu Boucher à 5 contre 4). Les Amiénois continuent de dominer les débats, et sur une nouvelle combinaison offensive ils corsent la marque par l’intermédiaire de Tessier qui a le temps d’ajuster le portier (0-5 à 35’14 but pour Amiens du #19 Julien Tessier assisté du #18 Bastien Maia et du #6 Jared Freadrich). Malgré leur avance les joueurs de Mario Richer continuent leur pressing en zone offensive et trouvent encore l’ouverture sur un tir à ras glace de Leborgne (0-6 à 37’43 but pour Amiens du #71 Kaylian Leborgne assisté du #6 Jared Freadrich et du #21 Tomas Simonsen). Au terme du deuxième tiers le score sans équivoque tant la domination amiénoise est probante (0-6).

Avec une telle avance avant la dernière période, les Amiénois ont baissé de rythme. La fin du match a été dictée par des pénalités des deux côtés.

Au final les Remparts s’inclinent sur le score de 0-6 face à des Amiénois bien en place et qui n’ont laissé aucune chance. Place au championnat dès samedi avec un déplacement à Chambéry.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Gothiques d’Amiens de retour en Touraine 15 ans après !

C’est un match de gala qui attend les Remparts ce mercredi soir à 20h00 avec la réception des Gothiques d’Amiens, pensionnaire de Ligue Magnus, pour le compte des 1/8e de finales de la Coupe de France.

Alors que la victoire a été acquise samedi denier après la séance des tirs aux buts à Meudon (3-4) ce qui a rapporté deux points au classement, le contenu du jeu proposé n’a pas été du goût du coach Frank Spinozzi. Malgré le temps accordé à ses joueurs pour s’imprégner des systèmes de jeu, cela n’a pas suffi pour se mettre au niveau souhaité, se rendant trop friable dans la zone défensive, qui était pourtant une force la saison passée. Des ajustements ont donc été effectués pour la venue d’Amiens ce mercredi. Le dernier arrivé, Carter Folk, s’est de suite imposé lors de sa première apparition sur la glace avec une assistance et le but vainqueur lors de la séance finale.

Les Gothiques occupent pour le moment la 6e place en Ligue Magnus avec 22 points après 15 journées de championnat (6 victoires, 2 victoires après prolongation, 7 défaites). Un classement honorable derrière les trois puissances du championnat (Rouen, Angers et Grenoble) et les deux surprises de ce début de saison en Ligue Magnus (Chamonix et Marseille). Le jeune attaquant français, Tomas Simonsen, est le meilleur pointeur des Gothiques depuis l’entame du championnat avec 18 points (8 buts et 10 assistances). Cela fait quasiment 15 ans que l’équipe d’Amiens n’a pas posé ses patins sur la glace tourangelle. En effet, il faut remonter au 13 janvier 2009 et une victoire 6-4 de l’équipe tourangelle. Autant dire une éternité. L’entraineur adjoint, Claude Devèze, est un ancien pensionnaire du club tourangeau en tant que joueur puis sur un court passage en tant que coach.

Cette opposition en Coupe de France est donc un match spécial, que ce soit pour l’équipe ou pour le public tourangeau. L’occasion pour les Remparts de se confronter à une des meilleures formations de l’hexagone depuis de nombreuses années. Les Remparts comptent sur le soutien de leur public pour les pousser dans ce match.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donc donné à 20h00 ce mercredi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Pour l’occasion, des stands gastronomiques seront installés un peu partout dans la patinoire, y compris dans l’habituel espace VIP. Venez découvrir les bons produits des artisans qui soutiennent les Remparts.
DIVISION 1
DIVISION 1
Jérémy Fortin et les Remparts de Tours se séparent

L'attaquant canadien était arrivé cet été en provenance du Mont-Blanc et a marqué 3 points en 6 rencontres de D1.

Le club remercie Jérémy de son passage sous les couleurs du club et lui souhaite une pleine réussite pour la suite de sa carrière.
DIVISION 1
DIVISION 1
Deux points précieux acquis à Meudon

C’est un déplacement capital qui attend les Tourangeaux chez le promu, Meudon. Un match où il va falloir ramener des points dans le but de remonter au classement et de lancer une dynamique positive.

Le début de match est compliqué pour les Remparts, puisqu’après deux pénalités sifflées contre eux ils doivent évoluer en double infériorité numérique. Un 5 contre 3 bien négocié par Meudon qui ouvre le score suite à un tir dans la lucarne de droite après une circulation fluide du palet (1-0 à 3’21 but pour Meudon du #11 James Collins assisté du #91 Andrew Shewfelt à 5 contre 3). Une avance qui va doubler dans la minute suivante, toujours en supériorité numérique (2-0 à 4’48 but pour Meudon du #10 Antoine Mony assisté du #11 James Collins et du #14 Jacob Hamacher à 5 contre 4). A ce moment-là Frank Spinozzi prend son temps mort afin de calmer son équipe. Bien lui en a pris puisque les Remparts refont surface dans cette rencontre en l’espace de trente secondes. C’est tout d’abord Tartari qui réduit le score suite à un travail dans la zone offensive pour récupérer le palet, et venir tromper Blazek sur la gauche de la glace (2-1 à 7’24 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #64 Fabien Métais), puis dans la foulée Msumbu égalise avec un tir plein centre (2-2 à 7’57 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #42 Carter Folk). Les Tourangeaux ont plusieurs occasions par la suite dans cette première période sans pour autant réussir à prendre les devants.

Le deuxième voit les Tourangeaux prendre les devants au tableau d’affichage pour la première fois de la soirée. Renfort du soir dû à la trêve internationale, Enzo Carry trouve le chemin des filets adverses pour permettre aux Remparts de prendre les devants (2-3 à 25’57 but pour Tours du #17 Enzo Carry). Une courte avance qu’il faudra défendre lors de la dernière période.

Une avance réduite à néant sur une nouvelle supériorité concrétisée par les Comètes. Peu avant les dix dernières minutes de jeu, Shewfelt marque et remet les deux équipes à égalité (3-3 à 48’32 but pour Meudon du #91 Andrew Shewfelt assisté du #10 Antoine Mony et du #11 James Collins à 5 contre 4). Plus rien n’est inscrit avant la fin du temps réglementaire obligeant les deux formations à disputer une prolongation.

La prolongation ne donnant rien, il faut donc avoir recours à la séance de tirs aux buts pour départager les deux équipes. A ce jeu-là les Remparts sont les plus solides et ils remportent la séance sur le score de 1-2 avec des réalisations de Msumbu et Folk, tandis que Raibon devant le filet tourangeau a repoussé quatre tentatives adverses.

Les Remparts gagnent donc ce match sur le score de 3-4 et gagnent deux points précieux au terme d’un match disputé. Au classement les joueurs de Frank Spinozzi comptent dorénavant 6 points.

Place maintenant à la Coupe de France avec la réception mercredi soir à 20h00 des Gothiques d’Amiens, pensionnaires de Ligue Magnus. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Ramener des points de Meudon

Les Remparts entament leur deuxième déplacement de rang en Division 1 en allant défier l’équipe de Meudon ce samedi. Après le point rapporté de Dunkerque il y a une semaine, il est maintenant urgent de ramener les trois points de la victoire.

Avec 4 points actuellement au classement, les Tourangeaux pointent au 12e rang du championnat, avec quatre longueurs de retard sur leur adversaire du week-end. Une équipe tourangelle qui a été renforcée cette semaine avec l’arrivée du Canadien Carter Folk, afin de compléter l’alignement défensif, mais pas que puisqu’il peut également jouer sur les lignes d’attaque, et il sera présent sur la glace pour disputer sa première rencontre avec les Remparts. Avec une attaque retrouvée lors des dernières rencontres, il va falloir maintenant concrétiser un match complet dans les deux sens de la glace, afin de ramener trois points qui sont plus que précieux à ce moment-là de la saison.

L’équipe de Meudon pointe donc au 9e rang en totalisant 8 points. Les Franciliens restent sur une série de deux victoires après avoir vaincu le Mont-Blanc lors de la séance des tirs au but (3-2) et de s’être imposés sur la glace de l’autre promu, Valenciennes, sur la marque de 5-8. Le principal danger offensif des Comètes viendra du côté de Max Kaufman qui totalise 10 points (7 buts et 3 assistances) après 6 matchs joués. Une équipe des Comètes où plusieurs anciens Remparts jouent cette saison avec notamment le portier Jiri Blazek, le défenseur Alex Pisarik et l’attaquant Naum Sahagun.

S’il y a une partie du jeu où les Remparts peuvent se montrer dominant ce samedi soir, ce sera lors des unités spéciales. Pourtant moins solides que la saison passée en infériorité numérique, les joueurs de Frank Spinozzi affichent un taux de 80,65% de pénalités tuées, lorsque Meudon en est à 66,67%. Même son de cloche du côté des avantages numériques, puisque les Remparts dominent avec 12% contre 4,35% pour Meudon.

Pour l’occasion l’effectif des Remparts est quelque peu modifié. Jérémy Fortin (suspension) et Hugo Damy (blessure) sont absents, ainsi que Pablo Maltas qui jouera avec Angers 2 ce week-end dans le cadre d’un partenariat pour lui permettre d’avoir du temps de glace et des responsabilités pour poursuivre sa progression. A l’inverse les Remparts auront l’apport de deux licences bleues en provenance de Bordeaux, avec Matteo Mahieu et Enzo Carry, ainsi que la première apparition de Carter Folk.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donc donné à 18h15 à la patinoire municipale de Meudon-la-Forêt.

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Carter Folk est un Rempart !

Les Remparts ont le plaisir de vous annoncer ce matin la signature d'un joueur solide pouvant évoluer sur l'aile en attaque comme en défense : Carter Folk. Le joueur canadien de 27 ans peut se targuer d'un beau parcours qui l'a mené du junior canadien (WHL, 79 pts en 5 ans) jusqu'à la très bonne ligue britannique EIHL (Dundee Stars en 2022-2023, 25 pts), en passant par la ligue universitaire canadienne principalement.

Joueur courageux, intense, il va apporter son caractère au système défensif mis en place par notre coach Frank Spinozzi. Mais Carter est aussi capable d'apporter sur le front offensif.

Soit le bienvenu Carter, nous avons hâte de te voir à l'oeuvre sur la glace.

#TousRemparts



DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts passent tout prêt de la victoire

Les Remparts se déplaçaient à Dunkerque ce soir pour le compte de la 6e journée de Division 1. Un déplacement qui est le premier d’une série de trois, et où ramener des points est primordial après le début de saison réalisé.

Et les Remparts ne perdent pas de temps dans cette rencontre. Ils profitent de leur première supériorité pour ouvrir le score par l’intermédiaire d’Altidor qui prend le rebond devant le but dunkerquois (0-1 à 1’18 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #64 Fabien Métais et du #88 Jérémy Fortin à 5 contre 4). La pression dunkerquoise s’intensifie après la mi tiers et Catelin stoppe le palet suite à une insertion en zone offensive des Corsaires à 3 contre 2 (11’40). L’égalisation intervient sur le deuxième avantage numérique des locaux, Budinsky arrivant de la droite de la glace et logeant le palet hors de portée de Catelin (1-1 à 12’33 but pour Dunkerque du #81 Vit Budinsky assisté du #7 Clément Thomas à 5 contre 4). Catelin écarte encore le danger avec l’aide de sa crosse (15’35). Les Remparts jouent bas dans ce premier tiers, laissant peu d’occasions aux Corsaires, et regagnant les vestiaires avec ce score de parité (1-1).

Le deuxième tiers démarre sur un jeu plus agressif offensivement de la part des Tourangeaux. Une audace qui paie. Sur un pressing en zone offensive pour éviter la sortie du palet, Camy-Sarty prend le dessus sur son vis-à-vis et glisse le palet à Bourgaut qui trainait seul devant le but, ne se gênant pas pour feinter Vazzaz et redonner l’avantage aux Remparts (1-2 à 22’45 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #91 David Camy-Sarty et du #9 Elie Raibon). Une avance qui s’accroit peu avant la mi tiers. Suite à un contre de Msumbu qui lance Métais, ce dernier prend un premier tir repoussé par le portier. L’action continue et Métais sert Belley-Pelletier ne laisse aucune chance au gardien (1-3 à 29’10 but pour Tours du #27 Gabriel Belley-Pelletier assisté du #64 Fabien Métais). Dans la foulée les Dunkerquois se réveillent et trouve d’abord le poteau de Catelin (30’), avant de réduire la marque par l’intermédiaire de Colley bien servi par Cruchandeau juste à l’entrée du slot (2-3 à 32’12 but pour Dunkerque du #10 Parker Colley assisté du #32 Corentin Cruchandeau). Par la suite les Remparts bénéficient d’une supériorité de 5 minutes suite à une projection contre la bande sur Vrana (34’06). Cinq minutes où le palet va circuler mais avec très peu d’actions dangereuses sur le but adverse. Après deux périodes les Remparts mènent au score (2-3).

Les Corsaires ne veulent pas courir après le score pendant 20 minutes et mettent la pression dès la reprise sur le but tourangeau. Bien leur en prend puisqu’ils égalisent suite à une accélération de Broutin qui prend de vitesse la défensive tourangelle pour tromper Catelin à bout portant (3-3 à 41’50 but pour Dunkerque du #66 Joseph Broutin). A cinq minutes du terme de la rencontre les Tourangeaux reprennent l’avantage sur un tir de Fabien Métais qui trouve la lucarne de Vazzaz (3-4 à 54’37 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #61 Alexis Birolini et du #22 Andrea Palat). Une avance de très courte durée puisque Dunkerque égalise sur l’engagement avec un tir pourtant anodin (4-4 à 54’46 but pour Dunkerque du #18 Joseph Winkelmann). Un score qui ne bouge plus malgré une très grosse occasion dunkerquoise juste avant le buzzer final.

C’est donc lors de la prolongation à 3 contre 3 que la décision va se faire. Et il faut moins d’une minute à Broutin pour trouver l’espace qui le mène jusqu’au but tourangeau et marquer le but vainqueur pour les Corsaires (5-4 à 60’54 but pour Dunkerque du #66 Joseph Broutin).

Les Remparts reviennent donc avec un point supplémentaire après cette défaite en prolongation sur le score de 5-4 et ils comptent donc dorénavant 4 points au classement.
DIVISION 1
DIVISION 1
Pour ne pas perdre le nord

Après une troisième défaite concédée à domicile mardi soir face à Epinal (3-4), les Remparts vont devoir aller chercher des points sur la route puisque trois déplacements consécutifs les attendent en Division 1. Le premier arrêt de ce périple est à Dunkerque, ce samedi soir, dans une patinoire où il n’est jamais simple de ramener des points.

Trois matchs à domicile, trois défaites, l’addition est lourde pour les Remparts en ce début de saison. Malgré deux premiers tiers bien maitrisés et où ils menaient au score, les joueurs de Frank Spinozzi ont baissé pavillon dans l’ultime période en concédant deux buts suite à deux erreurs défensives, pourtant évitables, et à ce niveau-là cela se paie cash avec des Spinaliens qui basculent alors en tête au tableau d’affichage pour ne plus la lâcher. Du coup au classement les Remparts pointent au 12e rang avec 3 points après 5 journées de championnat, et malgré un nombre de buts encaissés dans la norme des autres équipes, c’est le faible nombre de buts inscrits, seulement 6 jusqu’à présent, qui plombe le début de saison. Un déclic est primordial pour pouvoir espérer mieux dès les prochaines rencontres. Devant le filet, Sébastien Raibon fait le job mais pour l’aider à continuer ses performances, il va falloir également gommer les erreurs défensives qui ont couté cher face aux Spinaliens.

Le capitaine des Remparts, Alexis Birolini, dresse un état des lieux avant d’aborder ces déplacements : « On va devoir être beaucoup plus rigoureux dans notre fond de jeu et nos systèmes. Il faut que tout le monde élève son niveau aussi. Chaque détail est important, à nous de prendre nos responsabilités et faire preuve de caractère en tant qu’équipe afin d’inverser la tendance. Même si on va faire face à trois matchs à l’extérieur, on doit prendre chaque rencontre comme une étape importante dans la saison. Il faut jouer avec urgence, à 100% et se concentrer sur l’adversaire du soir à chaque fois. »

Les Dunkerquois restent sur trois victoires consécutives en championnat, ce qui leur permet d’occuper actuellement la 6e place du classement avec 9 points. Malgré deux défaites dès l’entame du championnat, les Nordistes ont réussi à inverser la tendance. Les deux meilleurs pointeurs de l’équipe sont Vit Budinsky avec 8 points (4 buts et 4 assistances) et Joseph Broutin avec 7 points (2 buts et 5 assistances). Les Remparts devront s’inspirer des Brestois qui s’étaient imposés chez les Corsaires lors de la deuxième journée (3-5).

Pas de doute à avoir, les Remparts vont devoir aller chercher des points lors de ces trois déplacements consécutifs en Division 1. Cela commence dès ce samedi en allant défier les Corsaires. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 19h30 à la patinoire Michel Raffoux de Dunkerque.
DIVISION 1
DIVISION 1
Des erreurs qui font mal

Les Remparts reçoivent les Wildcats d’Epinal pour le remake de la dernière finale de Division 1. Le public tourangeau répond présent une nouvelle fois pour cette rencontre au sommet et les travées sont pleines. Les joueurs de Frank Spinozzi n’ont pas le choix, bien qu’affrontant le leader actuel, ils vont devoir aller chercher des points importants pour remonter au classement.

Si la première occasion de la rencontre est pour les locaux, obligeant Bonvalot à un arrêt après deux déviations (2’30), ce sont pourtant les Spinaliens qui se montrent les plus dangereux, avec une contre-attaque à deux contre un et le tir de Markovic qui termine sa course contre le poteau de Raibon (4’37). Les Remparts ouvrent le score en infériorité numérique avec Jérémy Fortin qui récupère le palet, qui patiente derrière le but et qui sert parfaitement Altidor devant le slot qui prend à défaut Bonvalot (1-0 à 8’07 but pour Tours du #93 Kevin Altidor assisté du #98 Jérémy Fortin à 4 contre 5). Une avance de courte durée, puisqu’après un nouvel arrêt de Raibon sur une tentative de Ganz (10’22), les Wildcats égalisent sur un tir à bout portant de Hrehorcak (1-1 à 10’32 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #3 Florian Sabatier et du #95 Lucas Boni). La moindre erreur défensive des Tourangeaux est sanctionnée d’une action dangereuse, avec Hrehorcak qui voit son tir à ras glace passé à gauche du but de Raibon (14’35), puis de nouveau à l’approche de la dernière minute de jeu avec des Remparts obligés de se coucher devant le tir adverse pour dévier le palet hors des limites de la glace (18’37). C’est donc sur un score de 1-1 que la première période se termine.

Les Tourangeaux vont de l’avant dès l’entame du tiers. Si Métais bute sur Bonvalot (21’44), ce n’est pas le cas de Fortin, qui, bien lancé par Altidor, protège son palet et attend le dernier moment pour le lever dans la lucarne du but adverse (2-1 à 25’11 but pour Tours du #98 Jérémy Fortin assisté du #93 Kevin Altidor et du #70 Jakub Vrana). Le portier spinalien est mis à l’épreuve une minute plus tard sur un tir de Belgarde à bout portant, bien servi par Bourgaut (26’30). Les Remparts réalisent le break en infériorité, Camy-Sarty part en break et réussi à prendre un tir du bout de la crosse, Bonvalot repousse sur sa gauche, mais Martin arrive pour prendre le rebond et conclure à ras glace (3-1 à 37’24 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #91 David Camy-Sarty à 4 contre 5). Les Spinaliens réagissent aussitôt pour recoller au score lors de la supériorité, Fujerik coupant une passe plein centre (3-2 à 38’43 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik assisté du #3 Florian Sabatier et du #13 Tomas Rusina à 5 contre 4). Les Remparts rejoignent les vestiaires avec un but d’avance avant le dernier tiers.

Les Spinaliens égalisent dans les premières minutes de la dernière période, une erreur défensive derrière le but qui est payée cash, Sabatier glissant le palet entre les jambes de Raibon (3-3 à 42’40 but pour Epinal du #3 Florian Sabatier assisté du #71 Peter Hrehorcak et du #66 Dominik Fujerik). Ils prennent l’avantage deux minutes plus tard sur une nouvelle erreur devant le but cette fois-ci et Fujerik n’en demande pas tant pour donner les devants à son équipe (3-4 à 44’35 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik assisté du #71 Peter Hrehorcak et du #3 Florian Sabatier). Les Remparts tiennent par la suite pendant les quatre minutes d’infériorité suite à la pénalité de Métais. La dernière minute de jeu est intense. L’arbitre refuse un but d’Epinal en cage vide avant d’envoyer deux joueurs en prison.

Les Remparts s’inclinent sur le score de 3-4 face aux Wildcats d’Epinal et ont payé cash les erreurs défensives. Une défaite qui n’arrange pas les comptes des Remparts au classement avec 3 points en 5 matchs. Samedi soir un déplacement à Dunkerque attend les Tourangeaux.
DIVISION 1
DIVISION 1
Être conquérant face au leader

Les matchs s’enchainent en cette période. Avec la réception d’Epinal ce mardi soir, les Remparts disputeront leur 4e match en dix jours. Un rythme qui laisse que très peu de temps pour cogiter et repartir de l’avant.

En effet, malgré une victoire en Coupe de France acquise sur la glace de Brest mardi dernier (4-6) permettant aux Tourangeaux de se qualifier pour les 1/8e de finales de la compétition, où ils recevront les pensionnaires de la Ligue Magnus les Gothiques d’Amiens pour l’occasion (le match aura lieu le 14 ou le 15 novembre), le constat du début de championnat est tout autre après quatre journées : 1 victoire, 3 défaites et seulement 3 buts inscrits. Une dure réalité qui ne permet pas aux Remparts de décoller au classement (11e).

Il faudra donc être plus réaliste devant le but adverse ce mardi soir, car l’adversaire n’est autre que les Wildcats d’Epinal, le champion de France en titre de Division 1. Et les Spinaliens réalisent un début de saison quasi parfait avec 11 points acquis sur 12 possible. Le point perdu en route l’a été samedi dernier face au 2e du classement, Strasbourg, où la décision s’est faite lors de la prolongation. Leur attaquant phare, Peter Hrehorcak, compte 9 points (5 buts et 4 assistances) lui permettant actuellement d’être le troisième pointeur du championnat.

Les Remparts peuvent s’appuyer sur un argument pour contrarier les plans de leur adversaire du soir : le jeu défensif. Si l’attaque ne trouve pour le moment pas le chemin des filets adverses dans la norme qu’il faudrait, la défensive tourangelle est, pour sa part, au rendez-vous avec seulement 9 buts encaissés jusqu’à présent, ce qui la place au deuxième rang dans ce secteur de jeu. Mais il en faudra plus pour venir à bout d’Epinal, car l’armada offensive spinalienne ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Le public tourangeau sera présent en nombre dans les travées pour cette opposition entre les deux finalistes de la dernière édition. Vous pouvez vous procurer vos billets pour le match en cliquant ici. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 à la patinoire de Tours. Les portes ouvriront à 19h00, n’hésitez pas à arriver en avance pour plus de fluidité.

Pour cette soirée d’Halloween, un stand maquillage sera disponible, des performers sur échasses seront déguisés, une playlist spéciale pour l’occasion. Les déguisements sont les bienvenus mais le maquillage est conseillé après les contrôles. Nous vous rappelons que le plan Vigipirate est toujours de vigueur, de ce fait un contrôle des sacs sera effectué à l’entrée. Il est également une interdiction de tout ce qui pourrait ressembler à une arme ou devenir une arme par destination (faux couteau, ciseaux, bâton, balai, airsoft, fourchette, etc…).
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts s’inclinent dans les dernières minutes

Les Remparts étaient sur la glace de Nantes en cet fin d’après-midi pour le compte d la 4e journée de Division 1, avec comme objectif de ramener la victoire de ce court déplacement.

Après les deux premières périodes les deux formations sont toujours dos à dos malgré diverses situations de supériorités numériques à jouer de part et d’autre.

Il faut donc attendre le dernier tiers pour voir le tableau d’affichage se décanter. Après un 3 contre 5où ils ont tenu bon, les Remparts cèdent sur la pénalité suivante avec un but signé Gibert (1-0 à 52’59 but pour Nantes du #97 Gauthier Gibert assisté du #11 Benoit Valier et du #8 Cameron Marks à 5 contre 4). Le coach tourangeau Frank Spinozzi prend son temps mort (57’29) et Sébastien Raibon quitte sa cage à un peu plus d’une minute du terme du match pour bénéficier d’un joueur supplémentaire sur la glace. Une situation dont les Corsaires en tirent les bénéfices en inscrivant un deuxième but en cage vide (2-0 à 59’37 but pour Nantes du #94 Jeremiah Luedtke assisté du #11 Benoit Valier en cage vide).

Avec cette défaite qui s’est dessinée dans les dernières minutes de jeu, les Remparts restent bloqués avec 3 points au compteur après 4 journées de championnat. Le prochain match arrive vite, dès mardi soir, avec la réception du champion en titre, l’équipe d’Epinal. Vous pouvez acheter vos billets pour cette rencontre en cliquant ici.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts à l’assaut des Corsaires

Les Remparts retrouvent le chemin du championnat ce samedi avec un court déplacement chez les Corsaires de Nantes, quatre jours après leur victoire à Brest lors du deuxième tour de la Coupe de France (4-6).

L’adversaire du soir, Nantes, ne connait pas le début de saison souhaité. Après un exercice 2022-2023 décevant avec une non qualification en playoffs, les Corsaires ont pourtant effectué un recrutement plus qu’intéressant avec notamment les arrivées de Michaël Luba devant le but en provenance de Cholet, ainsi que des attaquants Quentin Jacquier, de retour en Loire-Atlantique après une saison chez les Remparts, Gauthier Gibert (Brest) et de l’artilleur Jeremiah Luedke qui a démontré tout son talent chez les Bisons de Neuilly-sur-Marne. Malgré l’apport de ces éléments, les Corsaires pointent au dernier rang du classement avec trois défaites en trois matchs, mais ont également écopé lors de l’intersaison de 6 points de pénalités, ce qui les placent déjà loin de la tête du classement (Strasbourg, Mont-Blanc et Epinal avec 9 points, soit 15 points de retard), et ont déjà 7 points à combler sur l’avant dernier, Neuilly-sur-Marne.

Après leur revers subi en championnat face aux Yétis samedi dernier (0-4), les joueurs de Frank Spinozzi ont réalisé le match le plus réaliste offensivement depuis le lancement de la saison. En s’imposant sur la marque de 6-4 à Brest, ils ont inscrit plus de buts que lors des trois premiers matchs disputés en Division 1. Il faudra continuer sur cette lancée face aux Corsaires, sous peine de voir le portier adverse, Michaël Luba, fermer la porte devant les attaquants tourangeaux. Pour cette opposition, les frères Raibon, Elie et Sébastien, sont de retour dans l’alignement, tandis que Kenny Martin sera absent. Un renfort sera présent en défense avec le joueur des Boxers de Bordeaux, le jeune Mattéo Mahieu, afin de compléter l’alignement défensif. En étant actuellement à la 10e place du classement, un résultat positif des Remparts est indispensable pour basculer dans la bonne moitié du tableau.

Les Tourangeaux vont donc défier ce samedi soir, dès 18h00, à la patinoire du Petit Port à Nantes, des Corsaires qui auront à cœur de marquer leurs premiers points de la saison. Il faudra donc être réalistes pour les Remparts qui joueront devant leurs supporteurs qui auront fait le déplacement pour les soutenir.
COUPE DE FRANCE
COUPE DE FRANCE
Les Remparts à la relance à Brest

Les Remparts se déplacent ce mardi soir à Brest pour le compte du deuxième tour de la Coupe de France, pour leur entrée dans la compétition.

Les Brestois ont bien débuté leur championnat avec deux victoires d’entrée (4-0 contre Nantes puis 5-3 à Dunkerque), avant de s’incliner samedi dernier sur la marque de 8-4 à Strasbourg, actuel leader de la Division 1. Pour se hisser au deuxième tour de la Coupe de France, les Albatros ont disposé de La Roche-sur-Yon, pensionnaire de la Division 2, sur la marque de 7-1.

Après le revers subie samedi face au Mont-Blanc, les Tourangeaux n’auront pas le temps de cogiter puisqu’ils sont de retour sur la glace face aux Albatros dès demain, après une séance d’entrainement ce lundi. Ils prendront la direction de la Bretagne dès demain matin. Une semaine où ils joueront deux rencontres à l’ouest, puisqu’après Brest, ils se déplaceront à Nantes samedi soir. Deux matchs pour retrouver de l’efficacité et se relancer, en étant plus percutant offensivement pour inquiéter davantage le portier adverse.

Le coach Frank Spinozzi ne doute pas de la réaction à venir de ses joueurs et il a confiance en son groupe. Pour cela ils ont repris les fondamentaux dans l’exécution que ce soit sur la glace ou lors de séances vidéo, de façon à devenir plus dangereux dans devant le but adverse.

Pour ce déplacement à Brest, l’équipe devra se passer des services des frères Raibon (raisons personnelles), de Kenny Martin (touché samedi soir contre le Mont-Blanc), mais pourra compter sur le retour au jeu de Pablo Maltas. Steven Catelin sera donc titulaire devant le but face aux Albatros.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné ce mardi à 20h00 au Rïnkla Stadium à Brest.
DIVISION 1
DIVISION 1
Réactions d’après match de Tours - Mont Blanc

Suite à la défaite des Remparts face aux Yétis sur la marque de 0-4, vous pouvez retrouver les réactions de deux Remparts, le défenseur Christophe Tiramani et l’assistant Peter Bourgaut, ainsi que l’entraineur du Mont Blanc, Rémi Peronnard.

Christophe Tiramani (défenseur des Remparts) : « On a toujours du mal à marquer que ce soit à domicile ou à l’extérieur. La semaine dernière on n’a mis qu’un seul but contre Neuilly, aujourd’hui on fait chou blanc donc c’est difficile pour le mental. On a beau essayer mais ça ne marche pas. Il va falloir qu’on travaille fort aux entrainements pour essayer de trouver des automatismes. On était plutôt en place défensivement avec notamment un blanchissage contre Neuilly et sur ce match on n’a pas été efficace des deux côtés de la patinoire. »

Peter Bourgaut (assistant des Remparts) : « Offensivement on n’a pas fait le job pour les inquiéter plus que ça, du coup ils ont maitrisé défensivement, on a manqué de conviction et d’engagement. Oui il y a des efforts de temps en temps mais il faut les placer aux bons moments et pour l’instant ça on n’y arrive pas. A 3-0 ils n’ont plus besoin d’attaquer donc ils peuvent se regrouper. Après le temps mort on tape le poteau, l’action suivante on a encore une chance de marquer avec un tir de la bleue avec du trafic devant la cage, derrière il y a des rebonds et on ne marque pas. On peine offensivement, on ne marque pas, à un moment donné il faut qu’on se réveille, qu’on soit plus efficace car on ne va pas mettre les équipes en danger. »

Rémi Peronnard (coach du Mont-Blanc) : « On avait bien préparé le match et c’est vrai que défensivement on a fait le travail, on a laissé quelques chances à Tours de marquer, les gars ont vraiment payé le prix ce soir, les gars ont vraiment payé le prix. A 3-0 ce n’était plus à nous de faire le jeu, il a fallu être patient. On s’attendait à un gros début de troisième tiers de la part de Tours. J’ai pris mon temps mort à 10 minutes de la fin car je sentais qu’on reculait trop, l’objectif c’était quand même d’être plus haut mais pas au point de garer le bus devant la cage, d’attendre et de se faire pilonner, donc on a bien rectifié après ce qui nous a permis de marquer ce 4e but pour plier le match. Gagner c’est très bien, mais il ne faut pas se satisfaire de cela. On a un gros match contre Cholet qui nous attend samedi prochain, puis Neuilly. On a deux matchs à domicile qui doivent nous permettre de bonifier cette victoire à l’extérieur, sinon cela n’aura servi à rien de s’imposer ici. Le championnat sera encore plus serré que la saison dernière, toutes les équipes se sont renforcées, tous les points comptent, mais il ne faut pas se laisser aveugler par des victoires en pensant que tout est acquis. Les autres équipes vont vouloir nous faire tomber, elles vont être plus concentré face à nous. L’équipe est vraiment à l’écoute, elle travaille dans le sens où moi j’ai envie et ça paie pour l’instant. »

Crédit photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Des Remparts en panne

Les Remparts accueillent les Yétis de Mont-Blanc pour cette troisième journée de Division 1, dont l’association Octobre Rose est présente pour la cause qu’elle défend. Pour cette rencontre des nouvelles lignes sont à l’essai, tant offensivement que défensivement.

Les Yétis sont les premiers en action en tenant le palet derrière le but de Raibon, sans pour autant être dangereux (00’45). Métais se montre dangereux en remontant le palet sur la gauche de la glace, avec un tir détournait par Goy (2’10). Le portier tourangeau est mis à l’épreuve à plusieurs reprises, avec tout d’abord un tir plein centre (6’55) puis sur une entrée de zone de Larroque qui tire de loin, le palet termine sa course en touchant la transversale (9’31). Les Yétis ouvrent le score suite à un changement de lignes de leur part. Tyson entre en zone et se retrouve face à plusieurs Remparts, et au dernier moment il décale Chatellard seul sur la droite, qui trouve l’ouverture dans un angle fermé (0-1 à 10’59 but pour Mont-Blanc du #17 Mathis Chatellard assisté du #84 Zachary Tyson). Alors que les Remparts évoluent en infériorité, Tiramani remonte le palet et défie son vis-à-vis, se procurant un tir du revers qui est détourné par Goy de la jambière (17’19). Les Yétis mènent donc à la fin de la première période (0-1).

Le deuxième tiers est haché par les différentes pénalités des deux côtés, les deux formations ne jouant que très rarement à 5 contre 5. Les Remparts ne trouvent pas la solution offensivement malgré Métais qui tente encore et encore, mais son tir heurte la transversale de Goy (24’28). Du coup Mont-Blanc profite des supériorités et fait le break par Sarlin, qui se joue de Raibon alors à terre (0-2 à 26’13 but du Mont-Blanc du #63 Hugo Sarlin assisté du #88 Alexandre Gagnon et du #32 Numa Besson à 4 contre 3), puis par Ferreira Reis qui est lancé à la bleue et dont le tir déjoue le portier tourangeau (0-3 à 33’37 but pour Mont-Blanc du #18 Nathan Ferreira Reis assisté du #23 Arthur Cocar et du #84 Zachary Tyson à 5 contre 4). Les Yétis sans être transcendants sont réalistes face à des Remparts en dessous depuis le coup d’envoi, et qui accusent un retard de trois buts avant l’ultime période (0-3).

L’équipe du Mont-Blanc se permet de gérer son avance dans la dernière période en ne prenant aucun risque défensivement, ne laissant que très peu de place aux attaquants tourangeaux. Au fil des minutes les espoirs de revenir dans le match s’amenuisent. En toute fin de match le score s’aggrave même avec une déviation devant le but tourangeau, Raibon est pris à contre-pied et ne peut rien faire (0-4 à 57’40 but pour Mont-Blanc du #44 Charles Risk assisté du #16 Marius Ceret et du #18 Nathan Ferreira Reis).

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 0-4 face à une équipe du Mont-Blanc qui a joué crânement sa chance et qui a dominé les débats. Après trois journées, les Tourangeaux comptent 3 points au classement. Le prochain match pour se relancer aura lieu à Brest mercredi soir, pour le compte du deuxième tour de la coupe de France.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Remparts rose pour une noble cause

Les Remparts reçoivent l’équipe du Mont-Blanc pour cette troisième journée de Division 1. L’occasion d’offrir une première victoire à leur public après celle acquise sur la glace de Neuilly-sur-Marne samedi dernier. Un match placé sous le signe d’Octobre Rose, une cause qui tient à cœur les Remparts.

Les Tourangeaux ont rectifié le tir après la défaite initiale face à Cholet (2-3), en s’imposant sur le plus petit des scores face aux Bisons de Neuilly-sur-Marne (0-1). Un travail collectif pendant 60 minutes pour contenir les différentes phases offensives des Bisons, avec, qui plus est, un Sébastien Raibon solide sur sa ligne pour écœurer définitivement les attaquants adverses. Enchainer une deuxième victoire de rang permettrait aux Remparts de se hisser dans le haut du classement et de créer une dynamique positive. Pour cela, ils peuvent s’appuyer sur la meilleure défense du championnat avec seulement trois buts encaissés en deux matchs.

Leur adversaire du soir, la formation du Mont-Blanc est l’une des quatre équipes en tête du championnat avec deux victoires acquises lors des deux premières journées. Ils ont disposé de Valenciennes (2-3), avant de se défaire de Morzine-Avoriaz (7-5). Numa Besson et Éric Leger comptent déjà 4 points individuellement.

Le coach Frank Spinozzi veut un match complet de son équipe : « On continue à travailler sur l’exécution. La victoire à Neuilly nous a donné de l’élan pour la semaine. Raphaël Peltier est de retour sur les lignes défensives, de façon à progresser avec un vétéran à ses côtés. Les blocs ont évolué avec le retour de Métais à l’attaque. Mes joueurs ne doivent pas jouer avec la crainte de faire des erreurs. Il va falloir bien jouer défensivement et ne pas laisser trop de chances de compter au Mont-Blanc. C’est une équipe toujours dure à manœuvrer. On va devoir être régulier et gagner nos duels le long des bandes. »

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Le match Remparts Rose sera en soutien à l’association Octobre Rose qui œuvre pour la sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Vous pouvez mettre une touche de rose dans vos tenues en soutien à la cause. Une surprise vous attend à la boutique. Pour l’occasion, des éco cups Remparts roses seront en vente, et la consigne de 1€ par verre acheté sera redonné intégralement à Octobre Rose. L’association Octobre Rose aura un stand sur place et elle donnera le coup d’envoi fictif du match opposant les Remparts aux Yétis.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire acquise défensivement

Les Remparts font face aux Bisons de Neuilly-sur-Marne pour le compte de la deuxième journée de Division 1. Après le revers concédé samedi dernier face à Cholet, cette rencontre est déjà capitale au niveau comptable sous peine de voir le haut du tableau s’échapper.

Les deux équipes se testent en début de rencontre avant de voir la première vraie prise de position par les Remparts, peu avant la mi-tiers, mettre la pression en zone offensive, installés comme s’ils étaient en avantage numérique. De l’autre côté de la glace, Raibon réalise un double arrêt (13’), avant de voir ses attaquants partir en contre et combiner à 3 par l’intermédiaire de Tartari, Martin et Fortin, mais Rosandic veille devant son but (13’30). Les différentes pénalités n’ont pas permis aux deux formations de prendre les devants dans ce premier tiers (0-0).

Les gardiens sont plus sollicités dans cette deuxième période. Ils tiennent le score vierge, et Rosandic et même aidé de son poteau (33’45), avant de voir Tartari tiré au-dessus de la cage à bout portant sur l’action suivante. Msumbu se procure ensuite un break en interceptant une passe mais se heurte au portier adverse (39’00). Les Remparts bénéficient d’une supériorité dans la foulée, et sur un tir de la bleue de Métais, Tartari dévie le palet et trompe Rosandic pour l’ouverture du score (0-1 à 39’26 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #64 Fabien Métais et du #19 Thomas Belgarde à 5 contre 4). Les Tourangeaux basculent donc en tête au terme de cette deuxième période (0-1).

Le troisième tiers est haletant. Les Bisons poussent pour égaliser mais Raibon est solide devant son but. Le chrono défile et les Bisons sortent leur gardien dans la dernière minute de jeu. Mais derrière les Remparts restent solides et tiennent bon pour aller chercher la première victoire de la saison.

Les Remparts s’imposent donc 1-0 sur la glace de Neuilly-sur-Marne avec à la clé un blanchissage pour Sébastien Raibon. Les joueurs n’ont rien lâché et ont su être patients, pour dans un premier temps prendre l’avantage par Vince Tartari dans le deuxième tiers, puis pour tenir jusqu’à la fin. Trois points qui font du bien en ce début de saison. Samedi prochain les Remparts sont de retour devant leur public avec la réception du Mont-Blanc.

Crédits photo : J-F Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts doivent engranger face aux Bisons

Les Remparts se déplacent samedi soir à Neuilly-sur-Marne pour y affronter les Bisons. Auteurs d’une bonne prestation lors de l’ouverture du championnat malgré une défaite au final, les Tourangeaux voudront aller décrocher leurs premiers points de la saison.

Les Bisons ont également perdu leur match d’ouverture, en s’inclinant sur le score de 4-3 sur la glace de Morzine-Avoriaz. Comme les Remparts, ils ont tenté le tout pour le tout lors de la fin de match en sortant leur gardien pour aller chercher l’égalisation, en vain. Ils ont patiné après le score durant toute la rencontre, laissant les devants à leur adversaire du soir.

Les Remparts ont donc disputé leur premier match officiel de la saison le week-end dernier, avec une défaite qui s’est dessinée dans les dernières minutes de jeu face aux Dogs de Cholet. Appliqués, ne lâchant rien comme lors du dernier championnat, les joueurs de Frank Spinozzi ont tenu tête à une équipe choletaise bien en jambe, et qui a su faire basculer le match dans le money time. Pour ce premier déplacement, l’équipe sera au complet, avec l’ambition d’aller chercher un résultat sur la glace nocéenne.

Le coach Frank Spinozzi nous donne la ligne de conduite a adopté pour ce déplacement : « On reste avec le même alignement pour ce deuxième match. C’est aux joueurs de faire la différence. Il faut qu’on travaille sur notre exécution. On doit éviter les petites erreurs et les indisciplines qu’on a eu lors du dernier match. Nous, en tant que coachs, on est là pour les mettre dans les meilleures dispositions. »

C’est donc un match accroché qui risque d’avoir lieu ce samedi soir, dès 18h30, sur la glace de Neuilly-sur-Marne. Dès la deuxième journée des écarts peuvent se créer au classement entre le haut et le bas. C’est donc déjà un premier tournant dans la saison des Remparts pour rester accrocher au wagon de tête.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une défaite cruelle

Les Remparts entament le championnat face aux Dogs de Cholet, à domicile, avec un groupe au complet pour cette rencontre. Fabien Métais, de retour depuis le milieu de semaine en Touraine et qui est aligné sur les lignes défensives pour l’occasion.

Les Tourangeaux sont les premiers à se montrer dangereux, Altidor est lancé sur la gauche de la glace mais son tir passe au-dessus du but adverse (01’19). Les Dogs réagissent et Raibon bloque le palet sur un tir flottant de Tremblay (3’40). Duquenne permet aux siens de maintenir ce score vierge en s’interposant à trois reprises sur la même action face à Hamelin, Fortin et Altidor (4’34), avant de voir la barre transversale le sauver sur un contre de Belgarde (8’24). Les Remparts ne profitent pas de la première supériorité proposée. Pire ils se font pénaliser à leur tour et encaisse le but avant la fin du jeu à 4 contre 4, Brus s’infiltrant dans la défensive à faible vitesse et son tir du revers prenant à défaut Raibon (0-1 à 15’36 but pour Cholet du #71 Nejc Brus assisté du #84 Valérian Mathieu). Les Remparts poussent en fin de période pour égaliser mais n’y parviennent pas, Cholet bascule donc en tête au terme du premier tiers (0-1).

Cholet veut faire le break dans les premières minutes de cette deuxième période. Raibon sort le grand jeu en se couchant devant l’attaquant, un flottement est présent sur la glace mais le palet passe finalement à côté de la cage (25’40).  Les Remparts à force de pousser égalisent en supériorité, le palet circule jusqu’à Bourgaut, présent devant le slot pour conclure (1-1 à 31’21 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut à 5 contre 4). Les joueurs de Frank Spinozzi pensent prendre les devants lorsque l’arbitre valide un deuxième but alors qu’il y a un attroupement devant le but de Duquenne, avant de revenir sur sa décision par la suite (34’09). Dans l’ultime minute Belgarde tente le tour de la cage, sa tentative est repoussée par le portier, le palet revient dans sa crosse mais son deuxième tir longe la ligne sans la franchir (39’30). Il faut donc attendre le troisième tiers pour départager les deux formations.

La dernière période baisse d’intensité dans les dix premières minutes, aucune équipe ne voulant prendre le risque de se faire contrer. A ce jeu là les Dogs sont les premiers à prendre le dessus, les Tourangeaux se faisant prendre de vitesse (1-2 à 52’43 but pour Cholet du #26 Alexis Svitac assisté du #13 Clément Garrido). Les Remparts réagissent dans la foulée et égalisent sur une pénalité différée, Belgarde prend un tir, Duquenne est masqué et ne peut rien faire (2-2 à 53’24 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde). Après une remontée expresse, Belley-Pelletier se fait pénaliser. Sur l’infériorité Tremblay pousse le palet dans le but après un premier arrêt de Raibon de la crosse (2-3 à 56’38 but pour Cholet du #18 Mathieu Tremblay assisté du #71 Nejc Brus à 5 contre 4). Malgré la sortie de Raibon dans la dernière minute de jeu, le score reste inchangé.

Les Remparts s’inclinent donc 2-3 pour ce premier match de championnat face à Cholet. Samedi prochain pour la deuxième journée un déplacement à Neuilly-sur-Marne se profile.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts ont un vrai test d’entrée

Le championnat de Division 1 débute ce samedi pour les Remparts avec la réception des Dogs de Cholet. Vice-champions en titre, les Tourangeaux auront à cœur de briller devant leur public pour ce qui sera d’emblée un vrai test.

Rien n’a été facile depuis la reprise pour Frank Spinozzi et ses joueurs. Avec un retour à la glace tardif le 10 septembre dernier, les blessures sont également venues s’accumuler durant la préparation, rendant les entrainements collectifs et les mises en place tactiques difficiles. Les matchs amicaux, malgré les défaites, ont permis de peaufiner les alignements, même s’il faudra encore quelques semaines aux Remparts pour se roder. Les deux dernières recrues offensives Jakub Vrána et Fabien Métais seront alignés pour la rencontre.

Frank Spinozzi ne veut pas se trouver d’excuses pour cette rencontre : « Je ne veux pas que mon équipe se cache derrière les problèmes de glace et les blessures pour se trouver des excuses. Si on me demande si mes gars veulent gagner ce match je réponds oui. Si on me demande si mes gars vont tout donner sur la glace je réponds encore oui. On est devant nos partisans et on veut s’aider de leurs émotions. »

Les Dogs quant à eux ont déjà pu se tester en match officiel, samedi dernier, lors du premier tour de la coupe de France en venant à bout de Nantes sur le score de 4-2. Un résultat probant pour un début de saison face à un adversaire qui veut forcement faire mieux que la saison passée. Les joueurs de Julien Pihant ont déjà posé des bases pour l’exercice 2023-2024.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné samedi soir à 20h00 à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. En lever de rideau, dès 17h45, venez découvrir le Para Ice hockey avec la présence de joueurs de l’équipe de France, récemment médaillée internationale. Venez nombreux soutenir les Remparts, ils comptent sur vous.

Crédits photo : J-F Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Fabien Métais de retour aux Remparts

Il y a des annonces qui sont clairement plus faciles à annoncer que d’autres. Celle d’aujourd’hui l’est particulièrement puisque Fabien Métais retrouve l’effectif des Remparts après l’avoir quitté il y a quelques mois.

Fabien n’est plus à présenter au public tourangeau. Véritable couteau suisse au cours de son passage en Touraine lors des trois dernières saisons, attaquant de métier, il a su dépanner en défense quand cela lui a été demandé. Très apprécié du public, de ses coéquipiers, du staff et du club, Fabien est de retour « chez lui » après un départ crève-cœur au terme d’un dernier championnat plus que réussi.

Au cours des trois saisons aux Remparts, Fabien a cumulé 49 points en saison régulière et 20 points en playoffs. La saison dernière il s’est distingué en inscrivant plusieurs buts vainqueurs lors des différentes prolongations disputées par les Remparts.

Son coach Frank Spinozzi est satisfait du retour de Fabien aux Remparts : « On est content de l’accueillir. C’est un élément clé des trois dernières saisons. Il va nous amener énormément. C’est un joueur qui est souvent décisif dans les moments clés. C’est un gars qui est apprécié dans le vestiaire, un bon leader. »

Le club des Remparts souhaite un bon retour à Fabien au sein de l’effectif. Une dernière recrue sera annoncée prochainement.

Crédits photo : J-F Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts effacés face aux Wildcats

Pour le dernier match de préparation l’effectif des Remparts est amputé de Tiramani et Hamelin en défense. On note les retours dans le groupe de Belley-Pelletier, Bourgaut, Fortin, Maltas et Raibon. Les jeunes Peltier et Brunaud viennent compléter les lignes défensives. Les Spinaliens sont également avec un effectif réduit.

Les Remparts sont les premiers dangereux avec le portier spinalien Bonvalot qui est mis à rude épreuve dès l’entame du match (0’54). Petit à petit les Wildcats font entrevoir leur vitesse de patinage. Les pertes de palet en zone neutre ou défensive sont aussitôt des occasions de but, et il faut un grand Raibon pour s’interposer devant Rapenne (8’16) puis deux fois devant Fujerik (9’00 et 11’08). Malgré cela les Spinaliens ouvrent le score suite à un rebond laissé trop longtemps devant le but tourangeau (0-1 but pour Epinal du #74 Armand Javat assisté du #93 Martin Charpentier). L’égalisation tourangelle intervient peu de temps après, après une pression offensive sur le but adverse (1-1 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #19 Thomas Belgarde).

La deuxième période est nettement à l’avantage des Wildcats. Ils prennent l’avantage suite à un engagement en zone offensive, le palet revient en retrait, le tir est direct et le palet passe entre les jambières de Raibon (1-2 à 21’47 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #66 Dominik Fujerik). Sur une fin de pénalité, Maltas récupère un palet à la bleue et part en break face à Bonvalot, mais le portier a le dernier mot (29’25). Sur un mauvais changement de ligne, les Spinaliens se retrouvent en en entrée de zone à 3 contre 1, le palet circule vite et Raibon ne peut que constater les dégâts avec un nouveau but (1-3 à 31’39 but pour Epinal du #25 Anthony Rapenne assisté du #71 Peter Hrehorcak et du #20 Tomas Nechala). Les Remparts tentent de revenir au score mais le palet reste devant la ligne adverse sans pour autant la franchir (34’50). A l’inverse les joueurs de Plch marquent un quatrième but dans la rencontre (1-4 à 36’55 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #61 Jaroslav Markovic). Les Spinaliens ont passé la vitesse supérieure dans ce deuxième tiers.

La dernière période est du même acabit que la deuxième. Les Spinaliens sont plus rapides, plus francs dans leurs attaques. Une perte de palet en zone défensive permet à Epinal de prendre le large (1-5 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik assisté du #91 Alexandre Lubin). Les Remparts réagissent en supériorité, Belley-Pelletier décale Msumbu qui prend de volée, son tir prend de vitesse Bonvalot (2-5 à 48’59 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). Les Remparts encaissent deux nouveaux buts en fin de rencontre. Rapenne s’infiltre dans la défensive et vient déjouer Raibon à bout portant (2-6 à 54’20 but pour Epinal du #25 Anthony Rapenne) avant que Hrehorcak ne reprenne une passe qui passe de gauche à droite devant le but tourangeau (2-7 à 55’23 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #3 Florian Sabatier).

Les Remparts subissent une nouvelle défaite en préparation face à une équipe d’Epinal toujours aussi solide et rapide, et qui sera à n’en pas douter favorite à sa succession. Maintenant place au championnat avec la réception de Cholet pour la première journée samedi prochain.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Jakub Vrana

La préparation des Remparts a permis à Frank Spinozzi d’ajuster son effectif avant le lancement du championnat. Après avoir annoncé deux départs au sein de l’équipe, il est temps d’annoncer un renfort.

C’est donc Jakub Vrana, joueur tchèque de 27 ans qui pose ses valises en Touraine. Il est bien connu des patinoires françaises puisqu’il a évolué lors des deux dernières saisons aux Albatros de Brest. Evoluant au poste d’attaquant, il a tourné en moyenne à un point par match lors des deux derniers exercices, étant régulier tant en saison régulière qu’en playoff. En 2021-2022 il a marqué 27 points pour 26 matchs lors de la phase régulière, avant d’enchainer avec 13 points lors des 12 matchs disputés en playoff qui a amené Brest au titre de champion de Division 1. La saison dernière, il a encore récolté 28 points en 26 matchs lors de la première phase, avant de clôturer sa saison avec 5 points en 4 rencontres lors du ¼ de finale face aux Remparts.

Le coach des Remparts Frank Spinozzi est satisfait de l’apport de Jakub à son effectif : « Jakub a déjà prouvé tout son apport en D1 ces dernières saisons. Nous avions besoin d’un centre de qualité pour densifier ce secteur, on s’est tourné vers une valeur sûre du championnat. C’est un joueur qui est à la fois à son avantage offensivement et défensivement. »

Le club des Remparts souhaite la bienvenue à Jakub au sein des Remparts version 2023-2024. Deux joueurs seront annoncés au chapitre des recrues dans les jours à venir.

Crédits photo : Batvision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une dernière répétition

Pour clôturer leur préparation, les Remparts de Tours rencontrent pour l’occasion le champion de Division 1 en titre, les Wildcats d’Epinal. Une revanche de la dernière finale comme guise d’ultime répétition, à une semaine du coup d’envoi du championnat, le public tourangeau devrait voir du spectacle.

La préparation des Remparts a été de courte durée avec seulement trois semaines de glace et cinq rencontres disputées en l’espace de dix jours. Cette semaine sans match avant d’affronter Epinal aura permis aux Remparts de soigner les petites blessures et de retrouver un groupe plus complet que lorsque de la dernière opposition face à Cholet. Les cinq rencontres se sont soldées par des défaites mais le but d’une préparation est de monter en puissance pour être prêt à l’amorce du championnat.

Le coach Frank Spinozzi veut garder sa ligne de conduite dans le but d’être prêt pour le début du championnat : « Nous continuons à guérir nos blessés (7) et certains feront leur retour contre Epinal. Nos jeunes tourangeaux ont été vraiment bon dimanche contre Cholet en remplacement de nos titulaires et je suis tellement fiers d’eux. Nous allons pouvoir évaluer lors du prochain match le retard dans notre préparation vu le départ tardif de notre équipe comparé à Epinal qui sera un des favoris cette saison. Nous continuons à protéger nos blessés avec notre staff médical pour qu’ils soient prêts en temps et en lieu. Il n’est pas question de sauter des étapes dans la préparation au profit du résultat, il faut faire confiance au processus mis en place. On a hâte de retrouver nos supporteurs. »

Les Spinaliens quand à eux ont repris l’entrainement fin août et ils ont déjà disputé sept matchs amicaux. Un programme copieux également donc pour les joueurs de Jan Plch. Les Vosgiens voudront montrer leurs ambitions de défendre leur titre en Touraine. L’effectif spinalien est toujours aussi solide et les fers de lance de la saison 2022-2023 sont toujours de la partie avec notamment Anthony Rapenne, Dominik Fujerik, Matus Rudzan et Peter Hrehorcak, sans compter sur le portier Antoine Bonvalot.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h30 ce vendredi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets en cliquant ici. Supporteurs tourangeaux, cette rencontre est la dernière avant le coup d’envoi du championnat qui aura lieu le 7 octobre. Venez nombreux soutenir les Remparts dans cette dernière ligne droite de la préparation.
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Jaden Peca

Le coach Frank Spinozzi a décidé de couper un deuxième joueur en cette fin de préparation. Le Canadien Jaden Peca ne fera plus partie de l’effectif pour la saison 2023-2024.

Annoncé comme le dernier élément de l’effectif à la fin du mois de mai, le joueur qui évoluait en USports n’a finalement pas convaincu le coach tourangeau sur la glace.

Le club des Remparts souhaite à Jaden le meilleur pour la suite de sa carrière.
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Ryan Bunka

Le camp d’entrainement de toute équipe réserve son lot en termes de mouvement d’effectif. Après deux semaines où les Remparts ont cumulé les heures de glace lors des entrainements et où ils ont déjà disputé cinq matchs amicaux, le coach Frank Spinozzi a fait le choix de se séparer de Ryan Bunka.

Le défenseur canadien, arrivé cet été après plusieurs saisons en NCAA III, avait découvert l’Europe avec les Remparts à l’entame de cette saison 2023-2024. La défensive de l’équipe tourangelle annoncée cet été a donc connue deux mouvements avec l’absence de Charlie Doyle et le départ de Ryan Bunka.

Le club des Remparts souhaite le meilleur à Ryan pour ses futurs projets.

Crédits photo : J-F Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Un week-end sur la glace des Corsaires de Nantes

Après deux jours sans matchs, les Remparts vont de nouveau pouvoir se tester lors du tournoi de Nantes. Deux rencontres sont donc au programme en commençant par les Corsaires de Nantes ce soir, puis Cholet dimanche soir. Un match amical contre Meudon, mardi soir, toujours à Nantes, sera le dernier match à l'extérieur des Remparts dans cette préparation.

Trois adversaires au style de jeu différent, mais qui vont permettre aux Remparts de monter progressivement en régime à deux semaines du coup d’envoi du championnat. Le premier adversaire est donc Nantes. Après s’être affrontée mardi dernier, avec au bout du suspense une victoire des Corsaires lors de la prolongation sur un tir de pénalité, les Remparts voudront montrer un visage aussi conquérant sur la glace de leur adversaire.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 ce soir et la rencontre sera diffusée sur le compte Facebook des Corsaires de Nantes.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts montent en puissance

Pour le troisième match de préparation sur leur glace, les Remparts sont opposés aux Corsaires de Nantes. Manque à l’appel côté tourangeau Elie Raibon, Jérémy Fortin et Gabriel Belley-Pelletier. C’est la dernière rencontre à domicile pour les Tourangeaux avant de terminer leur préparation par trois matchs à Nantes, puis l’ouverture du championnat le 7 octobre prochain.

Les Corsaires sont les premiers à se montrer dangereux et mettent à l’épreuve Catelin dès la première minute de jeu, qui doit arrêter deux tirs en quelques secondes (1’00), puis devant Collin (5’55). L’ouverture du score est nantaise avec un travail le long de la bande. Le palet arrive en retrait jusqu’à Lefebvre qui reprend de volée et trouve la lucarne opposée du but tourangeau (0-1 à 06’57 but pour Nantes du #22 Jules Lefebvre assisté du #29 Jagger Williamson et du #24 Mathieu Andre). Les Remparts repartent de l’avant et Peca a deux occasions qui sont détournées par Luba (7’50 et 13’00). Les joueurs de Frank Spinozzi profitent d’un avantage numérique pour égaliser. Alors qu’on arrive sur la fin de la supériorité, le palet revient dans la crosse d’Altidor qui à bout portant prend Luba de vitesse (1-1 à 18’30 but pour Tours du #93 Kevin Altidor à 5 contre 4). Sur un contre mené vitesse grand V les Corsaires reprennent les devants à l’entame de la dernière minute de la période, Collin décale parfaitement Luedtke qui ajuste Catelin, prit de vitesse (1-2 à 19’08 but pour Nantes du #94 Jeremiah Luedtke assisté du #9 Chrystopher Collin et du #11 Benoit Valier). Les Remparts mettent la pression sur la cage adverse dans les dernières secondes, et suite à un décalage entre les deux défenseurs à la bleue, Bunka déclenche sur une passe de Tiramani, son tir est dévié par Peca qui trompe Luba, impuissant sur sa ligne (2-2 à 19’57 but pour Tours du #51 Jaden Peca assisté du #76 Ryan Bunka et du #18 Christophe Tiramani).

La deuxième période commence plus calmement que le premier tiers. Malgré un premier tir signe Damy (20’33), il faut attendre cinq minutes plus tard pour voir les nantais tout proche de reprendre les devants au score. Catelin s’interpose sur un tir mais le palet n’est que freiné et se dirige tout droit dans le but, mais le portier tourangeau se couche sur la glace pour repousser le palet avec sa mitaine avant qu’il ne franchisse la ligne (25’40). Luba de l’autre côté de la glace fait le job devant Hamelin (26’53) puis sur deux nouveaux tirs juste devant lui (27’00). En fin de tiers les Remparts se voient proposer un cinq contre trois pendant deux minutes, le palet circule mais les tirs ne sont pas assez tranchants pour prendre Luba à défaut (38’00). Le score ne bouge pas dans ce tiers médian et les deux équipes sont toujours à égalité avant les vingt dernières minutes (2-2).

La dernière période est juste une course poursuite entre les deux équipes. Nantes passe devant au score sur un but signé Andre qui reprend un premier tir contré de Gibert (2-3 à 45’55 but pour Nantes du #24 Mathieu Andre assisté du #97 Gauthier Gibert). Les Remparts égalisent peu de temps après sur une double supériorité avec Camy-Sarty présent au rebond (3-3 à 48’52 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #61 Alexis Birolini à 5 contre 3). Les Corsaires sont rapides sur les patins et Russell en profite pour prendre du champ et servir parfaitement Luedtke seul au deuxième poteau (3-4 à 54’02 but pour Nantes du #94 Jeremiah Luedtke assisté du #4 Rourke Russell). En toute fin du temps réglementaire, les Nantais se font pénaliser, Frank Spinozzi en profite pour sortir son gardien et bénéficier d’un 6 contre 4 sur la glace. Coaching payant puisqu’il ne faut que vingt secondes à Belgarde pour égaliser, avec le traffic devant le but de Luba (4-4 à 59’00 but pour Tours du #19 Thomas Belgarde assisté du #21 Kenny Martin à 6 contre 4).

Les deux équipes doivent donc aller en prolongation pour se départager. A ce jeu là les Corsaires ont monopolisé le palet lors de la supériorité qu’ils ont eu. Puis, profitant d’une remontée de Collin qui prend de vitesse la défensive des Remparts, Tiramani concède le tir de pénalité en retenant l’attaquant adverse qui arrivait seul devant Catelin. Sur le tir de pénalité Collin feinte Catelin et donne la victoire aux siens (4-5 à 63’38 but pour Nantes du #9 Chrystopher Collin sur un tir de pénalité).

Les Remparts s'inclinent face à une belle équipe des Corsaires et vont maintenant se rendre au tournoi de Nantes entre vendredi et mardi pour y affronter Nantes (vendredi), Cholet (dimanche) et Meudon (mardi).
DIVISION 1
DIVISION 1
Une dernière répétition à domicile

Le programme des Remparts s’est allégé bien malgré eux. Alors qu’ils devaient affronter les Bisons de Neuilly sur Marne à Orléans hier soir, le match a été annulé à la suite de l’échauffement, la glace n’étant pas de bonne qualité, et cela dans le but d’éviter des blessures.

Dès demain soir, ils seront néanmoins de retour sur la glace pour le dernier match de préparation à domicile, face aux Corsaires de Nantes. La formation nantaise, qui a raté les playoffs la saison dernière alors qu’elle postulait à mieux, a réalisé un recrutement solide à l’intersaison. Sont notamment arrivés le gardien Michaël Luba qui évoluait à Cholet, ainsi que les attaquants Jeremiah Luedtke (Neuilly sur Marne), Gauthier Gibert (Brest) et Quentin Jacquier qui était l’un des Remparts présent lors du magnifique parcours réalisé pour atteindre la finale du dernier championnat. Les Corsaires se sont également développés avec l’apport d’un manager général qui n’est autre que François Dusseau, l’ancien coach de Neuilly sur Marne. Un signe de plus pour montrer la volonté du club nantais de retrouver les sommets de la Division 1.

De leur côté les Remparts vont continuer leur apprentissage avec ce troisième match qui leur est proposé. Après Meudon et Neuilly sur Marne, les Corsaires de Nantes sont normalement d’un niveau supérieur. Cela sera également la dernière occasion pour le public tourangeau de pourvoir soutenir leur équipe à domicile avant l’ouverture du championnat le 7 octobre prochain.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 ce mardi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets pour le match en cliquant ici. Les portes ouvriront à 19h00 et il n’y aura pas de snack, seulement le bar d'ouvert, comme pour les autres matchs amicaux.
DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer de travailler les automatismes

Pas de temps mort dans la préparation des Remparts. Dès ce soir, à 19h00, ils seront de retour sur la glace, à Orléans, pour un back to back avec les Bisons de Neuilly sur Marne.

Moins de 24 heures après la défaite concédée samedi soir face aux Bisons (2-3), les deux équipes s’affrontent de nouveau ce soir. Un enchainement d’un troisième match en quatre jours pour les Tourangeaux qui va tester leur physique.

Le niveau monte de jour en jour. Mais la période de préparation est encore longue pour les Remparts puisque leur premier match officiel, en ouverture de championnat, n’aura lieu que le 7 octobre, tandis que certaines équipes de Division 1 seront présents au premier tour de la Coupe de France une semaine auparavant, alors que les Tourangeaux sont exemptés de ce premier tour grâce à leur classement final de la saison dernière.

C’est donc dans une certaine continuité et avec encore 5 matchs à disputer d’ici le 26 septembre que les joueurs de Frank Spinozzi doivent monter en puissance au fil de la préparation, dans le but d’être prêt le 7 octobre prochain.

La rencontre du jour débutera donc à 19h00 à Orléans, face aux Bisons. L’entrée est gratuite. Les Remparts seront suivis pour l’occasion par des supporteurs tourangeaux.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts chutent devant des Bisons réalistes

Deux jours après la défaite concédée face à Meudon (3-5), les Remparts sont de retour sur la glace pour affronter les Bisons de Neuilly sur Marne. Un deuxième test qui en appellera un troisième dès demain face à la même équipe (match à Orléans à 19h00).

Les Remparts rentrent directement dans cette rencontre et ont le monopole du palet lors des premières minutes. Devant le but des Bisons Pawelek multiplie les arrêts pour maintenir le score vierge. De l’autre côté de la glace Catelin attend presque neuf minutes de jeu avant de réaliser son premier arrêt (8’46). Contre le court du jeu et alors qu’ils évoluent en infériorité, les Bisons ouvrent le score par l’intermédiaire de Brière qui trompe Catelin d’un palet glissé délicatement entre les jambières (0-1 à 17’05 but pour Neuilly sur Marne du #88 Carson Brière assisté du #3 Joonas Savolainen à 4 contre 5). Un avantage qui ne change pas jusqu’au terme de ce premier tiers, de bonne facture de la part des Remparts. Il faudra être plus réaliste devant le but adverse pour concrétiser le travail offensif de cette première période.

Toujours travailleurs, les joueurs de Frank Spinozzi n’arrivent pas à déjouer Pawelek, qui reste solide sur sa ligne jusqu’à présent. Il faut attendre la fin de la période pour voir les choses évoluer. Une charge appuyée sur Bouakaz de la part de Rudl vaut une supériorité de 5 minutes pour les Tourangeaux. L’occasion est idéale et les Remparts la saisisse, avec Vince tartari qui loge le palet dans la lucarne de Pawelek (1-1 à 36’51 but pour Tours du #73 Vince Tartari assisté du #19 Thomas Belgarde et du #61 Alexis Birolini à 5 contre 4). Les Bisons reprennent les devants avant la fin du tiers sur un contre rondement mené (1-2 à 39’29 but pour Neuilly sur Marne du #10 Maxence Auvitu assisté du #88 Carson Brière).

Encore une fois le chrono défile dans ce dernier tiers et il faut attendre les dernières minutes de jeu pour voir le tableau d’affichage s’affoler. Alors qu’ils évoluent en supériorité numérique, les Remparts font tourner le palet qui arrive jusqu’à Hamelin, ce dernier déclenche un tir qui est détourné par Fortin dans la lucarne de Pawelek (2-2 à 55’59 but pour Tours du #98 Jérémy Fortin assisté du #11 Derek Hamelin à 5 contre 4). Les Bisons reprennent les devants sur un nouveau palet gratté en zone offensive, alors que Raibon avait sauvé un contre quelques secondes plus tôt (2-3 à 58’59 but pour Neuilly sur Marne du #13 Colin Delatour).

Les Remparts s’inclinent donc de nouveau ce soir, mais la qualité du jeu proposé a été de meilleure posture qu’il y a deux jours. Pas de repos pour les Tourangeaux puisqu’ils rencontrent de nouveau les Bisons demain soir, à 19h00, à la patinoire d’Orléans.
DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer de travailler

Les Remparts sont déjà de retour devant leur public pour le deuxième match de préparation dont le coup d’envoi sera donné samedi soir à 20h00, face à Neuilly sur Marne.

Avec moins d’une semaine de glace à leur actif, les joueurs de Frank Spinozzi et de Stéphane Gros sont certes encore en rodage, ce qui est normal en début de présaison, mais ils ont déjà démontré des choses intéressantes sur la glace hier soir face à Meudon (3-5).

Demain soir, ce sont les Bisons de Neuilly sur Marne qui se présenteront sur la glace tourangelle. Une formation qui se trouve dans la fin de sa troisième semaine de préparation, et qui a pu se tester lors du tournoi d’Epinal où ils ont disputé trois matchs face à des concurrents de Division 1 (Epinal, Dunkerque et Strasbourg).

La billetterie pour cette rencontre est disponible en cliquant ici (tarif unique de 5€). Le coup d’envoi sera donné à 20h00 à la patinoire de Tours. Les deux équipes se rencontreront de nouveau dimanche à 19h00 à la patinoire d’Orléans (entrée gratuite).
DIVISION 1
DIVISION 1
Une première difficile

Les Remparts retrouvent leur glace pour le premier match de leur préparation. Après avoir retrouvé la glace dimanche dernier, et avec une préparation écourtée, ils vont devoir faire face à l’équipe de Meudon qui de son côté à déjà disputé plusieurs rencontres face à Valenciennes et Cergy notamment.

Les Remparts sont les premiers à se montrer dangereux. Il ne leur faut que 5 secondes sur la première supériorité pour ouvrir le score. Msumbu est à la réception d’un rebond suite à un tir de Hamelin (1-0 à 1’25 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #11 Derek Hamelin et du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). Meudon réagit mais se heurte à Raibon, solide devant sa ligne (3’02). Un répit de courte durée pour le gardien tourangeau puisqu’il doit s’incliner suite à une déviation devant sa cage (1-1 à 5’34 but pour Meudon du #14 Jake Hamacher assisté du #91 Andrew Schewfelt). La suite du tiers verra en partie les deux formations jouer chacune leur tour en avantage numérique. A ce jeu là Meudon est la plus pénalisée puisque Rolland a écopé d’une pénalité de 5 minutes. Les Remparts ne trouvent pas la faille en cette fin de tiers, les deux équipes se quittent dos à dos après les vingt premières minutes de jeu (1-1).

Après dix minutes sans réelles occasions, tout s’accélère à la mi match. En l’espace de vingt secondes Meudon creuse l’écart. Sahagun bien lancé plein centre entre deux défenseurs trouve la faille à bout portant devant Raibon (1-2 à 29’52 but pour Meudon du #98 Naum Sahagun assisté du #91 Andrew Shewfelt)., avant que Lorcher ne trouve lui aussi l’ouverture dans la foulée (1-3 à 30’10 but pour Meudon du #9 Kevin Lorcher assisté du #11 Jamie Collins et du #91 Andrew Shewfelt). Les Remparts tentent de repartir de l’avant mais ni Altidor (34’40) et ni Maltas (36’13) ne parviennent à prendre le dessus sur Blazek. La réduction du score va venir de Camy-Sarty, stationné devant le but et qui transforme l’offrande de Tartari (2-3 à 37’51 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #73 Vince Tartari). Une nouvelle fois les Tourangeaux se font punir juste derrière ce but (2-4 à 38’06 but pour Meudon du #14 Jake Hamacher).

Le troisième tiers est compliqué pour les Remparts qui encaissent un cinquième but suite à une récupération de palet plein centre par Muratov qui allume Catelin (2-5 à 45’55 but pour Meudon du #7 Evgenii Muratov). Les Remparts ne sont pas en reste et Jérémy Fortin concrétise une action où le palet ne trouvait pas preneur devant le but de Blazek (3-5 à 49’09 but pour Tours du #98 Jérémy Fortin assisté du #18 Christophe Tiramani). Les dernières minutes sont à l’avantage des locaux, mais Altidor butte sur le gardien (54’28) et Tartari trouve le poteau sur la trajectoire de son tir (56’45).

Ce premier match amical se termine donc par une défaite pour les Remparts face à Meudon (3-5). Le deuxième match aura lieu samedi soir à 20h00 avec la réception de Neuilly-sur-Marne.
DIVISION 1
DIVISION 1
Un premier test à domicile pour les Remparts !

Les Remparts retrouvent leur public ce jeudi soir à 20h00 pour le premier match amical de la saison 2023-2024 avec la réception de Meudon, promu en Division 1 à l’intersaison.

Les joueurs de Frank Spinozzi ont foulé la glace pour la première fois dimanche, mais à Romorantin, la patinoire de Tours n’étant pas encore réouverte suite à la fermeture estivale. La semaine est chargée pour les Remparts puisqu’ils cumulent deux entrainements sur la glace par jour, cumulé au hors glace. Et les matchs vont s’enchainer avec les réceptions de Meudon en ouverture donc ce jeudi à 20h00, puis celle de Neuilly-sur-Marne samedi soir à 20h00 et pour terminer un déplacement à Orléans dimanche à 19h00 pour un second match contre les Bisons.

L’occasion pour le public tourangeau de venir découvrir les Remparts version 2023-2024 avec le duo de gardiens (Raibon - Catelin) reconduit après l’excellente saison réalisée. La défense a été modifiée en grande partie, seuls le capitaine Birolini et Belley-Pelletier sont restés. Un quatuor composé de Bunka, Hamelin, Palat et Tiramani est venu compléter la défense tourangelle. Du côté de l’offensive les Remparts peuvent toujours compter sur Bourgaut, Camy-Sarty, Maltas, Martin, Msumbu, Raibon et Peltier et sur les renforts de Altidor, Belgarde, Damy, Fortin, Peca et Tartari. Frank Spinozzi sera épaulé sur le banc par Stéphane Gros, qui coachait depuis plusieurs années l’équipe de Morzine-Avoriaz. Un duo d’expérience pour mener les Remparts au sommet.

Du côté de Meudon, l’équipe arrive de la Division 2 où elle a perdue en finale face à Vaujany (équipe constituée des U20 de Grenoble et qui ne peut pas monter en Division 1) après une saison complète. La formation francilienne s’est renforcée avec la montée en Division 1, en recrutant notamment le gardien de Brest, Jiri Blazek, qui est également passé par Tours. Deux autres anciens Remparts évolueront à Meudon cette saison : le défenseur Alex Pisarik et l’attaquant Naum Sahagún.

La billetterie pour le match est disponible en cliquant ici. Le tarif unique pour cette rencontre est de 5€. Les portes de la patinoire ouvriront à 19h00 et le coup d’envoi sera donné à 20h00. Venez nombreux découvrir les Remparts version 2023-2024.
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Claudine

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Claudine, 58 ans.

Ta mission aux Remparts : Je suis bénévole au club de Tours depuis plus de vingt ans, étant donné que je suis la maman de l’ancien joueur et aujourd’hui entraineur Romain Bournand. J’ai fait un petit peu tous les postes et là je suis à la boutique.

Depuis combien de temps es-tu engagé aux Remparts : Depuis la saison 2022-2023.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : Très vivante et géniale.

Ton meilleur souvenir : La qualification pour la finale.

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Coralie Cadot.

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : Sofia qui est une personne très attentive et à l’écoute.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : François Gleize, Yvon Bourgaut et Angélique Gouchot.

LA BOITE A IDEES

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : C’est être à l’écoute de tout le monde, aider tout le monde et rendre service.

Un joueur que tu rêverais de voir à Tours : Carey Price !
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Fabien

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Fabien, 45 ans.

Ta mission aux Remparts : Je suis bénévole au bar pour la préparation des sandwichs et au stand hot dog / bières. Je suis également chauffeur des mini-bus des joueurs de D1 pour les déplacements.

Depuis combien de temps es-tu engagé aux Remparts : Supporteur depuis les années 90, ma fille a intégré les RT Girls vers 2015 il me semble. Entre parents de pompom on a vite sympathisé, j’ai ensuite intégré le groupe de Fred Marilleau au bar.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : D’un point de vue physique en tant que supporteur, je dirais cardiaque. Sinon ça a été une saison magique.

Ton meilleur souvenir : La victoire à Caen La Mer avec une remontée au score et une victoire acquise avec les tripes. Ça a été pour moi le début de ces victoires de folies qui nous ont amenées aux playoffs. J’ajouterai aussi le soir de qualification en finale. Une soirée extraordinaire où je n’ai pas été le seul à verser ma petite larme. L’ambiance était explosive et personne ne voulait que cette soirée se termine. Je me souviens notamment de l’émotion que dégageait Yvon Bourgaut, c’est inoubliable.

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Très difficile de choisir cette année tellement le groupe était uni, une cohésion d’équipe comme jamais. Pour répondre à la question, je dirais en premier lieu mon copilote de mini-bus Alexis Sansfaçon. Mais j’ai aussi lié une amitié toute particulière avec notre capitaine Alexis Birolini. S’il fallait n’en retenir qu’un, mon choix irait vers Alexis…

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : Je pense plutôt à un binôme. Notre coach Frank Spinozzi et son acolyte de chaque instant William Simonnet. Deux personnes avec qui j’ai pu échanger longuement lors de des déplacements et pas uniquement sur le hockey.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : Je vais faire simple avec Colin Downey. Un joueur de talent et un gars au tempérament calme. Il avait continuellement le sourire quand il était à Tours.

LA BOITE A IDEES

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : C’est une bande de potes amateurs de hockey qui viennent passer un bon moment ensemble. Ce doit être l’esprit d’équipe avant tout où chacun s’entraide. Une complicité pas toujours simple à trouver mais qui s’est installée au fil du temps. On continue toujours à se forger une identité et cette saison tout particulièrement, la proximité du coach et de la présidente a fait du bien au groupe de bénévoles et à l’ensemble des partisans.

Un joueur que tu rêverais de voir à Tours : Pour le fun, s’il est très bien installé à Angers, ce serait Robin Gaborit.
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Charly

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Charly, 39 ans (40 ans en août).

Ta mission aux Remparts : Je suis cameraman pour Fanseat.

Depuis combien de temps es-tu engagée aux Remparts : Depuis les débuts de la diffusion Fanseat soit depuis le début de la saison 2017.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : Palpitante.

Ton meilleur souvenir : La soirée des 50 ans, inoubliable…

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Je pencherai pour Fabien Métais, un homme polyvalent que j’aime beaucoup voir évoluer sur la glace. Mais je n’ai pas vraiment de chouchou, ils ont tous fait une très belle saison

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : Gabriel Belley-Pelletier, une très belle découverte et beaucoup de potentiel. Je suis très satisfait qu’il soit de nouveau un Remparts la saison prochaine.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : M. Kévin Altidor, et je suis vraiment enchanté de son retour parmi nous.

LA BOITE A IDEES

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : Pour moi l’esprit bénévole c’est donner le meilleur de soi-même pour remplir au mieux sa mission. Pour l’esprit Remparts bénévole, c’est une équipe, devenu des ami(e)s qui œuvre chaque jour de match avec cœur et passion pour nos magnifiques équipes de Remparts et de ses supporteurs.
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Gérard

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Gérard, 63 ans et j’en aurais 64 cet été.

Ta mission aux Remparts : Je suis à la table de marque, je m’occupe des prisons et souvent j’aide à installer la table. Régulièrement j’accompagne aussi les joueurs en déplacements.

Depuis combien de temps es-tu engagée aux Remparts : Depuis le début, mon engagement date même d’avant les Remparts puisque ça fait environ 25 ans que j’aide le hockey tourangeau.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : Magnifique.

Ton meilleur souvenir : Toutes les discussions avec Frank Spinozzi, j’ai vraiment adoré ma relation avec lui c’était super.

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Je n’ai pas vraiment de joueur favori j’ai aimé toute l’équipe.

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : Je dirais le Canadien Mathieu Ayotte.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : Ça fait loin maintenant mais je dirais Yvon Bourgaut, j’ai beaucoup aimé le voir jouer.

LA BOITE A IDEES

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : Je ne sais pas vraiment comment le qualifier, je pense que ça consiste surtout à rendre service. Vouloir et aimer donner du sien.

Un joueur que tu rêverais de voir à Tours : J’aimerais revoir Ville Vepsalainen.
DIVISION 1
DIVISION 1
Stéphane Gros arrive aux Remparts

Le staff technique des Remparts continue de se développer en annonçant aujourd’hui l’arrivée de Stéphane Gros au sein du club. Le technicien français connait très bien le championnat puisqu’il était jusqu’à la fin de la saison écoulée le coach de Morzine/Avoriaz. Il nous explique les raisons de son arrivée en Touraine ainsi que les missions qui l’attendent que ce soit avec l’équipe première ou pour le développement du hockey mineur.

Son arrivée à Tours

J’avais décidé de partir de Morzine/Avoriaz, il était temps pour moi d’ouvrir un nouveau chapitre. J’avais plusieurs contacts, dont celui amorcé par la présidente des Remparts Sofia Vigneux. Le projet m’a été présenté, celui de renforcer le staff d’entraîneurs en étant l’adjoint de Frank Spinozzi avec la D1, mais aussi de gérer les entraînements des U17 et U20, de coacher les U20 sur les matchs, et enfin de travailler sur la section sportive avec Peter Bourgaut.

L’échange décisif avec Frank Spinozzi

J’étais intéressé, mais c’est surtout l’échange au téléphone avec Frank qui a fini de me convaincre. Je n’ai jamais été assistant ou adjoint avant, j’ai toujours été coach principal, et je n’ai même jamais eu de coach adjoint ou assistant auprès de moi, à part des joueurs.

Notre échange a été déterminant. Il m’a expliqué qu’on travaillerait à la nord-américaine, avec un vrai travail à deux. Frank aura bien sûr toujours le dernier mot en tant que coach principal, mais il veut que je le complète, le challenge aussi, il a une approche du travail à deux qui me séduit vraiment. Il l’a déjà fait à Neuilly, et ça a très bien fonctionné.

Le travail auprès des jeunes

J'ai toujours eu l’habitude de m’occuper du mineur dans les clubs où je suis passé. C’est la clé de voûte d’un club pour moi. Il faut régulièrement des Tourangeaux dans l’équipe D1 et on va tous travailler ensemble pour ça avec Normand, Romain et tous les intervenants auprès de nos jeunes. Je suis heureux d’apporter mon expérience et mon regard, notamment pour le développement de la section sportive qui va, pour l’instant, concerner les U13 et les U15. Ce sont des âges où on peut encore avoir beaucoup d’impact.

La reprise

Je vais arriver sur Tours fin août ou tout début septembre. Le 4, la section sportive entamera sa préparation, le camp d’entraînement de la D1 débutera normalement le 10 avec la glace à disposition à partir du 14. Je suis déjà dans le bain avec beaucoup d’échanges avec Normand, et des échanges presque quotidiens avec Frank. On a aussi prévu de discuter avec Peter.

Le club des Remparts souhaite la bienvenue à Stéphane.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts validés en Division 1

Suite à la réunion du 13 juillet, la CNSCG (Commission nationale de suivi et de contrôle de gestion) a rendu ses résultats suite à l’étude des dossiers financiers des clubs.

A cette occasion, les Remparts de Tours ont été validés en Division 1 pour l’exercice 2023-2024. Une très bonne nouvelle pour le club qui plus est sans aucune mesure d’encadrement.

A ce jour, les clubs suivants sont validés en Division 1 : Brest, Caen, Cholet, Dunkerque, Epinal, Meudon, Mont-Blanc, Morzine-Avoriaz, Neuilly-sur-Marne, Strasbourg et Tours.

Les clubs de Chambéry et de Nantes sont toujours en attente de validation.
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Fred

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Frédéric (Fred), 58 ans.

Ta mission aux Remparts : Responsable snack les soirs des matchs.

Depuis combien de temps es-tu engagée aux Remparts : Je suis engagée aux Remparts depuis 2003, bientôt 20 ans.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : Exceptionnelle.

Ton meilleur souvenir : La fin du match 4 contre Caen qui permet à Tours d’aller en finale.

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Je n’ai pas de chouchou, une équipe, qu’elle soit masculine ou féminine.

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : La première présidente des RDT et son ouverture auprès des bénévoles.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : Ramon Sopko (ASGT) et Radek Stepan (ASGT / RDT).

LA BOITE A IDEES

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : C’est œuvrer dans l’ombre d’un club, d’une équipe, pour offrir aux licenciés et aux spectateurs ce dont ils attendent.

Un joueur que tu rêverais de voir à Tours : Je laisse ce choix à Frank (coach).
LA SAISON DE...
LA SAISON DE...
La saison de Magali

En cette période estivale les Remparts mettent à l’honneur des bénévoles et vous les présentent tout en revenant sur ce qui les a marqués sur la saison écoulée, leur meilleur souvenir du hockey tourangeau et l’esprit Remparts au sein de la famille des bénévoles.

TOI

Ton prénom et ton âge : Magali, 33 ans.

Ta mission aux Remparts : Je suis bénévole à la sécurité et la billetterie pour la D1 et je m’occupe plus particulièrement de l’accueil des abonnés, licenciés et invités lors des soirs de matchs de D1.

Depuis combien de temps es-tu engagée aux Remparts : Je suis engagée aux Remparts depuis la saison 2017-2018.

LA SAISON 2022-2023

Un adjectif pour la qualifier : Haletante.

Ton meilleur souvenir : La soirée de promotion de l’équipe féminine pour leur premier match à domicile de la saison. Les spectateurs ont répondu présent et les filles le méritent vraiment.

Ton joueur ou ta joueuse chouchou : Manon Roy, un vrai boute-en-train hors de la glace et une tueuse sur la glace.

La personne que tu as rencontrée ou mieux découvert aux Remparts cette année : Mathilde Morancey, elle fait énormément dans l’ombre pour la communication et la billetterie du club.

L’HISTOIRE

Ton joueur ou ta joueuse préféré(e) du passé : Je connais les Remparts depuis assez peu de temps finalement alors ce sera un joueur du passé récent : Colin Downey.

ESPRIT REMPARTS

L’esprit Remparts bénévole c’est quoi : Pour moi c’est faire en sorte d’offrir la meilleure expérience possible aux spectateurs, les accueillir avec le sourire, être bienveillant et dans l’empathie mais en même temps être le garant de leur sécurité (savoir être ferme parfois) pour que venir voir un match des Remparts reste toujours un bon moment.

Un joueur que tu rêverais de voir à Tours : Pierre-Edouard Bellemare.
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Jaden Peca

Le nouvel et dernier arrivant pour la saison 2023-2024 est l’attaquant canadien Jaden Peca, qui vient compléter les lignes offensives.

Jaden, 24 ans, arrive tout droit USports et de l’université de l’Ile du Prince Edouard où il a disputé les deux dernières saisons. Avant cela il a disputé cinq saisons en OHL durant lesquelles il a disputé 266 matchs pour 151 points (49 buts et 102 assistances). Evoluant à l’aile, nul doute que Jaden montrera toutes ses valeurs de rapidité et de ténacité aux supporteurs tourangeaux.

Frank Spinozzi nous décrit son nouvel attaquant : « L’équipe est complète et elle commence sa préparation estivale. Jaden est un joueur rapide et tenace avec un bon leadership. Il vient de la même ligue que mon fils en OHL. Il n’a pas peur d’aller jouer contre les bandes. »

Avec l’arrivée de Jaden Peca, l’effectif 2023-2024 est donc complet avec 22 joueurs au compteur.

Crédits photo : Arizona Coyotes
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Charlie Doyle

C’est un retour de longue date annoncé aujourd’hui. Après un passage éclair lors de la saison 2015-2016, Charlie Doyle sera de nouveau un membre des Remparts la saison prochaine.

Charlie Doyle, 31 ans, défenseur, arrive donc de Neuilly-sur-Marne (Division 1) au sein de la défense tourangelle, sans doute le plus grand chantier pour le coach Frank Spinozzi, puisque quatre éléments ont quitté le club. Avec son gabarit imposant (1,90 m pour 89 kg) et son expérience acquise lors des différents clubs fréquentés en Division 1 (Tours, Brest, Cholet et Neuilly-sur-Marne) avec 153 matchs au compteur, sans nul doute que Charlie montrera de solides performances avec le club tourangeau.

Charlie nous donne ses impressions suite à son retour aux Remparts : « Je suis très content de mon choix. En premier lieux je voulais tout simplement me rapprocher de ma « maison », qui est à Cholet. Puis c’est une belle équipe qui a fait une belle prestation pendant l’exercice 2022-2023, notamment en playoffs. Je veux faire partie de ce projet, je veux gagner un titre. Je suis content d’avoir été entendu et accepté dans ce projet. Je vais pouvoir apporter de l’expérience, de la profondeur dans l’équipe, et puis tout simplement de la compétition. On saura se batailler pour nos places et nous tirer vers le haut. C’est là qu’on veut tous aller. J’ai hâte de retrouver le public tourangeau malgré mon court passage il y a quelques années, c’est quelque chose que je n’ai pas oublié et que j’ai toujours apprécié même en étant du côté des visiteurs. »

Frank Spinozzi nous donne son avis sur l’arrivée de son nouveau défenseur : « Charlie nous apporte une vraie profondeur dans l’effectif et un état d’esprit de guerrier. Il est heureux de retrouver Tours et nous de lui offrir l’opportunité de porter de nouveau ce maillot. C’est un joueur atypique avec un grand cœur. »

La défensive des Remparts est complète avec dorénavant 7 membres qui la compose. Les sept guerriers défensifs seront donc Gabriel Belley-Pelletier, Alexis Birolini, Ryan Bunka, Charlie Doyle, Derek Hamelin, Andrea Palat et Christophe Tiramani.

Crédits photo : Ludovic Dupraz
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Thomas Belgarde

L’offensive des Remparts accueille un nouvel arrivant avec Thomas Belgarde. Le Québécois arrive en Touraine pour être un des leaders offensifs de l’équipe.

Tout juste âgé de 21 ans, Thomas, 1,83m pour 90 kg, arrive tout droit de la Québec Major Junior Hockey League (LHJMQ), dans laquelle il a joué lors des quatre dernières saisons. Il a côtoyé trois équipes avec tout d’abord les Saguenéens de Chicoutimi pendant plus de deux saisons, avant d’intégrer l’équipe du Titan de l’Acadie-Bathurst puis la saison passée les Tigres de Victoriaville. Au cours de cette période, il a disputé 198 matchs et il a marqué 132 points (62 buts et 70 assistances). Joueur capable de jouer dans les deux sens de la glace, Thomas va apporter de l’impact et de la vitesse à l’offensive des Remparts.

Thomas nous donne ses impressions suite à son arrivée à Tours : « Je suis extrêmement content de me joindre aux Remparts. C’est exactement ce que je recherchais pour jouer l’an prochain. J’ai déjà hâte de commencer pour vivre une nouvelle expérience. Je veux apporter mon jeu complet à l’équipe, je suis un bon leader qui est bon dans les deux sens de la glace, autant un joueur défensif qui joue en désavantage numérique qu’un joueur qui est capable de compter. »

Le coach Frank Spinozzi nous en dit plus sur son attaquant : « Thomas est un jeune joueur qui est très motivé par le projet tourangeau. C'est un attaquant efficace et généreux, qui va bien correspondre à l'esprit Remparts. On avait annoncé ajouter de la vitesse et de la technique à l'avant, c'est exactement ce qu'il va apporter. »

Les Remparts souhaitent la bienvenue à Thomas. Avec cette nouvelle recrue, le recrutement du club tourangeau touche presque à sa fin.

Crédits photo : Denis Morin / Tigres de Victoriaville
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Derek Hamelin

On arrive dans la dernière ligne droite en ce qui concerne les annonces du recrutement. Aujourd’hui la défense des Remparts version 2023-2024 intègre le défenseur canadien Derek Hamelin.

Agé de 26 ans pour un gabarit de 1,80 m et de 77 kg, Derek arrive tout droit du championnat universitaire américain (NCAA) où il a joué les cinq dernières saisons. Après quatre années passées dans l’effectif du Canisius College à Buffalo, c’est dans l’Alaska et plus précisément à l’université d’Anchorage qu’il a joué lors du dernier exercice amassant 10 points en 26 rencontres. Il a disputé 96 matchs dans ce championnat universitaire.

Derek nous donne ses premières impressions : « La raison principale pour laquelle j’ai choisi Tours c’est que c’est une ville incroyable avec des bons partisans. Je veux amener les qualités d’un défenseur offensif avec une bonne première passe et un excellent tir. »

Le coach Frank Spinozzi nous décrit son nouveau défenseur : « C’est un véritable point d’ancrage pour notre défense qui arrive avec Derek. C’est un défenseur extrêmement consciencieux, appliqué, qui joue vite et bien. Sa lecture du jeu est un réel atout, et il sera précieux sur les unités spéciales. On tient avec son arrivée un renfort de premier ordre. »

Le club des Remparts souhaite la bienvenue à Derek qui prend place au sein de la défensive pour la saison 2023-2024.

Crédits photo : Alaska Anchorage Seawolves
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Gabriel Belley-Pelletier

Le défenseur canadien Gabriel Belley-Pelletier sera de nouveau avec les couleurs des Remparts la saison prochaine.

Gabriel, qui aura 22 ans à la fin du mois, complète la défensive du club tourangeau pour la saison 2023-2024. Le numéro 27, qui sort de sa première saison en France, a été solide défensivement et a montré ses capacités à porter le palet vers l’avant avec une vitesse de patinage lui permettant cela. Il a disputé cette saison 39 matchs pour 13 points (1 but et 12 assistances).

Gabriel nous donne ses impressions avant de débuter sa deuxième saison en Touraine : « Je suis très heureux de rester à Tours pour la prochaine saison. Nous allons avoir une équipe très compétitive et j’ai hâte de retrouver le support incroyable que nous avons eu des supporteurs la saison dernière. »

Frank Spinozzi nous dit ce qu’il pense de son défenseur : « Gabriel a marqué les esprits pour sa première saison en France, il nous a démontré un potentiel très intéressant. C’est encore un jeune défenseur avec une marge de progression, mais il a déjà un patinage, une vitesse, une application qui sont précieux pour l’équipe. Je suis ravi qu’il poursuive son parcours à Tours, il sera l’une des pièces maitresses de notre défense. »

Les Remparts sont heureux de conserver Gabriel Belley-Pelletier la saison prochaine, ce qui porte le nombre de défenseurs à 5 jusqu’à présent pour la saison 2023-2024.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Raphaël Peltier

C’est au tour de Raphaël Peltier de continuer la saison prochaine son développement au sein des Remparts.

Ayant commencé à intégrer l’équipe première des Remparts au cours de la saison 2021-2022, Raphaël a continué son développement au cours de la saison écoulée en participant à 16 rencontres de Division 1. Agé seulement de 19 ans, ce sera donc une troisième saison qu’il disputera tout en continuant sa progression avec la D3 et les U20. Capable de jouer aux postes d’attaquant et de défenseur, mais ayant évolué défensivement, c’est donc vers le poste de défenseur que le développement va se poursuivre.

Raphaël nous dit quelques mots sur la suite de son aventure tourangelle : « Je suis content de continuer l’aventure avec les Remparts. Je compte mettre à profit ce temps de jeu en U20 et D3 pour intégrer à 200% la D1. »

Frank Spinozzi nous parle de ce qui attend son jeune défenseur : « Raphaël poursuit son apprentissage. On est fier de travailler à sa progression. Il y a encore des étapes à franchir mais on pense et on veut en faire un défenseur accompli. »

Le club des Remparts est heureux de continuer à former ses jeunes dont Raphaël est le parfait exemple, en y allant étape par étape.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Peter Bourgaut

C’est au tour de Peter Bourgaut de prolonger l’aventure avec les Remparts. Il effectuera donc une sixième saison de rang au club tourangeau.

Revenu en Touraine lors de l’été 2018, Peter a apporté dès son retour toute son expérience acquise au long de sa carrière en Ligue Magnus que ce soit lors de ses passages à Rouen, Briançon ou Strasbourg. Après avoir disputé sa première finale avec les Remparts en Division 1 lors du dernier exercice, c’est donc fort logiquement que Peter rempile pour un exercice supplémentaire. Véritable travailleur, ne lâchant rien et grattant bon nombre de palets le long des balustrades, il est précieux sur les engagements, les infériorités, et par ses qualités de meneurs. Cette saison il a disputé 39 rencontres avec le maillot des Remparts et il a compté 23 points (13 buts et 10 assistances).

Frank Spinozzi est ravi de conserver avec une telle expérience : « Peter est un vétéran de haut niveau, qui a les Remparts gravés sur le cœur. Il est monté en puissance toute la saison dernière pour réaliser des playoffs fantastiques. Pete est une âme du club, il s’investit auprès des jeunes comme son père avant lui et il marque l’histoire du hockey tourangeau. C’est un plaisir et un honneur d’être son coach et de pouvoir le citer en exemple pour nos jeunes. C’est un vrai modèle pour eux. Je suis ravi qu’il poursuive sa carrière de joueur et sa formation de coach chez lui à Tours. »

A 36 ans, le n° 10 des Remparts, Peter Bourgaut, sera donc encore de la partie pour la saison 2023-2024.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation d’Alexis Birolini

On vous annonce aujourd’hui une prolongation qui ne faisait guère de doute, tant la volonté du joueur était de continuer avec les Remparts. Le capitaine Alexis Birolini prolonge l’aventure avec le club tourangeau.

Il y a des joueurs qui ne sont plus à présenter à Tours et Alexis fait partie d’eux. Capitaine des Remparts lors des trois dernières saisons, il entamera donc sa sixième saison avec le maillot des Remparts. Défenseur d’expérience, preuve en est ses 34 printemps, il a su adapter son jeu au fil du temps. Sa vision du jeu n’est plus à démontrer, avec les années elle se bonifie ce qui lui permet de rester à un tel niveau, de par son placement et ses relances. Alexis est donc un des leaders des vestiaires, de par son rôle de capitaine, mais également par son passé avec déjà 144 matchs disputés avec les couleurs de Tours.

Alexis nous donne les raisons de cette prolongation : « Je suis très heureux de prolonger l’aventure avec l’équipe, j’avais envie de continuer à vivre des émotions comme on a vécu cette année avec ce groupe, ce club et ce public. J’espère que l’on fera aussi bien que cette année. Merci à tout le monde pour le soutien incroyable que vous nous avez apporté tout au long de la saison. On a senti cette cohésion au sein de tout le club donc ça fait plaisir. A bientôt. »

Son coach Frank Spinozzi est satisfait que l’aventure continue : « Notre capitaine avait imaginé arrêter sa carrière sur cette dernière saison mais vu le niveau qu’il a affiché tout au long de celle-ci, c’était impossible. Sa science du jeu, du placement, tout comme sa qualité de relance, sa maitrise du tempo d’un match, en font un joueur de premier plan. Ses qualités humaines, son amour du club et de la ville, son exemplarité en font un leader naturel et un garant de l’esprit Remparts. C’est une chance de travailler avec des joueurs comme Alexis dans une carrière de coach. »

Le club des Remparts est heureux de conserver dans ses rangs leur capitaine pour la saison 2023-2024.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Ryan Bunka

Le nouveau défenseur des Remparts arrive tout droit du Canada. Ryan Bunka vient donc en Touraine pour sa première expérience européenne.

Ryan, 25 ans, posera donc ses valises en Touraine à la fin de l’été, et fera partie de la défensive des Remparts. Premier renfort étranger à ce poste, il est le troisième défenseur annoncé par le coach Frank Spinozzi. Après quatre saisons dans l’université américaine de Suny-Oswego (NCAA III), le dernier exercice a été complété de 27 rencontres avec 13 points (2 buts et 11 assistances). Il était également le capitaine de son équipe.

Frank Spinozzi nous en dit plus sur son nouveau défenseur : « Son profil me fait penser à celui de Gianni Mangone, que j’avais fait venir à Neuilly : un défenseur mobile avec une excellente intelligence de jeu, capable d’apporter de la fluidité dans les phases de construction offensive et de possession de la rondelle. C’est un joueur qui a progressé chaque année et qui vient avec beaucoup d’envie. Il apporte aussi du leadership étant le capitaine de son équipe la saison passée. »

Le club des Remparts souhaite la bienvenue à Ryan. L’effectif tourangeau pour la saison 2023-2024 compte dorénavant 14 joueurs.

Crédits photo : Oswego State Athletics
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Kevin Altidor

C’est un retour au club qui est annoncé aujourd’hui avec celui de Kevin Altidor. L’attaquant canadien revient en Division 1 après une saison en Ligue Magnus, à Gap.

L’attaquant de 30 ans a déjà porté le maillot des Remparts durant trois saisons entre 2016 et 2019. A l’époque, son comportement sans faille au sens du collectif et sa doublette avec Colin Downey faisait fureur. Durant ces trois exercices il a disputé 84 matchs et il a amassé 87 points (42 buts et 45 assistances). Il a par la suite continué sa carrière à Dunkerque puis Epinal, avant de découvrir la Ligue Magnus pour la saison 2022-2023, avec également une finale de Coupe de France disputée avec les Rapaces. Le retour de Kevin, apprécié des supporteurs tourangeaux, montre que les Remparts seront une nouvelle fois à surveiller la saison prochaine.

Kevin nous adresse ses premiers mots suite à son retour : « Je suis content d’avoir la chance de revenir en Touraine et de pouvoir porter les couleurs des Remparts une fois de plus. En espérant que la prochaine saison soit aussi excitante que la dernière et que le public soit derrière nous pour nous pousser vers la victoire. »

Son coach Frank Spinozzi nous décrit ce qu’il attend de son nouvel attaquant : « Kevin est un joueur avec du patin de l’échec avant qui peut jouer sur les unités spéciales et qui va augmenter notre offensive. »

C’est donc un retour de taille que celui de Kevin Altidor qui apportera du poids et de la percussion sur le front de l’attaque tourangelle pour la prochaine saison.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation d’Elie Raibon

Après la prolongation de son frère vendredi soir, c’est au tour d’Elie Raibon de prolonger son aventure à Tours avec une troisième saison à venir.

Arrivé à l’été 2021, Elie Raibon s’est de suite imposé sur le front de l’attaque tourangelle, toujours précieux avec son travail devant le filet et son opportunisme. Lui qui va entamer sa dixième saison en Division 1 a vu sa saison dernière interrompue suite à une blessure au niveau du muscle pectoral. Il avait pourtant bien débuté avec 8 points en 11 rencontres (3 buts et 5 assistances), tout comme l’équipe qui jouait la tête du classement à ce moment-là. Malgré sa blessure et donc son absence sur la glace jusqu’à la fin de la saison, Elie est resté avec ses coéquipiers, les accompagnant jusqu’à cette finale face à Epinal.

Elie nous adresse quelques mots pour l’annonce de sa prolongation : « Je suis très heureux de poursuivre à Tours. J’espère être prêt pour la saison et revenir à 100%, c’est l’objectif, je vais tout faire pour cet été. A très vite. »

C’est donc encore un atout offensif d’expérience qui prolonge avec les Remparts.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Sébastien Raibon

Aujourd’hui les Remparts annoncent la prolongation du gardien numéro un, Sébastien Raibon, véritable pierre angulaire de la dernière saison.

C’est donc une troisième saison aux Remparts que Sébastien commencera au mois de septembre. Après une première année où une blessure dès l’entame de la saison l’empêcha de montrer tout son talent, la deuxième fut d’un tout autre acabit. Solide devant son but, capable d’arrêts de grande classe dans les moments difficiles ou lors de face à face, Sébastien a prouvé au public tourangeau qu’il était l’un des tout meilleur de Division 1. Auteur de 92,28% d’arrêts lors de la saison régulière, il a continué à exceller lors des playoffs avec 92,19%. Des taux qui le place dans le haut de la hiérarchie et qui a également hautement participé au parcours du club tourangeau lors de la saison qui vient de s’achever.

Sébastien nous adresse quelques mots suite à sa prolongation : « Je suis heureux de poursuivre l’aventure à Tours après une saison spéciale. J’ai hâte d’être de retour au mois de septembre. Bel été à tous. »

La paire de gardiens des Remparts est donc au complet avec le duo Raibon - Catelin qui est reconduit pour une deuxième saison.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Vince Tartari

Le nouvel arrivant sur le front de l’attaque des Remparts est Vince Tartari, joueur de 22 ans, arrivant des Vipers de Montpellier. Son nom n’est pas forcément inconnu des supporteurs des Remparts puisqu’il a disputé 15 matchs avec le club tourangeau en tant que licence bleue de Bordeaux lors des saisons 2020-2021 et 2021-2022.

Ayant fait son hockey mineur à Anglet, Vince part ensuite rejoindre les Boxers de Bordeaux en Ligue Magnus lors de la saison 2018-2019 tout en continuant son développement avec les U20, puis par la suite avec la licence bleue lui permettant de jouer en Division 1 avec les Remparts. Lors de la saison 2020-2021 c’est donc à dix reprises qu’il porte le maillot tourangeau et il y inscrit 5 points (4 buts et 1 assistance). La saison suivante il reviendra jouer deux fois à Tours pour un but inscrit, mais en disputant la saison complète avec Bordeaux (43 matchs). Lors du dernier exercice Vince évoluait à Montpellier où il a inscrit 20 points (10 buts et 10 assistances) en 32 rencontres jouées.

Il fait partie d’une famille du hockey puisque son père Stéphan a longtemps foulé les glaces françaises avec Bordeaux, dont il est maintenant le manageur général, et son oncle Christophe a lui réalisé toute sa carrière à Grenoble avec 20 ans dans l’élite française.

Voici les premiers mots de Vince suite à son arrivée aux Remparts : « Le projet des Remparts de Tours m’a vraiment séduit. Je connais un peu l’environnement, la ville, la patinoire et le club. Je suis très heureux que Tours me donne la chance de pouvoir aider l’équipe à performer et remporter le plus de rencontres possible. J’ai hâte de commencer la saison. »

L’attaque tourangelle se densifie de jour en jour avec l’arrivée de Vince Tartari, l’un des tous meilleurs attaquants français de Division 1.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Jérémy Fortin

Un nouveau renfort sur le front de l’attaque est connue. Il s’agit du Québécois Jérémy Fortin qui arrive de l’équipe du Mont-Blanc.

Après l'arrivée de Hugo Damy, c'est donc au tour de Jérémy Fortin de venir renforcer l'attaque des Remparts. Agé de 23 ans, Jérémy est arrivé en France à Poitiers, en Division 2 lors de la saison 2021-2022. Il y a marqué 32 points en 22 matchs. Il a franchi un cap la saison dernière en faisant partie de l’alignement du Mont-Blanc. Avec les Yetis il découvre la Division 1 et il participe à 28 matchs où il compte 28 points (14 buts et 14 assistances). C’est donc un joueur porté vers le but adverse qui vient compléter l’effectif des Remparts.

Jérémy nous délivre ses premiers mots sous les couleurs des Remparts : « Le projet d’une éventuelle montée en Ligue Magnus à moyen terme ainsi que le cadre sportif de l’organisation sont très attirants. J’ai bien aimé l’ambiance de la patinoire et ses supporteurs. En y ajoutant le beau parcours en playoffs, c’était une décision évidente mais ô combien déchirante. Je peux apporter un vent de changement à l’attaque et des grosses minutes pour l’équipe. J’ai hâte de débuter. »

Frank Spinozzi nous décrit son nouvel attaquant : « Jérémy va travailler des deux côtés de la glace et il va s’impliquer fort. Son rôle se rapprochera de celui que l’on donnait à Mathieu Ayotte avec des responsabilités sur les unités spéciales. C’est un joueur qui va nous apporter vitesse et percussion. »

Avec l’arrivée de Jérémy l’effectif des Remparts se densifie un peu plus chaque jour. Bienvenue chez les Remparts Jérémy.

Crédits photo : Yétis du Mont-Blanc
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Andrea Palat

La défensive des Remparts tient son deuxième défenseur après l’arrivée de Christophe Tiramani, puisque Andrea Palat débarque à Tours.

Agé de 23 ans, Andrea a fait ses années juniors à Anglet tout en disputant 47 matchs en Ligue Magnus avec l’Hormadi. Il rejoint ensuite le voisin bordelais où il officie pendant une saison avec 28 rencontres disputées dans la plus haute division française. La saison dernière c’est à Marseille en Division 1 qu’il pose ses valises. Avec les Spartiates il prend part à 32 rencontres pour 4 points, tout en allant jouer trois rencontres avec Gap en Ligue Magnus.

Andrea nous donne ses premières impressions suite à sa signature chez les Remparts : « J’ai fait le choix du projet tourangeau pour plusieurs raisons. Tout d’abord, en ayant joué pour les Boxers de Bordeaux lors de la saison 2021-2022, cela m’a permis de venir jouer une fois pour Frank. Cette première expérience m’a tout de suite plu, que ce soit les joueurs qui y jouaient, le club, les infrastructures et le staff. De plus, Tours est une équipe très compétitive dont les objectifs sont élevés ce qui donne forcément envie en tant que compétiteur. J’espère pouvoir dès l’année prochaine aider le club à réaliser une saison similaire à celle de cette saison, et évidemment gagner le championnat. »

Décla Frank : « Andrea est un défenseur qui a un beau potentiel à développer. Il est appliqué et précis à la relance et n’a pas peur de bloqués des lancers. C’est un défenseur défensif en lequel je crois, qui apprendra beaucoup aux côtés d’un joueur d’expérience. »

Le contingent des Remparts version 2023-2024 prend forme avec ce deuxième défenseur. Bienvenue chez les Remparts Andrea.

Crédits photo : Spartiates de Marseille
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Filip Hudak

Après une saison terminée prématurément à cause d’une blessure, Filip Hudak ne sera plus un Rempart la saison prochaine.

L’attaquant slovaque, qui était arrivé en provenance de Briançon (Ligue Magnus) à la fin de l’été dernier a été précieux et engagé en début de saison. Il a disputé 19 matchs sous les couleurs des Remparts et il a inscrit 16 points (6 buts et 10 assistances). Sa saison a donc été brutalement stoppée par une blessure et il avait été précieux avant celle-ci. Filip a toujours été soucieux du respect des valeurs du club et présent auprès de ses coéquipiers jusqu’à la fin de la saison.

Filip tient à adresser un message avant de quitter les Remparts : « Je veux juste dire merci à Tours, c’était un vrai plaisir de jouer devant un public aussi incroyable et c’est une année de ma vie que je n’oublierai pas. Je m’en souviendrai même toujours avec un sourire sur mon visage. »

Frank Spinozzi tenait à remercier son attaquant pour son passage au club : « On le remercie de ses loyaux services, c’est un être humain extraordinaire. »

Merci Filip pour ta saison aux Remparts et le club te souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Julien Msumbu

Une nouvelle prolongation sur le front de l’attaque est annoncée aujourd’hui avec une troisième saison à venir sous les couleurs des Remparts pour Julien Msumbu.

Attaquant explosif, capable d’apporter le danger sur une action pourtant anodine, Julien a démontré depuis deux saisons qu’il fait partie des forces offensives des Remparts. Ses statistiques parlent dans ce sens avec 67 matchs joués sous les couleurs du club tourangeau avec 44 points inscrits (22 buts et 22 assistances). Agé de 26 ans, Julien prend saison après saison un peu plus d’ampleur au sein de l’effectif.

Julien nous donne ses impressions avec l’annonce de sa prolongation : « Je suis très heureux de continuer l’aventure avec les Remparts. J’ai hâte de retrouver tout le monde la saison prochaine. En attendant prenez soin de vous et on se retrouve à la patinoire. »

Son coach Frank Spinozzi nous dit ce qu’il pense de son attaquant : « C’est un joueur qui a su surmonter une grosse blessure et qui nous a amené à une excellente fin de saison. Il est excellent défensivement et c’est un attaquant puissant. Il a une attitude exemplaire dans le vestiaire. »

C’est donc un atout offensif qui complète l’effectif pour la saison 2023-2024 avec cette prolongation de Julien Msumbu.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Kenny Martin

Arrivé l’été dernier en provenance de Dunkerque, Kenny Martin sera de nouveau dans l’alignement des Remparts pour la saison 2023-2024.

L’importance du n° 21 n’est plus à démontrer dans l’effectif tourangeau. Après une première saison réussie en Touraine, c’est donc logiquement que Kenny et le club ont trouvé une entente pour une deuxième saison. Son repli défensif ainsi que son temps de jeu sur les infériorités numériques font de lui un des piliers dans ce domaine. Cela ne l’empêche pas pour autant de participer à l’offensive puisqu’en 39 matchs sous les couleurs des Remparts il a marqué 17 points (6 buts et 11 assistances).

Kenny nous donne ses impressions suite à sa prolongation : « Je suis ravi de continuer à Tours. Cette saison fut riche en émotions et on va essayer de faire mieux la saison prochaine. Ce club et ce public le méritent vraiment. En espérant les voir encore plus nombreux l’année prochaine. Passez un bel été et on se retrouve en septembre. »

Son coach Frank Spinozzi à propos de son attaquant : « Kenny est un des leaders naturels de l’équipe, c’est un patron de l’infériorité, un joueur dévoué au collectif qui a un grand sens des responsabilités. Il est en plein dans l’ADN Remparts, ce qu’on juge très important. »

Avec la prolongation de Kenny Martin, l’offensive des Remparts en est maintenant à trois joueurs suite aux prolongations de Pablo Maltas et de David Camy-Sarty.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Steven Catelin

On termine cette journée avec la reconduction devant le but tourangeau de Steven Catelin, qui entamera donc sa deuxième saison sous les couleurs des Remparts.

Arrivé en provenance de Roanne en Division 2 l’été dernier, Steven s’est installé à Tours en réalisant une solide saison comme back up de Sébastien Raibon. Solide lorsqu’il est monté sur la glace, il a disputé lors de la saison régulière 8 rencontres avec un pourcentage d’arrêt de 92%. Lors des playoffs, il est rentré sur la glace à trois reprises pour un pourcentage d’arrêt de 93,10%, notamment pour la victoire face à Caen en demi-finale dans le match 3, où malmenés, les Remparts avaient renversé le score pour finalement s’imposer 7-4, Steven n’encaissant qu’un but sur une déviation lors d’une infériorité numérique.

Steven vous laisse un message en attendant la saison prochaine : « Je suis très heureux de rester un Rempart après cette saison riche en émotions. J’ai déjà hâte de retrouver notre magnifique public. A bientôt. »

Son coach Frank Spinozzi est satisfait de conserver son gardien : « Nous avions le meilleur duo de la ligue et Steven a prouvé qu’il pouvait être un numéro un aussi. Il est ultra compétitif et excellent dans ses déplacements. Il est également excellent dans le développement de nos jeunes dans le mineur. »

Les Remparts sont donc heureux de la prolongation de Steven, dans un poste toujours crucial dans un effectif.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Guillaume Mc Sween

Il y a des départs difficiles à annoncer, celui-ci en est un. Après deux saisons aux Remparts le défenseur Québécois Guillaume Mc Sween a décidé de continuer sa carrière ailleurs.

Difficile à manquer sur la glace avec son gabarit (1,93m pour 97 kg), Guillaume a su en deux saisons s’imposer comme le défenseur numéro 1 des Remparts. Solide défensivement, et avec un tir dévastateur à la bleue lors des supériorités, Guillaume aura marqué son passage aux Remparts avec 72 matchs disputés lors des deux saisons pour un total de 45 points inscrits (14 buts et 31 assistances), réalisant par la même occasion sa meilleure saison en termes de statistiques.

Guillaume adresse un dernier message avant de quitter les Remparts : « Merci pour ces deux saisons mais plus particulièrement celle qui vient de passer. Merci aux boys, ça a été vraiment un parcours incroyable. La plus belle bande de gars avec qui j’ai joué. Merci aux partisans, vous avez été incroyable du début à la fin. Sans oublier notre légende Wiwi, merci pour tout la machine de guerre. A bientôt Tours. »

Son coach Frank Spinozzi respecte sa décision et le remercie pour sa contribution dans le succès de l’équipe.

Le club des Remparts remercie Guillaume pour les deux saisons passées à Tours et lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de David Camy-Sarty

La deuxième annonce du jour l’est également sur un joueur formé au club. David Camy-Sarty portera encore la tunique bleue et noire la saison prochaine.

Malgré ses 23 ans, David va entamer sa 8e saison avec l’équipe première des Remparts. Depuis ses débuts, il a déjà disputé 187 matchs en Division 1 et Coupe de France, pour un total de 34 points (19 buts et 15 assistances). Saison après saison il s’impose dans l’effectif tourangeau au point d’être utilisé sur un des deux blocs d’infériorité numérique. Son trio formé avec Kenny Martin et Quentin Jacquier tournait à plein régime que ce soit dans les deux sens de la glace. Sa vitesse de déplacement et son sens du sacrifice lorsqu’il faut bloquer un lancer ne sont plus à prouver.

David vous adresse un message avec l’annonce de sa prolongation : « Je suis très heureux de continuer l’aventure avec les Remparts mon club de toujours. Je suis impatient de retrouver la patinoire pleine dès le mois de septembre mais pour le moment place au repos après cette magnifique saison. Merci à tous pour votre soutien, à très vite. »

Frank Spinozzi nous décrit son attaquant : « David représente l’ADN que nous voulons, du caractère, une attitude et du talent. Il est un leader naturel qui se présente à chaque match. Il est très important en infériorité, lors des replis défensifs et des échecs avant. »

David est donc pour le moment le quatrième joueur à composer l’effectif version 2023-2024 des Remparts.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Prolongation de Pablo Maltas

Après plusieurs départs et deux arrivées, place à la première prolongation avec le jeune tourangeau Pablo Maltas.

Formé au club, Pablo a gravi petit à petit les échelons afin de devenir un membre à part entière de l’équipe première. Alors qu’il fait ses premières apparitions sous le maillot de l’équipe première lors de la saison 2019-2020, il est depuis deux exercices déjà au sein de l’effectif à temps plein. Cette saison il a donc participé à 37 matchs que ce soit en saison régulière, en playoffs et en coupe de France. Lors des playoffs il a d’ailleurs réalisé trois assistances. Pablo a su être patient cette saison pour continuer son apprentissage.

Pablo vous laisse un mot en attendant la reprise : « J’ai hâte de retrouver les supporteurs à la patinoire, qu’ils viennent aussi nombreux que cette année. Je suis très heureux de continuer l’aventure avec les Remparts. »

Son coach Frank Spinozzi nous en dit plus sur Pablo : « Il fallait faire de la place pour Pablo dans l’effectif pour continuer à le développer. Maintenant il sera régulier et on a confiance en lui. Il est rapide, c’est un travailleur et il a des bonnes phases offensives. »

Ce sera donc une cinquième saison en équipe première qu’entamera Pablo dans son club formateur.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Quentin Jacquier

C’est un deuxième départ que l’on vous annonce ce soir avec celui de Quentin Jacquier. L’attaquant de 32 ans, arrivé l’été dernier en Touraine, quitte donc le club pour un nouveau projet.

Arrivé de Nantes, Quentin à de suite trouvé ses marques au sein de l’effectif des Remparts. Joueur d’expérience en Division 1 avec des passages à Mulhouse, Neuilly-sur-Marne, Briançon, Brest, Nantes et donc Tours, son abnégation sur la glace et son sens du sacrifice ont été bénéfique aux Remparts cette saison. Avec une saison pleine où il a disputé 39 matchs avec 21 points à la clé (6 buts et 15 assistances). La ligne qu’il a composé avec ses compères Kenny Martin et Davis Camy-Sarty a été d’une efficacité dans les deux sens de la glace.

Quentin adresse un message avant de quitter les Remparts : « Je tiens à remercier toute l’organisation du club de Tours, les bénévoles, ainsi que tous les gens qui ont pu venir nous supporter tout au long de cette saison riche en émotions. Cette année passée ici restera un très bon souvenir. »

Son coach Frank Spinozzi le remercie pour tout ce qu’il a apporté cette saison.

Le club des Remparts souhaite une bonne continuation à Quentin dans son nouveau projet.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Matthew Newbury

Un nouveau départ est annoncé ce jour avec l’attaquant canadien Matthew Newbury. Fer de lance de l’offensive des Remparts, Matthew a su trouver sa place au sein de l’effectif, alors qu’il était arrivé en janvier 2022 au club.

C’est donc au milieu de la saison dernière que Matthew avait posé ses valises à Tours. Après une moitié d’exercice concluante, Frank Spinozzi avait décidé de conserver l’attaquant dans l’alignement pour la saison 2022-2023. Chez les Remparts, Matthew va mener l’offensive avec un total de 53 points inscrits en 55 matchs disputés (29 buts et 24 assistances). Ne lâchant jamais rien, il a prouvé sur la glace ses qualités de combatif et de finisseur devant le but adverse.

Matthew voulait laisser un message suite à son passage chez les Remparts : « Je voudrais remercier toute l’organisation que ce soit les partenaires, bénévoles, supporteurs, de nous avoir soutenus tout au long de la saison, dans les meilleurs moments comme dans les moins bons. Je ne garderai que de bons souvenirs ici. Merci. »

Frank Spinozzi voulait souligner les qualités de Matthew : « Il a amélioré l’aspect défensif de son jeu et sa combativité. Son flair offensif a parfois été magique. »

Merci Matthew pour ce que tu as réalisé lors de ton passage au club, on te souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Christophe Tiramani

La défensive des Remparts tient sa première recrue après trois départs à ce poste. Il s’agit de Christophe Tiramani, évoluant jusqu’à présent au club du Mont-Blanc.

Agé de 21 ans, Christophe possède un solide gabarit avec 1,91m pour 81 kg. Une tour de contrôle qui apportera son sens du jeu à la défensive des Remparts. Formé à Amiens où il a disputé 5 matchs en Ligue Magnus, Christophe à part la suite pris la direction de Neuilly-sur-Marne en Division 1 puis la saison dernière dans la formation du Mont-Blanc. En deux saisons il a déjà disputé 56 matchs à cet échelon.

Son nouveau coach Frank Spinozzi nous décrit le jeu de Christophe : « C’est un joueur qui a énormément progressé. Il est très bon dans sa relance, très bien défensivement et très physique. »

Christophe est donc la première pièce de la défense des Remparts version 2023-2024. Il n’arrive pas sans repère puisqu’il a déjà évolué avec la première recrue Hugo Damy à Neuilly-sur-Marne. Le club lui souhaite la bienvenue.

Crédits photo : Yetis du Mont-Blanc
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Mathieu Ayotte

Un élément important de l’offensive des Remparts quitte le club aujourd’hui. Il s’agit de l’attaquant Québécois Mathieu Ayotte.

Dès son arrivée à l’été 2021 il a été présenté comme un leader offensif capable de faire la différence sur la glace. Après deux saisons complètes chez les Remparts, Mathieu a démontré toute sa technique, sa vitesse sur les patins ainsi que sa vision du jeu pour permettre à ses coéquipiers de conclure. Les défenses adverses se rappellent encore de ses remontées folles dont il a le secret, et qui se sont terminées certaines fois avec la fameuse conclusion du tour de la cage pour tromper le portier. Le public tourangeau s’en souvient encore également, la dernière en date étant face à Caen lors de la demi-finale des playoffs au début du mois d’avril. En deux saisons à Tours, Mathieu a porté le maillot des Remparts à 67 reprises totalisant 71 points (26 buts et 45 assistances). Mathieu a réalisé des playoffs à la hauteur de son potentiel en terminant meilleur pointeur de l’exercice (14 points en 11 matchs).

Mathieu tient à adresser un message au club des Remparts après ces deux saisons à Tours : « J’aimerais remercier toute l’organisation des Remparts pour les deux dernières années. Je n’aurais pas pu demander mieux comme place pour terminer ma carrière. Merci aux supporteurs de toujours avoir cru en nous et merci à tous les amis que j’ai rencontrés. Je quitte Tours avec pleins de beaux souvenirs que je vais garder pour la vie. »

Frank Spinozzi le coach des Remparts à un mot pour son n° 96 : « C’est un être humain incroyable qui va poursuivre une carrière de golfeur professionnel. C’est un joueur et un patineur avec une technique incroyable. Il est adoré de tous dans le vestiaire. »

Les Remparts remercient Mathieu pour ce qu’il a apporté au club durant ces deux années et lui souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Arrivée de Hugo Damy

Après les annonces des premiers départs, place aujourd’hui à la première recrue des Remparts pour l’exercice 2023-2024. Il s’agit de l’attaquant de Neuilly-sur-Marne Hugo Damy.

Le nouvel arrivant est un habitué de la Division 1. Bientôt âgé de 30 ans, il a d’abord patiné avec les Drakkars en Ligue Magnus (2011-2015), avant de connaitre la Division 1 avec Caen (2015-2016). Après l’expérience acquise dans son club formateur, Hugo va ensuite évoluer deux saisons à Briançon (2016-2018), puis deux saisons à Nantes (2018-2020). Ces trois dernières années il évoluait donc sous les couleurs des Bisons de Neuilly-sur-Marne. C’est donc un joueur qui arrive avec son expérience de la Division 1 à Tours, puisqu’il a disputé pas moins de 205 matchs entre les saisons régulières et les playoffs.

Hugo nous donne ses premières impressions sur son arrivée aux Remparts : « Je suis impatient de jouer à Tours, c’est une équipe qui a la réputation de ne rien lâcher, travailleuse, qui colle parfaitement avec mes valeurs. Je suis content de venir jouer dans une ville de hockey avec un gros public. Je souhaite amener mon expérience, ma rigueur, au quotidien pour que le groupe performe sur la glace. »

Frank Spinozzi connait le futur Rempart puisqu’il l’a eu sous sa coupe à Neuilly-sur-Marne : « Il a un profil de guerrier et expérimenté. C’est un travailleur infatigable, un excellent leader, qui est également investi dans le hockey mineur. C’est un très bon joueur d’échecs avant et défensif. »

Les Remparts souhaitent la bienvenue à Hugo Damy dans son nouveau club.

Crédits photo : Denis Broyer
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Mathieu Buttin

On continue les annonces des départs avec cette fois-ci Mathieu Buttin. Le n° 11 des Remparts est donc le troisième défenseur à quitter le club lors de cette fin de saison.

Arrivé à l’été 2020 à Tours en provenance de Cergy-Pontoise, Mathieu a élevé son niveau lors des trois saisons disputées avec les Remparts. Lors de cette saison remarquable des Remparts, il a été associé sur sa paire défensive tout d’abord avec le capitaine Alexis Birolini, puis avec Alexis Sansfaçon. Durant son passage à Tours, il a disputé pas moins de 85 matchs et réalisé 11 mentions d’assistances. Son coach l’a également fait évoluer sur les trios offensifs quand le besoin s’en est fait sentir.

Mathieu voulait passer un message aux supporteurs tourangeaux : « C’est avec une grande émotion que je dis au revoir à mon club de hockey sur glace après trois années incroyables en tant que joueur pour les Remparts de Tours. Je garderai toujours une place spéciale dans mon cœur pour cette équipe et pour les fans qui m’ont soutenu tout au long de cette aventure. Tours m’a fait grandir en tant que joueur mais aussi en tant qu’être humain. Au revoir Tours, tu auras toujours une place spéciale dans mon cœur. »

Le coach Frank Spinozzi tient à remercier Mathieu pour son passage à Tours : « Merci au nom de l’organisation pour son travail en marketing et son évolution lors des trois années passées au club. C’est un joueur défensif hors pair qui a bloqué beaucoup de lancers. »

Mathieu est impliqué également auprès des partenaires. Le club des Remparts souhaite te remercier pour ce que tu as fait sur et hors glace durant ces trois saisons. Bonne continuation à toi Mathieu.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Fabien Métais

Aujourd’hui l’annonce du départ de Fabien Métais des Remparts est un crève-cœur pour les supporteurs du club. Travailleur infatigable, notamment sur les infériorités numériques, il a marqué des buts importants lors de la saison.

Après trois saisons passées au club, c’est un chapitre qui se tourne pour Fabien. Arrivé à l’époque de Briançon alors qu’il évoluait en Ligue Magnus, il a fait le choix de descendre d’un étage pour évoluer en Division 1. Un choix payant puisqu’il s’est mué en véritable leader sur la glace. Preuve en est car avec 87 matchs joués sous les couleurs des Remparts, il a inscrit 72 points (27 buts et 45 assistances).

On se souviendra cette saison de ses buts rageurs lors des prolongations qui ont permis aux Remparts de glaner des points précieux. Dans cette configuration il a donc marqué le but vainqueur à Brest (2-3 le 10 novembre), contre Cholet pour la soirée des 50 ans du club (4-3 le 19 novembre) et enfin lors du 4e match de la demi-finale contre Caen (5-4 le 6 avril).

Fabien tenait à adresser quelques mots aux supporteurs tourangeaux : « L’heure de vous dire au revoir est arrivée. Trois années d’opposées mais riches en émotions, de rencontres humaines, d’échecs et de réussites. Les Remparts et la ville auront toujours une place à part dans ma vie et c’est pour cela que je tenais à remercier l’ensemble du club, supporteurs, bénévoles, staff et les joueurs. Cette saison 2022-2023 a été tellement excitante à vivre que la page est dure à tourner mais je vous souhaite de revivre ces moments-là le plus souvent possible. Vous le méritez. »

Le coach Frank Spinozzi dresse un bilan du passage de Fabien à Tours : « Il a été une source d’inspiration pour toute l’équipe par son dévouement et sa capacité d’adaptation continuellement. »

Merci pour ton passage aux Remparts Fabien et le club te souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Kevan Lévêque

La liste des départs s’allonge avec cette fois un jeune du cru, Kevan Lévêque, qui ne fera pas partie de l’effectif 2023-2024 des Remparts.

Etant encore présent dans l’effectif de l’équipe première cette saison, Kevan aura apporté toute son envie et son allant à chaque montée sur la glace. N’ayant pas peur d’aller jouer contre les bandes et de se jeter devant les tirs adverses. Au total sur cet exercice il a disputé 26 matchs sous les couleurs des Remparts.

Kevan tient à remercier le club : « Merci pour tout. Un club où j’ai grandi et appris. On se reverra. »

Son coach Frank Spinozzi tient à remercier son attaquant pour son implication : « Il faut le remercier pour toutes ces saisons avec le club. Il n’a jamais abandonné malgré toutes les blessures subies au fil des ans et son sens du dévouement et d’équipe sont excellents. »

Le club des Remparts remercie Kevan pour son parcours dans son club formateur et lui souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ de Vincent Lampron

Au lendemain de l’annonce d’Alexis Sansfaçon, c’est au tour d’un autre défenseur de quitter l’alignement des Remparts. En effet, Vincent Lampron ne fera pas partie de l’effectif 2023-2024.

Le n°2 des Remparts, Vincent Lampron, 24 ans, auteur de 39 matchs officiels sous les couleurs tourangelles avec 11 points à la clé (1 but et 10 assistances), a réalisé une saison solide en Touraine. Performant lors des unités d’infériorité numérique, Vincent a partagé la glace sur sa paire défensive avec Guillaume Mc Sween, plus porté vers l’attaque.

Son coach Frank Spinozzi nous fait l’éloge de son défenseur : « Vincent continue une aventure professionnelle au Québec. On le remercie et on lui souhaite bonne chance. C’est un travailleur infatigable, dévoué, avec une grosse progression. »

Vincent nous délivre un message avant de quitter le club : « J’aimerais remercier tous mes coéquipiers ainsi que tous les bénévoles pour cette année incroyable passée à Tours. Merci à tous les partisans qui ont fait de chaque match à la maison un moment mémorable. Je quitte la ville avec des souvenirs pour la vie. »

Merci à toi Vincent pour cette saison et le club te souhaite le meilleur pour la suite.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Départ d'Alexis Sansfaçon

Après la saison réalisée par les Remparts, il est difficile de tourner la page mais la saison suivante est déjà en pleine construction. Avec elle s’avance donc les annonces des départs, des renouvellements ou des arrivées.

Aujourd’hui c’est un départ qui est annoncé. Après deux saisons passées aux Remparts, le n°49 Alexis Sansfaçon s’en va vers d’autres horizons. Du haut de son solide 1,96 m, ce défenseur physique et généreux a conquis le public par son sens du sacrifice et son caractère bien trempé.

Arrivée à l’été 2021 à Tours, le Québécois a disputé la bagatelle de 65 matchs sous les couleurs des Remparts et il y a inscrit 16 mentions d’assistances. Associé la première année à son compatriote Guillaume Mc Sween, cette dernière saison il a d’abord était aligné avec Gabriel Belley-Pelletier puis en fin de saison avec Mathieu Buttin.

Alexis nous délivre un message pour les supporteurs tourangeaux : « Merci à Tours pour ces deux années magnifiques. J’ai rencontré des gens et des athlètes incroyables, je me suis fait une vraie famille pour la vie ! Tours sera toujours ma deuxième maison. Je vais m’ennuyer de tous les aspects de Tours que ce soit la ville, le club, les gens... Tours a le meilleur public de France et cette ambiance va assurément me manquer. Merci au club, aux bénévoles, au staff, à mes coéquipiers. Merci du fond du cœur de m’avoir accepté dans votre magnifique ville, vous allez tous me manquer. »

Le coach Frank Spinozzi, qui a fait venir Alexis dès son arrivée en Touraine comme coach des Remparts, nous dit tout le bien qu’il pense sur son défenseur : « C’est un joueur dédié, exemplaire, et d’une éthique de travail remarquable. »

Bonne route à toi Alexis et merci pour ton passage aux Remparts.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts échouent en finale

Les Remparts n’ont plus le choix. Ce troisième match face aux Wildcats d’Epinal, le premier en Touraine, est donc à quitte ou double. Soit les Remparts s’imposent ce soir et un 4e match aura lieu le lendemain, soit les Spinaliens décrochent une troisième victoire de suite et le titre sera à eux. Comme les supporteurs spinaliens l’ont fait le week-end dernier, les Tourangeaux répondent présents pour cette finale.

Les Remparts entrent bien dans le match, bien mieux qu’à Epinal. Pourtant la première grosse occasion est à mettre au profit d’Epinal et de Nemcek, qui seul, plein centre, ne trouve pas le cadre et le palet passe au-dessus du but tourangeau (2’48). Bonvalot à l’autre bout de la glace n’est pas en reste, notamment face à Newbury (5’36). Il faut attendre une accumulation de pénalités pour voir les Wildcats ouvrir le score en double avantage numérique par Hrehorcak, qui reprend de volée et envoie le palet dans la lucarne opposée de Raibon (0-1 à 9’50 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #13 Tomas Rusina à 5 contre 3). Les Remparts ont l’occasion de recoller au score mais Bo,valot réalise trois arrêts coup sur coup lors d’une infériorité spinalienne (15’15). Newbury a une dernière occasion en fin de période mais son tir passe au-dessus du but adverse (19’10). Les Wildcats mènent donc 0-1 à la fin du premier tiers.

Bonvalot devant sa cage continue son récital dès l’entame de la deuxième période en s’opposant à trois tirs (20’55). Epinal fait le break sur un contre, Rapenne décale Rudzan au deuxième poteau qui prend de vitesse son défenseur et glisse le palet sous la barre de Raibon (0-2 à 24’02 but pour Epinal du #78 Matus Rudzan assisté du #25 Anthonny Rapenne). Le portier spinalien écœure encore les attaquants tourangeaux, tout d’abord devant deux tentatives de Newbury et Mc Sween (28’24), puis sur un tir de Belley-Pelletier de la bleue (29’18). A l’autre bout de la glace, lors de la seule supériorité du tiers, Ames trouve le poteau de Raibon (32’05). Bonvalot encore lui détourne deux tirs adverses (37’50). Epinal bascule en tête au terme de cette deuxième période (0-2). Les Remparts ont pourtant les occasions pour marquer, il va falloir trouver la faille pour pouvoir espérer dans le dernier tiers.

Après une longue interruption suite à un problème d’éclairage, les deux équipes reprennent le match. Martin est tout proche de réduire le score mais son tir passe de peu à droite de la cage de Bonvalot (41’10). Un 5 contre 3 est même proposé aux Tourangeaux pendant plus d’une minute mais rien n’y fait (46’44). Dans les dernières minutes Frank Spinozzi joue son va tout en sortant Raibon pour créer le surnombre. Et avec un jeu de passes rapides, les Remparts marquent enfin (1-2 à 58’01 but pour Tours du #19 Matthew Newbury à 4 contre 4). Malheureusement la fin de match ne permet pas aux Remparts de revenir au score.

C’est donc Epinal qui s’impose dans ce troisième match (1-2), synonyme de victoire en Division en dominant la série 3 victoires à 0. Les Remparts réalisent une saison de qualité et le public tourangeau ne s’y trompe pas en les remerciant après le coup de sifflet final.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts n’ont plus le choix

Défaits lors des deux premières rencontre le week-end dernier à Epinal, les Remparts sont maintenant dos au mur dans cette finale. Tout n’est pas pour autant terminé tant que le troisième point ne sera pas inscrit pour les Spinaliens.

Après un premier match compliqué samedi soir, où les Remparts ont mis du temps à entrer dans le match, la deuxième rencontre dimanche a été tout autre. Les Tourangeaux ont montré un visage plus conquérant sur la glace tout en étant efficace défensivement. Devant le filet tourangeau, Sébastien Raibon a réalisé deux grosses performances devant le rouleau compresseur qu’est l’attaque des Wildcats. Mis à contribution à de nombreuses reprises, il a dû sortir des arrêts de haut niveau pour maintenir son équipe dans le match.

Mais ce mercredi, c’est dans le chaudron tourangeau qu’aura lieu le match. Lors des deux premiers matchs de la finale les supporteurs spinaliens ont poussé leur équipe non-stop, dans une ferveur rarement vu dans les patinoires hexagonales. Au public tourangeau d’être le septième homme dans ce troisième match de la finale afin de pousser les Remparts à arracher un match supplémentaire et de poursuivre l’aventure dans cette finale disputée.

Formé au club, le #15 des Remparts, Pablo Maltas, vit sa première finale de Division 1 et compte sur les supporteurs pour les aider à franchir l’obstacle spinalien : « On va avoir notre public derrière nous. On doit respecter le plan du match et tout donner jusqu’à la dernière seconde. C’était compliqué pour nous de jouer à Poissompré avec leur public, j’espère qu’on leur rendra la vie encore plus difficile dans notre chaudron et qu’il y aura encore plus d’ambiance chez nous. On compte sur vous ! »

Finale oblige, la billetterie n’a pas tardé à afficher complet pour cette rencontre. C’est donc dans une patinoire pleine que les Remparts évolueront mercredi soir, avec le soutien sans faille de leurs supporteurs. Un soutien qui sera qui plus est important car les supporteurs spinaliens se déplacent pour l’occasion à plus d’une centaine, et vu l’ambiance qu’ils ont mise à Poissompré, nul doute qu’ils se feront entendre en Touraine.

Public tourangeau, votre équipe compte sur vous ! Le coup d’envoi de ce troisième match sera donné à 20h00. La rencontre sera diffusée en direct sur le site de la chaine Sport en France (diffusé sur la chaine dès 21h55), ainsi que sur Fanseat.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts n’étaient pas loin du compte

Après la défaite de la veille les Remparts doivent réagir pour ne pas laisse Epinal s’échapper dan cette série finale.

Less Remparts rentrent mieux dans leur match que la veille, le jeu est plus équilibré. Cela n’empêche pas les attaquants spinaliens de mettre Raibon à profit. Le portier tourangeau multiplie encore les parades pour maintenir le score vierge. Il s’interpose devant Rudzan en contre (1’40), puis de la crosse (2’10), et sur une action chaude devant sa ligne de but (7’41). Le portier des Remparts est de plus en plus sollicité et doit se montrer solide sur un contre d’Epinal (14’21). Le jeu de supériorité des locaux tourne et c’est une nouvelle fois Raibon qui calme le jeu (16’10). Une fois l’orage passé, les Remparts se mettent en quête offensive, et Carry, très en verve ces derniers matchs, ouvre le score (0-1 à 16’47 but pour Tours du #44 Enzo Carry assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #19 Matthew Newbury). Un avantage conservé jusqu’à la fin de la première période pour les Tourangeaux.

Dès l’entame de la deuxième période les Tourangeaux se ruent à l’attaque. Sur un contre Bourgaut part sur la gauche, prend un tir en angle fermé mais oblige Bonvalot à un arrêt compliqué qui engendre un rebond, que Bourgaut est le premier à saisir puis il feinte le portier pour faire le break (0-2 à 21’36 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #19 Matthew Newbury et du #88 Quentin Jacquier). Malgré une double supériorité numérique proposée les Tourangeaux ne parviennent pas à poser leur jeu en zone offensive. Métais est tout proche de trouver la faille suite à une récupération à la ligne bleue offensive mais son tir est détourné de la crosse par Bonvalot (32’33). La minute suivante Ayotte récupère le palet suite à un pressing haut en zone offensive, il sert Ragot plein centre mais doit s’incliner face au portier (33’51). Avant de rentrer au vestiaire Epinal réduit le score sur un but malvenu (1-2 à 37’49 but pour Epinal du #19 Nathan Gantz assisté du #10 Maxime Martin et du #74 Armand Jayat). La rencontre va se jouer sur des détails alors qu’il reste un tiers à disputer.

Les Spinaliens repartent de l’avant d’entrée de jeu et ils égalisent sur un rebond devant le slot par Breton (2-2 à 42’51 but pour Epinal du #16 Victor Breton assisté du #10 Maxime Martin et du #25 Anthony Repenne). La marée verte fait son retour sur le but de Raibon à vitesse grand V et Repenne donne l’avantage aux siens en prenant la défense à défaut (3-2 à 45’47 but pour Epinal du #25 Anthony Repenne assisté du #78 Matus Rudzan à 5 contre 4). Les Remparts tentent de revenir en fin de rencontre mais Bonvalot fait le job devant son but (55’18). La sortie de Raibon en fin de match (58’45) ne change rien et Epinal remporte ce deuxième match.

Après les deux premières rencontres Epinal mène la série 2-0. Place maintenant au troisième match, mercredi soir à 20h00, où le public tourangeau devra pousser son équipe comme les Spinaliens ont poussé leur formation sur ces deux matchs. Tout n’est pas terminé, maintenant le retour à la maison pour les Remparts sera décisif dans la suite de cette finale.
DIVISION 1
DIVISION 1
Epinal remporte la première manche

Le premier match de la finale se déroule dans une patinoire pleine à Epinal. Less supporteurs tourangeaux se sont déplacés à 70. Tout et fait pour assister à un beau match.

Les Wildcats mettent la pression d’entrée sur le but de Raibon qui voit un tir de Rapenne passé de peu à côté (0’25). Le Spinaliens ouvrent le score dès les premières minutes par Charpentier (1-0 à 3’25 but pour Epinal du #93 Martin Charpentier assisté du #9 Alexandre Lubin et du #9 Kevin Pernot). Derrière cela se résume à un récital de Raibon qui tient bon devant son but avec un arrêt de la mitaine (4’59), de la jambière (10’58) puis de la crosse (13’00). Les Remparts reprennent ensuite place dans le jeu mais le pressing des Spinaliens bloquent les offensives tourangelles. Le retour au vestiaire se fait un l’avantage d’un but pour Epinal.

Au retour des vestiaires les Tourangeaux jouent en supériorité et Bourgaut est tout proche de concrétiser un rebond (23’15). Raibon est mis à contribution sur une double occasion spinalienne (35’20 puis 37’15). Dans la foulée les Remparts perdent un palet derrière le but et la sanction est immédiate avec un but de Fujerik (2-0 à 37’29 but pour Epinal du #66 Dominik Fujerik). Il reste un tiers aux Remparts pour revenir dans la rencontre.

Les Remparts rentrent mieux dans ce troisième tiers et proposent une opposition à Epinal. Malgré cela les locaux corsent le score avec un troisième but signé Rapenne s’un tir à ras glace entre les jambes de Raibon (3-0 à 44’42 but pour Epinal du #25 Anthony Rapenne assisté du #8 Preston Ames). Deux minutes plus tard l’écart se creuse de nouveau, Hrehorcak trouvant le filet adverse (4-0 à 46’46 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #8 Preston Ames). Les Tourangeaux ont une réaction d’orgueil pour ouvrir leur compteur, Bourgaut poussant le palet dans le but spinalien après un premier break déjoué par le portier (4-1 à 51’08 du #10 Peter Bourgaut assisté du #19 Matthew Newburry et du #15 Pablo Maltas). L’espoir renait lorsque Carry obtient un tir de pénalité, une occasion qu’il ne laisse pas passé (4-2 à 52’47 but pour Tours du #44 Enzo Carry sur tir de pénalité). Derrière le coach Frank Spinozzi tente le tout pour le tout en sortant son gardien à plus de deux minutes du terme de la rencontre. Sur une perte de palet, Hrehorcak s’échappe seul pour conclure en cage vide (5-2 à 58’35 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak en cage vide).

Les Remparts s’inclinent donc 5-2 dans ce premier match de la finale. Une rencontre où ils ont mis deux tiers à entrer dans leur match. Demain est un autre jour, une nouvelle rencontre, et tout reste à faire. Demain le coup d’envoi sera donné à 17h55.
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot des anciens

Pour cette finale opposant les Remparts de Tours aux Wildcats d'Epinal, la parole a été donnée aux anciens joueurs qui ont porté les couleurs des deux clubs.

Place à Kevin Altidor. Le Canadien, indissociable de son compère de l'époque Colin Downey, évolue désormais à Gap en Ligue Magnus. Lui qui est arrivé à Tours pour son premier club français pendant trois saisons à part la suite évolué à Epinal durant deux saisons : « J’ai passé trois belles saisons à Tours, mes débuts en France et j’étais surtout bien entouré avec Colin Downey mais c’était super plaisants. À Epinal c’était vraiment une atmosphère super quand l’équipe était en forme. Et l’engouement pour le hockey est indéniable. J’ai le souvenir de deux clubs qui sont suivis par deux groupes de supporteurs passionnés de leurs équipes. Je voulais saluer les supporters tourangeaux qui ont soutenus leur équipe quand ils étaient en play-downs la saison dernière et qui sont aujourd’hui encore là à supporter leur équipe. Je suis sûr que vos gars vont vous rendre fiers. C’est difficile à dire deux équipes avec deux styles très différents. L’équipe qui saura le mieux gérer ses émotions à domicile sera championne d’après moi. »
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot des anciens

Pour cette finale opposant les Remparts de Tours aux Wildcats d'Epinal, la parole a été donnée aux anciens joueurs qui ont porté les couleurs des deux clubs.

On continue avec Jérôme Campiglia, qui lui est originaire d'Epinal mais qui a ensuite posé ses valises en Touraine et qui commente à l'occasion les matchs sur Fanseat avec François Gleize : « C’est une finale inespérée vu le niveau du championnat. Je ne pouvais pas espérer mieux, je suis aux anges. Je serais vraiment embêté si je devais mettre le maillot d’une des deux équipes. C’est ma ville d’adoption face à ma ville de naissance. Je ne peux pas avoir de préférence. Même si j’ai un pincement au coeur quand Epinal joue, Tours c’est d’énormes souvenirs, et j’adore y vivre. Alors, que le meilleur gagne ! Les deux en sont tout à fait capables. Pour finir, je veux juste saluer les dirigeants des deux clubs quand ils priorisent la formation des gamins. C’est le plus important à mes yeux, pour l’identité des clubs et leur avenir. »
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot des anciens

Pour cette finale opposant les Remparts de Tours aux Wildcats d'Epinal, la parole a été donnée aux anciens joueurs qui ont porté les couleurs des deux clubs.

On ouvre le bal avec Philippe Quinsac, formé à Tours et Champion de France avec l'A.S.G.Tours en 1980 : « Cette finale de D1 me prend aux tripes. Pour la première fois, je ne vais pas avoir de favori clair. Je préfèrerais que ce soit Tours qui l’emporte. Tours c’est ma ville, c’est mon club. Mais je n’aurai pas mal au coeur si c’est Epinal. Ce sont deux équipes aux styles de jeu assez radicalement différents, une vraie opposition de style passionnante. Epinal me paraît assez nettement supérieure techniquement, mais elle est aussi capable de déjouer. Tours, c’est l’envie collective à l’état pur, et c’est assez rare à ressentir. On peut parfois lire avec l’expérience qu’une équipe est constituée en clans, pas pleinement heureuse de jouer ensemble. Là, on sent que tous peuvent se coucher ou se jeter devant le palet, presque symboliquement mourir pour l’équipe. Est-ce que ça va équilibrer les débats ? On verra ça. Un duel en 4 ou 5 match serait parfait. »
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Wildcats se dressent devant les Remparts

La finale de Division 1 qui débute ce samedi entre les Remparts de Tours et les Wildcats d’Epinal n’était pas forcément l’opposition la plus facile à pronostiquer à l’attaque des playoffs, et encore moins en début de saison.

Et pourtant, ces deux formations ont su déjouer les pronostics dans ces phases finales. Les Spinaliens, qui ont terminé à la 4e place de la saison régulière, ont éliminé tour à tour Strasbourg qui était 5e en ¼ de finale (3-1 dans la série) puis sont venus à bout du leader Dunkerque également en quatre matchs (3-1) lors de la demi-finale.

Les Remparts ont également le même parcours que leur adversaire à venir, mais ne possédaient pas l’avantage de la glace lors des deux tours précédents. Les Brestois, tenants du titre, ont dû baisser pavillon devant la force collective tourangelle (3-1), avant que le verrou caennais ne saute lui aussi en demi-finale, notamment dans les deux derniers matchs joués à Tours (3-1).

Lors des deux confrontations lors de la phase régulière, les deux équipes s’étaient imposées chez elle mais avec des scores serrés. Les Wildcats avaient eu besoin de la prolongation pour venir à bout des Remparts le 26 novembre dernier (3-2), avant que les joueurs de Frank Spinozzi ne viennent à bout des Spinaliens, sur le même score, mais cette fois-ci dans le temps réglementaire le 11 février (3-2). Un match qui se situait dans une semaine cruciale pour les Tourangeaux puisqu’à ce moment-là ils affrontaient le top 3 du championnat dans la même semaine.

Lors de ces playoffs, deux joueurs tourangeaux se détachent au niveau des pointeurs. Mathieu Ayotte domine d’ailleurs ce classement avec 14 points en 8 matchs (5 buts et 9 assistances), tandis que Fabien Métais pointent au 5e rang avec 11 points.

La force offensive d’Epinal n’est pas en reste avec Anthony Rapenne qui est 7e (11 points), Jaroslav Markovic est 9e (10 points), juste devant Peter Hrehorcak (10 points).

Du côté des gardiens Sébastien Raibon domine ces compères avec 92,78% d’arrêts. Antoine Bonvalot, le portier des Wildcats pointe au 3e rang avec 90,95%. Un duel au sommet entre deux gardiens de haut niveau s’annonce dans cette finale.

En ce qui concerne les unités spéciales, Epinal a concrétisé 40% des supériorités numériques et domine à ce chapitre avec 8 buts inscrits. Les Remparts sont au 3e rang avec 35,48% mais ils ont marqué 11 fois dans cette situation. Deux chiffres impressionnants, ce qui montre que toutes les pénalités reçues seront délicates à défendre.

Sur les infériorités les chiffres sont donc moins à l’avantage des deux formations. Epinal a tué 77,78% des infériorités, contre 67,5% pour les Remparts. Un exercice où les Tourangeaux excellés pourtant lors de la phase régulière (87,27%).

Des statistiques générales qui démontrent que les deux formations ont réalisés des séries éliminatoires jusqu’à présent et qui prouve, s’il fallait encore le démontrer, à quel point le championnat de Division 1 était relevé cette saison.

Les deux premiers matchs ont lieu samedi et dimanche à Epinal. Le coup d’envoi de samedi sera donné à 18h05 et pour les supporteurs tourangeaux, vous pourrez visionner le match soit sur Fanseat ou alors sur Vosges TV. Dimanche le match sera lancé à 17h55 et là la diffusion sera uniquement sur Fanseat. Les Remparts seront poussés sur place par une soixantaine de supporteurs venus les soutenir face à cette équipe d’Epinal.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 3
DIVISION 3
La D3 défie Anglet 2 en play-off

L’équipe 2 des Remparts disputent demain soir le match aller des 1/8èmes de finale du championnat de Division 3. Une confrontation face à Anglet 2.

Le mode d’emploi de cette phase finale est simple. Deux matchs à disputer, un à domicile, l’autre à l’extérieur, on additionne les deux scores pour connaitre le vainqueur de la confrontation. En cas d’égalité place à une prolongation puis à une séance de tirs aux buts.

Après la phase de groupe de la saison régulière, les Remparts 2 ont terminé à la troisième place de la poule B avec 31 points. Cette place les a donc qualifié pour un match de barrage face à Brest 2. Le déplacement en Bretagne a été prolifique avec une victoire sur un score large (1-8) avant de terminer le travail à domicile avec un nouveau succès (7-6).

Maintenant il faut faire face à Anglet 2, qui de leur côté, ayant terminé à la deuxième place de leur poule, étaient qualifiés directement pour ce 1/8èmes de finale. Le match aller se déroulant sur la glace tourangelle, il est primordial de bien négocier ce premier acte. Pour cela les Tourangeaux s’appuieront sur une attaque menée notamment par Alexis Crosnier et Bryan Lévêque.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 ce samedi soir à la patinoire de Tours. Venez nombreux les soutenir, l’entrée est gratuite.
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot d'Alexis

Le capitaine des Remparts, Alexis Birolini, a tout vécu en Division 1 avec le club et savoure ce moment-là : « On a atteint notre objectif qu’on s’était fixé dans l’équipe qui était d’atteindre la finale. Maintenant on veut aller jusqu’au bout donc on va travailler, on va tout mettre en œuvre pour essayer de faire ce coup. Dans une série ce n’est jamais facile, tous les matchs sont disputés cette année, on a su trouver les ressources en équipe, cette solidarité qui nous aide depuis le début de saison et ça a tourné pour nous à la fin donc c’est positif. »

Cette finale tant attendue, la première en Division 1 des Remparts arrive au meilleur moment : « C’est encore plus beau parce que c’est l’année des 50 ans, ce sont des émotions particulières pour nous les anciens, on a envie de donner tout ça aux partenaires, aux supporteurs, tout ces gens qui nous soutiennent depuis le début. On va essayer de faire de grandes choses encore. »

L’adversaire à venir, Epinal, est une force offensive du championnat : « C’est une grosse marche, ça va être un adversaire coriace. Ce sera une belle finale en vue avec des matchs qui vont être difficiles. Il va falloir travailler comme des acharnés pour gagner. »

Il en profite pour remercier tout ceux qui soutiennent l’équipe : « Un grand merci au public, c’était incroyable cette émotion, ces chants, ces bruits qu’on entend tout au long du match. Ça nous galvanise c’est sûr. C’est de l’énergie en plus pour nous. Un grand merci à tout le monde ça fait chaud au cœur. »

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot de Fabien

On continu avec Fabien Métais. Le #64 des Remparts a inscrit le but victorieux de ce match et de la série, pour envoyer les Remparts disputer la finale : « On est resté calme après la remontée de Caen, on était serein, car on sait de quoi on est capable quand le match est serré, après on aurait pu se mettre à l’abris au deuxième tiers. On va retenir la victoire, Tours est en finale, c’est ce qui compte. »

Il nous raconte d’ailleurs ce but victorieux : « Je vois Gabriel remonter avec le palet. Je sens qu’il va déborder le défenseur, j’ai juste à poser ma crosse sur la glace, je sais qu’il va me faire la passe, après je shoot bien, le gardien était déjà à terre. Après c’est l’explosion de joie, c’est le travail de toute une année. On n’a rien gagné encore, tout reste à faire. Comme a dit Frank c’est un travail de longue haleine depuis plusieurs mois. On va savourer ça ce soir et ce week-end et on va se remettre au boulot dès lundi. »

Place à Epinal maintenant dans une finale entre le 4e et le 6e de la phase régulière : « On avait fait une belle prestation chez eux, on avait gagné ensuite chez nous. C’est deux styles complètement différents, eux offensifs et nous plutôt défensifs. Mais on a vu entre hier et aujourd’hui qu’on est capable de mettre des buts. On va travailler sur ça durant la semaine et on va faire le maximum pour ramener un titre aux Remparts de Tours. »

Sans oublier de saluer le public tourangeau qui a poussé son équipe : « Toute la saison le public a été énorme. Cela fait du bien d’avoir un public aussi chaud. Il a une grosse incidence sur les résultats de l’équipe cette année. Ça nous galvanise. »

Crédits photo : J-f Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Le mot de Mathieu

L’attaquant canadien des Remparts, Mathieu Ayotte, auteur de deux buts lors du match 4, nous livre ses impressions au terme de cette rencontre : « On est super fiers de notre équipe ça c’est certain. Au début de la saison on s’était mis plusieurs objectifs, jusqu’à maintenant on a quatre objectifs sur cinq, il en reste un, c’est la prochaine série. Malgré le retour de Caen au score les gars ont bien géré, c’est hyper positif. On a été indiscipliné un peu mais on s’en est sorti. Maintenant ça sera Epinal en finale, c’est une équipe offensive, il va falloir être bon défensivement comme on le fait depuis le début de la saison. »

Un retour rapide avec lui sur ce but « signé Ayotte », une remontée folle de la glace avec un tour de cage pour conclure : « Des fois je le fais un peu trop souvent, il faut que je change, ça a marché aujourd’hui, tant mieux. »

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts se hissent en finale de Division 1

Après leur victoire de la veille dans le troisième match, les Remparts ont l’occasion de conclure la demi-finale, dès ce soir, à domicile, pour se hisser en finale. Pour cela il y a un match à disputer face à Caen qui n’a plus rien à perdre et les Drakkars vont vendre chèrement leur peau.

Comme la veille les Caennais ouvrent les hostilités rapidement. Beckstead est lancé sur la droite et il trouve une position pour déclencher, son tir trouve la lucarne droite de Raibon (0-1 à 3’02 but pour Caen du #51 Marc Beckstead assisté du #20 Raphaël Chauvel et du #29 Paul Nassivet). Les Remparts rentrent dans leur match et sur leur premier avantage numérique il ne leur faut que six secondes pour trouver la faille, Bourgaut reprenant un rebond suite à un tir de Ayotte (1-1 à 5’25 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). Avec cette égalisation les Tourangeaux sont lancés et mettent plusieurs fois Quemener à l’épreuve avec Ayotte (7’50), Mc Sween (10’30). Ils vont d’ailleurs prendre l’avantage sur une remontée folle dont Ayotte a le secret. Il remonte toute la glace, fait le tour de la cage et son tir au deuxième poteau prend Quemener de vitesse (2-1 à 16’29 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #2 Vincent Lampron et du #61 Alexis Birolini). Comparés à la veille le premier tiers des Tourangeaux est plus consistant, ce qui à l’inverse a mis plus en difficulté les Caennais.

Les Remparts débutent une nouvelle fois de la meilleure des façons avec un contre de Msumbu, il réceptionne une transversale qui passe au-dessus de la défensive caennaise, il contrôle et il prend Quemener de vitesse sur sa feinte (3-1 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #49 Alexis Sansfaçon et du #21 Kenny Martin). Le break est réalisé quelques minutes plus tard sur un contre à deux contre un, Bourgaut sert parfaitement Ayotte qui glisse le palet à ras glace pour tromper le portier (4-1 à 27’57 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #10 Peter Bourgaut à 4 contre 5). Les Drakkars qui paraissent dépassés dans ces dernières minutes vont sortir la tête de l’eau en profitant de deux supériorités consécutives. Déjà à 5 contre 4 sur la glace ils profitent d’une pénalité différée pour réduire le score d’un tir en pleine lucarne (4-2 à 33’50 but pour Caen du #20 Raphaël Chauvel assisté du #22 Gasper Cerkovnik et du #37 Dmitry Danylenko à 5 contre 4). Sur la supériorité suivante le rebond devant le but de Raibon est conclu par Gagnon, plus prompt à reprendre le palet pour remettre Caen à un but des Tourangeaux (4-3 à 35’33 but pour Caen du #55 Marc Antoine Gagnon à 5 contre 4). Avec un but d’écart avant la dernière période tout reste à faire.

Les joueurs de Frank Spinozzi défendent plus bas dans ce dernier tiers, laissant le palet aux Caennais. Un 5 contre 3 est proposé aux Remparts mais Quemener sort les arrêts qu’il faut au bon moment. Le chrono défile, on entre dans la dernière minute de jeu. Les Caennais profitent d’une double supériorité cumulée à la sortie du gardien pour évoluer à 6 contre 3. A ce jeu là le palet tourne et sur un tir, Raibon est masqué, c’est l’égalisation caennaise (4-4 à 59’38 but pour Caen du #55 Marc Antoine Gagnon à 5 contre 4).

Il faut une prolongation pour départager les deux équipes. Il ne faut pas attendre longtemps. Sur une montée de palet de Belley-Pelletier, le défenseur tourangeau prend de vitesse la défense et sert Métais au deuxième poteau qui envoie le palet dans le but, et par la même occasion EN FINALE DE DIVISION 1 (5-4 à 60'54 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #27 Gabriel Belley-Pelletier) !

Les Remparts ont réalisé un quatrième match et une série de dingue. Après avoir écarté Brest, tenant du titre en quarts de finale, c’est maintenant au tour du deuxième de la saison régulière de tomber face aux Tourangeaux. Messieurs, bravo pour le spectacle proposé. Le public en redemande.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire acquise au finish

Les Remparts sont de retour sur leur glace pour ce match numéro 3 de la demi-finale qui les opposent aux Drakkars de Caen. Les deux formations ont une victoire chacune à l’issue des deux premiers matchs disputés à Caen le week-end dernier. La rencontre se dispute à guichets fermés, le public tourangeau a répondu présent pour soutenir son équipe.

Les Remparts ont du mal à rentrer dans ce match qui voit au contraire les Caennais se ruaient sur le but tourangeau. Il ne faut d’ailleurs à peine plus de trois minutes de jeu pour voir l’ouverture du score pour les Drakkars, avec Chauvel à la conclusion d’un contre (0-1 à 3’32 but pour Caen du #20 Raphaël Chauvel assisté du #51 Marc Beckstead et du #14 Felix Chamberland). Petit à petit les Tourangeaux sortent la tête de l’eau et ils égalisent sur un contre par Bourgaut qui trompe Quemener à ras glace (1-1 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #19 Matthew Newbury). Après une pénalité bien négociée, les Remparts s’inclinent une nouvelle fois sur un tir pourtant en angle mort, mais qui parvient à prendre Raibon à défaut (1-2 à 13’39 but pour Caen du #72 Andre Menard). Une nouvelle perte de palet en zone neutre est préjudiciable aux Remparts, Beckstead part sur la droite et sert parfaitement Chauvel, plein centre, qui prend Raibon de vitesse (1-3 à 18’45 but pour Caen du #20 Raphaël Chauvel assisté du #51 Marc Beckstead). Un tiers a oublié pour les Remparts tant les Caennais ont maitrisé leur sujet.

Le tiers débute par un changement de gardien pour Tours avec Catelin qui remplace Raibon devant le filet tourangeau. Les Remparts ont du mal à se créer des occasions dangereuses. Dans ces conditions, remonter deux buts de retard avec Quemener devant le but adverse devient délicat. Il va falloir attendre la fin de la période avec un quatre minutes de supériorité pour les Remparts. C’est tout d’abord Msumbu sur une remontée de palet sur la droite de la glace qui s’en va prendre un tir qui trompe finalement Quemener pour la réduction du score (2-3 à 37’00 but pour Tours du #4 Julien Msumbu à 5 contre 4). Dans la foulée Ayotte s’infiltre sur la gauche et sert Newbury au deuxième poteau pour l’égalisation dans une ambiance dingue (3-3 à 37’34 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). En 34 secondes les Remparts ont refait leur retard. Le dernier tiers s’annonce bouillant, tant sur la glace que dans les tribunes.

Le dernier tiers va être complètement fou avec tout d’abord Bourgaut qui donne l’avantage aux Remparts à dix minutes de la fin de la rencontre, il est servi en retrait et son tir trompe Quemener à hauteur des épaules (4-3 à 49’24 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #19 Matthew Newbury et du #15 Pablo Maltas). Les Caennais égalisent trois minutes plus tard, Danylenko dévie un tir de Chamberland, Catelin ne peut rien et le palet termine en lucarne (4-4 à 52’45 but pour Caen du #37 Dmytro Danylenko assisté du #14 Felix Chamberland et du #72 André Menard à 5 contre 4). Sur une contre-attaque Jacquier fait une passe éclaire au deuxième poteau, qui est déviée dans son but par le défenseur caennais (5-4 à 55’20 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier). Le soulagement pour le public tourangeau arrive une minute plus tard avec Martin qui est présent au rebond et son tir à ras glace prend à revers le portier (6-4 à 56’32 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #10 Peter Bourgaut). Les Remparts vont clôturer le score en cage vide après la sortie de Quemener, Ayotte n’ayant plus qu’à pousser le palet dans le but vide (7-4 à 58’46 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #64 Fabien Métais en cage vide).

Avec cette victoire précieuse, les Remparts prennent les devants dans cette demi-finale et ils mènent maintenant deux victoires à une. Jeudi soir le quatrième se déroulera à la patinoire de Tours dès 20h00. Nul doute que le public tourangeau remplira une nouvelle fois les travées pour pousser leur équipe pour une qualification en finale.
FEMININES
FEMININES
Sur le toit du hockey féminin

Les Féminines des Remparts sont devenues le week-end dernier une nouvelle fois championnes de France, et ceci pour la troisième fois d’affilée. Retour sur une saison quasi sans-faute.

Le championnat féminin comporte dix équipes, 6 dans la poule A et 4 dans la poule B. Les Tourangelles ont réalisé un quasi sans faute dans cette première phase en remportant 9 victoires lors des 10 matchs disputés. Elles terminent donc premières de leur poule avec 27 points, soit deux unités devant leurs dauphines Cergy-Pontoise (25 points). Les deux équipes sont qualifiées pour le carré final en compagnie de Grenoble qui a terminé premier de la poule sud et de Occitanie qui s’est défait de l’entente Evry/Viry en match de barrage (4-1).

Le coach de l’équipe, Romain Bournand, nous en dit plus sur ce groupe : « Cette équipe est incroyable ! Elle est composée de 20 joueuses avec seulement une dizaine de tourangelles. Le reste des filles viennent d’autres clubs. La force du groupe est cette cohésion qui se dégage à chaque match quand elles se retrouvent. En saison régulière nous avons disputé 10 matchs pour 9 victoires et 1 défaite, avec 67 buts marqués pour 10 buts encaissés. Durant la saison nous avons joué devant plus de 700 personnes à Tours lors de la réception de Cergy-Pontoise et le match retour s’est déroulé devant 1800 spectateurs. »

Le carré final s’est disputé le week-end dernier à Cergy-Pontoise dans l’antre des Jokers, l’Aren’Ice. Les trois matchs vont être serrés, voire très disputés, mais au final, les Remparts remportent les trois oppositions. Le premier jour elles disposent de Grenoble (5-3), avant de se défaire d’Occitanie le samedi (3-1).

Le coach Romain Bournand nous détaille ces deux premières rencontres : « Contre Grenoble c’est un gros match de prévu puisqu’elles ont terminé première de la poule sud. On mène 5-1 dans le deuxième tiers après un énorme deuxième acte de notre part. Puis on se fait peur dans le troisième en prenant deux buts. On tient le coup avec une victoire 5-3 dont 4 buts de Manon Roy. Contre Occitanie on s’attendait à un match disputé car chaque année c’est compliqué contre elles. On s’impose 3-1 dont un but en cage vide. Cela a été un match non maitrisé de notre part où la défaite n’était pas loin, mais Marie Pierre nous sort le grand match devant les buts. »

Reste alors le duel attendu pour le titre le dimanche face à Cergy-Pontoise. Les deux équipes possèdent 6 points chacune après les deux premiers jours de compétition. Autant dire que l’équipe victorieuse de cette ultime rencontre remportera le titre. Après un tiers les deux équipes sont dos à dos (1-1). Les Tourangelles vont prendre les devants en supériorité peu avant la mi match (1-2 à 29’06), avant de faire le break à moins de dix minutes du terme de la rencontre, une nouvelle fois en avantage numérique (1-3 à 53’40). Les Jokers ne lâchent rien et reviennent à un but moins d’une minute plus tard (2-3 à 54’24). Les filles de Romain Bournand restent solides et malgré la sortie de la gardienne adverse pour créer le surnombre elles maintiennent ce court avantage jusqu’à la sirène finale (2-3).

Une « finale » qui avait été préparée minutieusement par le coach et son équipe : « On s’attendait à une opposition très rude. On a énormément travaillé à la vidéo sur l’aspect tactique pour pouvoir contrer leur système. Chose qui a été parfaitement réalisée durant le match. »

C’est donc sur un sans-faute dans le carré final que les Remparts remportent le titre de championnes de France, le troisième d’affilée. Le club des Remparts souhaite féliciter les joueuses ainsi que leur staff pour ce magnifique titre obtenu.
DIVISION 1
DIVISION 1
Faire basculer la série du bon côté

Cette demi-finale entre les Remparts et les Drakkars de Caen a démarré sur les chapeaux de roues. Après les deux premiers matchs en terre caennaise, les deux équipes sont dos à dos avec une victoire partout.

Les Remparts s’étaient imposés samedi soir sur le score de 1-3 mais les Drakkars ont égalisé dimanche en s’imposant en toute fin de rencontre (5-3). Deux rencontres totalement indécises jusqu’aux derniers instants. De quoi ajouter du piment à cette série, comme si l’enjeu qui en découlé ne suffisait pas à cet instant de la saison.

Les deux formations pratiquent un jeu assez proche en s’appuyant sur un jeu défensif solide et des gardiens qui tiennent la baraque dans les moments délicats. Cela a été constaté le week-end dernier avec Sébastien Raibon côté tourangeau et Ronan Quemener côté caennais. Dès lors, il est difficile pour une équipe de prendre réellement les devants au tableau d’affichage et de pouvoir gérer par la suite.

Samedi soir, l’entame de match avait été favorable aux Remparts avec un premier but inscrit rapidement, puis un deuxième avant la mi match. Malgré la réduction rapide de Caen, les Remparts ont tenu bon jusqu’au but vainqueur en cage vide dans la dernière minute de jeu.

Dimanche soir, le scénario inverse s’est produit. Les Drakkars ont profité d’une double supériorité dans les premières minutes de la rencontre pour ouvrir le score, puis faire le break avant la mi match. Comme leurs hôtes la veille, les Tourangeaux ont réduit la marque dans un premier temps, puis ils ont égalisé peu avant la fin de la deuxième période. La course poursuite au tableau d’affichage a continué dans le troisième tiers, avec cette fois-ci un avantage pour Caen qui conclut en cage vide pour égaliser dans la série (1-1).

Le coach des Remparts, Frank Spinozzi, sait à quel point cette série va se jouer sur des détails : « Les deux matchs ont été serré. On s’est donné une chance de gagner en fin de rencontre. Caen a une belle équipe, on en est conscient, ils n’ont as terminé deuxième de la saison régulière par hasard. Mais on continue à avancer. Il va falloir bien défendre car on a accordé trop de lancers. On récupère de nos bobos lundi puis on aura un entrainement mardi. On y va une journée à la fois, il faut être patient. On sait que cette série va se jouer sur des détails. »

Dans cette course à la finale, le coach n’en oubli as pour autant le résultat acquis ce week-end par les féminines, qui sont devenues championnes de France pour la troisième année de suite : « Leur succès est une source d’inspiration depuis plusieurs saisons. C’est une vraie fierté de les voir répéter cela année après année. C’est tout le travail mené dans le mineur avec Normand et Romain qui est récompensé. Il ne faut pas oublier non plus Laurent Velluet qui réalise un travail immense avec cette équipe. »

Le coup d’envoi de ce troisième match sera donné mercredi soir à 20h00 à la patinoire de Tours, avec un public qui a répondu présent en remplissant les travées afin de pousser son équipe vers une nouvelle victoire.

Le match 4 se jouera dès le lendemain, jeudi, même heure même endroit. Des places sont encore disponibles alors ne perdez pas de temps pour venir soutenir les Remparts.

Crédits photo : J-f Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Tout s’est joué dans les dernières minutes

Après la victoire acquise la veille sur le score de 1-3, les Remparts sont de retour sur la glace caennaise pour le deuxième match de la demi-finale. Chaque match étant différent, tout reste à faire tant qu’une des deux équipes n’a pas atteint les trois victoires.

Contrairement à la veille l’entame de match n’est pas à la faveur des Remparts. Après une pénalité de match pour Buttin suivi d’une pénalité contre Sansfaçon, les Drakkars se voient proposés un 5 contre 3 qu’ils négocient de la meilleure des façons. Janil ouvre le score après trente secondes de double avantage numérique (1-0 à 4’33 but pour Caen du #3 Jonathan Janil assisté du #55 Marc Antoine Gagnon et du #51 Marc Beckstead à 5 contre 3). Une avance que les Caennais vont conserver jusqu’à la fin de la première période.

Les pénalités prises par les Remparts sont bien exploitées par les Drakkars. Les locaux font le break sur une nouvelle supériorité avant la mi match (2-0 à 26’13 but pour Caen du #4 Thomas Carminati à 5 contre 4). Loin de se laisser abattre, les Tourangeaux réduisent le score par Carry (2-1 à 34’34 but pour Tours du #44 Enzo Carry assisté du #64 Fabien Metais). Le jeune international U20, licence bleue des Boxers de Bordeaux, n’est pas en reste depuis la fin de saison et le début de playoffs. Et comme tout au long de la saison, les Remparts reviennent dans le match, cette fois-ci juste avant la sirène de la fin du deuxième tiers. A leur tour en supériorité les Tourangeaux égalisent par l’intermédiaire de Metais (2-2 à 39’45 but pour Tours du #64 Fabien Metais assisté du #96 Mathieu Ayotte et du #44 Enzo Carry à 5 contre 4). Tout reste à faire lors de l’ultime période.

Le début de troisième tiers démarre à pleine bourre. Les Drakkars reprennent les devants dès l’entame (3-2 à 41’49 but pour Caen du #14 Felix Chamberland assisté du #3 Jonathan Janil) mais les Remparts égalisent moins de deux minutes plus tard en supériorité par Jacquier (3-3 à 43’38 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #64 Fabien Metais et du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). Dans ce match fou Caen bascule en tête dans le money time (4-3 à 55’45 but pour Caen du #51 Marc Beckstead assisté du #3 Jonathan Janil et du #72 André Menard). Les Remparts tentent le tout pour le tout en sortant leur gardien (58’44) comme Caen l’avait fait la veille. Et comme la veille, le but en cage vide est réalisé, cette fois-ci par les Drakkars (5-3 à 59’33 but pour Caen du #72 André Menard en cage vide).

Caen gagne donc ce deuxième match (5-3) et égalise dans cette demi-finale avec une victoire pour les deux équipes. Après deux matchs disputés, les deux équipes seront donc sur la glace tourangelle mercredi et jeudi pour les matchs 3 et 4 qui débuteront à 20h00. Supporteurs des Remparts, plus que jamais votre équipe a besoin de votre soutien pour franchir cette demi-finale.

Dans l’autre demi-finale Epinal s’impose une nouvelle fois à Dunkerque lors de la prolongation (2-3) et mène dorénavant 2-0 dans la série.

Crédits photo : J-f Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts remportent la première bataille

La demi-finale entre Caen et Tours débute dès ce soir avec le premier match sur la glace caennaise. Les deux meilleurs gardiens des ¼ de finales, Ronan Quemener et Sébastien Raibon, seront devant les buts des Drakkars et des Remparts. Une série qui s’annonce passionnante. Pour l’occasion, une cinquantaine de supporteurs tourangeaux ont fait le déplacement.

Le match commence idéalement pour les Remparts qui prennent les devants dans les premières minutes sur un but de Bourgaut (0-1 à 4’18 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #49 Alexis Sansfaçon). Un tiers géré parfaitement par la suite pour avoir cet avantage en rentrant aux vestiaires.

Bien en place et efficace comme lors des déplacements à Brest au tour précédent, les joueurs de Frank Spinozzi double la mise sur une réalisation de Jacquier (0-2 à 26’29 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #21 Kenny Martin et du #49 Alexis Sansfaçon). Les Caennais réagissent rapidement. Ils n’ont besoin que de six secondes sur une supériorité pour réduire la marque (1-2 à 28’42 but pour Caen du #14 Felix Chamberland assisté du #51 Marc Beckstead à 5 contre 4). En toute fin de tiers un joueur caennais rejoint les vestiaires suite à une pénalité de match. Les Remparts ont donc un but d’avance avant l’ultime période.

Et cette dernière période va être favorable aux Remparts. Ils tiennent bon et ceci jusqu’aux derniers instants. Les Drakkars tentent le tout pour le tout en fin de match en sortant leur gardien pour créer le surnombre (58’38). L’occasion pour les Tourangeaux de faire le break en cage vide et de clore ce premier match sur un but de Newbury (1-3 à 59’00 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #49 Alexis Sansfaçon en cage vide).

Les Remparts réalisent donc la bonne opération de la soirée en remportant ce premier match 1-3. Ils mènent donc 1-0 dans la série. Dans l’autre demi-finale Epinal s’est imposé sur le score de 2-7 sur la glace de Dunkerque et mène donc 1-0 dans la série.

Rendez-vous dès demain à 19h00 pour le deuxième match entre Caen et Tours, toujours sur la glace caennaise, avant un troisième match mercredi soir en Touraine.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une première demi-finale pour les Remparts

Les Remparts disputent à partir de samedi la première demi-finale de leur courte existence. Une première qui verra comme adversaire els redoutables Drakkars de Caen, deuxièmes de la phase régulière.

Avec cette demi-finale, les Tourangeaux ont d’ores et déjà réussi leur saison. Après une phase régulière serrée et disputée jusqu’à la dernière journée, puis un premier tour où ils dû se défaire de Brest, les joueurs de Frank Spinozzi sont dans la dernière ligne droite de la saison. Le dernier carré accueille cette année quatre formations qui n’étaient pas présent à ce stade la saison dernière. C’est dire que cette Division 1 est d’un niveau homogène et relevé.

Les Drakkars ont d’abord terminé la saison régulière en trombe pour remonter jusqu’à la deuxième place, derrière Dunkerque (qui sera d’ailleurs opposé à Epinal dans l’autre demi-finale), avant de venir à bout de Cholet en quart de finale. L’équipe caennaise va s’appuyer une nouvelle fois sur sa défensive qui n’a encaissé que 50 buts en phase régulière et sur son ex gardien international Ronan Quemener toujours aussi en forme avec quatre blanchissages réalisés.

Pour cette demi-finale, Guillaume Mc Sween, buteur déterminant depuis les dernières journées de championnat puis dans la série face à Brest, nous en dit plus sur l’état d’esprit qui règne au sein de l’équipe : « Nous avons tout d’abord profité du moment jeudi dernier pour savourer notre victoire. Maintenant, place à la demi-finale. On sait que nous ferons face à une grosse équipe avec Caen. Nous allons y aller un match à la fois comme on le fait depuis le jour 1 de cette saison. On sait que chaque match sera une guerre et qu’il faudra recommencer à chaque match. On connait nos forces et ce sur quoi nous devons jouer. Chacun d’entre nous y croit mais nous y allons vraiment une étape à la fois en restant terre à terre. Merci à tous les supporteurs pour votre soutien, nous en sommes tous très reconnaissant. Vous êtes incroyable ! »

Etape par étape, voilà comment les Remparts vont aborder cette série face à Caen. La première équipe qui atteindra trois victoires sera qualifiée pour la finale.

Les Remparts ne seront pas seuls ce week-end puisqu’ils seront suivis par leurs supporteurs qui sauront se faire entendre pour pousser les Remparts à réaliser un exploit sur la glace caennaise.

Le décor est planté, place au jeu ! Les matchs 1 et 2 se déroulent samedi (20h30) et dimanche (19h00) à Caen. Le troisième match aura lieu à Tours le mercredi 5 avril à 20h00.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts clôturent la série face à Brest

Après une défaite hier soir sur le score de 4-7, les Remparts ont une nouvelle occasion dans ce quatrième match de remporter un troisième match pour se qualifier au tour suivant. Les Brestois sont une nouvelle fois dos au mur et ont eux pas le droit à l’erreur. Un match qui sera encore une fois délicat à négocier pour les deux équipes.

Les Remparts commencent mieux leur match que la veille, ils attendent les Brestois un cran plus bas. Mais sur la première occasion sérieuse des Brestois cela se concrétise par un but. Sur la droite Vepsalainen lance au but et Kloz dévie juste devant Raibon (0-1 à 5’51 but pour Brest du #35 Jan Kloz assisté du #93 Ville Vepsalainen). Blazek devant son but est intraitable et se dresse devant Carry (8’06), puis détourne un tir de Msumbu à la réception d’un tir contré (9’40). Les Albatros ne sont pas en reste puisque Rudl trouve la transversale de Raibon (10’00). En fin de période les Remparts doivent faire face aux pénalités, mais cela ne les empêchent pas de procéder en contre, notamment avec le duo Mc Sween – Métais, ce dernier prenant un tir qui passe de peu à côté de la cage brestoise (19’25). Malgré un premier tiers solide les Tourangeaux rentrent donc au vestiaire avec un but de retard (0-1).

Après une première période sans but pour les Remparts, l’occasion leur est donnée avec une double supériorité pendant une minute (24’02), mais Blazek ne bronche pas devant son but et détourne tout ce qui arrive devant lui. Raibon à l’autre bout de la glace est également présent et il détourne une tentative de Rudl de la jambière (34’34). En fin de tiers Belley-Pelletier remonte le palet et sert Ragot devant le slot, mais Blazek s’interpose encore (38’06). Il reste une période aux Remparts pour renverser la tendance dans ce match où les Brestois restent calmes et attendent la moindre occasion pour faire le break.

L troisième tiers va tenir toutes ses promesses. Les Remparts pensent avoir égaliser sur un tir de Mc Sween mais l’arbitre annule le but pour une faute sur le gardien (48’14). L’égalisation va arriver quelques minutes plus tard, toujours avec le même tireur, Mc Sween, qui cette fois-ci trompe Blazek, masqué (1-1 à 53’18 but pour Tours du #68 Guillaume Mc Sween assisté du #21 Kenny Martin et du #64 Fabien Métais à 5 contre 4). Le score n’évolue plus jusqu’à la fin des soixante minutes de jeu. C’est donc une prolongation qui se propose aux deux équipes.

Le début de prolongation est nettement à l’avantage des Brestois. Les Remparts laissent passer l’orage et sur la supériorité proposée suite à un faire trébucher ils vont sceller cette série avec un but de Carry qui prend le rebond devant Blazek (2-1 à 63’54 but pour Tours du #44 Enzo Carry à 4 contre 3).

Les Remparts sont donc qualifiés pour les demi-finales où ils affronteront l’équipe de Caen, victorieuse de Cholet.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Brestois réalistes en supériorité

Les deux équipes se retrouvent pour le troisième match de la série des quarts de finales après que les Remparts se soient imposés à deux reprises à Brest le week-end dernier. Un match déjà crucial pour les Brestois qui doivent impérativement s’imposer pour rester en course. Dans le cas contraire, les Remparts iront au tour suivant.

L’entame de match est délicate pour les Remparts car ils se font pénaliser à plusieurs reprises. Sur la première supériorité les Brestois mettent à l’épreuve Raibon qui doit s’interposer devant Vrana (2’00) puis sur un tir de Favarin de la bleue (3’15). L’ouverture du score intervient sur le deuxième avantage proposé aux Albatros. Le jeu de passes prend de vitesse la défensive des Remparts, Avenel est présent au deuxième poteau pour concrétiser (0-1 à 5’36 but pour Brest du #74 Graham Avenel assisté du #70 Jakub Vrana et du #18 Mathieu Tremblay à 5 contre 4). Les Remparts essayent de repartir de l’avant, mais ni le tir de Mc Sween (9’32) et celui de Belley-Pelletier (11’43) ne trouvent la cible. Les Brestois, réalistes, trouvent une nouvelle fois la faille en supériorité. Sur un tir de Tremblay le portier tourangeau repousse le palet, mais Avenel est présent au rebond pour doubler la mise (0-2 à 13’42 but pour Brest du #74 Graham Avenel assisté du #18 Mathieu Tremblay à 5 contre 4). Les Tourangeaux tentent en vain dans cette période. Dans la dernière minute de jeu Tremblay pense avoir le but du chaos dans la crosse mais Raibon réalise un arrêt spectaculaire de la mitaine pour maintenir le score à niveau (19’13). Au terme de la première période les Brestois rentrent donc au vestiaire avec deux buts d’avance.

Le deuxième acte démarre idéalement pour les Remparts. Sanctionnés d’un retard de jeu avant le coup d’envoi, les Brestois subissent et encaissent un but signé Ayotte, qui s’infiltre plein centre et trouve la lucarne droite de Blazek (1-2 à 21’05 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). Sur un nouvel avantage numérique, les Remparts égalisent. Birolini à la bleue prend un tir, le traffic est présent devant la cage brestoise, Msumbu est le plus prompt et égalise pour les Remparts (2-2 à 22’55 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #61 Alexis Birolini et du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). On croit les locaux revenus dans le match, mais c’est sans compter sur le réalisme des Brestois qui à chaque supériorité proposée la concrétise. Du coup Vrana donne l’avantage aux siens juste après l’égalisation tourangelle (2-3 à 23’55 but pour Brest du #70 Jakub Vrana assisté du #74 Graham Avenel et du #18 Mathieu tremblay à 5 contre 4) avant de faire le break après la mi match sur un caviar de Tremblay (2-4 à 32’30 but pour Brest du #70 Jakub Vrana assisté du #18 Mathieu Tremblay et du #35 Jan Kloz à 5 contre 4). Les Remparts sont pris de vitesse à cet instant du match et ils sont punis suite à une mauvaise relance qui est interceptée à la ligne bleue. Perez sert Gibert qui est seul devant Raibon (2-5 à 34’34 but pour Brest du #11 Gauthier Gibert assisté du #27 Guilhem Perez et du #93 Ville Vepsalainen). Le changement de gardien est de mise pour les Remparts, Catelin prenant place devant le filet. Pourtant dans ce match fou rien n’est terminé puisque Ayotte bien servi plein centre dribble son défenseur et avec un genou à terre se bat pour prendre de vitesse Blazek et réduire le score (3-5 à 36’57 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #4 Julien Msumbu et du #11 Mathieu Buttin). Un match qui tient toutes ses promesses avec des Brestois qui virent en tête après quarante minutes de jeu (3-5).

Décidemment les pénalités coûtent chers pour les Remparts. Tremblay d’un tir précis et avec le traffic devant le but trompe la vigilance de Catelin (3-6 à 46’08 but de Brest du #18 Mathieu Tremblay assisté du #28 Ville Saukko et du #35 Jan Kloz à 5 contre 4). Du coup avec cette avance au score les Brestois font tourner. Dans les dernières minutes les Remparts jouent en supériorité et de plus avec la sortie du gardien profitent d’un 6 contre 4 sur la glace pour réduire la marque (4-6 à 58’26 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #64 Fabien Métais et du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). Dans la foulée, suite à la cage vide, les Brestois mettent un dernier but dans cette soirée prolifique (4-7 à 59’09 but pour Brest du #35 Jan Kloz assisté du #21 Dominik Rudl en cage vide).

Les Brestois gagnent donc ce troisième match sur le score de 4-7 et reviennent dans la série. Les Remparts mènent dorénavant 2-1. Le quatrième match entre les deux équipes aura lieu demain soir, à 20h00, à la patinoire de Tours.
DIVISION 1
DIVISION 1
L’occasion de se qualifier à domicile

Après les deux premiers matchs à Brest, les Remparts ont réalisé le week-end parfait en s’imposant à deux reprises sur les scores de 2-4 et 1-2. Avec un jeu défensif solide et un gardien faisant les arrêts lors des moments clés, les joueurs de Frank Spinozzi ont littéralement déjoué les pronostics face au champion de France en titre.

Il ne reste donc plus qu’un match à remporter pour les Remparts afin de se hisser en demi-finales. Attention, rien n’est fait et il ne faudra pas s’attendre à voir les Albatros baisser pavillon aussi rapidement que cela dans cette série. Qui plus est quand on voit à quel point les premiers matchs ont été serrés.

Les Tourangeaux retrouveront leur public pour la première fois des playoffs. Un public qui sera toujours aussi nombreux pour cette rencontre, comme il l’a été tout au long de la saison. Un appui que l’équipe ne cesse d’affirmer dans les moments difficiles.

Peter Bourgaut, l’attaquant des Remparts, nous livre ses impressions à la veille de ce troisième match : « Le plus important pour nous est de rester maître de nos émotions. Les frustrations et les excès de confiance doivent être contrôlés et il faut rester patient. On a hâte de disputer ce troisième match devant notre public et dans notre patinoire. Nous sommes certains que l’ambiance va être incroyable. »

C’est donc une opposition de taille qui attend les Remparts ce mercredi soir, dès 20h00, à la patinoire de Tours. Les Brestois ne veulent pas quitter la compétition aussi rapidement et il faudra donc être vigilant pendant les soixante minutes de jeu, voir plus en cas d’égalité.

Dans les autres séries de ces quarts de finales toutes les oppositions sont pour le moment à égalité avec une victoire partout (Dunkerque contre Neuilly sur Marne, Caen contre Cholet et Epinal contre Strasbourg).
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts à une victoire de la qualification

Après leur victoire de la veille, les Remparts affrontaient ce soir de nouveau les Albatros de Brest pour le deuxième match de la série de ce quart de finales. Un match crucial, notamment pour les Brestois qui doivent impérativement revenir à égalité dans la série avant un retour sur la glace tourangelle en milieu de semaine.

Cueillis la veille par les Remparts, les Brestois sont incisifs dans ce premier tiers. Ils rentrent d’entrée de jeu dans cette rencontre. Les Remparts tiennent bon et ne vont visiter la prison qu’à une seule reprise. Enzo Carry se procure même deux occasions, rappelant par la même occasion aux Albatros que rien ne sera facile dans cette série.

La tension est palpable sur la glace. L’effet playoffs avec ces rencontres à enjeu et où chaque regroupement devant les buts fait monter la testostérone. Peu après la mi match, c’est Tremblay qui ouvre le score pour les Brestois (1-0 à 31’11 but pour Brest du #18 Mathieu Tremblay à 5 contre 4). Après deux tiers un seul but sépare les deux équipes.

Mais les Remparts ont souvent retourné des situations à la fin de la saison régulière. Et le troisième tiers bascule en leur faveur en l’espace de deux minutes. C’est Martin qui égalise dans un premier temps (1-1 à 45’49 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #64 Fabien Métais et du #88 Quentin Jacquier) avant que Carry donne l’avantage aux Remparts dans la foulée (1-2 à 47’25 but pour Tours du #44 Enzo Carry). Cet avantage, les Tourangeaux vont le conserver jusqu’au coup de sifflet final, malgré la tentative des Brestois de sortir leur gardien pour être en surnombre sur la glace.

Avec ce deuxième succès en deux soirs, les Remparts mènent dorénavant la série 2 à 0. Une très belle opération pour les joueurs de Frank Spinozzi, puisque la prochaine rencontre aura lieu à Tours, mercredi soir, dès 20h00.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une première victoire importante

Pour ce premier match des playoffs, les Remparts se présentent avec quatre lignes pour se confronter aux Albatros. Les deux rencontres entre les deux formations s’étaient jouées sur des détails, nul doute que cette série sera des plus serrées.

L’entame de match est idéale pour les Remparts. Le premier but est inscrit par Camy-Sarty (0-1 à 6’40 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #21 Kenny Martin). Après avoir bien négocié une infériorité, les Tourangeaux ne ratent pas le coche pour faire le break peu après la moitié du tiers sur une réalisation de Msumbu (0-2 à 11’11 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #88 Quentin Jacquier). Une première période maitrisée pour les Remparts.

Dans le tiers médian les Remparts tiennent bon malgré la pression brestoise. Il faut attendre la mi tiers pour voir les Albatros réduire la marque sur un but de Gibert (1-2 à 30’40 but pour Brest du #11 Gauthier Gibert assisté du #28 Ville Saukko et du #27 Guilhem Perez). Malheureusement pour les joueurs de Frank Spinozzi, les Brestois égalisent dans la dernière minute avant le retour au vestiaire (2-2 à 39’11 but pour Brest du #70 Jakub Vrana assisté du #74 Graham Avenel et du #18 Mathieu Tremblay). Tout va se jouer dans le dernier tiers pour départager les deux équipes.

Ce match est intense. Le mode playoffs est bien enclenché. Ne voulant rien lâcher dans cette première confrontation qui va donner le ton pour la série, les Remparts reprennent les devants sur une réalisation de Métais (2-3 à 48’08 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #19 Matthew Newbury et du #44 Enzo Carry). Les Remparts vont être réalistes et profiter d’une supériorité en toute fin de match. Mc Sween se charge de donner deux buts d’avance pour les Tourangeaux (2-4 à 57’39 but pour Tours du #68 Guillaume Mc Sween assisté du #64 Fabien Métais et du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4).

Une première victoire à l’extérieur pour les Remparts dans cette série sur le score de 2-4. La série en est donc à 1-0 pour les Remparts. Le deuxième match aura lieu ce dimanche soir, à 19h00, toujours sur la glace brestoise.

Crédits photo : FlorianaS Photo
DIVISION 1
DIVISION 1
Les choses sérieuses commencent

Les choses sérieuses commencent ce week-end pour les Remparts. Après une saison régulière intense et où la qualification s’est jouée à l’ultime journée, avec à la clé une 6e place au classement, les ¼ de finales des playoffs se profilent avec des confrontations une nouvelle fois indécises tant la phase régulière a connu des retournements de situation.

Les Remparts vont être confrontés aux Albatros de Brest, qui ont terminé à la 3e place. Une série loin d’être évidente pour les Tourangeaux, qui plus est, puisqu’ils n’auront pas l’avantage de la glace. La donne est simple. Au programme des ¼ de finales une série de 5 matchs où il faudra 3 victoires pour se hisser en demi-finales. Les Albatros commenceront donc à domicile avec deux matchs au programme ce week-end : samedi à 20h00 et dimanche à 19h00.

Les confrontations entre les deux formations ont été disputées durant la phase régulière. Au match aller, à Brest, les Remparts s’étaient imposés à la toute fin de la prolongation sur un but de Fabien Métais (2-3). Au match retour en Touraine, les Albatros avaient pris leur revanche en venant s’imposer sur la marque de 0-2 avec un deuxième but en cage vide. C’est dire si le duel entre les deux formations promet dans ce ¼ de finale.

Frank Spinozzi pourra compter pour cette série sur l’apport des licences bleues de Bordeaux, à savoir Esteban Ragot et Enzo Carry. C’est donc avec quatre lignes complètes que les Remparts se rendront à Brest.

Le capitaine des Remparts, Alexis Birolini nous en dit plus sur l’état d’esprit de l’équipe et le sien : « Une nouvelle saison commence avec ces playoffs. L’équipe est pleine de motivation et de détermination. On doit être à notre meilleur niveau à chaque match et concentré sur les détails. Pour ma part je suis ultra motivé, je vais donner le maximum pour aider mon équipe et mon club. On a tous cet objectif commun qui est de faire que ces playoffs durent le plus longtemps possible. »

Le programme complet du ¼ de finale opposant Tours à Brest est donc le suivant :

Match 1 : Brest - Tours le samedi 18 mars à 20h00

Match 2 : Brest - Tours le dimanche 19 mars à 19h00

Match 3 : Tours - Brest le mercredi 22 mars à 20h00

Match 4 : Tours - Brest le jeudi 23 mars à 20h00 (si nécessaire)

Match 5 : Brest - Tours le dimanche 26 mars à 19h00 (si nécessaire)

Les autres rencontres des ¼ de finales opposeront Dunkerque (1er) à Neuilly sur Marne (8e), Caen (2e) à Cholet (7e) et Epinal (4e) à Strasbourg (5e).

Place au jeu dès samedi soir pour déterminer lesquelles de ces formations se hisseront en demi-finales au terme des différentes séries.

Crédits photo : FlorianaS Photo
DIVISION 1
DIVISION 1
Qualification pour les playoffs

Si il y a un mot que le public tourangeau avait envie d’entendre ce soir, c’est bien celui de « qualification ». Après une saison intense, entre un début de saison en trombe, une baisse de régime au début d’année, et avec un regain de forme pour la dernière ligne droite, tout aller se jouer sur un dernier match chez la lanterne rouge du championnat.

Cette saison rien n’a été facile pour les Remparts. Alors pourquoi ce dernier match l’aurait été plus qu’un autre ? Les Tourangeaux vont vivre un premier tiers compliqué puisqu’ils payent cash la moindre pénalité sifflée contre eux. Stepanek ouvre le score sur la première supériorité du match (1-0 à 7’02), puis Trouveron double la mise sur le deuxième avantage numérique (2-0 à 9’57). Stepanek creuse encore l’écart dans la suite du premier tiers (3-0 à 14’30). Un début de match compliqué qui rappelle celui de la semaine dernière face à Morzine. Au terme du premier tiers, les Remparts ont trois buts de retard.

Le discours d’entre deux tiers a dû être fort dans le vestiaire des Remparts. Le retard de trois buts va être effacer en moins de cinq minutes. Un scénario qui rappelle encore une fois celui de Morzine. Fabien Métais lance le compteur des Tourangeaux en supériorité numérique (3-1 à 20’30 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du 96 Mathieu Ayotte et du #88 Quentin Jacquier à 5 contre 4). Matthew Newbury score peu après pour revenir ç un but de Montpellier (3-2 à 24’29 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #21 Kenny Martin). L’égalisation arrive vingt secondes plus tard par l’intermédiaire d’Esteban Ragot, le renfort bordelais (3-3 à 24’51 but pour Tours du #20 Esteban Ragot assisté du #61 Alexis Birolini et du #91 David Camy-Sarty). Une période difficile pour les locaux qui a raison du gardien titulaire, Vilim Rosandic, qui doit céder sa place à son remplaçant, Louis Bruno Wery. Après une mi match plus physique avec une hécatombe de pénalités des deux côtés, les Remparts prennent les devants dans ce match pour la première fois de la soirée (3-4 à 36’29 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #20 Esteban Ragot et du #68 Guillaume Mc Sween). Un retournement de situation effectué par les Remparts qui était difficilement pensable au début de la période.

Plus rien ne sera marqué dans cette rencontre, malgré une tentative des Vipers avec la sortie de leur gardien dans les ultimes secondes.

Les Remparts, avec cette victoire sur le score de 3-4 se qualifient donc pour les playoffs. Une qualification que le club attendait avec impatience, tant cette phase de la saison est intense. Les joueurs de Frank Spinozzi accèdent donc à cette phase si particulière où tous les compteurs seront remis à zéro. Ils vont devoir affronter dans un premier temps un adversaire en ¼ de finale, au meilleur des cinq matchs, il faudra donc trois victoires pour se qualifier au tour suivant. Tous les renseignements concernant le programme des playoffs seront disponibles très prochainement.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une dernière journée sous haute tension

On y est ! La dernière journée de la saison régulière se déroulera ce samedi. A ce stade de la compétition, rien n’est joué pour six formations. Autant dire que de nombreux supporteurs en Division 1 vont suivre de très près le match de leur équipe favorite.

En bas de tableau, les quatre équipes qui joueront la poule de relégation sont déjà connues : Chambéry, Marseille, Morzine et Montpellier.

En haut du classement, quatre équipes sont déjà mathématiquement qualifiées pour les playoffs : Dunkerque, Brest, Caen et Strasbourg.

Il reste donc 6 équipes en liste pour prendre les quatre dernières places disponibles au terme de cette ultime journée. Il s’agit d’Epinal (5e avec 41 pts), Neuilly sur Marne (6e avec 40 points), Tours (7e avec 39 points), Cholet (8e avec 39 pts), Mont-Blanc (9e avec 38 pts) et Nantes (10e avec 37 pts).

Les Remparts en étant 7e ont donc leur destin en main. Mais le déplacement à Montpellier ne sera pas des plus évidents. Hormis deux défaites sévères à domicile, 0-5 contre Epinal et 1-5 contre Caen, toutes les autres rencontres se sont jouées à deux buts d’écart au maximum. Autant dire que ce sera une véritable lutte sur la glace de Vegapolis qui sera proposée aux joueurs de Frank Spinozzi.

Le défenseur des Remparts, Alexis Sansfaçon, veut terminer le travail avec ses coéquipiers tout en surfant sur la victoire de samedi dernier : « Je crois qu’on est plus fort que jamais, surtout après une victoire aussi importante que samedi dernier. Nous sommes tous confiants mais nous savons que nous devons jouer le match de l’année à Montpellier. On sait que notre public est derrière nous, nous l’avons vu samedi dernier, et je crois que c’est grâce à eux que nous avons réussi à faire le coup. C’est vraiment un public incroyable à Tours et on sait qu’on est chanceux de les avoir avec nous. On ne lâche pas et on va tout donner samedi. »

Fait du hasard dans le calendrier, les quatre équipes actuellement dans la zone des qualifiés pour les playoffs se déplaceront chez les quatre formations qui joueront la poule de relégation. Dans cette lutte à la qualification, il n’y a que Mont-Blanc et Nantes qui recevront, mais ce sera des équipes du top 4 avec Caen et Brest.

Bien malin est celui qui trouvera les derniers qualifiés, samedi soir, aux alentours de 22h30, au terme du dernier match programmé entre Morzine et Cholet. Le match des Remparts débutera quant à lui à 19h00 sur la glace montpellieraine.

Crédits photo : J-f Batt
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire au mental

A deux journées de la fin du championnat, la réception de Morzine n’est pas une mince à faire pour les Remparts qui ont leur destin entre leurs mains en cas de succès sur ces rencontres. Pour ce dernier match de la saison régulière à domicile le public est venu en nombre puisque la rencontre se joue à guichets fermés.

Les Remparts rentrent mal dans le match avec une ouverture du score par Morzine dès la première action. Une entrée en zone rapide, un décalage vers la gauche, Novikov qui se retourne et qui trompe Raibon d’un tir à ras glace (0-1 à 0’36 but pour Morzine du #17 Aleksandrs Novikov assisté du #18 Tomas Kubalik et du #3 Blake Luscombe). Pas le temps de respirer que les Pingouins remettent ça à peine plus d’une minute plus tard, un contre chirurgical mené vitesse grand V (0-2 à 1’51 but pour Morzine du #21 Enzo Baravaglio assisté du #12 Thibault Delale et du #11 Léo Dutruel). Les Remparts mettent du temps à se porter à l’offensive, la première action dangereuse venant de Ayotte qui prend un tir après avoir remonté le palet, mais le portier détourne (7’14). Il faut attendre les cinq dernières minutes de la période pour voir les Tourangeaux mettre de l’intensité dans le jeu, en jouant également un peu plus physique. Les Morzinois ne lâchent rien et restent en tête au terme de la première période (0-2).

L’entame du deuxième tiers est favorable aux Remparts. Ils mettent de l’intensité dans le jeu et logiquement Bourgaut réduit le score (1-2 à 22’57 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #2 Vincent Lampron et du #96 Mathieu Ayotte). Newbury est tout proche d’égaliser à deux reprises mais Mugnier reste solide devant son but (24’25 et 27’05). Le calvaire pour les Tourangeaux est à venir avec un passage à vide qui coûte cher. En l’espace de deux minutes ils encaissent trois buts qui permet à Morzine de prendre le large. Viale reprend une passe au second poteau pour tromper Raibon (1-3 à 28’47 but pour Morzine du #9 Morgan Viale assisté du #90 Josselin Besson et du #95 Vaclav Cestr à 5 contre 4), suivi par une réalisation de Couvat qui laisse Raibon de glace et qui précipite son remplacement par Catelin (1-4 à 30’27 but pour Morzine du #81 Jeoffrey Couvat assisté du #3 Thibaud Masson). Le pire est à venir quelques secondes plus tard, Catelin n’a pas le temps de rentrer dans le match que les attaquants morzinois se ruent sur son but et ils trouvent la faille par Luscombe (1-5 à 30’52 but pour Morzine du #38 Blake Luscombe assisté du #18 Tomas Kubalik). Les Remparts après ce gros passage à vide repartent de l’avant et se ruent à leur tour sur le but adverse. En supériorité, Bourgaut est présent au rebond et réduit le score (2-5 à 33’30 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #88 Quentin Jacquier à 5 contre 4). Le match s’emballe de nouveau dans la minute suivante quand Newbury y va de son but rageur (3-5 à 34’13 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #88 Quentin Jacquier). La fin de tiers est à l’avantage des Remparts qui tentent de recoller au maximum avant la fin de la période, mais rien n’y fait. C’est donc avec deux buts de retard que les Remparts rejoignent les vestiaires au terme du deuxième tiers (3-5).

La dernière période commence plus timidement. Pourtant en infériorité les Remparts récupère un palet en zone offensive, Martin est présent au rebond pour redonner espoir à tout un public qui pousse son équipe (4-5 à 55’15 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #2 Vincent Lampron et du #68 Guillaume Mc Sween à 4 contre 5). Le temps défile et on se dit que cela va devenir de plus en plus compliqué pour revenir au score. Surtout que les Remparts évoluent les dernières minutes en infériorité. Et pourtant, dans la dernière minute, avec un pressing intense en zone offensive cumulé à la sortie de Catelin pour jouer à 5 contre 5, les Remparts vont faire ce que personne ne croyait à la mi match. De 1-5, ils égalisent dans la dernière minute de jeu sur un tir qui vient se loger sous la transversale de Msumbu (5-5 à 59’29 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #19 Matthew Newbury à 4 contre 5).

On assiste donc à une prolongation. Celle-ci commence en infériorité pour les Remparts qui gèrent la situation. Les Pingouins sont pénalisés et là tout bascule. A 4 contre 3 les Remparts font tourner. Mc Sween décale Msumbu sur la gauche qui place le palet sous la transversale de Mugnier pour donner la victoire à son équipe (6-5 à 62'05 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #68 Guillaume Mc Sween à 4 contre 3).

Les Remparts reviennent de loin dans cette rencontre puisqu’ils étaient menés 1-5 peu après la mi match. C’est donc deux points qu’ils prennent ce soir. Ils sont plus qu’important puisque dans le même temps l’équipe du Mont-Blanc s’est inclinée chez elle face à Marseille (2-6). Les Remparts sont 7e ce soir.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Un dernier match à domicile à gagner sans faute

Deux matchs. Voilà ce qu’il reste à disputer pour les Remparts dans cette saison régulière qui tient toute ses promesses. Avec 6 points au maximum à prendre, tout est encore possible pour beaucoup d’équipes dans cette Division 1, ce qui va tenir en haleine les différents publics qui suivent leurs équipes qui sont à la lutte.

Les Remparts ont leur destin en main. En étant 7e avec 37 points, les joueurs de Frank Spinozzi ont la possibilité de s’assurer une place en playoffs en remportant les deux rencontres qui sont au programme. Dès samedi soir, c’est la formation de Morzine qui viendra en Touraine. Les Pingouins occupent la 13e place du classement avec 20 points. Pour eux ce sera la poule de relégation à la fin de la saison régulière. Ils n’ont donc plus rien à jouer dans ce classement, mais cela n’empêchera pas les hommes de Stéphane Gros de monter sur la glace avec l’intention d’aller remporter ce match.

Le portier des Remparts, Sébastien Raibon, sait à quel point cette rencontre est cruciale à ce moment-là de la saison : « Le match de Morzine est très important dans la course aux playoffs, il va y avoir de la pression sur nos épaules car le faux pas est interdit. À nous de mettre de la passion, de l’envie et de l’engagement. De mon côté il faudra être bien concentré et faire les arrêts lors de nos moments faibles. »

Deux autres rencontres seront suivies de près samedi soir avec Neuilly sur Marne - Nantes et Cholet - Chambéry. Car la lutte pour les playoffs peut tout chambouler dans cette dernière semaine de compétition.

Pour ce dernier match de la saison régulière à domicile, le club réserve une surprise après la rencontre à son fidèle public. Un après match est prévu sur la glace avec une soirée animée, le tout gratuitement. Le bar restera ouvert après la rencontre pour l’occasion.

Alors venez nombreux soutenir les Remparts dans ce dernier match de la saison régulière à domicile. Le coup d’envoi sera donné à 20h00 samedi soir.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts trop pénalisés pour espérer mieux

Dans un championnat de Division 1 qui n’a jamais été aussi homogène, chaque équipe peut battre les autres, et rien n’est figé au classement. Les Remparts se rendaient hier à Chambéry, et le match ne s’est pas déroulé positivement pour les Tourangeaux.

En effet, après l’ouverture du score par les Eléphants peu après la moitié du premier tiers par l’inévitable Daneau (1-0 à 12’41 but pour Chambéry du #82 Zachary Daneau assisté du #27 Brayden Sampson et du #10 Matias Bachelet à 5 contre 4), les Remparts courent après le score, et cela encore plus après le break des locaux à la mi match (2-0 à 33’48 but pour Chambéry du #3 Ethan Price assisté du #11 Joran Reynaud et du #18 Anthony Raveaud). Au terme des deux premiers tiers, les Remparts sont menés 2-0.

Une dernière période qui débute bien pour les Remparts avec la réduction du score en supériorité signée Ayotte (2-1 à 44’52 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #64 Fabien Métais à 5 contre 4). Malheureusement Daneau redonne de l’air à son équipe en profitant à son tour d’une pénalité tourangelle (3-1 à 47’16 but pour Chambéry du #82 Zachary Daneau assisté du #3 Ethan Price et du #22 Alex Labbe à 5 contre 4). Les pénalités dictent la fin de la rencontre, et les Remparts en profitent de nouveau pour réduire le score par Newbury (3-2 à 54’34 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #4 Julien Msumbu et du #21 Kenny Martin à 5 contre 4). Mais pour la deuxième fois de suite les Eléphants se remettent à l’abris aussitôt profitant d’un avantage numérique (4-2 à 55’15 but pour Chambéry du #22 Alex Labbe assisté du #82 Zachary Daneau et du #10 Mathias Bachelet à 5 contre 4). Après ce nouveau but des locaux, les nerfs ont lâché du côté des Remparts, se faisant de nouveau pénaliser. Chambéry en profite pour clôturer le score en double supériorité (5-2 à 56’48 but pour Chambéry du #22 Alex Labbe assisté du #10 Mathias Bachelet et du #27 Brayden Sampson à 5 contre 3).

Les Remparts s’inclinent donc sur le score de 5-2 à Chambéry. Au classement, les Tourangeaux sont toujours 7e avec 37 points. Un sprint final intense et étouffant quand on sait qu’il n’y a que deux points qui séparent le 6e Mont-Blanc avec 38 points avec le 10e Cholet et ses 36 points.

Il reste deux matchs à disputer pour les Remparts. Le premier aura lieu ce samedi à la patinoire de Tours avec la réception de Morzine Avoriaz (13e), avant de terminer la saison régulière à Montpellier (14e) la semaine suivante. Une fin de saison accessible pour les Tourangeaux, qui ont dorénavant leur destin entre leurs crosses.

Crédits photo : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer d’engranger des points

Trois matchs à jouer, quinze jours de compétition, voilà ce qu’il reste aux Remparts dans cette phase régulière de Division 1. Trois matchs, soit l’équivalent de 9 points au maximum à conquérir d’ici-là, pour s’assurer une place qualificative pour les playoffs.

Tout le monde sait à quel point ce championnat de Division 1 est serré. Chaque week-end tous les matchs sont âprement disputés et le moindre point acquis servira forcement pour faire basculer le destin d’une équipe. Forcément, celui pris en prolongation à Strasbourg est important, tout comme les deux conquis face à Dunkerque samedi dernier le sont.

Samedi soir, c’est encore un adversaire coriace qui se dresse sur la route des Remparts. Les Eléphants de Chambéry sont actuellement 11e avec 30 points, mais ils restent sur une série de 4 victoires de rang acquises face à Brest (5-4 au t.a.b), Neuilly-sur-Marne (6-1), Mont-Blanc (8-5) et Marseille (7-2). Une équipe qui a longtemps lutté en bas du classement, mais qui avec ces derniers résultats espère voir plus haut, et ne s’empêche pas de rêver à une qualification en playoffs. Pour cela, elle s’appuie sur les deux meilleurs pointeurs de la ligue : Alex Labbe (35 points) et Zachary Daneau (34 points).

Les Remparts continuent de s’appuyer sur un collectif solide pour atteindre leur objectif. Chaque joueur se sacrifie sur la glace pour aider les siens. Face à Dunkerque, après un but égalisateur de Julien Msumbu à moins de quatre minutes du terme de la rencontre, c’est Matthew Newbury qui a délivré les partisans tourangeaux dans une patinoire comble et acquise à la cause tourangelle.

Quentin Jacquier, l’attaquant des Remparts, qui ne rechigne pas à la tâche pour aller gratter des palets importants, est conscient de ce qui attend les Tourangeaux dans cette dernière ligne droite : « Il faut continuer sur la même dynamique, jouer comme on sait le faire en respectant les consignes et le système. On sait qu’on se bat pour les playoffs, c’est une grosse motivation pour tout le monde, un objectif qu’il faut garder en tête à chaque match jusqu’à la fin. »

Le match aura lieu samedi soir à la patinoire de Chambéry, dès 20h00.

Crédit photos : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Deux points arrachés au finish face au leader

La semaine infernale des Remparts se termine ce soir avec la réception des Corsaires de Dunkerque, leaders du championnat avant le coup d’envoi. Une troisième rencontre en une semaine face au trio de tête pour espérer, en cas de résultat favorable, d’entrevoir un peu plus une place qualificative aux playoffs.

Le match se lance d’entrée, il n’y a pas de round d’observation. Les Remparts tentent à plusieurs reprises avec Ayotte qui s’infiltre plein centre mais qui se butte à Vazzaz (7’05) puis un tir de Mc Sween dévié par Buttin une nouvelle fois détourné par le portier (9’08). Les Corsaires sont rapides et efficaces en entrée de zone. Svoboda feinte son défenseur et place un tir dans la lucarne de Raibon pour l’ouverture du score (0-1 à 9’51 but pour Dunkerque du #25 Daniel Svoboda assisté du #10 Parker Colley et du #5 Ethan Rosswell). Malmenés, les Remparts trouvent les ressources pour égaliser avant la fin de la période, sur un tir à ras glace de Lampron qui trompe Vazzaz (1-1 à 19’12 but pour Tours du #2 Vincent Lampron assisté du #4 Julien Msumbu et du #68 Guillaume Mc Sween). Après l’égalisations les Tourangeaux pensaient prendre les devants sur une déviation de Ayotte suite à un tir de Birolini, mais l’arbitre en décide autrement et l’annule pour crosse haute (19’34). Les deux formations sont dos à dos à l’issue du premier tiers (1-1).

Dunkerque reprend les devants dès l’entame de la deuxième période, avec une nouvelle fois Svoboda qui entre en zone offensive sur la gauche et son tir prend à défaut Raibon (1-2 à 21’38 but pour Dunkerque du #25 Daniel Svoboda assisté du #10 Parker Colley). Les Remparts reviennent au score suite à une supériorité bien négociée, Birolini décale Métais sur le gauche, lancé, il s’avance et son tir trompe Vazzaz (2-2 à 28’29 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #61 Alexis Birolini et du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). Pourtant bien dans le match, les Tourangeaux se font punir lors d’une infériorité numérique (2-3 à 36’06 but pour Dunkerque du #44 Benjamin Duperreault assisté du #25 Daniel Svoboda et du #21 Rayan Belharfi à 5 contre 4). Une fin de période frustrante pour les Remparts qui rentrent au vestiaire avec un but de retard (2-3).

Les joueurs de Frank Spinozzi dominent le dernier acte. Vazzaz multiplie les arrêts devant Ragot (42’05), Newbury (46’14) ou encore Martin sur un rebond (55’30). On croit alors que les Remparts vont butter sur le portier jusqu’au bout, mais sur une contre-attaque, Carry lance Msumbu sur la droite qui ne se pose pas de question et allume un missile pour l’égalisation (3-3 but pour Tours à 56’38 du #4 Julien Msumbu assisté du #44 Enzo Carry et du #96 Mathieu Ayotte). Les Tourangeaux mettent la pression jusqu’au bout pour essayer d’arracher la victoire en temps réglementaire mais Vazzaz maintient son équipe dans le match.

C’est donc en prolongation que la décision va se faire. Et après une action où Raibon a sauvé son équipe à bout portant (61’20), c’est Newbury qui se mue en héros du soir en inscrivant le but de la victoire en contre (4-3 à 61’54 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #4 Julien Msumbu et du #64 Fabien Métais).

Les Remparts repartent donc de ce match avec deux points à la clé, pour un total de six points pris face au trio de tête en une semaine.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts défient le leader dunkerquois

Alors qu’il ne reste que quatre matchs à disputer pour les Remparts dans cette saison régulière, ce sont les Corsaires de Dunkerque qui se dressent sur leur chemin ce samedi soir. Actuels leaders, les Dunkerquois ne viennent pas en Touraine faire de la figuration.

En effet, les Corsaires sont premiers du classement avec 41 points, mais ils n’ont que deux points d’avance sur le 4e, Brest, qui a 39 points. Autant dire qu’ils peuvent perdre trois places en une soirée. Le classement est serré à tous les étages, puisque une fois passé le quatuor de tête, on retrouve le groupe dans lequel se trouve les Remparts. Et là cela est encore plus instable. Les Tourangeaux sont 7e avec 35 points à égalité avec Caen (5e) et Mont-Blanc (6e). Le dernier qualifié en date pour les playoffs est Cholet avec 33 points.

Pour basculer du bon côté samedi soir, les Tourangeaux devront une nouvelle fois compter sur un collectif qui fait des merveilles ces derniers temps. Une solidité défensive cumulée à un réalisme offensif. Une chose est sûre, les Remparts pourront compter sur leur fidèle public qui répond une nouvelle fois présent puisque la patinoire sera encore complète pour l’occasion.

Il faudra tous ces éléments pour lutter face aux Corsaires. Véritable force offensive de ce championnat, ils possèdent la deuxième attaque du championnat avec 83 buts inscrits et quatre de leurs joueurs sont dans le top 12 des pointeurs du championnat, avec en chef de file Daniel Svoboda (6e avec 28 points).

Matthew Newbury est conscient de l’importance de cette rencontre face au leader : « On sait l’importance de ce match pour la course aux playoffs. On est très excité et on va tout donner. Pour ma part cela me donne toujours plus de motivation de jouer devant nos incroyables supporteurs. »

Vous l’aurez compris, cette confrontation entre Tours et Dunkerque, dont le coup d’envoi sera donné à 20h00 samedi soir, sera déterminante dans la course finale pour les playoffs.

En préambule de la rencontre, il y aura dès 17h50 le Global Girls Game. Une rencontre dont le but est de promouvoir le hockey féminin. L’événement a été confié au club tourangeau cette saison. Venez nombreux découvrir ou soutenir le hockey féminin. Les portes pour l’événement ouvriront vers 17h00.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts ramènent un point précieux

Après trois victoires de rang, les Remparts se rendaient hier soir à Strasbourg pour y défier le deuxième du classement. Une rencontre qui a tenu toutes ses promesses.

Les Strasbourgeois ouvraient le score avant la fin de la première période par Senechal (1-0 à 15’58 but pour Strasbourg du #10 Lucas Senechal assisté du #7 Yssah Mensah et du #6 Théo Lobstein). Les Tourangeaux ayant connu cette situation dans les derniers matchs ne s’affolent pas et égalisent dès l’entame de la deuxième période par Msumbu (1-1 à 21’06 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #27 Gabriel Belley-Pelletier et du #64 Fabien Métais).

Il faut ensuite attendre la dernière période pour voir le match s’emballer. Les Strasbourgeois vont marquer deux buts coup sur coup et prendre le large face aux Remparts. C’est tout d’abord Mensah qui permet aux siens de reprendre l’avantage (2-1 à 42’22 but pour Strasbourg du #7 Yssah Mensah assisté du #10 Lucas Senechal et du #57 Pierrick Hoehe), avant que Trudeau ne fasse le break moins d’une minute plus tard (3-1 à 43’13 but pour Strasbourg du €58 Sébastien Trudeau assisté du #59 Matthew Sozanski et du #71 Timothée Franck).

On se dit alors que les Remparts ont définitivement lâché le match sur cette double réalisation. Mais la force collective des Tourangeaux dernièrement refait surface, et l’abnégation qui va avec également. Msumbu remet les siens en ordre de match en réduisant le score à moins de dix minutes du terme de la rencontre (3-2 à 51’32 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #21 Kenny Martin et du #27 Gabriel Belley-Pelletier). Tandis que Birolini purge une pénalité dans les deux dernières minutes, les Strasbourgeois pensent filer vers la victoire alors qu’ils évoluent en supériorité. Cela était sans compter sur l’intenable Msumbu qui s’en va égaliser alors que les Remparts évoluent en infériorité (3-3 à 58’40 but pour Tours du #4 Julien Msumbu à 4 contre 5). Une égalisation qui montre une nouvelle fois l’état d’esprit des Remparts actuellement.

La décision se fait finalement lors de la prolongation. Alors qu’il reste une minute à jouer, l’attaque strasbourgeoise de déploie et entre en zone offensive à toute vitesse, avec un hors-jeu peut être oublié au passage, et Cote, lancé plein centre dans la défensive tourangelle vient défier Raibon et marque le but de la victoire pour les locaux (4-3 à 63’58 but pour Strasbourg du #8 Jeremy Cote assisté du #59 Matthew Sozanski et du #58 Sébastien Trudeau).

Les Remparts ramènent donc un point précieux de ce déplacement, dans un championnat qui est toujours aussi serré. Julien Msumbu est logiquement élu joueur du match pour les Remparts lui qui a inscrit les trois buts pour les Tourangeaux lors de la rencontre. Actuellement 5e avec 35 points, les joueurs de Frank Spinozzi accueilleront Dunkerque, actuel leader du championnat, mais qui a chuté hier soir à domicile face à Brest (1-4), ce samedi, à la patinoire de Tours, dans un match qui promet encore du spectacle.
DIVISION 1
DIVISION 1
Maintenir une force collective à Strasbourg

Le sprint final continue ce mardi avec un déplacement des Remparts chez le deuxième du championnat, l’Etoile Noire de Strasbourg. Les Tourangeaux qui restent sur trois victoires de rang veulent continuer sur leur lancée, qui plus est dans cette semaine si particulière pour eux, puisqu’ils affrontent le top 3 du championnat (Epinal, Strasbourg et Dunkerque).

Après avoir pris le dessus sur Epinal samedi soir dans une ambiance folle à la patinoire de Tours, les Remparts n’ont rien lâché durant soixante minutes, malgré le fait d’avoir été mené deux fois au score. Une force collective qui a tenue bon face aux assauts des attaquants spinaliens, avec notamment une nouvelle belle prestation de Sébastien Raibon devant le filet. Une chose est sûre, là où les joueurs de Frank Spinozzi auraient failli la saison dernière, il en est tout autre dans l’exercice 2022-2023.

Et face à Strasbourg, actuellement deuxième du championnat, il va falloir compter sur la force collective actuelle. Les deux équipes ont des statistiques quasi identiques. Même au niveau des unités spéciales cela se tient. Les Strasbourgeois dominent le championnat sur les supériorités numériques avec 22,78% (contre 20% pour les Remparts), alors qu’en infériorité ce sont les Remparts qui excellent avec 93,10% (contre 88,64% pour Strasbourg).

Un constat que partage l'attaquant des Remparts Fabien Métais : « On va devoir répéter les mêmes efforts que l’on a fait lors des trois derniers matchs, on peut s’appuyer sur une force collective en réussite donc il ne faut pas changer notre équipe, surtout sur un match à l’extérieur. Les unités spéciales devront faire leurs travails aussi. On a à cœur de prendre le maximum de points possible pour cette dernière ligne droite. »

Tout devrait donc se jouer une nouvelle fois sur des détails entre les deux formations. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h00 à l’Iceberg, la patinoire strasbourgeoise. Le portier tourangeau pour cette rencontre sera Sébastien Raibon.

Crédit photos : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire au mérite

Dans un match au sommet face à Epinal actuellement 3e du championnat, les Remparts ont l’occasion de prendre des points importants pour la qualification aux playoffs. Les tribunes sont une nouvelle fois pleine et l’ambiance est au rendez-vous.

Les Spinaliens sont dangereux d’entrée de jeu, Raibon doit détourner un tir de Markovic (1’08). Mais cela ne suffit pas à freiner les Wildcats puisqu’ils ouvrent le score quelques secondes plus tard. Lubin trouve Jayat en retrait, ce dernier s’infiltre plein centre et trouve la lucarne gauche de Raibon (0-1 à 1’50 but d’Epinal du #74 Armand Jayat assisté du #91 Alexandre Lubin). Le début de match est maitrisé par les visiteurs qui mettent une nouvelle fois à l’épreuve le portier tourangeau (4’50). Il faut attendre plus de cinq minutes de jeu pour voir la première vraie occasion des Remparts, sur un contre, Newbury part sur la droite mais malgré ses deux tentatives, Bonvalot reste solide devant son but (5’40). Plus en jambe, les occasions se multiplient pour les Spinaliens, avec un tir de Donnet de la bleue dévié juste devant le but par Nemcek (8’25), puis sur une grosse séquence offensive où les Remparts ont du mal à sortir de leur zone (14’30). C’est donc sur un score logique qu’Epinal bascule en tête au terme de la première période (0-1).

Les Remparts ont du mal à rentrer dans ce deuxième tiers. Petit à petit ils reprennent le dessus, le tout en s’appuyant sur des supériorités qui fatiguent l’adversaire. Il faut attendre la mi match pour voir le public exulter suite à l’égalisation tourangelle. Carry trouve Newbury seul au deuxième poteau qui n’a plus qu’à pousser le palet dans le but (1-1 à 30’10 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #44 Enzo Carry et du #27 Gabriel Belley-Pelletier à 5 contre 4). Raibon garde son équipe dans le match en s’interposant lors d’une contre attaque où il se retrouve seul face à l’attaquant adverse, il attend le dernier moment et sort un grand écart pour détourner le palet (33’43). Les Wildcats reprennent les devants au score sur un tir chirurgical de Hrehorcak, plein centre (1-2 à 34’21 but pour Epinal du #71 Peter Hrehorcak assisté du #66 Dominik Fujerik). Les Remparts ne lâchent rien et ils vont égaliser en profitant d’une erreur défensive adverse. Pourtant sur une action anodine où le défenseur doit contrôler le palet derrière la cage, ce dernier se rate et Carry en profite pour prendre de vitesse Bonvalot (2-2 à 39’24 but pour Tours du #44 Enzo Carry). Après deux périodes les deux équipes sont à égalité (2-2).

Les Remparts seront héroïques dans ce dernier tiers. Ils courbent le dos dans les moments difficiles mais ils sont réalistes en attaque. Ils prennent les devants pour la première fois de la rencontre par l’intermédiaire d’Esteban Ragot bien présent devant le but adverse pour conclure (3-2 à 46’53 but pour Tours du #20 Esteban Ragot assisté du #11 Mathieu Buttin et du #25 Louis Vitou). Dès lors ils vont mettre en échec la moindre offensive spinalienne. La sortie du gardien dans la dernière minute n’y change rien et les Remparts remportent une victoire importante dans la course aux playoffs.

Les trois points acquis ce soir par les Remparts avec les défaites cumulées de Mont-Blanc contre Chambéry (5-8) et de Neuilly-sur-Marne contre Dunkerque (2-4) permettent aux Remparts de remonter au 5e rang du classement, avant d’aller défier Strasbourg (2e) mardi soir, en Alsace.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une affiche de Gala

C’est une semaine décisive qui attend les Remparts avec un programme des plus alléchants puisqu’ils vont affronter en une semaine les trois premiers du classement : Epinal (3e), Strasbourg (1er) et Dunkerque (2e). La première équipe à se présenter face aux Remparts sera celle d’Epinal, dès samedi soir, à la patinoire de Tours.

La lutte est toujours aussi intense pour la qualification aux playoffs, et tous les points pris comptent dans ces moments-là, puisqu’il n’y a que trois points entre Mont-Blanc (4e avec 33 points) et Caen (9e avec 30 points). Alors qu’ils étaient en proie au doute après un mois de janvier délicat, les Remparts ont su relever la tête et sont allés chercher deux victoires importantes, à l’extérieur, face à des concurrents directs à la qualification (2-3 à Caen puis 1-3 à Cholet).

Face à Epinal, deux styles de jeu vont s’opposer. Les Tourangeaux possèdent l’une des meilleures défenses du championnat avec seulement 49 buts encaissés jusqu’à présent. Une solidité défensive qui l’est également lors des infériorités numériques puisque les joueurs de Frank Spinozzi affichent un taux d’échec de 93%.

De leur côté les Spinaliens dominent le classement en ce qui concerne les buts marqués avec 77 réalisations, tout comme Dunkerque qui viendra en Touraine dans une semaine. Le fer de lance de l’attaque des Wildcats est le Slovaque Peter Hrehorcak Jr, déjà auteur de 27 points en 18 matchs. Un nom connu en Touraine puisque son père, Peter, a évolué au club tourangeau lors de la saison 2000-2001. Les Wildcats restent sur trois victoires de rang face à Brest (7-3), Neuilly-sur-Marne (4-3) et le Mont-Blanc (5-1).

Le public tourangeau, très nombreux dans les tribunes depuis le début de la saison et avec notamment les deux derniers matchs qui se sont joués à guichets fermés, sera une nouvelle fois présent en nombre pour cette opposition. Il ne reste que quelques places à la vente à l’heure actuelle.

Kenny Martin, attaquant des Remparts, sait à quel point ce match est important pour la fin de la saison : « Nous sommes dans une spirale positive, on veut continuer sur la même voie. Chaque match est une finale, on a besoin de notre public qui est juste formidable depuis le début de la saison. On va tout donner ce samedi pour aller chercher 3 points importants dans la course aux playoffs. »

En ce qui concerne l’effectif tourangeau pour cette rencontre, le coach Frank Spinozzi est en interrogation sur le choix du gardien, et pour le reste de l’alignement des renforts de Bordeaux sont espérés, ce qui pourrait bouleverser les compositions des lignes d’ici samedi soir.

Le coup d’envoi de Tours - Epinal, comptant pour la 21ème journée du championnat de Division 1, sera donné à 20h00, ce samedi, à la patinoire de Tours.

Crédit photos : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts enchainent à l’extérieur

Les Remparts se sont imposés hier soir à Cholet sur le score de 1-3. Une victoire acquise au bout du suspense, dans un match qu’il ne fallait surtout pas perdre.

Les Tourangeaux ont fait le job offensivement dans le premier tiers. Ils ont ouvert le score dès l’entame de la rencontre (0-1 à 2’15 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut), avant de faire le break en supériorité numérique juste avant la période (0-2 à 19’34 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #64 Fabien Métais à 5 contre 4).

Les Dogs relancent le match dès l’entame de la deuxième période (1-2 à 21’19 but pour Cholet du #6 Oskari Seppälä assisté du #10 Alix Bouchy et du #13 Clément Garrido). Dès lors, les Remparts vont faire front pour maintenir cet avantage.

Devant son filet Steven Catelin fait le job pour maintenir son équipe devant au tableau d’affichage. Le coach choletais prend son temps mort et sort son gardien à deux minutes su terme de la rencontre pour créer le surnombre. Les Remparts en profitent pour sceller définitivement le score dans la dernière minute de jeu (1-3 à 59’23 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #96 Mathieu Ayotte en cage vide).

Les Remparts enchainent sur une deuxième victoire consécutive à l’extérieur après celle acquise à Caen il y a dix jours. Des points précieux qui placent les Tourangeaux à la 6e place au classement avec 31 points. Le championnat est encore serré avec seulement quatre points qui sépare le 4e (Mont-Blanc) au 9e (Caen). Les joueurs tourangeaux ont pu compter sur un soutien sans faille de leurs supporteurs lors de ce déplacement à Cholet avec plus d’une soixantaine venus les soutenir lors de cette victoire.

Maintenant le prochain challenge proposé aux Remparts est un triptyque de haut vol avec au programme les trois premiers du classement à affronter en l’espace d’une semaine. Tout cela s’annonce déjà alléchant avec deux réceptions au programme (Epinal et Dunkerque) le tout entrecoupé d’un déplacement en milieu de semaine chez le leader strasbourgeois.
DIVISION 1
DIVISION 1
Rester solide et enchainer les victoires

Après dix jours de repos, les Remparts retrouvent le chemin du championnat ce samedi avec le plus court déplacement de la saison : à Cholet. Un match une nouvelle fois capital dans ce sprint final face à un adversaire direct pour la qualification en playoff.

En effet, à ce stade de la saison, les Dogs occupent la 6e place avec 31 points (18 matchs), soit trois longueurs d’avance sur les Remparts qui sont 8e avec 28 points (19 matchs). Alors que la course aux phases finales est des plus serrées avec onze équipes qui sont à la lutte pour arracher les huit tickets disponibles, les Tourangeaux vont devoir aller réitérer le résultat acquis à Caen lors de leur dernier match, à savoir une victoire à l’extérieur chez un concurrent direct.

Cela ne sera pas tâche facile, tant les Dogs ont gagné quatre de leur cinq dernières rencontres. La seule défaite de la série l’a été pourtant à domicile face à Neuilly-sur-Marne (1-4). Avant cela, ils avaient déroulé sur leur glace face à Mont-Blanc (6-1) et Marseille (6-0).

Les Remparts devront se méfier de la première ligne choletaise qui possède deux pointeurs dans les dix premiers du championnat, avec tout d’abord Feliks Morozov au 5e rang (25 points) et Ludovic Karsh au 10e rang (23 points).

Les deux équipes se valent sur les unités spéciales, en supériorité les Tourangeaux ont 19% de réussite contre 17% pour Cholet. En infériorité numérique, les deux formations sont en tête dans cet exercice avec des Remparts à 92,77% de pénalités tuées contre 92,19% pour les Dogs. C’est donc certainement à jeu égal que se fera la différence entre les deux formations.

Pour l'occasion, les Remparts enregistreront le retour au jeu de Matthew Newbury, le renfort de Esteban Ragot venu tout droit des Boxers de Bordeaux et la titularisation devant le but tourangeau de Steven Catelin.

Les Remparts ne seront pas seuls dans ce déplacement, puisqu’une cinquantaine de supporteurs feront le déplacement demain à Glisséo pour les soutenir et les pousser dans la quête des trois points à ramener dans cette lutte, avec un coup d’envoi qui sera donné à 19h30.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire au courage

Les Remparts ont su remporter une victoire importante hier soir sur la glace de Caen. Cette rencontre était cruciale pour les Tourangeaux puisqu’il fallait mettre fin à une série de quatre défaites.

Dans un match où les gardiens ont pris le dessus sur les attaquants pendant la moitié du match, il faut attendre la mi match pour voir l’ouverture du score pour les locaux (1-0 à 30’30 but pour Caen du #51 Marc Beckstead assisté du #37 Dmytro Danylenko et du #15 Marius Cagigos). Les Remparts encaissent un deuxième but avant la fin du deuxième tiers (2-0 à 37’41 but pour Caen du #55 Antoine Gagnon assisté du #20 Raphael Chauvel et du #14 Felix Chamberland). Suite à ce second but Steven Catelin remplace Sébastien Raibon devant le filet tourangeau.

Les Remparts débutent la dernière période en supériorité, et juste après la fin de celle-ci, c’est Mc Sween qui réduit le score (2-1 à 41’15 but pour Tours du #68 Guillaume Mc Sween assisté du #4 Julien Msumbu et du #10 Peter Bourgaut). Lancés, les Tourangeaux n’en restent pas là et ils égalisent trois minutes plus tard par l’intermédiaire de Ayotte (2-2 à 44’44 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #88 Quentin Jacquier et du #68 Guillaume Mc Sween). Après avoir effacé un retard de deux buts, les Tourangeaux ne s’arrêtent pas là et prennent les devants dans cette rencontre à un peu plus de dix minutes du terme sur une réalisation de Msumbu (2-3 à 48’59 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #10 Peter Bourgaut et du #64 Fabien Métais). Dès lors, les Remparts vont rester soudés et plus rien ne sera marqué.

Cette victoire à l’extérieur vient au meilleur des moments pour les joueurs de Frank Spinozzi, puisqu’elle met fin à une mauvaise série, mais surtout elle replace les Remparts au 6e rang au classement avec 28 points. Un classement plus que jamais serré puisqu’il n’y a que 1 point entre le 5e Neuilly sur Marne et le 9e Mont-Blanc. Les Remparts ont maintenant dix jours de repos avant leur prochain match, le samedi 4 février, à Cholet. Une pause bienvenue pour les Tourangeaux afin de soigner les blessures.
DIVISION 1
DIVISION 1
Le sprint final commence pour les Remparts

Ce soir, les Remparts se déplacent à Caen dans un match plus que capital pour la qualification en playoffs. Alors qu’il reste 8 matchs à jouer pour les Tourangeaux, le sprint final a déjà commencé pour les joueurs de Frank Spinozzi.

Et dans cette dernière ligne droite, les blessures sont présentes au sein de l’effectif avec trois joueurs blessés : Elie Raibon, Filip Hudak et Matthew Newbury. Soit une ligne d’attaque en moins. Alexis Crosnier est venu renforcer l’équipe en cette fin de saison. C’est donc avec trois blocs d’attaque que le coach tourangeau doit composer.

Les Remparts sont pour le moment hors des playoffs, cela en grande partie à la série en cours de 4 défaites consécutives. Avec 25 points au compteur, ils occupent la 10e place. Les Drakkars quand à eux sont à la 7e place et comptent 27 points. Les joueurs de Cyril Guimard ont gagné 4 de leurs 5 denriers matchs. Ce sont donc deux équipes sur deux dynamiques opposées qui s’affrontent ce soir.

Les Remparts performent cette saison sur les unités spéciales. Du côté des supériorités numériques, ils occupent le 5e rang de la division avec 20,27%, soit un peu plus d’une supériorité sur cinq de concrétisée. Les Drakkars ne pointent qu’à 14,93 %. Et en infériorité numérique les hommes de Frank Spinozzi dominent le classement avec un taux de 92,41% de pénalités tuées avec seulement 6 buts encaissées, tandis que les Caennais ont un score de 85,33%.

C’est dire que la différence pour les Remparts cette saison s’effectue sur le jeu à égalité numérique. Les Remparts vont devoir être plus efficace dans ce domaine là du jeu dans les dernières rencontres à disputer, pour faire pencher la balance de leur côté.

La solidarité affichée par l’équipe depuis le début de la saison sera la clé pour aller chercher la victoire à Caen, comme l’affirme le capitaine Alexis Birolini : « Toute l’équipe reste positive et solidaire pour aborder notre match à Caen. On a envie de faire un gros match, de performer. Pour cela il faudra faire les efforts nécessaires.

Le coup d’envoi sera donné à 20h30 à la patinoire de Caen.

Crédit photos : Jean-François Battaglini
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts se heurtent à Blazek

Une semaine après la défaite subie face au Mont-Blanc, les Remparts retrouvent leur public face aux Albatros de Brest. Entre temps, une nouvelle défaite sur la glace de Neuilly-sur-Marne ainsi que les blessures de Matthew Newbury et de Filip Hudak sont venus ternir une période déjà compliquée pour les Remparts.

Les Brestois sont les premiers à se mettre en action avec un premier tir de Kloz qui est détourné de la mitaine par Raibon (0’44). La première offensive dangereuse des Remparts a lieu par l’intermédiaire de Ayotte, qui accélère sur le côté droit, puis revient vers le but et prend un tir, mais Blazek fait le travail sur sa ligne (6’47). Alors que la pression se fait sentir sur le but tourangeau avec deux tirs dangereux (7’50), l’ouverture du score a lieu sur la phase de jeu suivante (0-1 à 8'11 but pour Brest du #21 Dominik Rudl assisté du #2 Aurélien Greverend et du #70 Jakub Vrana). Les Albatros sont tout proche de creuser l’écart sur un tir de pénalité logiquement accordé à Tremblay, mais son tir passe à côté de la lucarne gauche de Raibon (14’20). Les deux équipes regagnent les vestiaires avec ce score logique de 0-1 en faveur des Brestois.

Les Remparts sont plus convaincants en deuxième période. Blazek devant son but multiplie les arrêts. C’est tout d’abord Bourgaut qui voit son tir repoussé par le portier (23’20), avant que le poteau vienne s’interposer sur un tir de Birolini (23’48). Deux minutes plus tard c’est tout d’abord Lampron qui doit s’incliner face à Blazek (25’17), puis Métais dans la foulée qui prend un tir en essayant de profiter du trafic devant la cage (25’46). Métais une nouvelle fois prend sa chance au but mais sa frappe passe à gauche du but brestois (29’10). Les Remparts auraient mérité l’égalisation durant ces dix minutes mais rien n’y fait. A la fin du deuxième tiers le score est toujours à l’avantage de Brest (0-1).

Les Remparts vont tout donner dans ce dernier tiers pour revenir au score. Mais ce soir le portier des Albatros est en verve et rien ne passe. Que ce soit sur une double occasion (44’40), ou encore sur deux tirs trente secondes plus tard (45’08). Les efforts des Remparts tombent à l’eau lorsque les Brestois marquent le deuxième but en cage vide dans la dernière minute de jeu (0-2 à 59’05 but pour Brest du #73 Nicolas Siegfriedt assisté du #74 Graham Avenel en cage vide). Une défaite cruelle tant les Remparts ont pressés et tirés sur le but de Blazek, mais ils n’ont pas été assez « tueurs » devant le but brestois.

Une nouvelle défaite qui n’arrange pas les Remparts. Les joueurs de Frank Spinozzi en sont maintenant à quatre défaites de rang et ils occupent dorénavant la 10e place au classement. Le prochain déplacement va arriver vite, puisque dès mardi ce sont les Drakkars de Caen qui se présenteront face aux Remparts. L’équipe caennaise occupe la 7e place, elle est sur une phase positive puisqu’elle a gagné 4 de ses 5 derniers matchs.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une défaite qui n'arrange rien

Pour le premier match de l’année 2023 à la patinoire de Tours le public a répondu présent, et c’est devant des tribunes pleines acquises à leur cause que les Remparts affrontent les Yétis du Mont-Blanc. Une rencontre de haut de tableau avec des Remparts qui occupent la 4e place avec 25 points, tandis que Mont-Blanc suit au 5e rang avec 24 points. Un match crucial pour le haut de tableau.

Le match commence bien pour les Remparts avec l’ouverture du score dès le premier tir dangereux. Métais profitant d’une bonne combinaison offensive pour l’entrée en zone. Son tir prend à défaut Goy (1-0 à 1’33 but pour Tours du #64 Fabien Métais). Raibon est sollicité de nombreuses fois par la suite mais il reste solide devant son but (2’30, 4’30 et 6’15). Le premier jeu de puissance proposé aux Yétis leur permet d’égaliser. Le palet circule et arrive jusqu’à Besson qui avance et trompe Raibon, pas aidé avec le trafic devant sa cage (1-1 à 7’38 but pour Mont-Blanc du #32 Numa Besson assisté du #10 Bruno Zabis et du #15 Mikulas Bicha à 5 contre 4). Les Remparts se font par la suite doublement punir, au même moment, et offrent donc une double supériorité à l’équipe du Mont-Blanc. Un moment crucial en ce début de rencontre, bien contrôlé par Raibon devant son but et les joueurs présents sur la glace (9’24). A l’opposée de la glace, Goy n’est pas en reste non plus, stoppant notamment la tentative de Newbury suite à une combinaison avec McSween (17’30). Les Remparts évoluent à leur tour en double avantage numérique en fin de tiers pendant 32 secondes, mais cela ne suffit pas pour faire basculer le tableau d’affichage avant la fin de la première période, qui se termine donc sur un score de parité (1-1).

Les Yétis sont plus conquérants dans cette deuxième période. En l’espace de quelques minutes ils font sauter le verrou tourangeau à deux reprises, avec deux lucarnes sublimes. Dans un premier temps c’est Peltola qui trouve la lucarne droite de Raibon suite à une entrée de zone rapide (1-2 à 27’00 but pour Mont-Blanc du #7 Lassi Peltola). Puis c’est au tour de Bicha de trouver la lucarne gauche sur un missile, qui précipite le remplacement de Raibon par Catelin (1-3 à 32’04 but pour Caen du #15 Mikulas Bicha assisté du #63 Hugo Sorlin et du #20 Victor Orset). Les Remparts paraissent assommés et les actions sont moins tranchantes. Il faut attendre la dernière minute de jeu pour voir un palet qui revient dans la crosse de Jacquier, son tir parvient à tromper Goy après avoir heurté les deux poteaux (2-3 à 39’20 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #68 Guillaume McSween). Un retour au score au meilleur des moments, avant le retour au vestiaire.

Les Remparts sont plus entreprenants dans ce dernier tiers. Sur une action bien construite et avec la pression sur le but de Goy, l’attaquant tourangeau parvient à feinter le portier et à pousser le palet, avec au bout l’égalisation tourangelle. Le palet semble avoir passé la ligne, mais le corps arbitral, qui avait validé le but dans un premier temps, revient sur sa décision et annule le but dans la stupeur générale (46’20). Le tournant du match sans aucun doute. Puisqu’ensuite les Yétis vont faire tourner le chrono, procédant par contre. Le coach tourangeau fait sortir son gardien dans la dernière minute et la sanction est immédiate avec un but en cage vide dans la foulée (2-4 à 59’23 but pour Mont-Blanc du #27 Jeremy Fortin assisté du #63 Hugo Sorlin et du #7 Lassi Peltola en cage vide). La messe est dite avec les Yétis qui repartent avec la victoire.

Avec cette défaite les Remparts passent derrière leur adversaire du soir, et les équipes de Cholet, Caen et Neuilly-sur-Marne reviennent à hauteur ou se rapprochent. Une fin de championnat des plus serrée s’annonce pour les Remparts.
DIVISION 1
DIVISION 1

Les Remparts pas à la fête

Match compliqué pour nos Remparts samedi soir. Malgré une domination assez nette pendant le premier tiers, le score n'est que de 1-0, grâce à un but magnifique signé Peter Bourgaut, qui retrouve de très belles sensations sur la glace. Les Chambériens ont su revenir, mais Peter encore lui a su avec opportunisme redonner un but d'avance aux Tourangeaux.

Insuffisant au final, car les Eléphants terminent mieux la rencontre et s'imposent, 2-3. Comme on pouvait s'y attendre, les Québécois Daneau et Labbé ont pesé fort dans ce succès chambérien : 2 passes pour le premier nommé, 1 but et 2 passes pour le second. Entourés de jeunes coéquipiers appliqués, bien formés et généreux dans leurs efforts, les deux Canadiens ont de l'impact.

Pour nos Tourangeaux, ces deux revers de rang sont autant d'opportunités de leadership ratées en D1. Attention à ne pas basculer dans une série de revers, qui pourrait vite faire redescendre au classement. Début de réponse mercredi avec le déplacement piégeux sur la glace du dernier, Morzine/Avoriaz.

Crédit photos : BatVision

DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire et la première place au bout !

C’est un match de haut de tableau qui se joue ce mercredi soir avec la venue des Corsaires de Nantes sur la glace tourangelle. Les Remparts sont actuellement troisièmes tandis que les Nantais occupent le quatrième rang au classement. Au terme de la rencontre, il n’y aura qu’une des deux équipes qui sera sur le podium. En cas de victoire dans le temps réglementaire, les Remparts occuperont la tête du championnat.

Le match commence à vive allure avec un premier tir à stoppé pour Raibon dès les premières secondes de jeu (0’12). Le gardien tourangeau est mis encore une fois à rude épreuve ce soir, quatre jours après le blanchissage réalisé face à Strasbourg. L’ouverture du score est pourtant en faveur des Remparts. Sur une perte de palet en zone défensive nantaise, Ayotte en profite et trompe le portier d’un tir du revers à ras glace (1-0 à 12’13 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte). Les Corsaires tentent de recoller au score en fin de période mais ni la déviation de Carpentier placé devant le but de Raibon (17’38), ni la passe au second poteau pour le tir de Custosse (18’32) ne permettent cela. Les Remparts rentrent au vestiaire avec ce court avantage d’un but.

Les Nantais continuent leur domination, obligeant les Remparts a joué bas. Devant son but Raibon tient bon, que ce soit sur un tir d’Andre après une perte de palet le long de la bande (29’12), ou juste derrière à bout portant (29’35). Malgré cette domination les Corsaires encaissent un deuxième but sur un contre des Remparts. Bourgaut au second poteau reprend et tir directement, Duquenne repousse, Ayotte récupère et ajuste le but nantais (2-0 à 31’32 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #10 Peter Bourgaut et du #19 Matthew Newbury). Les joueurs de Martin Lacroix continuent d’y croire. Brenton prend de vitesse la défense et prend un tir que Raibon freine, le palet s’arrête entre le portier et le but, libre pendant quelques secondes interminables, les joueurs se jettent dessus, un joueur nantais arrive le premier mais son tir du désespoir passe à la droite du but (37’00). C’est donc avec un avantage de deux buts que les Remparts rejoignent le vestiaire au terme du deuxième tiers.

Les Corsaires ne veulent rien lâcher dans cette rencontre et ils se procurent deux occasions dès l’entame, dont un tir repoussé par le poteau (43’13). A force de travail, les Nantais réduisent le score sur un contre mené vitesse grand V, Marks reprenant une passe de Sautereau (2-1 à 46’58 but pour Nantes du #8 Cameron Marks assisté du #18 Bryan Sautereau). La pression sur le but tourangeau ne cesse dans les dernières minutes. Et sur un contre à bout de souffle, Jacquier vient donner la victoire aux Remparts (3-1 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #21 Kenny Martin).

Avec cette victoire les Remparts occupent maintenant la tête du classement de Division 1 avec 23 points, soit une longueur d’avance sur Dunkerque, qui sera l’adversaire des joueurs de Frank Spinozzi samedi soir. Un nouveau match au sommet attend les Remparts dans le nord samedi soir.

Crédit photos : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1
Une victoire importante

Pour cette dixième journée de championnat, les Remparts accueillent une formation strasbourgeoise qui occupe actuellement la 8e place du classement. Ce sont deux matchs à domicile en l’espace de quatre jours qui se profilent pour les joueurs de Frank Spinozzi, puisque Nantes viendra mercredi soir.

L’entame de match est en faveur des Strasbourgeois, beaucoup plus entreprenant que les locaux. Raibon est par la même occasion le premier à s’illustrer devant son but (4’00, 5’10 et 5’40). Les Remparts font le dos rond et attendent la première supériorité proposée. Msumbu fait le tour de la cage et sert plein centre Jacquier qui n’en demandait pas tant pour ouvrir le score (1-0 à 11’02 but pour Tours du #88 Quentin Jacquier assisté du #4 Julien Msumbu à 5 contre 4). Un score qui double quelques instants plus tard, toujours en avantage numérique. Hudak seul au second poteau reprend un rebond et marque dans une cage grande ouverte (2-0 à 16’30 but pour Tours du #24 Filip Hudak assisté du #64 Fabien Métais et du #19 Matthew Newbury à 5 contre 4). Réalistes sur ces deux séquences de jeu, les Remparts ont pris l’avantage sur les deux seules occasions réelles qu’ils ont eu dans ce premier tiers.

Les Strasbourgeois reviennent avec les mêmes intentions sur la glace. Les occasions sont plus franches que lors de la première période. Raibon s’interpose sur un break (28’20). Les Remparts gèrent de nouveau deux infériorités, sans conséquence sur le score jusqu’à présent. La pression strasbourgeoise s’intensifie et Raibon doit effectuer un nouvel arrêt avant de voir le rebond repris par Burgos mais son tir passe à droite de la cage tourangelle (35’20). Raibon qui réalise un dernier arrêt dans cette période (38’53). Un match compliqué à gérer pour les Remparts et les Strasbourgeois ne lâcheront rien dans le dernier tiers.

Diablement efficace ce soir en supériorité, les Remparts creusent l’écart par Newbury qui profite d’une récupération au rebond de Raibon qui le décale parfaitement au deuxième poteau (3-0 à 48’54 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #9 Elie Raibon à 5 contre 4). Ayotte marque le quatrième but tourangeau en allant faire le tour de la cage de Hiadlovsky, le but de la soirée sans aucun doute (4-0 à 52’42 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte).

Les Remparts remportent une victoire importante malgré une domination strasbourgeoise. Trois points acquis qui permettent aux Tourangeaux de recoller avec Epinal au classement avec 20 points, à seulement deux points de Dunkerque qui est toujours leader avec 22 points. Mercredi soir, ce sont les Corsaires de Nantes qui se présenteront sur la glace tourangelle pour un match au sommet puisque les Corsaires occupent la quatrième place du classement avec 18 points.

Crédit photos : BatVision
DIVISION 1
DIVISION 1

La légende s'invite

Samedi soir, ce fut une soirée mémorable. 50 ans de magie du hockey à Tours ont dignement été fêtés par une victoire sur le fil de nos Remparts, devant une foule en liesse et un parterre garni d'anciens joueurs et dirigeants.

Fabien Métais et Filip Hudak furent les héros du match face à Cholet. Les Tourangeaux ont échappé au pire en menant 3-1 et en se faisant remonter (3-3), mais "Fabulous Fab" a offert les 2 points de la victoire à l'équipe sur un service parfait de son coéquipier slovaque en prolongation. Peu de temps avant, Sébastien Raibon avait été décisif devant son filet.

Le duo a marqué un doublé chacun, mais mention spéciale à Hudak qui est présent sur les 4 buts inscrits ! Fabien Métais, lui, jouait au poste de défenseur...

La fête pris un tour inoubliable avec la montée du maillot numéro 10 d'Yvon Bourgaut. Plus aucun joueur, à part sa descendance, ne pourra jouer avec le 10. Ces 50 ans de passion du hockey tourangeau trouvent en Yvon Bourgaut leur parfaite incarnation.

DIVISION 1
DIVISION 1
Une désillusion en fin de match

Les Remparts disputent face à Caen leur troisième match de la semaine. Jusqu’à présent celle-ci se déroule parfaitement avec une victoire acquise 3-0 samedi dernier face à Neuilly-sur-Marne, puis il y a deux jours en s’imposant à Brest lors de la prolongation (2-3). Il reste donc aux Remparts de conclure cette semaine de la plus belle des manières, qui plus est devant un public venu encore en nombre.

L’entame de match est idéale pour les Tourangeaux puisque sur la première franche occasion, Matthew Newbury prend un tir de la gauche, le palet heurte le poteau, et malgré la tentative de Quemener de le stopper le palet termine sa course derrière la ligne de but (1-0 à 1’50 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #64 Fabien Métais). Les locaux ont l’occasion de faire le break quand l’arbitre accorde un tir de pénalité pour Tours pour une faute dont Sahagun est la victime. Le jeune joueur des Remparts se retrouve face à l’ancien portier de l’équipe de France. L’occasion est belle, mais le dernier mot revient à Quemener qui détourne la tentative de la crosse (13’59). Le score en reste là pour la première période.

Les Caennais reviennent plus en jambe dans ce deuxième tiers. Les deux gardiens doivent s’employer pour maintenir le score. Quemener s’interpose à bout portant en détournant de la jambière un tir de Hudak (23’30), avant que Raibon à l’autre bout de la glace met fin à un break de Tomasino de fort belle manière (24’45). Les Drakkars égalisent sur un slap de Chamberland qui trouve la lucarne gauche de Raibon (1-1 à 26’10 but pour Caen du #14 Felix Chamberland assisté du #72 André Menard). Quemener est solide devant son but et fait face à des tentatives de Bourgaut et Martin (30’15), suivi de Métais sur l’action suivante (31’00). Sur un engagement en zone offensive, le palet arrive dans la crosse de Cerkovnik qui tire aussitôt. Il y a du traffic devant Raibon qui ne voit pas le palet partir, ce dernier passe au-dessus de son épaule. Caen passe devant au tableau d’affichage (1-2 à 31’46 but pour Caen du #22 Gasper Cerkovnik assisté du #72 André Menard et du #14 Felix Chamberland). Les Remparts repartent à l’assaut du but caennais, et sur un temps fort, le palet arrive dans la crosse de Newbury au deuxième poteau qui glisse le palet hors de portée de Quemener pour l’égalisation (2-2 à 37’03 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #24 Filip Hudak et du #88 Quentin Jacquier). Malgré une supériorité en fin de tiers, les Remparts doivent se contenter d’une égalité au terme de la deuxième période.

Les premiers en action dans ce dernier tiers sont les Remparts avec Newbury dont le tir ne passe pas loin de la lucarne (41’15) puis avec Bourgaut qui bute sur Quemener (42’10). Les Drakkars prennent les devants juste après la fin d’une pénalité tourangelle, Carminati trompant Raibon (2-3 à 49’46 but pour Caen du #4 Thomas Carminati). Les Tourangeaux tentent de revenir en fin de match mais rien n’y fait, et surtout pas Quemener qui repousse encore un tir de Newbury (56’59). Le coach Frank Spinozzi tente le tout pour le tout en sortant son gardien pour créer le surnombre, mais sur une perte de palet, Menard, en bon capitaine, donne de l’air et une victoire définitive à son équipe avec un but en cage vide (2-4 à 59’14 but pour Caen du #72 André Menard en cage vide).

Les Remparts perdent leur premier match de la saison à domicile et rate l’occasion de creuser des écarts au classement, notamment sur leurs adversaires du soir. La réussite n’a pas basculé ce soir en faveur des Tourangeaux. Après une semaine avec trois matchs disputés, les Remparts vont pouvoir recharger les batteries avant la réception de Cholet samedi prochain.
DIVISION 1
DIVISION 1

Une victoire bouillante

La saveur des Tours - Neuilly est toujours particulière Une odeur de soufre, deux équipes intenses et combatives qui aiment à se détester sur la glace, autant que leurs deux coachs s'apprécient en dehors. Pas d'amitié qui vaille au coup d'envoi, et le ton d'un match engagé et trépidant fut vite donné. Chaque formation ne lâchait pas le moindre centimètre de glace, préférant visiter la prison pour excès d'engagement que de laisser le moindre espace à l'adversaire.

Le score n'était pas ouvert après un tiers, et on constatait que les défenses et les gardiens, en verve sur ce match, allaient être les patrons du soir. C'est sur une double supériorité numérique qui tombait à pic que Guillaume McSween, qu'on sent prendre une autre dimension cette saison sous le maillot des Remparts, lançaient ses coéquipiers vers la victoire grâce à un tir puissant qui surprenait le portier nocéen Duquenne (1-0).

Le plus dur était fait ? Pas vraiment, car mis à part ce but encaissé, les Bisons chargeaient la cage d'un royal Sébastien Raibon. Sans succès : sens du sacrifice, arrêts et parades du gardien tourangeau, les Remparts tenaient bon, même en état de siège. Et c'est dans le dernier tiers qu'ils s'envolaient. A l'image de Fabien Métais, lancé en contre et accroché, qui convertissait avec détermination le tir de pénalité qui lui était offert (2-0).

Le succès tourangeau était parachevé par une dernière réalisation du buteur maison Matthew Newbury, qui enchaîne après son doublé au Mont-Blanc (3-0). Avec ce matelas d'avance et une volonté farouche de lutter jusqu'au bout, rien ne pouvait arriver aux Remparts. Avec cette quatrième victoire en cinq matchs, il n'y a que Dunkerque et son 5/5 parfait qui fait mieux en D1.

Une intense semaine s'annonce maintenant avec un long déplacement à Brest jeudi, puis la réception de Caen, qui a gagné en Bretagne hier soir, ce prochain samedi.

#TousRemparts

DIVISION 1
DIVISION 1

LE PROGRAMME

Découvrez le programme du match de D1 de ce soir face aux Bisons de Neuilly, avec :

  • L'interview de Fabien Métais
  • La présentation des deux effectifs et des enjeux
  • Un édito sur le hockey féminin
  • Le calendrier des prochain matchs

PROGRAMME MATCH REMPARTS NEUILLY OK LIGHT
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts remportent un match intense

Les Remparts accueillent les Spartiates de Marseille pour le compte de la troisième journée de Division 1. Après avoir acquis deux victoires lors des deux premiers matchs, les Tourangeaux souhaitent continuer leur marche en avant, et bonifier par la même occasion le match de mardi contre Angers. Les Spartiates quant à eux veulent se relancer après la déconvenue en milieu de semaine sur la glace d’Annecy, pensionnaire de Division 2.

Les Marseillais ont décidé d’appliquer un jeu physique ce soir en terminant toutes leurs charges lors des duels contre la bande. La première grosse occasion du côté des Remparts est à l’actif de Camy Sarty qui dribble son défenseur mais se heurte au portier (7’20). Devant son but, Raibon est en verve ce soir et doit multiplier les parades pour garder l’égalité au tableau d’affichage (14’52, 19’21). Le score est toujours de 0-0 au terme de la première période.

Les occasions sont pour les Tourangeaux en ce début de deuxième période. Jacquier tout d’abord est à deux doigts de conclure après avoir effacé le gardien, mais le palet lui échappe (23’25). C’est ensuite Métais qui butte sur Gourdin alors qu’il se présente seul face à lui (25’39). Les Marseillais ouvrent le score derrière, plus prompt pour prendre un rebond offensif, Vialatte est à la conclusion (0-1 à 30’18 but pour Marseille du #18 Theo Vialatte assisté du #21 Augustin Nalliod-Izacard). Les Remparts mettent la pression sur la cage adverse pendant de longs instants. Le public y croit et pousse son équipe. Un 5 contre 3 est donné aux joueurs de Frank Spinozzi en cette fin de tiers mais le score n’évolue pas.

Le 5 contre 3 proposés aux Remparts dès l’entame de la dernière période est le moment choisi par Elie Raibon pour égaliser dans une ambiance de folie (1-1 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #27 Gabriel Belley-Pelletier et du #68 Guillaume McSween à 5 contre 3). Les Tourangeaux sont lancés et prennent les devants dans la foulée sur une réalisation de Martin idéalement servie par Ayotte (2-1 à 44’35 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #96 Mathieu Ayotte). Devant son but Raibon réalise un grand match pour maintenir le score. Les pénalités tombent contre les Remparts en cette fin de match mais rien n’y fait.

Les Remparts remportent donc une troisième victoire en autant de matchs disputés et gardent leur première place au classement de la Division 1. Le public tourangeau a joué son rôle de 7e homme en poussant son équipe tout le match.
DIVISION 1
DIVISION 1
Un grand match des Remparts malgré la défaite !

Auteurs de deux victoires en autant de rencontres disputées depuis le lancement du championnat, les Remparts accueillent les Ducs d’Angers pour le compte des 1/16e de finale de la coupe de France. Des adversaires d’un soir issus de la Ligue Magnus, et qui plus est, qui viennent de se qualifier le week-end dernier pour les demies finale de la Continental Cup, après avoir remportés les trois rencontres.

Dès le début du match l’écart de division se fait sentir tant sur la vitesse de déplacement que d’exécution. Il faut attendre un peu plus de sept minutes de jeu pour voir les premières actions dangereuses sur le but de Catelin. Derrière, tout s’enchaine. Un nouvel arrêt sur une tentative plein centre de Charbonneau (13’0), avant que les Ducs n’ouvrent finalement le score quelques instants plus tard, West étant décalé au deuxième poteau pour conclure (0-1 à 14’27 but pour Angers du #68 Joseph Gérald West assisté du #12 Cameron Brown et du #20 Kevin Dusseau). Loin d’être assommés, les Remparts égalisent sur l’action suivante. Hudak sur la gauche lance Newbury plein centre, il se déjoue de son défenseur sur la réception de la passe et vient défier le portier en face à face, une chance qu’il ne laisse pas passer (1-1 à 14’58 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #24 Filip Hudak et du #10 Peter Bourgaut). Les Ducs reprennent leurs assauts offensifs. Après un but annulé suite à une concertation du corps arbitral (16’18), Catelin doit s’incliner sur une déviation juste devant lui signée Sarlieve (1-2 à 16’49 but pour Angers du #72 Téo Sarlieve assisté du #20 Kevin Dusseau et du #10 Nicolas Ritz). En fin de période les Remparts ont fait le dos rond pour tuer la première pénalité du match.

La deuxième période est nettement à l’avantage des Angevins. A trois reprises ils touchent les montants du but gardé par Catelin notamment par Halley (22’30) et Torquazo (38’15). En face, Gracnar fait le job devant son but, tout d’abord sur un contre où il fait deux arrêts (26’14), puis sur un tir de Bourgaut bien servi par Ayotte (33’54). Après quarante minutes de jeu, rien n’est fait. Malgré une nette domination les Ducs ne sont pas encore à l’abris.

Le score n’a pas évolué durant une grande période du match. Et c’est dans les toutes dernières minutes que tout s’est décanté. Les Ducs ont fait le break avec moins de trois minutes à jouer (1-3 à 57’54 but pour Angers du #71 Philippe Halley assisté du #17 Vincent Llorca et du #8 Neil Manning). En avantage numérique et avec la sortie du gardien pour créer un surnombre supplémentaire, les Remparts évoluent sur la glace à 6 contre 4. Une situation qui leur permet de réduire le score sur une déviation de Raibon (2-3 à 59’35 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #96 Mathieu Ayotte et du #68 Guillaume McSween à 6 contre 4). Un retour trop tardif pour de vaillants Remparts.

Les Remparts quittent donc la coupe de France malgré un grand match réalisés face à des Ducs qui ont maitrisés leur match, sans pour autant être à l’abris d’un retour des Tourangeaux. Le début de saison des joueurs de Frank Spinozzi est solide. Samedi soir, ce sont les Spartiates de Marseille qui vont se présenter à la patinoire de Tours. L’occasion pour les Remparts de conserver la tête du classement de Division 1.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une première sortie en fanfare

L’ouverture du championnat de Division 1 est tardive cette saison, puisqu’avec cette première journée programmée le 8 octobre, cela représente plus d’un mois d’écart avec la Ligue Magnus. Pour l’occasion, les Remparts reçoivent les Vipers de Montpellier. Une semaine après avoir écarté Caen en Coupe de France, les Tourangeaux ont l’occasion de lancer leur saison idéalement, qui plus est à domicile devant un public nombreux.

Dès La première occasion est à mettre à l’actif des Vipers avant le terme de la première minute de jeu. Les Remparts se mettent en marche et il ne faut pas attendre longtemps avant de voir l’ouverture du score par l’intermédiaire d’Elie Raibon, qui prend son propre rebond pour tromper le portier en deux temps (1-0 à 3’50 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #96 Mathieu Ayotte). Une avance qui se porte à deux buts quelques secondes plus tard, sur une action similaire avec cette fois-ci Peter Bourgaut à la conclusion (2-0 à 4’37 but pour Tours du #10 Peter Bourgaut assisté du #2 Vincent Lampron et du #19 Matthew Newbury). Matthew Newbury réalise un festival dans la défensive montpellieraine, sa tentative est stoppée par Wery (12’58). Devant son but Sébastien Raibon est solide pour le moment en réalisant les arrêts qu’il faut.

Les Vipers reviennent avec de meilleures intentions en cette deuxième période, monopolisant le palet à des Remparts laissant venir. Les Tourangeaux profitent d’une supériorité de 5 minutes suite à une charge dans le dos reçue par Alexis Sansfaçon. Une situation dont profite Filip Hudak pour corser le score d’un tir sous la barre (3-0 à 34’53 but pour Tours du #24 Filip Hudak assisté du #19 Matthew Newbury à 5 contre 4). A leur tour pénalisés, les Remparts encaissent un but en toute fin de période (3-1 à 39’40 but pour Montpellier du #77 Kyle Heffernan à 5 contre 4). Un écart de deux buts toujours présent après deux périodes.

Les Tourangeaux reprennent le large sur une contre attaque rondement menée et conclue par Kenny Martin seul au second poteau (4-1 à 34’39 but pour Tours du #21 Kenny Martin assisté du #91 David Camy-Sarty et du #20 Gabriel Belley-Pelletier).  En toute fin de rencontre les Vipers tentent le tout pour le tout en sortant leur gardien pour créer le surnombre. Dès l’engagement Ayotte en profite pour prendre sa chance et trouve le filet adverse (5-1 à 58’47 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte).

Une première sortie en championnat ponctuée par une victoire sur le score sans appel de 5-1. Les Remparts ont su maitrisés leurs temps forts et leurs temps faibles. Avec cette victoire c’est avec trois points que les joueurs de Frank Spinozzi démarrent le championnat.
DIVISION 1
DIVISION 1
Une mise en jambe intéressante

Les joueurs de Frank Spinozzi disputent seulement leur deuxième match de la pré saison, le premier à domicile. Après une défaite à Caen en milieu de semaine sur le score de 4-0, et avec un effectif réduit une nouvelle fois sur les lignes d’attaque, c’est face à une équipe de Neuilly qui a déjà disputé six matchs amicaux que les Remparts retrouvent leur public venu en nombre (aux alentours de 1300 spectateurs).

Les deux équipes font très peu d’erreur dans ce début de match, les Tourangeaux sont un peu plus tranchants offensivement. Maltas (2’20) et Newbury (9’22) mettent à l’épreuve le portier adverse. Le déclic intervient en toute fin de pénalité des Bisons. Le palet revient à McSween à la bleue qui reprend de volée pour tromper la vigilance du gardien (1-0 à 18’29). Un court avantage qui permet aux Remparts de basculer en tête à l’issue de la première période.

Bien en place défensivement, les Remparts jouent sérieux également lors des phases offensives. Après un pressing sur la cage adverse, Raibon remet en retrait pour Newbury, plein centre, qui trouve le but pour le break (2-0 à 28’43). Les Bisons marquent dans la foulée en supériorité, Johnson trouvant la lucarne opposée de Catelin (2-1 à 30’36). Le gardien tourangeau fait chauffer sa mitaine pour garder les siens devant au tableau d’affichage (36’19).

Malheureusement pour les Tourangeaux, ils vont baisser de rythme au cours de la dernière période. Les Bisons égalisent et prennent par la suite les devants sur deux réalisations de Maxence Auvitu (2-2 à 45’42 et 3-2 à 50’01). Malgré ces deux buts encaissés, les Remparts égalisent par l’intermédiaire de Guillaume McSween, après une pression de la ligne présente sur la glace sur le but adverse (3-3 à 53’13). Les Bisons, plus en jambe dans le dernier tiers repartent de l’avant et Auvitu marque son troisième but de la soirée pour donner la victoire aux siens (3-4 à 56’34).

Le prochain amical des Remparts à domicile aura lieu samedi prochain à 20h00, avec la réception des Corsaires de Nantes.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Une dernière réussie

Pour le dernier match de la saison 2021-2022 les Remparts reçoivent l'équipe de Clermont-Ferrand. Avec l'absence presque totale des joueurs étrangers, excepté Jan Safar, Frank Spinozzi va s'appuyer sur des jeunes du club (Brunaud, Cortes, Coubret, Mariano et Peltier).

Les Remparts prennent d'entrée de jeu les devants au score. Pablo Maltas y va de son doublé (1-0 à 1'37 et 2-0 à 4'05). Fabien Métais creuse l'écart juste après (3-0 à 5'23). Les attaquants tourangeaux continuent leur festival en supériorité, puisque Msumbu est à la conclusion du quatrième but (4-0 à 13'00 à 5contre 4). Pas le temps de savourer que sur une contre attaque rondement menée, Maltas sert Leveque en retrait, plein, centre, son tir trouve la lucarne gauche du portier (5-0 à 14'07). Un large score dès ce premier tiers qui permet aux Remparts d'être confiant pour la suite de la rencontre.

Un deuxième tiers moins palpitant que le premier. Julien Msumbu réveille le public avec un sixième but, après avoir navigué dans la défensive adverse, il ajuste un tir plein centre (6-0 à 32'40). Derrière les esprits commencent à s'échauffer et Mezentzeff file aux vestiaires (34'56). Les Clermontois réduisent le score par la suite sur une réalisation de Pierre Trouve (6-1 à 37'10). Durant la dernière minute de jeu Fabien Métais est à son tour renvoyé aux vestiaires (39'36).

Dans le dernier tiers, Clermont-Ferrand débute en supériorité et réduit le score par Pierre Trouvé sur une passe de Samy Faure en supériorité numérique (6-2 à 50'40 à 5 contre 4). Le score ne bouge plus et les Remparts remportent cette dernière rencontre sur le score de 6-2. Une poule de maintien qui se termine donc pour les Tourangeaux sur un sans faute.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Un dernier match pour la route

Pour leur dernier match de la saison 2021-2022, les Remparts reçoivent l'équipe de Clermont-Ferrand. Un match plus symbolique que sportif puisque les Remparts sont certains de remporter la poule de maintien, tandis que la formation clermontoise va terminer cette phase à la dernière place et donc évoluer en Division 2 la saison prochaine.

Malgré une saison loin des attentes initiales, les Tourangeaux ont su rebondir en fin de saison pour aller décrocher la 11e place finale de la Division 1. Depuis le lancement de cette poule de maintien, les joueurs de Frank Spinozzi ont réalisé le sans faute, et sont donc assuré de remporter cette poule à 4, puisqu'ils ont 25 points au compteur, tandis que le deuxième, Montpellier, en compte seulement 18.

L'effectif des Remparts sera fortement modifié pour cette dernière journée, puisque le seul joueur étranger aligné sur la feuille de match sera Jan Safar. Ce sera l'occasion pour des jeunes tourangeaux de prendre du temps de jeu et de voir la marche qu'il reste à gravir pour intégrer l'équipe première dans les années à venir.

Le coach Frank Spinozzi est conscient que c'est le moment pour certains jeunes de se montrer : "C'est une chance inouïe pour certains jeunes du mineur de se faire un nom. Ils ont l'occasion de faire bonne impression et de prendre de l'expérience dans l'équipe première."

Le coup d'envoi sera donné à 19h45, ce mercredi soir. Une dernière occasion de venir soutenir les Remparts cette saison. Les places sont disponibles à la vente en cliquant ici.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Une courte victoire

Dans cette dernière ligne droite de la poule de maintien, les Remparts reçoivent l'équipe de Chambéry avec pour but de terminer invaincus. Ce sera également l'occasion de fêter la dernière rencontre en carrière de Colin Downey. L'attaquant américain aura marqué de son empreinte le club des Remparts.

Pour son dernier match Downey est en jambe, après une remontée dont il a le secret il sert Bushbacher en retrait qui trouve le filet adverse pour l'ouverture du score (1-0 à 3'04 but pour Tours du #88 Phil Bushbacher assisté du #77 Colin Downey et du #5 Kevan Leveque). Une joie de courte durée pour les Remparts qui se font surprendre dès l'engagement (1-1 à 3'15 but pour Chambéry du #92 Joé Dube assisté du #82 Zackary Daneau). Les Tourangeaux reprennent l'avantage par l'intermédiaire de Downey qui réceptionne une passe de Ayotte au second poteau (2-1 à 7'08 but pour Tours du #77 Colin Downey assisté du #96 Mathieu Ayotte et du #68 Guillaume Mc Sween). Chambéry profite d'un 5 contre 3 pour égaliser de nouveau. Chevrier plein centre place un tir qui prend Raibon à défaut (2-2 à 17'32 but pour Chambéry du #9 David Chevrier assisté du #19 Vincent Crivello à 5 contre 3). Un premier tiers qui se termine sur un score de parité (2-2).

Downey redonne l'avantage aux Remparts suite à un décalage de Ayotte. Il ajuste le gardien sur un tir venu de la gauche (3-2 à 24'44 but pour Tours du #77 Colin Downey assisté du #96 Mathieu Ayotte et du #5 Kevan Leveque). Ayotte y va de son but sur une échappée sur le côté droit, il va défier le portier de prêt et trouve la lucarne droite (4-2 à 28'15 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #5 Kevan Leveque et du #49 Alexis Sansfaçon). Chambéry à son habitude réagit dans les secondes qui suivent, Daneau profitant d'un rebond pour réduire le score (4-3 à 28'41 but pour Chambéry du #82 Zackary Daneau assisté du #9 David Chevrier et du #19 Vincent Crivello). Les Tourangeaux repartent de l'avant et marquent deux buts coup sur coup. C'est tout d'abord Safar qui trouve une lucarne (5-3 à 30'14 but pour Tours du #24 Jan Safar assisté du #64 Fabien Métais et du #9 Elie Raibon), avant que Métais, en échappée, ne trompe Richer (6-3 à 30'29 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #13 Clément Garrido et du #11 Mathieu Buttin). Chambéry réduit la marque peu de temps avant la fin de la période, une nouvelle fois par Daneau, toujours présent devant le but de Raibon au rebond (6-4 but pour Chambéry du #82 Zackary Daneau assisté du #92 Joé Dube). Les Remparts sont passés en tête dans ce tiers.

La dernière période restera anecdotique avecle seul but inscrit par Chambéry (6-5 but pour Chambéry du #92 Joé Dube). En fin de rencontre, en tentant le tout pour le tout avec la sortie de leur gardien, Chambéry a poussé les Remparts dans leurs derniers retranchements.

Logiquement, c'est Colin Downey qui est élu joueur du match du côté des Remparts. Un match complet du numéro 77 des Remparts, qui continue avec un discours envers le public tourangeau, au terme du dernier match de sa carrière. Une haie d'honneur composée par les deux formations clotûrent la soirée.
DIVISION 1
DIVISION 1
Dernière ligne droite

Victorieux de leur quatre premiers matchs, les Remparts ont l'occasion de sceller définitivement la première place de la poule de maintien en cas de victoire ce mercredi soir, face à Chambéry.

Avancé de trois jours, le match Tours - Chambéry aura donc lieu ce mercredi, dès 19h45, à la patinoire de Tours. Les Remparts, efficaces depuis le lancement de la poule de maintien, auront donc à coeur de remporter cette phase. Après avoir gagné chez les Elephants samedi dernier sur le score de 4-2, les joueurs de Frank Spinozzi veulent rééditer leur performance, qui sera synonyme pour certains joueurs de dernier match dans cette saison 2021-2022.

Le coach des Remparts, Frank Spinozzi, construit déjà la saison prochaine lors de ces dernières rencontres : " Il faut continuer à bien performer et créer de bonnes habitudes pour le futur pour nos jeunes."

La billetterie en ligne ne sera pas ouverte pour cette rencontre, elle se fera exclusivement sur place, le soir du match. Venez nombreux soutenir les Remparts dans cette dernière ligne droite de la saison.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Se faire plaisir

Auteurs d'un parcours sans faute depuis le lancement de la poule de maintien, les Remparts occupent la première place après trois victoires acquises en trois rencontres disputées. Samedi soir, c'est à Chambéry que les Tourangeaux iront poser leurs patins.

Chambéry qui est venu à bout de Montpellier, ce mardi, lors des prolongations (4-5), en a profité pour dépasser au classement les vaincus du jour. Les Eléphants occupent donc dorénavant la deuxième place de la poule avec 15 points, à égalité avec Montpellier, mais toujours à quatre longueurs des Remparts qui ont 19 points.

C'est donc un match pour le leadership de la poule de maintien qui aura lieu samedi soir à la patinoire de Chambéry. En cas de succès, les joueurs de Frank Spinozzi prendraient le large au classement. Dans le cas contraire, Chambéry, qui a disputé n match de moins, recollerait sérieusement derrière les Tourangeaux.

Matthew Newbury, qui est passé par Chambéry la saison dernière nous donne son avis sur la rencontre à venir : "Même si on s'est maintenu dans la championnat je crois que ça serait bien de finir sur une bonne note pour nos derniers matchs. Chambéry est un bon test, je crois qu'ils se sont améliorés depuis leur début de saison, je connais plusieurs joueurs de l’autre côté. Si on reste dans notre système ça devrait être un bon match."

Frank Spinozzi, prend maintenant les matchs comme du bonus, le maintien étant acquis : "La mission est accomplie, plus de stress à avoir. Je souhaite surtout que les joueurs prennent du plaisir, d’autant que c’est probablement leur dernier match tous ensemble."

Le coup d'envoi de la rencontre sera donné samedi soir à 21h à la patinoire de Chambéry. Dans, le même temps Clermont-Ferrand recevra Montpellier. En cas de défaire, les Clermontois seront définitivement scellés à la dernière place de la poule.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1

Le maintien, c'est officiel !

Sangliers Arvernes de Clermont - Remparts de Tours : 3-8 Grâce à une nette victoire à Clermont-Ferrand, nos Remparts signent mathématiquement leur maintien sportif en D1 pour la saison à venir. Pas vraiment l'objectif fixé en début de saison, mais face à la difficulté il faut savoir ne pas totalement perdre pied. C'est donc un soulagement pour tous, après seulement trois matchs de playdowns disputés sur six au total.

Face aux Sangliers Arvernes du coach Michal Divisek, un ancien de la maison tourangelle, ce fut pourtant loin d'être simple. Sans pression, car quasiment assurés à 100 % de terminer à la dernière place de D1 et donc de descendre sportivement en D2, les joueurs auvergnats ont défendu leurs chances férocement pendant deux tiers.

Avec un très bon Elliot Jones devant le filet, jeune gardien d'avenir assurément, les Sangliers Arvernes ont été parfaitement dans le coup pendant deux tiers. Ouvrant la marque grâce à Pierre Trouvé en 1er tiers, qu'ils remportaient grâce à cette réalisation, ils trouvaient les ressources de revenir en 2e Tiers rapidement après la prise de pouvoir de nos Remparts. Encore une fois, c'ets Pierre Trouvé qui s'inscrivait à la marque pour répondre à Peter Bourgaut et Colin Downey.

Mais le dernier tiers, marqué par la colère de notre équipe et en particulier de notre gardien Sébastien Raibon, touché par un Clermontois sur une action, marqua le réveil de la force tourangelle. Pas moins de six buts inscrits, avec le doublé pour Peter et Colin mais aussi des réalisations de David Camy-Sarty, Elie Raibon, Fabien Métais et Leif Mattson. Un festival.

Le maintien en poche, reste à terminer convenablement la saison avec un déplacement difficile à Chambéry, puis la réception de ces mêmes Chambériens et des Clermontois. Des matchs à Tours pas encore calés au calendrier.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
Valider le maintien dès ce week-end

Après un premier week-end concluant où les Remparts ont engrangé le maximum de points avec deux victoires acquises face aux Vipers de Montpellier (4-0 et 4-2), c'est à Clermont-Ferrand qu'ils se déplacent ce samedi, pour confirmer tout cela.

C'est donc un grand pas vers le maintien que les hommes de Frank Spinozzi ont fait en prenant la tête de la poule de maintien avec 16 points au compteur, soit 14 unités d'avance sur le dernier, Clermont-Ferrand. D'ailleurs, en cas de victoire en terre auvergnate, les Remparts seront mathématiquement maintenus en Division 1.

En milieu de semaine, Chambéry s'est défait de Clermont-Ferrand sur le score sans appel de 9-0. Les Clermontois se sont séparés de deux de leurs joueurs avant ce match. Au classement, Tours mène donc avec 16 points, devant Montpellier avec 14 points et Chambéry recolle avec 13 points et un match en moins. Clermont-Ferrand ferme la marche avec 2 points.

Elie Raibon, le numéro 9 des Remparts, très en vue lors de la double confrontation face à Montpellier, nous livre ses impressions avant le déplacement à Clermont-Ferrand : "Après deux victoires sur Montpellier ce week-end nous savons qui si nous gagnons samedi le maintien est assuré. Donc nous allons faire une bonne semaine d’entraînement afin de finir samedi. La saison a été compliqué et longue donc l’objectif est de se maintenir le plus vite."

Le coach Frank Spinozzi veut finaliser le maintien dès ce week-end : "La clé pour ce match c'est de prendre la rencontre très au sérieux pour régler ces playdowns une fois pour toutes et valider notre maintien en D1."

Les Tourangeaux jouent donc un match décisif dès ce samedi soir, à 20h30, à la patinoire de Clermont-Ferrand.
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts prennent leur temps pour conclure

Après leur victoire de la veille, Les Remparts veulent confirmer en enchaînant une deuxième victoire pour passer en tête de la poule de maintien à l'issue de ce double match du week-end.

D'entrée de jeu les Tourangeaux partent à l'assaut du but adverse. La première action chaude voit le palet passer la ligne de but, mais cela n'est pas l'avis de l'arbitre de l'après-midi, qui refuse l'ouverture du score. Contre le cours du jeu, les Montpelliérains scorent les premiers. Alors qu'ils évoluent en infériorité ils récupèrent un palet en zone neutre, amorcent une contre attaque, et en trois passes prennent à défaut la défensive tourangelle (0-1 à 8'42 but pour Montpellier du #87 Martin Vojsovic assisté du #12 Gabriel Levesque et du #25 Hugo Montagut à 4 contre 5). Les joueurs de Frank Spinozzi tentent de recoller au score, mais le deux contre un mené par le duo Msumbu - Bourgaut ne trouve pas la faille, Wery stoppant le tir de Bourgaut à bout portant (17'52).

Les Remparts poussent pour égaliser dans ce deuxième tiers, mais Wery est bien inspiré aujourd'hui. Il faut attendre la toute fin de période pour voir un jeu à trois, rapide, prendre de vitesse la défense et le portier. Métais est à la conclusion du jeu (1-1 à 38'22 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #9 Elie Raibon et du #19 Matthew Newbury). Une joie de courte durée pour les Remparts, puisque sur l'engagement Montpellier reprend les devants au score sur un instant de relâchement (1-2 à 38'43 but pour Montpellier du #7 Matti Barin assisté du #18 Daniel Svoboda et du #87 Martin Vojsovic). Tout reste à faire dans l'ultime période. Aux Remparts d'intensifier le jeu avec ce deuxième match en moins de 24h.

Montpellier commence à baisser de régime dans cette dernière période. Dès l'entame, Mc Sween place un tir frappé qui trompe Wery (2-2 à 41'45 but pour Tours du #68 Guillaume Mc Sween assisté du #9 Elie Raibon et du #19 Matthew Newbury). Le Tourangeaux prennent les devants au score quelques minutes plus tard, Msumbu est à la conclusion (3-2 à 46'20 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #24 Jan Safar et du #77 Colin Downey). Les joueurs de Frank Spinozzi ont la main mise sur cette fin de rencontre. Idéalement placé au deuxième poteau, Newbury concrétise une ofrande de Raibon pour fair ele break (4-2 à 54'57 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #9 Elie Raibon). Malgré la sortie du gardien en fin de match, Montpellier ne reviendra pas au score, Fontaine multipliant les arrêts.

Avec les deux victoires acquises en deux jours, les Remparts prennent la tête de la poule de maintien avec 16 points, soit deux longueurs d'avance sur les Vipers de Montpellier.
DIVISION 1
DIVISION 1

Un bon départ à confirmer

Remparts de Tours - Vipers de Montpellier : 4-0. Il était important pour nos Remparts de bien entamer la poule de maintien, surtout à domicile. C'est ce que les hommes de Frank Spinozzi on fait en signant une victoire amplement méritée, conclue sur le score de 4-0.

Deux élément à souligner côté tourangeau, le blanchissage signé par Sébastien Raibon et le coup du chapeau inscrit par Matthew Newbury. Côté Vipers, on retiendra le très bon match d'ensemble du gardien Vilim Rosandic.

Nos Remparts, après un premier tiers de mise en jambes marqué notamment par le festival de Mathieu Ayotte servant sur un plateau Guillaume McSween pour l'ouverture du score, ont accéléré en 2e tiers où ils ont fait la différence.

Se procurant de nombreuses occasions, mais faisant face à un portier de Montpellier faisant de la résistance, ils trouvent la faille par deux fois grâce à Matthew Newbury, dans un grand soir. Et Sébastien Raibon s'interpose sur la plus belle occasion des Vipers, un tir de pénalité du buteur Daniel Svoboda.

A 3-0, prudence de mise mais nos joueurs ne se feront pas de frayeurs en 3e Tiers, ajoutant même un but par l'incontournable Matthew Newbury. A noter la contribution importante de Mathieu Ayotte, Fabien Métais et Elie Raibon, auteurs de 2 assists chacun.

On se retrouve ce dimanche pour le match retour, toujours disputé à domicile à Tours. Coup d'envoi à 15h30.

 

DIVISION 1
DIVISION 1
Une double confrontation contre les Vipers pour débuter

La poule de maintien débute ce week-end. Les équipes participantes sont celles qui se sont classées de la 11e à la 14e place de la saison régulière, à savoir : Chambéry, Montpellier, Tours et Clermont-Ferrand.

Ce week-end, ce n'est donc pas un, mais deux matchs qui attendent les Remparts à la patinoire de Tours. En effet, l'équipe de Montpellier ne pouvant pas accueillir le match retour, du fait des championnats du Monde de patinage artistique qui se disputent à Montpellier, il a été convenu de disputer les deux rencontres coup sur coup. Une double occasion pour les supporteurs de voir leur équipe à quelques semaines du terme de la saison 2021-2022.

En saison régulière, les Vipers sont venus à bout des Remparts lors des deux rencontres disputées. Tout d'abord à Montpellier lors de la 3e journée sur le score de 7-6, après un match à rebondissement où les Remparts avaient marqué trois buts en fin de rencontre pour revenir de 7-3 à 7-6, sans pour autant rattraper le retard pris au terme du deuxième tiers. Au match retour à Tours au mois de janvier, la rencontre a été totalement différente. Les Remparts ont mené par trois fois au score avant de voir les Vipers égaliser quasiment dans les minutes qui suivaient avec au terme des 60 minutes de jeu un score de 3-3. Malgré une nette domination tourangelle lors de la prolongation, les Montpelliérains ont attendu la séance de tirs aux buts pour crucifier les locaux sur un score de 0-3 dans la séance de face à face.

Quoi qu'il en soit, le classement au départ de la poule de maintien est le suivant, en tenant compte des résultats acquis lors des confrontations directes entre les quatre formations : Montpellier a 14 points, Tours et Chambéry ont 12 points, et Clermont-Ferrand a 2 points.

L'attaquant Fabien Métais nous livre son point de vue sur cette poule de maintien : "Ce sont des matchs de playdowns, ça veut tout dire, c’est le maintien du club qui est en jeu, on peut faire toutes sortes de calculs pour les points mais il y a juste une direction à prendre, celle de gagner tous les matchs pour garder notre place en Division 1. Le plus important sera de garder en tête toutes les choses positives qu’on a faites de la saison régulière, s’appuyer dessus pour construire les matchs et ramener les 3 points. Et surtout ne pas oublier nos manquements qui nous ont fais défaut un trop gros nombre de matchs. Le travail et le système seront primordiaux pour ramener 6 victoires en 6 matchs dont 4 matchs à la maison, la victoire sera importante chez nous."

Le coach Frank Spinozzi n'en attend pas moins de son équipe : "On ferait un grand pas vers le maintien en lançant par le succès nos playdowns. On doit à notre public des prestations de qualité avec du coeur à l’ouvrage."

Venez nombreux soutenir les Remparts dans cette dernière phase de la saison 2021-2022.

Les deux billetteries sont ouvertes pour le match de samedi soir et de dimanche après-midi avec les liens ci-dessous :

Samedi 19 mars à 20h00 : REMPARTS DE TOURS VS VIPERS DE MONTPELLIER

https://cutt.ly/hSetUUa

Dimanche 20 mars à 15h30 : REMPARTS DE TOURS VS VIPERS DE MONTPELLIER

https://cutt.ly/aSeyDsI

RAPPEL : Les abonnements ne comprennent pas les matchs playdowns.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Une fin de match terrible

Pour la réception du leader brestois lors de la dernière journée de la phase régulière, les Remparts peuvent compter sur le soutien en nombre de leurs supporters. Brest, qui a perdu la veille à Nantes (5-2) est certain de terminer à la première place du championnat avant le lancement des playoffs. Les Remparts, eux, veulent démontrer qu'ils peuvent bousculer une équipe du calibre de leur adversaire du soir.

Les Remparts comme contre Nantes i y a quelques jours rentrent bien dans leur match. Après une première supériorité mal exploité, le compteur se débloque par l'intermédiaire de Newbury. Sur un tir de Safar, le palet est détourné apr le gardien, Newbury arrive lancé, le but est grand ouvert, le haut du filet est trouvé (1-0 à 6'35 but pour Tours du #19 Matthew Newbury assisté du #24 Jan Safar et du #10 Peter Bourgaut). Les Brestois tentent de recoller au score, mais Raibon devant son but est impecable dans ce premier tiers avec de multiples arrêts décisifs (9'30, 13'43, 16'32 et 19'59). Les Remparts mènent à l'issue du premier tiers 1-0.

Le deuxième tiers démarre doucement. Il faut attendre une feinte de Ayotte pour débloquer la situation. L'attaquant Québécois fait mine de faire le tour de la cage mais tire finalement dans la lucarne opposée (2-0 à 26'51 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #4 Julien Msumbu et du #68 Guillaume Mc Sween à 5 contre 4). Bushbacher corse l'addition sur l'action suivante, il déborde sur la gauche, son tir fait mouche (3-0 à 27'47 but pour Tours du #88 Phil Bushbacher assisté du #49 Alexis Sansfaçon). Sébastien Raibon réalise un gros match devant son but, toutes les tentatives brestoises échouent. Msumbu, bien lancé par Newbury déboule plein centre, le portier s'incline sur le tir frappé (4-0 à 34'30 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #19 Matthew Newbury). Brest réagit sur l'engagement. Drolet prend à défaut Raibon (4-1 à 34'42 but pour Brest du #9 Francis Drolet assisté du #2 Aurélien Greverend et du #81 Tomas Kubalik). Les Remparts ont réalisé un très bon deuxième tiers, faisant le break au tableau d'affichage.

Les Remparts marquent de nouveau pour avoir 4 buts d'avance en ce début de dernier tiers, Ayotte plaçant une frappe en supériorité qui fait mouche (5-1 à 45'28 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #68 Guillaume Mc Sween et du #22 Pablo Maltas à 5 contre 4). A partir de là, et contre toute attente, la machine tourangelle va s'enrayer. Les Brestois enchaînent les buts à n'en plus finir. Alors qu'on croyait le match plié, la remontée est folle. Drolet réduit une première fois le score (5-2 à 49'02), suivi par Gibert dans la foulée (5-3 à 49'34). Tremblay permet aux siens de recoller à un but (5-4 à 51'29), avant que Drolet égalise (5-5 à 56'12). Le but final vient de Gibert à moins de trois minutes de la fin (5-6 à 57'21).

Malgré deux premiers tiers bien tenu, les Remparts ont volé en éclat dans les dix dernières minutes de jeu, en encaissant 5 buts en moins de 8 minutes qui ont totalement anéanti le public tourangeau. Le prochain rendez-vous sera le premier match de la poule de maintien.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1

Clôturer la phase régulière en beauté

Remparts de Tours - Albatros de Brest. En conclusion de la phase régulière, les Remparts de Tours accueillent les Albatros de Brest, actuels leaders du championnat, qui termineront quoi qu'il arrive en tête à l'issue de la rencontre.

Quatre jours après avoir dominé Nantes dans un match de haut vol mardi soir (5-4), les Remparts reçoivent Brest ce samedi soir, avant d'entamer par la suite les matchs de la poule de maintien. Un deuxième gros poisson cette semaine, car les Brestois ne font pas ans la dentelle ces derniers temps. En effet, ils restaient sur une série de 10 victoires avant de s'incliner, hier soir vendredi, à Nantes. Ils n'avaient avant cela plus connu la défaite depuis le revers concédé sur la glace du Mont-Blanc le 19 janvier dernier (4-2). Cette série leur a perrmis d'être certains de terminer la phase régulière en tête du classement.

En quelques chiffres, Brest est la meilleure attaque du championnat avec 108 buts inscrits, la troisième défense avec 66 buts encaissés. Leur meilleur pointeur est l'ancien pensionnaire des Remparts, Mathieu Tremblay, qui compte cette saison 40 points (19 buts et 21 assistances), ce qui le place au 7e rang des pointeurs en Division 1. Le coach des Albatros est également bien connu du public tourangeau puisqu'il s'agit de Claude Devèze, ancien joueur et entraîneur à Tours.

Les Remparts ont retrouvé le chemin de la victoire et la joie à l'issue des matchs qui va avec. Après Dunkerque et Nantes, les joueurs de Frank Spinozzi veulent enchaîner sur un troisième succès de rang, qui  plus est face au leader, avant d'entamer la poule de maintien. Le visage montré contre Cholet il y a deux semaines de cela était déjà convainquant malgré la défaite. Celui contre Nantes l'a été d'autant plus avec la victoire au bout d'un match intense.

Les Remparts, qui dispose d'un effectif quasiment au complet, peuvent enfin montrer un visage digne de leur rang en cette fin de saison. Certes, cela arrive trop tard pour espérer mieux qu'une place en poule de maintien, mais ils démontrent que malgré cela, ils peuvent rivaliser avec les équipes du haut du tableau.

Pour Frank Spinozzi, le coach tourangeau : " On continue notre préparation pour les playdowns.Je veux notamment qu’on soit vraiment stables défensivement. "

Le match Tours - Brest aura donc lieu ce samedi soir, dès 20h, à la patinoire de Tours. Les Remparts comptent sur votre soutien dans ce match face au leader brestois. Vous pouvez acheter vos billets en ligne en cliquant ici.
 
#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts viennent à bout des Corsaires

Les Corsaires de Nantes se présentent en Touraine dans l'optique d'aller chercher le podium avant les playoffs. Ils restent sur six victoires de rang et comptent bien en enchaîner une septième. Les Remparts veulent continuer à montrer les progrès entrevus lors des dernières sorties.

Les Remparts rentrent dans le match de la meilleure des façons. Les Nantais sont poussés à la faute. Sur la première supériorité, Raibon sert Métais en deux contre un, mais Pawelek détourne le palet (3'55). La pression est toujours présente sur le but des Corsaires, Newbury trouve le poteau (8'35), avant de voir sa tentative échouée à côté de la cage après la récupération d'un rebond (11'30). Contre toute attente ce sont les Nantais qui ouvrent le score (0-1 à 13'04 but pour Nantes du #24 Mathieu André assisté du #77 Bryan Ten Braak et du #91 Frederic Bergeron). Alors que les Tourangeaux évoluent en infériorité en fin de période, Birolini récupère un palet, lance Raibon en deux contre un avec Métais, ce dernier réceptionne la passe au deuxième poteau et trouve la lucarne de Pawelek pour l'égalisation (1-1 à 19'05 but pour Tours du #64 Fabien Métais assisté du #9 Elie Raibon et du #61 Alexis Birolini à 4 contre 5). Une première période intense qui laisse envisager une suite tout aussi passionnante.

Le deuxième tiers est nettement à l'avantage des Corsaires qui prennent possession de la zone offensive. Ils reprennent les devants au score sur un but de Brenton en supériorité après trois rebonds (1-2 à 23'38 but pour Nantes du #57 Matthew Brenton assisté du #24 Mathieu André et du #18 Bryan Sautereau à 5 contre 4). Toujours dans l'optique de ne rien lâcher, les Remparts égalisent dans la foulée, Downey s'infiltre dans la défensive et glisse le palet entre les jambières du portier (2-2 à 26'46 but pour Tours du #77 Colin Downey à 5 contre 4). Les joueurs de Frank Spinozzi visitent la prison, une double supériorité est proposée aux Nantais. Le palet circule, et c'est finalement Bergeron qui trouve la faille (2-3 à 35'15 but pour Nantes du #91 Frederic Bergeron assisté du #58 Mathieu Gagnon et du #90 Timothy Crowder à 5 contre 3). La décision se fait encore une fois sur des jeux de puissances. Les Tourangeaux évoluent à 5 attaquants sur la glace (Downey, Mattson, Raibon, Métais et Bushbacher), Downey sert Mattson sur la gauche qui ajuste la lucarne opposée pour le bonheur du public venu nombreux ce soir (3-3 à 38'51 but du #28 Leif Mattson assisté du #77 Colin Downey à 5 contre 4). La fin de tiers voit les arbitres pénaliser les deux formations, dont Nantes qui écope d'une pénalité de match par l'intermédiaire de Blomberg et qui propose aux Remparts une supériorité de 5 minutes à l'entame du dernier tiers.

Dès l'entame de la période, sur la supériorité proposée, Bushbacher trouve la lucarne sur un service de Mattson pourtant à première vue raté (4-3 à 41'10 but pour Tours du #88 Phil Bushbacher assisté du #28 Leif Mattson à 4 contre 3). Les Remparts font le break dans la foulée, Msumbu place le palet dans la lucarne de Pawelek (5-3 à 44'47 but pour Tours du #4 Julien Msumbu assisté du #96 Mathieu Ayotte). Le jeu de puissance des Nantais fait ravage ce soir, et Brenton, seul, contourne la défense pour redonner de l'espoir aux siens (5-4 à 47'23 but pour Nantes du #57 Matthew Brenton assisté du 24 Mathieu André à 5 contre 4). La fin de match est stressante, mais les Remparts tiennent bon, même avec la sortie du gardien nantais pour créer le surnombre dans la dernière minute.

C'est une deuxième victoire de suite pour des Remparts qui ont montré un beau visage, conquérant, et le public présent ce soir a assisté à une rencontre disputée entre deux belles équipes. Le dernier match de la saison régulière aura lieu samedi avec la réception de Brest, leader du championnat.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Encore des Corsaires sur la route des Remparts

Les prestations solides de la part des Remparts lors des dernières rencontres montrent qu'avec un effectif au complet, cette équipe n'est pas la même que lors des trois quarts de la saison, où elle a dû évoluer pour la grande majorité du temps sans être à 100% de ses moyens, entre les blessures et les cas de Covid.

Après avoir tenu tête à Cholet (1-2), les joueurs de Frank Spinozzi se sont imposés samedi soir sur la glace dunkerquoise (4-5) après avoir marqué 4 buts en moins de six minutes de jeu, pour passer de 1-0 à 1-4 au tableau d'affichage. Même si les Corsaires ont tenté de revenir sur la fin, le score est resté à l'avantage des Remparts.

Mardi soir, c'est un gros poisson du championnat qui se présentera sur la glace tourangelle, puisque Nantes, un des prétendants au titre en début de saison, revient fort lors des dernières journées. Longtemps dans le ventre mou au classement, les joueurs de Martin Lacroix viennent d'enchaîner 6 victoires consécutives et sont dorénavant à la 4e place du classement, à seulement trois longueurs du Mont-Blanc (3e) mais les Nantais ont un match en retard à jouer. Autant dire que les Corsaires ne viendront pas faire de la figuration en Touraine.

Le coach tourangeau, Frank Spinozzi, sait à quel point il faudra respecter le schéma de jeu pour réussir à maintenir le défi proposé par les Corsaires de Nantes : "On fait face à une équipe qui a atteint sa vitesse de croisière. Nous allons devoir être à notre meilleur défensivement car ils ont une attaque dévastatrice."

Leif Mattson, meilleur pointeur des Remparts et double buteur à Dunkerque nous livre ses impressions sur le match à venir : "C’est un vrai bon test pour nous de jouer Nantes. Notre bilan actuel ne reflète pas le fait qu’à mon avis, on peut faire jeu égal avec n’importe quelle équipe de D1. On a prouvé qu’on pouvait emmener les meilleures formations du championnat dans des rencontres très serrées qu’on a ou aurait pu gagner. On doit juste se cantonner à ce qu’on sait faire de mieux : convertir nos chances de marquer et limiter un maximum grâce à notre apport défensif les possibilités de marquer de nos adversaires. En jouant un match plein de 60 minutes on peut battre n’importe quelle équipe dans cette division."

Venez donc nombreux, ce mardi soir, dès 20h, soutenir les Remparts pour ce qui sera l'avant dernière journée de la phase régulière. Ils comptent sur vous. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne en cliquant ici.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1

De la fierté !

Nos Remparts n'ont, certes, plus rien à jouer sur ce derniers matchs de D1, mais ils ont de la fierté et de l'honneur. Avec ces vertus et un travail constant des quatre lignes offensives et de la défense, les Tourangeaux de Frank Spinozzi sont allés battre une équipe de Dunkerque pourtant en pleine chasse aux points, pour essayer d'éviter un playdown qui ternirait la saison des Corsaires.

Les partenaires d'un redoutable Leif Mattson, auteur d'un doublé et logiquement élu homme du match côté Rempart, ont su prendre les devants avec de la marge, puis tenir lors d'une fin de match étouffante. Malgré les faits de jeu comme la sortie du gardien Sébastien Raibon ou encore la blessure d'Alexis Sansfaçon, l'équipe a tenu le choc, et améliore leur bilan grâce à ce succès loin de la Touraine.

Il reste deux rendez-vous avant de passer à la phase finale pour le maintien, et les deux à domicile ! C'est d'abord Nantes, sept victoires de rang, qui se présente en force ce mardi, puis ce sera le leader Brest samedi. Deux magnifiques affiches qui déboucheront, on l'espère, sur des duels de haut niveau.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
A l'assaut des Corsaires

Les Remparts se déplacent à Dunkerque ce samedi dans un match à enjeu pour les Corsaires, qui rêvent encore d'accéder aux playoffs alors qu'il ne reste que trois journées à disputer.

Alors qu'on s'approche à grand pas de la fin de la saison régulière qui se terminera dans une semaine, les Remparts savent d'ores et déjà qu'ils disputeront la poule de maintien. Toujours dans l'optique de préparer cette seconde phase de la saison, les Tourangeaux continueront d'appliquer le système de jeu qu'ils mettent en place depuis quelques rencontres, avec des prestations de meilleures niveaux.

Malgré la défaite concédée contre Cholet samedi dernier à Tours, c'est sans doute le match le plus aboutit de la saison qu'ont réalisé les joueurs de Frank Spinozzi. Il faut dorénavant gommer les détails qui font que les matchs basculent dans les dernières minutes dans l'escarcelle de l'adversaire. Frank Spinozzi appuie sur un point avant cette rencontre face à Dunkerque : « J’aimerais que les vétérans prennent le match en main avec une concentration parfaite dans les moments cruciaux. »

Les Corsaires quand à eux ont battu Strasbourg dans un match crucial mardi soir (4-3) et ils ne sont qu'à deux petits points de la huitième et dernière place qualificative pour les playoffs, occupée actuellement par Marseille (33 points contre 31 pour Dunkerque). Les Dunkerquois ne feront donc aucun cadeau aux Remparts demain soir.

Nul doute que le spectacle sera au rendez-vous à la patinoire Michel Raffoux, avec un coup d'envoi qui sera donné à 19h30.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Un dénouement si cruel !

L'opposition entre les Remparts et les Dogs a un contexte bien différent pour les deux formations. Les Tourangeaux doivent engranger de la confiance avant la pole de maintien, tandis que les Choletais restent sur une série de 4 défaites qu'ils doivent stopper pour rester sur le podium avant les playoffs.

Dès l'entame du match l'intensité des deux équipes est présente, le palet circule d'un côté à l'autre sans pour autant avoir d'occasion de but. Les Dogs profitent de leur première supériorité pour prendre les devants au score en étant les plus prompts au rebond, notamment Torrel qui glisse le palet entre les jambières de Fontaine (0-1 à 6'25 but pour Cholet du #57 Gage Torrel à 5 contre 4). Les Remparts ont l'occasion d'égaliser lors d'un contre rapidement mené à 3 contre 1, malheureusement Raibon voit son tir passait à côté de la cage de Luba (15'35). Cholet rentre au vestiaire avec un avantage d'un but sur les Remparts.

La bataille pour la possession du palet est âpre. Les deux formations font jeu égal. Etant menés au score, les Remparts essayent d'égaliser, Mais Luba est jusqu'à présent parfait devant sa cage, Mattson échouant sur une tentative venant de la droite de l'attaque (36'57).

Les Remparts mettent la pression sur la cage de Luba, mais les minutes défilent et le score n'évolue pas. Au contraire, sur une perte de palet en zone neutre, Beckstead se retrouve en break face à Fontaine qui sort l'arrêt du match sur cette action (47'13). L'égalisation vient sur une supériorité numérique. Mathieu Ayotte remonte le palet, prend de vitesse la défense et Luba ne peut rien sur la feinte qui suit (1-1 à 53'21 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte à 5 contre 4). Malgré une domination dans ce dernier tiers, les Tourangeaux plient une deuxième fois, à une seconde du terme d'un désavantage numérique, sur un but signé Ville Vepsalainen, comme un symbole dans cette saison (1-2 à 57'51 but pour Cholet du #93 Ville Vepsalainen assisté du #15 Marc Beckstead et du #8 Axel Tarabusi à 5 contre 4).

Un dénouement cruel pour les Remparts qui ont réalisé une bonne prestation sur les 60 minutes de jeu et qui repartent ce soir sans aucun point supplémentaire. Le prochain match des hommes de Franck Spinozzi sera samedi prochain à Dunkerque.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1

Défier l'un des leaders du championnat

Ce soir, les Remparts disputeront leur 4e match en 10 jours. Un marathon pour l'équipe qui en esst pour le moment à deux victoires, dont une acquise en prolongation, et une défaite, subie mercredi soir sur la glace marseillaise dans les toutes dernières secondes (5-4).

Face aux Tourangeaux, ce sont les Dogs de Cholet qui viendront rue de l'Elysée pour défier les locaux afin de conserver une place dans le trio de tête. En effet, les Choletais occupent pour le moment la 3ème place au classement avec 45 points, soit deux points de moins que les leaders actuels que sont Brest et Mont-Blanc (47 points).
 
Pour les joueurs de Frank Spinozzi, il est toujours question de se préparer au mieux pour la poule de relégation. L'opposition sera de taille, mais les dernières prestations proposées par les Remparts peuvent laisser envisager de bonnes choses par la fin de la saison. Avec une équipe au complet, les derniers affrontements contre Caen (4e) et Marseille (9e), ont permis aux Tourangeaux de montrer un autre visage, plus conquérant et accrocheur.

" Cholet présente une équipe qui arrive à maturité, fruit d'un travail intense mené depuis plusieurs années, note Frank Spinozzi, notre coach. Elle est définitivement l'équipe à battre en D1, il y a du talent à toutes les positions. Nous devrons être à notre meilleur pour avoir une chance de nous imposer. "

Venez donc nombreux soutenir les Remparts, ce samedi soir, dès 20 h, à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets pour la rencontre en cliquant ici. Le pass sanitaire sera demandé à l'entrée de la patinoire et le port du masque est obligatoire dans l'enceinte.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer à engranger de la confiance

Dans une saison plus que compliquée pour les Remparts au niveau des résultats, la semaine qui vient de s'écouler a été celle qui leur a permis de remporter le plus de points, à savoir 5, avec les deux victoires acquises à Caen en prolongation et face à Clermont-Ferrand, avec un blanchissage à la clé pour Jean-Philippe Fontaine.

La poule de relégation étant inévitable maintenant, les Remparts seront accompagnés de Clermont-Ferrand et de deux autres formations. Il faudra attendre les résultats des dernières journées pour savoir qui de Montpellier, Chambéry, Marseill ou Dunkerque les accompagnera.

Dans cette liste d'ailleurs figure les Spartiates de Marseille. Tenants du titre, les Marseillais ont du mal cette saison à enchaîner des résultats probants, et sont donc en ballottage en cette fin de saison, puisqu'ils peuvent atteindre les playoffs en cas d'une bonne série, ou dans le cas inverse jouer la poule de relégation. Et face à un possible concurrent pour la dernière phase du championnat, les Remparts ne doivent rien lâcher, car les points acquis en championnat face aux équipes qui figureront dans la poule de relégation seront conservés.
 
Pour cela, le coach Frank Spinozzi nous en dit plus sur les axes à travailler en cette fin de saison : "On doit continuer à améliorer notre nouveau système défensif grâce auquel on n'a accordé que deux buts lors des deux derniers matchs. Il faut être patient pour notre contre attaque et on doit être plus décisifs sur nos supériorités. "

Les Remparts sont sur une phase positive, à eux de surfer dessus et de continuer à engranger de la confiance. Marseille - Tours, c'est mercredi soir dès 20h, au palais Omniports de Marseille.
DIVISION 1
DIVISION 1

Un tournant de la fin de saison

Entre deux équipes certaines depuis pulsieurs semaines de disputer les playdowns, dont la formule prévoit de conserver les points acquis en saison régulière face aux trois adversaires, un duel représente beaucoup d'enjeu. Certes, les Clermontois pointent en dernière place de D1 et peuvent sembler un ton en-desssous, mais ils ont déjà mis en difficullté plusieurs formations.

Pour coach Frank : " C'est le match le plus important de la saison, face à un adversaire direct. On peut s'appuyer sur le dernier match pour jouer en confiance. "

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1

Quasiment au complet... et finalement pas du tout ! (edit 2)

C'est tellement rare que ça aurait déjà ressembler à une victoire. Le retour de dernière minute d'Elie Raibon à Strasbourg était une excellente nouvelle, s'y ajoute le retour de Jan Safar en défense pour ce match compliqué à Caen.

Sauf qu'au rayon des absents, et en mettant de côté les cas maintes fois évoqués d'Alex Pisarik (blessure pour la saison) et d'Alexis Crosnier, il manquera en plus du gardien Sébastien Raibon Guillaume McSween et Clément Garrido, les deux au dernier moment. Les jeunes Boxers (Tartari, Vitou, Lemaître, Palat, Richard eux, sont pris avec la Ligue Magnus, l'effectif bordelais très affecté par les blessures et départs réclamant leur forte contribution.

Pour notre coach Frank Spinozzi, les objectifs et les défis sont nombreux : " Il faut pouvoir mieux gérer les deuxièmes périodes et continuer à travailler notre nouveau système de jeu. S'assurer de bien travailler en écran devant le gardien adverse, réussir de nouvelles combinaisons en power play, et aussi mieux gérer les changements de momentums durant le match. "

Il ajoute : " JP a l'occasion de bien se rependre devant le filet, plus généralement le plan de match de cette fin de saison c'est de continuer à développer nos jeunes Tourangeaux comme lui. "

Face à l'un des ténors du championnat, réputé pour sa défense de fer, un challenge passionnant attend nos Remparts avant le match crucial de samedi face à Clermont.

DIVISION 1
DIVISION 1

A 50 secondes près...

A 50 secondes près, nos Remparts ramenaient au minimum un point du rude déplacement à Strasbourg. Quelle frustration ! Le mot de la saison... Revenus de 4-2 à 4-4, auteurs d'un match de bonne facture, c'est un but inscrit dans la dernière minute de jeu du troisième et dernier tier qui a donné la victoire aux locaux de l'Etoile Noire...

Une vraie injustice morale, quelque part, même si les Strasbourgeois n'ont en aucun cas volé leur succès à la maison. Le retour de forme de certains de nos joueurs permet cependant d'espérer une fin de saison plus riche en succès.

#TousRemparts #EcrireLHistoire 

DIVISION 1
DIVISION 1

Voir le bout du tunnel

Pour la deuxième fois consécutive, nos Remparts vivent un déplacement compliqué. Après le pneu du car menaçant d'éclater lors du voyage vers le Mont-Blanc, c'est cette fois un accident sur l'autoroute qui immobilise le car des Tourangeaux pendant plusieurs heures, forçant à décaler l'horaire du match...

Il faudra passer par dessus ce nouvel épisode pour signer une performance sur la glace des Alsaciens : " On veut jouer 60 minutes intenses, sans excuse et avec la victoire au bout pour stopper notre série de défaites ", glisse notre coach Frank Spinozzi.

Strasbourg se bat pour une place dans le top 8 et pouvoir disputer les playoffs, et compte bien sur ce match pour faire un pas vers cet objectif. Aux Remparts de rester calmes, déterminés, concentrés et de saisir les opportunités.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
Un deuxième tiers qui coûte cher

La réception d'Epinal est l'occasion pour les Remparts de mettre fin à une série de 8 défaites consécutives. Un match loin d'être évident avec des Spinaliens qui veulent se rapprocher du top 5.

Dès l'entame les Remparts sont pris à la gorge par une équipe d'Epinal qui marque dès la première occasion du match (0-1 à 0'24 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #66 Dominik Fujerik et du #10 Maxime Martin). Les Tourangeaux ne se laissent pas abattre, et sur la première supériorité qu'ils ont, Mathieu Ayotte loge un tir hors de portée du gardien (1-1 à 3'22 but pour Tours du #96 Mathieu Ayotte assisté du #64 Fabien Métais et du #68 Guillaume McSween à 5 contre 4). De l'intensité, les joueurs de Frank Spinozzi en mettent dans ce premier tiers. Sur une pénalité différée, Bushbacher trouve la lucarne pour donner les devants aux siens (2-1 à 12'14 but pour Tours du #88 Phil Bushbacher assisté du #28 Leif Mattson et du #64 Fabien Métais). Dans la foulée, David Camy-Sarty glisse le palet entre les jambières de Bernat pour creuser l'écart (3-1 à 12'36 but pour Tours du #91 David Camy-Sarty assisté du #28 Leif Mattson et du #77 Colin Downey). Les Spinaliens réduisent le score à deux minutes du terme du tiers sur une supériorité numérique. Le palet circule vite et bien, trop vite pour la défensive tourangelle (3-2 à 18'00 but pour Epinal du #91 Alexandre Lubin assisté du #55 Filip Nemcek et du #78 Matus Rudzan à 5 contre 4).

Pourtant auteurs d'une bonne première période, les Remparts ne répondent plus lors de la première moitié de ce deuxième tiers. Et l'accumulation de buts est là avec pas moins de 4 buts pour Epinal signés Fujerik (3-3 à 23'29 et 3-4 à 26'44), Breton (3-5 à 29'06) et Lubin (3-6 à 29'31). Un passage à vide cruel à ce moment de la rencontre. Les Remparts essayent de relancer la machine dans la deuxième moitié du tiers, mais les Spinaliens contrôlent le tableau d'affichage dorénavant.

Dès les premières minutes de ce dernier tiers, l'espoir renaît un temps soit peu, suite au but de Safar d'un tir placé en lucarne lors d'une supériorité (4-6 à 43'51). Finalement les Spinaliens mettent fin à tout suspense à moins de dix minutes du terme de la rencontre sur une nouvelle réalisation en supériorité signée Ames (4-7 à 52'02).

C'est donc une 9e défaite de suite pour les Remparts, qui n'ont pas démérités, qui ont menés à l'issue de la première période, mais dont le passage à vide dans le début du deuxième tiers coûte cher.
DIVISION 1
DIVISION 1
Ne rien lâcher !

Demain soir les Remparts accueillent Epinal pour le compte de la 19e journée de Division 1. Un match pour lequel les Tourangeaux espèrent mettre fin à la série de 8 défaites consécutives. Tout a été dit sur ces défaites ces dernières semaines.

Les Spinaliens ont chuté lors de leur dernière sortie, c'était dimanche dernier avec la réception des Dogs de Cholet avec au final une défaite à domicile sur le score de 2-5. Les coéquipiers de Kévin Altidor, ancien pensionnaire des Remparts, voudront rebondir en terre tourangelle pour consolider leur 6e place au classement.

De leur côté, les Remparts voudront relancer une machine qui n'a plus gagné depuis8 matchs maintenant. La dernière victoire date du 27 novembre lors d'un déplacement à Clermont-Ferrand, l'actuel dernier du championnat (1-4).

Pour ce match face à Epinal, Frank Spinozzi devra se passer des services des frères Raibon, encore absents demain soir, mais pourra compter sur le retour de Mathieu Ayotte. Le coach tourangeau est conscient de la passe difficile vécue par son équipe : "On concède de mauvais buts qui coûtent cher à Mont-Blanc, derrière c’est difficile de revenir. On vit une saison compliquée, frustrante, mais je garde 100 % de motivation et 100 % de soutien à nos joueurs malgré toutes les blessures qui minent nos résultats."

Le coup d'envoi de la rencontre sera donc donné à 20h demain soir, à la patinoire de Tours. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne en cliquant ici. Les Remparts comptent sur votre soutien.
DIVISION 1
DIVISION 1
Sur la route des Yétis

Les Remparts prennent la route de Megève afin d'y affronter la formation du Mont-Blanc, mercredi soir à 19h30, dans le cadre d'un match reporté de la 14e journée de championnat, initialement prévu le 8 janvier et reporté pour cause de covid dans l'effectif tourangeau.

Les sept défaites de rang concédées par les Tourangeaux ont définitivement enterré leurs ambitions de se qualifier pour les playoffs. La 13e place occupée à l'heure actuelle avec 9 points place les joueurs de Frank Spinozzi à 7 points de Montpellier qui se trouve devant eux au classement et à 13 points de Nantes qui occupent la 8e et dernière place qualificative pour les playoffs actuellement.

Les Yétis sont deuxièmes du championnat avec 34 points au compteur. Ils restent sur une défaite subie sur le score de 6-0 à Epinal. Le coach tourangeau voit d'ailleurs dans ce dernier résultat du Mont-Blanc un état de se ressaisir immédiatement : "C'est une très bonne équipe bien en place qui va vouloir se venger de leur dernière défaite contre Epinal."

Un déplacement périlleux pour les Remparts, dont la préparation depuis deux semaines est loin d'être idéale, et qui aura donc un impact sur la rencontre à venir, comme l'explique le coach : "On va essayer d’être le plus respectueux des systèmes défensifs pour le match et surtout avoir des shifts courts avec nos deux entraînements seulement en 14 jours."

L'effectif sera amputé pour ce match de Mathieu Ayotte ainsi que de Sébastien et Elie Raibon.
DIVISION 1
DIVISION 1

Un troisième tiers fatal...

Grâce à deux bons tiers, nos Remparts menaient après quarante minutes, et Matthew Newbury venait même inscrire son premier but sous nos couleurs en début de période finale. Jusque là, tout allait bien...

Hélas, la suite n'était pas du même acabit, avec cinq buts nocéens sans réponse jusqu'au coup de sifflet final. Dur... Pas le choix que de continuer à travailler, et s'appuyer sur ce que l'on a vu de très bon pendant deux tiers.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
Forte réaction attendue 

Troisième match en une semaine pour nos Remparts, et après deux défaites face à Montpellier puis à Chambéry, l'écart s'est creusé avec les équipes classées au-dessus de l'équipe tourangelle. Il reste encore beaucoup de matchs à disputer, mais l'urgence est de mise pour stopper le cycle des défaites.

Ce ne sera pas simple face à des Bisons de Neuilly qui ont remporté trois de leurs quatre derniers déplacements. Un match à la saveur nécessairement particulière pour notre coach Frank Spinozzi, qui a passé dix années sur le banc nocéen avec dans l'ensemble beaucoup de réussite. Dans le contexte, toutes les émotions devront servir de ciment pour se construire un mental conquérant, et rendre fier un public qui n'a jamais lâché l'équipe jusqu'à maintenant.

Sachant très bien que c'est sur la glace et pas dans les déclarations que le positif doit ressortir, Frank Spinozzi ne s'étale pas sur la préparation de la rencontre : " Les actions doivent parler plus que les mots. Deux credos simples : rester dans le système et mettre de l'intensité. Cela permettra de reprendre confiance. " On attend effectivement une attitude exemplaire du groupe ce samedi soir.

Coup d'envoi du match à 20 h.
DIVISION 1
DIVISION 1
Cruelle désillusion

Nouvelle défaite pour nos Remparts, sur le score sans appel de 8-3. Les Elephants ont parfaitement su exploiter leurs occasions pour prendre le match en main, pour ne plus jamais le lâcher malgré les buts de Guillaume McSween, Leif Mattson et Alexis Birolini. Un lourd revers qui voit les adversaires du jour prendre le large au classement.

La performance collective et la performance individuelle n'étaient pas au rendez-vous, et dans ces conditions hélas peu de chances de l'emporter. On attend évidemment une forte réaction du groupe à l'occasion de la réception de Neuilly-sur-Marne, ce samedi à 20 h. Une rencontre qui doit servir de déclic.
DIVISION 1
DIVISION 1
Effacer la contre performance et décrocher une victoire

Surpris par Montpellier samedi soir pour le match de match de reprise après quasiment un mois sans jouer, les Remparts ont mal commencé l'année 2022. Le calendrier étant chargé en janvier, les Tourangeaux n'ont pas le temps de tergiverser puisqu'ils se déplacent ce mercredi à Chambéry.

Les Savoyards se sont également inclinés ce week-end sur la glace du Mont- Blanc (5-2). Lors des 5 derniers matchs, Chambéry n'a remporté qu'un seul match, ce qui est loin d'être idéal mais les Remparts restent quand à eux sur 5 revers de suite. Autant dire que cette rencontre permettra à une des deux formations de se relancer avec cet enchaînement de rencontres.

A l'issue de la défaite face à Montpellier, joueurs et coach n'étaient pas satisfaits du résultat et nul doute qu'ils voudront montrer un autre visage sur la glace chambérienne demain soir. Pour cela il faudra concrétiser les occasions et ne pas avoir peur de faire trembler les filets adverses, comme le dit Frank Spinozzi : "On n'a pas du tout été conquérants face à Montpellier. On a bourdonné sans concrétiser...".

Le coup d'envoi sera donné à 20h ce mercredi soir à Chambéry.
DIVISION 1
DIVISION 1
La mauvaise opération au classement

Pour le premier match de l'année 2022, les Remparts accueillent les Vipers de Montpellier, une équipe située juste devant eux au classement et qu'ils peuvent doubler en cas de victoire ce soir. Un match important donc pour les joueurs de Frank Spinozzi dans la course à l'objectif qu'ils se sont lancés : aller décrocher une place pour les playoffs.

C'est sur un faux rythme que démarre ce match avec des formations en manque de repères après un mois sans compétition. Il faut donc attendre une supériorité tourangelle pour voir le score se décanter. Après un double avantage numérique, et alors que Montpellier est revenu à 4 sur la glace, Elie Raibon reprend un rebond pour tromper le portier et ouvrir le score (1-0 à 9'50 but pour Tours du #9 Elie Raibon assisté du #28 Leif Mattson et du #77 Colin Downey à 5 contre 4). Alors qu'on se dirigeait tout droit sur ce score pour rentrer aux vestiaires, les Vipers ont alors égalisés à quelques secondes du terme de la période, sur un contre rapide conclu en deux temps par Svoboda (1-1 à 19'43 but pour Montpellier du #18 Daniel Svoboda).

La deuxième période prend le même chemin que la première, une course poursuite entre les deux équipes. Lorsque Tours marque, Montpellier égalise dans la foulée. Downey donne l'avantage aux Remparts sur un but astucieux entre les jambes du gardien, bien lancé par Newbury le dernier arrivé dans l'équipe (2-1 à 25'24 but pour Tours du #77 Colin Downey assisté du #19 Matthew Newbury). Un avantage réduit à néant sur l'égalisation signée Svoboda qui trouve la lucarne gauche de Raibon (2-2 à 27'28 but pour Montpellier du #18 Daniel Svoboda assisté du #7 Matti Barin et du #3 Brett Beauvais). Les attaquants tourangeaux sont pourtant présents devant la cage adverse pour passer devant au tableau d'affichage, mais Rosandic fait le job (30'13 et 30'43). C'est sur une supériorité que les Remparts prennent une nouvelle fois les devants, pour la troisième fois de la soirée, Mattson frappe de volée sur une passe de Downey et trouve la cible (3-2 à 31'39 but pour Tours du #28 Leif Mattson assisté du #77 Colin Downey et du #9 Elie Raibon à 5 contre 4). Les Vipers reviennent encore au score sur une nouvelle lucarne trouvée par Levesque (3-3 à 37'11 but pour Montpellier du #12 Gabriel Levesque assisté du #87 Martin Vojsovic). Les deux équipes ne parviennent toujours pas à se départager, tout se jouera dans le dernier tiers.

Malheureusement pour les Remparts, les vingt dernières minutes défilent sans réelles occasions des deux côtés, les défensives prenant le pas sur les attaquants. Une prolongation est donc jouée, à 3 contre 3 durant 5 minutes. Les Remparts ont eu l'occasion de conclure avec une supériorité proposée, mais celle-ci reste néant de tout but. Place donc à la séance des tirs au buts, et à ce jeu là, les Montpelliérains ne laissent aucune chance aux Remparts, en marquant leur trois premiers tirs, pendant que leur gardien stoppe toutes les tentatives tourangelles.

Les Remparts s'inclinent donc lors des tirs aux buts face à Montpellier et ne réalisent pas une bonne opération en ne marquant qu'un seul point ce soir, dans un match qui lançait une semaine cruciale pour les Tourangeaux. Ils iront défier Chambéry mardi soir avant de recevoir Neuilly sur Marne samedi prochain à la patinoire de Tours.
DIVISION 1
DIVISION 1
Lancer 2022 idéalement

Cela fait maintenant quasiment un mois que les Remparts n'ont pas foulé la glace en match officiel. La dernière fois c'était le 21 décembre dernier avec une défaite subie en prolongation sur la glace des Corsaires de Nantes (3-2). Un mois après, la donne pour les Remparts est simple : il faut absolument une victoire pour commencer l'année 2022 sur une série positive.

Le report du match de samedi dernier au Mont-Blanc, suite à des cas de COVID dans les deux formations a repoussé la reprise des Tourangeaux en Division 1 d'une semaine. Quid de l'effectif tourangeau et des blessures un mois après. Le coach Frank Spinozzi fait le point : "On retrouve beaucoup de plaisir après cette pause à l'heure de reprendre le championnat. On aborde ce match contre Montpellier avec envie et enthousiasme. Le temps de relâche a fait du bien à notre effectif qui avait bien besoin de ça. On a plusieurs joueurs qui sont à 80-90 % de leurs capacités et c'est une avancée certaine. Les corps souffrent moins. La clé du match, ça sera de gagner nos batailles en un contre un, on a orienté le travail sur cet aspect, ainsi que sur l'exécution car c'est un domaine que l'on doit améliorer. Gagner en maîtrise nous servira. Je suis très heureux de profiter de l'apport de Matthew Newbury, c'est un joueur avec la philosophie adaptée à celle du club des Remparts et du projet. Il a l'esprit de groupe, et il est très à l'écoute."

C'est donc contre les Vipers de Montpellier que les joueurs de Frank Spinozzi vont jouer samedi soir. Une formation qui se trouve juste devant les Remparts au classement avec 11 points, quand les Tourangeaux en possèdent 8. Le calcul est simple, une victoire lors du temps réglementaire permettrait aux Remparts de passer à la 12e place du classement à l'issue de la rencontre, qui plus est avec un possible rapprochement de la 8e place qualificative pour les playoffs. Une rencontre attendue par tout le clan des Remparts comme le précise le coach : "Les joueurs sont excités, ils ont hâte de jouer ce match. Le staff l'est aussi. On respecte beaucoup notre adversaire, Montpellier, qui nous avait battu à l'aller. Les résultats récents, avec la première victoire de Clermont ou encore le succès de Chambéry face à Marseille, prouve qu'il y a un bel équilibre en D1. A nous de tirer notre épingle du jeu et de savoir enchaîner les bons résultats."

Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 20h à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos places directement en ligne. Les Remparts vous attendent nombreux, dans le respect des règles sanitaires, afin de les soutenir dans une rencontre importante.
DIVISION 1
DIVISION 1

Le mot des fêtes de coach Frank

Bonjour à toutes et à tous,
Je tenais à prendre quelques instants en ce jour de Noël pour vous adresser de sincères remerciements.

A mes joueurs, d'abord, qui ont démontré une capacité hors du commun d'adaptation, et une vaillance formidable les poussant à ne jamais abandonner face à tous les difficultés qui se sont présentées depuis le début de saison.
Je suis vraiment fier d'eux, ils ont mouillé le maillot tourangeau. Je leur souhaite d'avoir en 2022 des résultats à la hauteur de leur implication à tous les niveaux.

Aux bénévoles, ensuite, souvent dans l'ombre, toujours au service du club et qui n'attendent rien en retour de leur investissement. Ils font tout cela pour l'amour du club, et ils sont présents chaque jour pour nous. On oubllie trop souvent de les remercier, alors que sans eux rien ne serait possible. Les succès d'un club passent notamment par la qualité de ses bénévoles, j'en suis convaincu.

Aux dirigeants et à l'administration du club, et particulièrement à Stéphane, moin président, notre président, merci du soutien, de la confiance affichée, du combat quotidien pour redonner des lettres de noblesse au club et au hockey tourangeau. L'amitié, et tout le positif apporté sont si importants

Au staff, du mineur comme de la D1, merci de vos efforts jour après jouur à la patinoire pour faire grandir le club, et de partager cet objectif commun qui est à la base du sens que prend un club : permettre à nos enfants, nos jeunes de jouer au sport que l'on affectionne tous et d'y prendre un maximum de plaisir.

A William, au staff médical, votre travail dans l'ombre est incroyable, bravo et merci.

A tous nos sponsors, merci de votre soutien, des sacrifices auxquels vous consentez parfois pour aider l'équipe dans ce contexte si difficile que l'on traverse.

Aux suppoters, merci de votre présence, de vos encouragements, de ce soutien sans faille qui me touchent au plus profond. Chaque message, chaque élan de positif, chaque marque que vous n'abandonnez jamais et que vous êtes à la vie à la mort derrière l'équipe sont si précieuses.
Vous avez grandement participé à faciliter mon intégration ici à Tours, dans cette belle ville.

Mon message pour tous c'est de ne pas avoir peur d'être fiers de l'histoire du club et du hockey tourangeau, dans son entièreté. Tous les évènements, bons comme mauvais, ont construit cette histoire et on peut apprendre du passé. Il faut aussi aussi vivre le présent à fond, pour que le futur soit merveilleux et grandiose.

Je vous souhaite à toutes et tous la santé, de la convivialité, de l'empathie et surtout de contribuer à l'unité face au virus qui chamboule nos vies à tous. Même dans les pires moments, la force d'adaptation de l'être humain est incroyable. On pensait tous pouvoir maintenant profiter pleinement de la vie mais il faut encore être patients. Une vertu qu'on néglige trop souvent.

Plus personnellement, tout mon amour à mes quatre merveilleux enfants. Votre père est loin, souvent, et il s'ennuie terriblement de ses filles. J'ai si hâte de vous retrouver très bientôt. Merci de me soutenir depuis toutes ces années. Kevin, Elizabeth, Jennifer, Karine, vous êtes quatre enfants formidables. Je suis un papa et un grand papa comblé.

Merci à tous, pour conclure, on se revoit en 2022 avec plein d'espoir, beaucoup d'amour et de respect. Le succès nous attend, à nous de le saisir. Je suis dévoué à la cause de ce club, à participer à mon niveau à lui construire un avenir stable et serein. C'est son intérêt général qui guide chacune de mes décisions. Mille fois merci, joyeux Noël et bonne année.

Coach Frank

DIVISION 1
DIVISION 1

Du réconfort au pied du sapin des Remparts

En ce jour de Noël, c’est une nouvelle réconfortante que nous avons à vous partager.
Le 23 juillet dernier, notre club des Remparts décidait de faire appel d’une sanction qu’il jugeait injuste, celle de retirer 9 points à notre équipe de D1(assortis de 3 points supplémentaires de sursis) pour non-respect du contrat d’objectif financier.
Une sanction émise malgré les efforts majeurs faits par notre club pour améliorer la situation financière des Remparts, au cours d’une saison précédente hantée par la pandémie et ses conséquences.

Convaincus du bon droit de cette démarche, notre direction a demandé par la suite une conciliation au CNOSF (le comité olympique français), étape suivante après l’appel rejeté auprès de la Fédération Française de Hockey sur Glace.
La FFHG a accepté de se présenter à l’audience de conciliation dans ce cadre, et nous la remercions pour cela. Après étude de notre cas, le CNOSF a émis une proposition, celle de retirer 3 points à la sanction initiale de - 9 pts, la faisant passer à - 6 pts.
Cette proposition de conciliation, la Fédération Française de Hockey sur Glace et notre club l’ont acceptée et elle entre donc en application dès maintenant.

En ce jour de Noël, c’est un bien beau cadeau au pied du sapin pour nos joueurs et notre staff, qui ont démontré malgré le contexte (sanction, blessures…) des qualités de générosité, de sens du sacrifice et une pugnacité qui nous rendent fiers. Notre soutien au coach Frank Spinozzi et à son équipe est d’ailleurs total.
C’est pour eux que nous nous sommes battus. Ces 3 pts supplémentaires au classement, s’ils laissent nos Remparts à la 13e place, les rapprochent à 3 pts de Montpellier et Chambéry, respectivement 12e et 11e de la D1.

Nous remercions le CNOSF et la FFHG pour nous avoir entendus. Merci au CNOSF pour sa proposition de conciliation validant le bien-fondé de notre démarche, et merci à la FFHG d’avoir accepté cette proposition de conciliation.
Il faut souligner à cette heureuse occasion le travail considérable effectué par Maître Sofia Vigneux, nouvellement élue au Conseil d’Administration du club et qui a mené et préparé avec brio le volet juridique de cette démarche.


Le club des Remparts de Tours et son président Stéphane Raisin tiennent à réaffirmer leur détermination à respecter le contrat d’objectif financier fixé pour la saison en cours par la Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion de la FFHG. C’est une priorité.
Nous vous souhaitons à toutes et tous de merveilleuses fêtes de fin d’année.

Stéphane Raisin, président des Remparts de Tours

DIVISION 1
DIVISION 1
A l'abordage des Corsaires

Les Remparts retrouvent leur public ce samedi soir pour le dernier match de l'année 2021 à la patinoire de Tours. Une rencontre face à Dunkerque qui est classé 7e du championnat avec 15 points. Une rencontre cruciale face à un concurrent qui occupe l'une des dernières places qualificatives pour les playoffs.

Après la défaite subie samedi dernier à Cholet (dont l'ouverture du score s'est jouée sur un coup du sort pour les Tourangeaux, lorsque la crosse du portier Sébastien Raibon s'est cassée en voulant relancer le palet, qui finalement a permis aux Dogs de marquer et de débloquer la rencontre en leur faveur), les Remparts ont hâte de retrouver leur public et de leur offrir une victoire avant les fêtes.

La trêve qui arrivera à point nommé pour l'équipe tourangelle, qui soigne toujours ses blessures et dont le coach, Frank Spinozzi, a du prendre des décisions pour le bien de l'effectif. Deux joueurs ne porteront plus le maillot des Remparts en cette fin de saison. Il s'agit d'Alexis Crosnier qui a décidé de prendre le temps de se rétablir complètement et de revenir en pleine possession de ses moyens pour l'été prochain, ainsi que d'Alex Pisarik, un des piliers de la défensive tourangelle, qui après de nouveaux examens doit mettre un terme à sa saison, son absence pouvant varier de 3 à 6 mois.

Ces coups durs ont poussé le coach à étoffer l'effectif. Son choix s'est porté sur l'attaquant canadien Matthew Newbury, 22 ans, qui joue au poste d'ailier gauche. Il jouait jusqu'à présent dans la LNAH. La saison dernière il évoluait à Chambéry où il avait inscrit 11 points en 1 matchs. Il portera le numéro 19 aux Remparts. Son alignement dans l'effectif est prévu pour la reprise au mois de janvier.

Concernant le reste de l'effectif, Colin Downey est proche d'un retour mais aucun risque ne sera pris, Phil Bushbacher récupère depuis le début de la semaine et sa présence au match est encore incertaine. L'équipe pourra comptée sur l'apport de trois joueurs bordelais pour l'occasion avec Louis Vitou, Vince Tartari et Bastien Lemaitre.

Venez nombreux samedi soir, dès 20h, soutenir les Remparts dans cette confrontation face aux Corsaires de Dunkerque. le match sera parrainé par La Croix Rouge française. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne. Nous vous rappelons que le contrôle du pass sanitaire pour les personnes de plus de 12 ans reste obligatoire à l’entrée. Il vous sera demandé de présenter : un schéma vaccinal complet ou un test PCR/antigénique négatif de moins de 24h ou un certificat de rétablissement du Covid-19. Le port du masque est également obligatoire à l'intérieur de la patinoire.
DIVISION 1
DIVISION 1
Plus de temps à perdre

Une semaine après la défaite concédée sur sa glace face aux Spartiates de Marseille, les Remparts se rendront à Cholet afin d'y défier une équipe classée actuellement troisième du championnat de Division 1.

Les Dogs restent actuellement sur une série de six victoires de rang, ce qui leur permet d'occuper la troisième place du classement. Leur dernière défaite remonte à la 3e journée sur la glace de Caen (3-1). Depuis ils ont accroché à leur tableau de chasse Neuilly sur Marne, Clermont-Ferrand, Marseille, Nantes, Dunkerque et Chambéry. Avec ce parcours, ils possèdent également la meilleure attaque (49 buts marqués) et la meilleure défense (15 buts encaissés). Jeremiah Luedtke est également en tête des pointeurs avec 17 points (4 buts et 13 assistances). Toute une équipe qui va donc affronter les Tourangeaux avec le plein de confiance, notamment l'ancien pensionnaire des Remparts, Ville Vepsalainen.

Du côté des Remparts, la défaite subie contre Marseille samedi dernier à freiner la marche en avant qui était de mise après les victoires acquises contre Strasbourg et Clermont-Ferrand. Les retours de blessure se font progressivement. Sébastien Raibon a retrouvé sa place devant le but lors du dernier match. De son côté Colin Downey a repris l'entraînement depuis plusieurs jours et il se rapproche petit à petit d'un retour au jeu. Alex Pisarik et Alexis Crosnier seront également absents. Il n'y aura pas de renfort en provenance de Bordeaux pour cette rencontre.

Il faudra être solide du côté tourangeau pour contrer la dynamique en cours des Choletais. Du côté de l'opération "playoffs" il n'y a plus de temps à perdre. Marseille, actuellement 8e, dispose de 14 points, soit 11 unités d'avance sur les Remparts. Les joueurs de Frank Spinozzi n'ont lâché réellement qu'un seul match, celui face à Marseille (1-5). Le coach tourangeau est conscient que le temps est compté pour atteindre l'objectif : "Qu'on joue une équipe de haut ou de bas de tableau on doit prendre des points pour remonter au classement."

Les deux équipes s'affronteront donc dès 19h30, demain soir, à Glisséo, l'enceinte sportive des Dogs de Cholet.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Continuer de grignoter face à un concurrent direct

Après deux victoires consécutives, les Remparts ont l'occasion de poursuivre leur série en cours avec la réception de Marseille, ce samedi soir, à la patinoire de Tours. Une rencontre entre deux formations qui ne sont pas forcément à leurs places dans le classement actuel et dont la qualité du jeu pourrait séduite les supporters tourangeaux.

Les Marseillais qui ont remporté le titre la saison dernière dans un contexte particulier, ont eu du mal à démarrer leur saison. Ils sont actuellement à la 9e place du classement avec 11 points. Les Spartiates restent néanmoins sur une victoire de prestige acquise en prolongations face aux Corsaires de Nantes (5-4). Leur meilleur pointeur depuis le début de la saison, chose étonnante, est le défenseur Nicolas Deshaies avec 9 points.

Les Remparts devront être sérieux comme ils l'ont été à chacune de leurs sorties depuis le début de la saison. Après avoir parfaitement géré leur déplacement à Clermont-Ferrand avec une victoire à la clé sur le score de 1-4, l'opposition proposée par les Marseillais sera un ton au-dessus. Pour l'occasion, les Tourangeaux devront se passer des blessés longue durée que sont Alexis Crosnier et Colin Downey. Vient s'ajouter à eux le défenseur Alex Pisarik, revenu trop tôt à la compétition. Quand aux licences bleues des Boxers de Bordeaux, cela dépendra du match qu'ils disputent ce soir en Ligue Magnus.

Le coach Frank Spinozzi nous en dit plus avant d'aborder cette rencontre : "Marseille est l'une des bonnes équipes de D1. Elle est très combative, capable de revenir de l'arrière comme le match contre Nantes l'a démontré la semaine dernière. Nous, on garde la même approche, on vit le moment présent sans trop se projeter dans le futur. On a connu une meilleure semaine d'entraînement que la précédente. Pour les blessures, ce n'est pas la fin du monde, on fait avec."

C'est donc sur un état d'esprit collectif irréprochable jusqu'à présent que le coach tourangeau compte s'appuyer pour continuer à grignoter des points et se rapprocher petit à petit de la 8e place qualificative pour les playoffs.

Le coup d'envoi de la rencontre sera donc donné à 20h samedi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne. Les portes seront ouvertes dès 19h pour permettre la fluidité et éviter l'attente à l'extérieur. Nous vous rappelons que le protocole sanitaire impose le masque à l'intérieur de la patinoire et que le pass sanitaire complet ou un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h sera demandé à l'entrée. Venez nombreux soutenir les Remparts, ils ont besoin de votre soutien.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Confirmer la victoire acquise vaillamment

Après s'être défait des Strasbourgeois samedi dernier (5-4), les Remparts veulent enchaîner pour la première fois deux victoires consécutives en championnat. Désormais avant dernier du championnat, ils se déplacent demain soir à Clermont-Ferrand qui est maintenant la lanterne rouge au classement.

Les Clermontois accusent 8 défaites en autant de rencontres disputées et ne compte queb13 buts marqués, soit une moyenne inférieure à deux par match, et avec déjà 52 buts encaissés. C'est donc un début de saison compliqué pour la formation auvergnate.

Malgré cela, les Tourangeaux ne prendront pas de haut leur adversaire d'un soir. Chaque match est différent. L'effectif ne sera toujours pas au complet. Alexis Crosnier et Colin Downey seront absents. Quand à Alex Pisarik, Guillaume McSween et Phil Bushbacher, les choses évoluent de jour en jour, ils feront partis de l'alignement demain soir. Sébastien Raibon fera également son retour dans l'effectif suite à sa blessure contractée en toute fin de match face au Mont-Blanc.

Frank Spinozzi nous en dit plus sur sa gestion de l'équipe : "Cela fait quatre semaines que l'on gère des corps plutôt que des joueurs, pour s'assurer qu'on soit capable de fonctionner sur la glace pendant les matchs. Cette semaine, on a intégré à l'entraînement une variante dans notre système de jeu, pour notre forechecking."

Le coup d'envoi entre les Remparts et les Sangliers Arvernes sera donné à 20h30 à la patinoire de Clermont-Ferrand. Le but affiché par l'équipe d'aller chercher les playoffs passe par un enchaînement de victoires, une deuxième d'affilée demain soir serait de bon augure.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Un soir de Magie

Avec un effectif réduit les Remparts ont décidé de mettre la pression d'entrée sur la cage strasbourgeoise. Une tactique payante, puisque par trois fois les Tourangeaux trouvent la faille. C'est tout d'abord Clément Garrido qui ouvre le score dès la 23e seconde de jeu (1-0 à 0'23). Elie Raibon double la marque avant la mi tiers avec de nouveaux plusieurs tourangeaux présents au rebond (2-0 à 8'49). Phil Bushbacher accentue le score sur un nouveau rebond, laissant Hiadlovsky de marbre (3-0 à 11'26). Malheureusement pour les joueurs de Frank Spinozzi, ils se font punir sur deux pénalités en fin de période. Sur le premier but strasbourgeois la passe est dévié, Richard ne peut que constater le but (3-1 à 16'39). Puis Cote ramène les siens à un but des locaux en reprenant un rebond et accroche la lucarne (3-2 à 19'04).

En terminant la première période en trombe, les visiteurs se sont mis en bonne position pour attaquer le deuxième tiers. Malgré une pénalité contre eux, Samuel Rousseau intercepte le palet et part seul défier Gaëtan Richard,il glisse le palet sur la droite du portier tourangeau (3-3 à 28'21). Le jeu en avantage numérique pou les Remparts n'est pas le plus efficace ce soir, et pourtant, sur un tir de la pointe, Mathieu Ayotte profite du trafic devant la cage adverse pour trouver la faille (4-3 à 34'08). Une avance de courte durée, Sébastien Trudeau, top scoreur de son équipe, trouve la lucarne pour l'égalisation (4-4 à 37'25). La parité est de mise à la fin du deuxième tiers.

Après les deux premiers tiers, c'est donc vingt dernières minutes serrées qui se disputent. Julien Msumbu est bien inspiré de suivre son premier tir et de conclure sur le rebond, pour donner l'avantage aux siens (5-4 à 49'44). La fin de match est haletante, entre pénalités des deux côtés, la sortie de Hiadlovsky pour créer le surnombre et les divers tirs qui flirtent avec les buts. Pour l'occasion le match était parrainé par l'association Magie à l'hôpital.

Au final, les Remparts remportent un match serré et engrangent 3 points précieux au classement. Ils annulent donc au passage les 9 points de pénalités infligés au départ du championnat.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts à la relance face à Strasbourg

Les Remparts retrouvent leur public ce samedi soir avec la réception de l'équipe de Strasbourg. Après la courte défaite concédée à Epinal samedi dernier (4-3) et avec un effectif réduit pour l'occasion, les Tourangeaux ont la possibilité d'effacer les 9 points de pénalité en cas de victoire.

Pour se faire, il va falloir venir à bout d'une équipe strasbourgeoise qui est actuellement 9e au classement avec 7 points, mais avec seulement 4 matchs joués contre 7 pour la plupart des formations. C'est donc un adversaire plu dangereux qu'il n'y parait, puisqu'ils se sont imposés lors de leur dernier match de championnat sur la glace de Marseille (2-5). Leur portier, Tomas Hiadlovsky, qui n'est autre que le frère de Vladimir qui a évolué de nombreuses saisons dans le club tourangeau à l'époque des Diables Noirs, est arrivé au club en 2018 alors que celui-ci évolué encore en Ligue Magnus, est resté lorsque la descente en Division 1 est venue. Un ancien tourangeau, Thomas Giorgi, est présent dans l'effectif strasbourgeois. Le principal danger offensif sur l'attaquant canadien Sébastien Trudeau, actuel 5e pointeur du championnat, avec 11 points à son actif (6 buts et 5 assistances) en seulement 4 matchs disputés.

Côté tourangeau la donne est simple. Une victoire acquise avant la fin du temps réglementaire et les compteurs seront remis à 0. Pas une mince à faire, notamment avec l'accumulation des blessures. La défaite concédée à Epinal samedi dernier sur un tir de pénalité, l'est une nouvelle fois sur le plus petit des écarts. Sur les 5 défaites concédées jusqu'ici par les Remparts, trois l'ont été avec un but d'écart (Brest, Montpellier et Epinal), celle à Neuilly-sur-Marne l'a été de deux buts qui plus est dans les cinq dernières minutes, enfin, l'écart le plus important a été la défaite subie contre le Mont-Blanc avec une nouvelle fois des buts pris en fin de rencontre dont un en cage vide. C'est dire que les hommes de Frank Spinozzi ne lâchent rien sur la glace et se battront jusqu'au bout du championnat.

La composition de l'équipe tourangelle sera encore amputée des joueurs blessés (Alexis Crosnier, Sébastien Raibon, Colin Downey, Guillaume McSween), deux joueurs seront alignés mais avec l'incertitude sur leur temps de jeu (Phil Bushbacher et Alex Pisarik). Seul Gaëtan Richard viendra renforcer les rangs tourangeaux demain soir. Pour autant, Frank Spinozzi sait que son équipe est proche de trouver la solution et démarrer une série de victoires : "On est confiant. Malgré toutes les blessures, on est convaincu qu'on peut gagner le match. Il nous manque juste un peu d'expérience sur les fins de match."

Vous l'aurez donc compris, les Remparts ont besoin du soutien de leur public pour conquérir une nouvelle victoire. Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 20h samedi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne. Nous vous rappelons que le pass sanitaire ou un test PCR de moins de 72h est nécessaire pour rentrer dans l'enceinte, et qu'une fois à l'intérieur le masque n'est pas obligatoire.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
A l'assaut des Vosges

Après la belle victoire acquise mercredi soir face aux Drakkars de Caen, les Remparts reprennent la route du championnat avec un déplacement à Epinal, demain soir, pour le compte de la 7e journée de Division 1.

Le match référence que les Tourangeaux attendait tant a eu lieu mercredi soir. Les Caennais, alors leaders du championnat et meilleure défense, ont trouvé face à eux de valeureux Remparts, qui, au bout des 60 minutes de jeu, se sont imposés sur le score de 3-2, marquant aux joueurs de Luc Chauvel quasiment autant de buts que leurs cinq premiers adversaires. Mais durant la rencontre, l'infirmerie s'est remplie de nouveau, puisque Guillaume Mc Sween a du quitter ses coéquipiers en cours de match suite à une blessure au bras causée par un patin adverse.

Frank Spinozzi, avec un effectif réduit, va laisser du champ aux jeunes : "Même si on a des leaders absents, j'ai totalement confiance en ceux qui vont faire le déplacement à Epinal. Aux jeunes de prendre une place plus importante dans cette équipe. On va tout donner collectivement, à l'image des valeurs de cette équipe." Pour palier les blessures, les joueurs bordelais Gaëtant Richard devant le but, Bastien Lemaitre en défense et Louis Vitou en attaque seront du déplacement à Epinal.

Et pour enchaîner après les Drakkars, c'est l'équipe d'Epinal qui se dresse sur la route des Tourangeaux. Après un début de championnat poussif, les joueurs de la cité vosgienne sont allés s'imposer sur la marque de 1-5 sur la glace du Mont-Blanc cette semaine (1-5), après avoir débloqué leur compteur victoire lors du match précédent face à Chambéry (5-0). Dans les rangs spinaliens, on retrouve pas moins de trois anciens Remparts avec la présence de Kévin Altidor, Tomas Nechala et Maxime Ritz.

Le match débutera à 18h05 à Poissompré, l'antre d'Epinal. En cas de victoire avant la fin du temps réglementaire, les Remparts effaceraient les 9 points de retrait au classement.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Les Remparts accueillent le leader Caen

Les Remparts n'ont malheureusement pas pu enchaîner une deuxième victoire de suite samedi soir à Neuilly, en s'inclinant sur le score de 5-3 alors qu'ils menaient au tableau d'affichage à moins de cinq minutes du terme de la rencontre.

Pas le temps de tergiverser pour les Tourangeaux puisque ce n'est ni plus ni moins que le leader du championnat qui se présenter rue de l'Elysée mercredi soir dès 20h. En effet, les Drakkars de Caen sont insatiables en ce début de championnat, puisqu'ils comptent 5 victoires en 5 rencontres, dont deux acquises lors des prolongations. Les joueurs de Luc Chauvel s'appuie qui plus est sur la meilleure défense de Division 1 avec seulement 4 buts encaissés en 5 matchs. Les Caennais s'appuient dans les buts sur Ronan Quemener, ancien international, ainsi que sur le duo défensif composé de Jonathan Janil et Jyri Marttinen. L'offensive est menée par le Canadien Felix Chamberland, auteur de 9 points en 5 rencontres.

Du côté des Tourangeaux, cette nouvelle défaite subie en toute fin de rencontre contre les Bisons ne permet pas de bonifier les deux premiers tiers qu'ils ont passé en tête. C'est donc une équipe dos au mur qui se retrouve contre le leader. Quoi qu'il en soit, les Remparts ne lâchent rien sur la glace malgré des résultats qui se jouent à un rien, trop souvent en leur défaveur.

Le capitaine, Alexis Birolini, revient sur le résultat final à Neuilly et sur la confrontation de demain soir ace aux Drakkars : "Forcément c'est une défaite frustrante car on a su répondre présent lors de ce déplacement à Neuilly qui n'est jamais facile mais on a lâché sur la fin. Ça s'est joué sur des détails. Il faut encore apprendre de ce match pour avancer et travailler sur tout ce qu'il y a de positif. On pense déjà à mercredi pour le match contre Caen. Ce sera un match serré encore une fois, avec une équipe basée sur la défense et très opportuniste. On se prépare comme il faut, on doit être présent et concentré les 60 minutes du match. On devra aussi être encore plus pointilleux sur les détails et les unités numériques."

Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 20h mercredi soir à la patinoire de Tours. Vous pouvez d'ores et déjà acheter vos billets en ligne. Le pass sanitaire ou un test PCR de moins de 72h est demandé pour entrer dans l'enceinte de la patinoire. Venez nombreux soutenir les Remparts, ils ont besoin de vous tous.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
Un déplacement périlleux chez les Bisons

Après leur première victoire acquise samedi dernier face à Chambéry (11-0), les Remparts comptent bien continuer sur leur lancée afin d'engranger de nouveaux points et de continuer à réduire l'écart au classement.

Le match réalisé face à Chambéry a été complet du début à la fin, que ce soit par l'offensive avec 9 buteurs différents, par la défense qui a été solide et n'a jamais paniqué et pour finir par le portier d'un soir, Gaëtan Richard qui a été impassible réalisant un blanchissage par la même occasion.

Les joueurs de Frank Spinozzi auront fort à faire samedi soir avec un déplacement à Neuilly sur Marne, actuel 4e de Division 1. L'équipe francilienne, coachée par François Dusseau a débuté le championnat par trois victoires de rang contre Clermont-Ferrand 8-4, puis à Strasbourg 2-3 et enfin contre Marseille 6-3. Ils se sont en revanche inclinés lourdement à Cholet samedi dernier sur la marque de 6-1. Les Bisons sont la deuxième meilleure attaque du championnat avec 18 buts inscrits, soit une unité derrière les Remparts, qui occupent la tête de ce classement après quatre journées de championnat.

Le coach tourangeau, Frank Spinozzi, est conscient de que la victoire acquise contre Chambéry est libérateur pour ses joueurs : " Tout le monde est soulagé, il y a le sentiment d’être récompensés des efforts fournis. C’est une bonne dose de frustration en moins et un soulagement. Maintenant, il faut savoir confirmer sur les prochains matchs." Les Bisons, adversaires des Remparts demain soir, seront également remontés après la défaite subie à Cholet : "C’est une équipe qui vise le haut de tableau en championnat et dont l’effectif a été construit en fonction. Le revers face à Cholet est un pas de travers mais je ne doute pas que François et son groupe feront tous les ajustements. On s’attend à un très gros défi physique et on sait qu’il y a aussi du patin dans cette formation." Quand à Frank, ce sera un retour dans la patinoire de Neuilly, un endroit qu'il connaît par coeur : "Oui, c’est sûr que ce sera particulier. Personne n’aurait passé 10 ans de sa vie dans un club sans ressentir certaines émotions particulières en revenant. Mais passé ce moment particulier, je serai très vite concentré ensuite sur le match."

C'est donc un match tout particulier qui attend les Remparts et leur coach, demain soir, dès 18h30 à Neuilly sur Marne. Un match qui doit permettre de valider la victoire acquise il y a une semaine, et de continuer le rapprochement au classement, avant d'accueillir mercredi soir les Drakkars de Caen, et de se déplacer à Epinal dans une semaine, dans ce qui pourrait être une semaine décisive pour les Remparts.
DIVISION 1
DIVISION 1
Le retour des Remparts

Après les trois défaites concédées, les Remparts n'ont plus le choix, ils se doivent de remporter ce match, qui est à leur portée si tout ce qu'ils entreprennent se déroule comme prévu. Pour l'occasion, c'est Gaëtan Richard, le back up des Boxers de Bordeaux, qui garde la cage tourangelle ce soir.

Les Remparts n'ont donc pas le choix, et malgré une première alerte sur le but de Richard par l'intermédiaire de Siraudin (4'25), puis une double occasion de Raveau et de Siraudin (8'29), ce sont les Remparts qui trouvent la faille sur un but de Peter Bourgaut bien servi devant le but par Fabien Métais, en supériorité numérique (1-0 à 10'09). La machine est lancée, et alors qu'ils évoluent en infériorité, Fabien Métais se retrouve seul face à Richer et expédie le palet dans la lucarne gauche (2-0 à 15'19). Une avance qui s'accentue encore lorsque Jan Safar trouve lui aussi l'ouverture sur un tir lointain (3-0 à 16'58). Un premier tiers solide de la part des Remparts, tandis que Richard est solide devant son but.

La déferlante des Remparts en attaque ne s'arrête pas en si bon chemin. Dès l'entame du deuxième tiers, l'écart au tableau d'affichage prend de l'ampleur. David Camy-Sarty trouve la faille sur le côté droit du but (4-0 à 21'48), avant que Colin Downey ne reprenne un rebond suite à un tir d'Ayotte (5-0 à 24'31). Les Eléphants changent de gardien, Trillat prenant la place de Richer (25'18). Le festival offensif ne s'arrête pas pour autant pour les locaux puisque Phil Busbacher vient conclure à bout portant entre les jambières du gardien (6-0 à 27'18). Richard devant le filet tourangeau continue son sans faute et réchauffe le public avec un double arrêt (33'57).

Les attaquants tourangeaux continuent leur festival offensif dans la dernière période. Raibon reprend un rebond dès la première attaque (7-0 à 40'15), Mattson glisse le palet à côté du gardien, un premier temps pas confirmée par les arbitres, sa réalisation l'est un peu plus d'une minute après par le corps arbitral (8-0 à 44'10). Msumbu enfonce le clou dans la minute (9-0 à 44'53). Mattson reprend ensuite un rebond dans la masse de joueurs présent devant le but (10-0 à 58'01), avant que Métais marque le dernier but de la soirée peu avant la fin du match (11-0 à 59'50).

C'est donc une soirée faste pour les Remparts qui accomplissent un match complet sur tous les points. L'attaque a été prolifique, la défense solide et le portier d'un soir, Gaëtan Richard réalise un blanchissage. Au classement, les Remparts sont toujours derniers, mais ils totalisent dorénavant -6 points.
DIVISION 1
DIVISION 1

La composition face à Chambéry

L'infirmerie tourangelle, qui comptait déjà la présence du gardien Sébastien Raibon et du défenseur Alex Pisarik, se remplit d'un nouveau pensionnaire, l'attaquant Alexis Crosnier. Un coup dur supplémentaire à digérer pour l'équipe.

Il est remplacé dans le groupe des 20 par un jeune Tourangeau, Raphaël Peltier, qui avait déjà fait quelques apparitions dans le groupe tourangeau la saison dernière.

Grande première, par ailleurs, la présence dans le groupe du jeune gardien des Boxers de Bordeaux Gaëtan Richard. Gaëtan fait partie des joueurs bordelais qui peuvent jouer à Tours dans le cadre des licences bleues.

A ce soir pour le match et cette soirée Halloween qui s'annonce bouillante.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1
Venir à bout de ses vieux démons

Pour le compte de la 4e journée de Division 1, les Remparts accueillent ce samedi les Eléphants de Chambéry, pour enfin débloquer leur compteur point et décrocher une victoire qui lancerait enfin une saison qui, jusqu'à présent, ne reflète pas l'énergie dépensée et l'envie des joueurs sur la glace.

Après trois journées, les Tourangeaux ont essuyé trois revers, sans toutefois avoir démérité sur la glace. Des courtes défaites, certes, mais qui empêchent pour le moment les hommes de Frank Spinozzi de rattraper leur retard au classement, puisqu'ils comptent toujours 9 points de retard sur l'avant dernier, Clermont-Ferrand. Lors des deux premiers matchs l'attaque n'était pas en réussite. Puis, lors du revers subi à Montpellier samedi dernier, c'est cette fois-ci la défense qui a pêché, alors que le réveil offensif a eu lieu dans le dernier tiers, les Remparts remportant la dernière période sur le score de 2-5 à Montpellier. C'est donc sur ce tiers que les Tourangeaux vont devoir s'appuyer pour défier Chambéry.

Les Eléphants sont actuellement 10es au classement avec une victoire acquise en trois rencontres jouées. Les deux défaites ont été concédées face à Dunkerque pour la journée inaugurale (3-4) et contre Mont-Blanc, les actuels deuxièmes (2-5). La victoire acquise l'a été sur la glace de Marseille, l'un des favoris de ce championnat de Division 1, sur un score sans appel de 2-5. Il faudra donc se méfier de cette équipe alpine qui voudra une nouvelle fois s'imposer loin de ses terres.

L'entraîneur Frank Spinozzi confirme ce qu'il atend de son équipe durant le match : "On doit continuer à travailler dans notre zone défensive en priorité et aussi en avant du but. Les gars doivent prendre confiance lors de la rencontre, ils travaillent beaucoup pour cela durant la semaine."

A noter que le gardien Sébastien Raibon, ainsi qu'Alex Pisarik en défense et Alexis Crosnier en attaque seront absents demain soir.

Le coup d'envoi sera donné à 20h à la patinoire de Tours. Vous pouvez acheter vos billets directement en ligne. Pour ce match spécial Halloween, un concours de déguisement est organisé avec deux lots à remporter (2 places pour le prochain match à domicile ou 2 tickets accès piscine et espace détente au centre aquatique du Lac). Venez nombreux soutenir les Remparts pour la quête de la première victoire de la saison.

#TousRemparts #EcrireLHistoire
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

La composition à Montpellier

Avec les absences confirmées, comme mercredi face à Angers, de notre gardien Sébastien Raibon et de notre défenseur Alex Pisarik, c'est le même groupe qui se déplace à Montpellier à l'exception de Kevan Lévêque qui retrouve sa place dans l'effectif. C'est avec ces 20 guerriers qu'il faudra aller chercher les 3 points de la victoire, et retrouver de l'allant offensif.

On attend l'ouverture du compteur buts de nos attaquants, seul Peter Bourgaut a pour l'instant trouvé le fond des filets, en plus du défenseur recrue Guillaume McSween.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Le temps de la récolte

Nos Remparts n'ont pas démérité depuis le début de saison, leur engagement est total et leurs efforts permanents. Mais pour l'instant, les résultats ne sont pas (encore) au rendez-vous.

Avec le lourd fardeaux des 9 points de pénalité, la marge de manoeuvre est très fine pour notre équipe, et le déplacement à Montpellier, face à une équipe que l'on attend plutôt en deuxième moitié de classement, présente tout du rendez-vous incontournable.

Il faut prendre des points, vite, pour prendre un élan positif et commencer à grignoter le négatif au classement. Face à Angers, en coupe mercredi, nos Remparts ont travaillé fort leur secteur défensif, mais là c'est surtout l'attaque que l'on attend de voir décoller.

Pour notre coach : " Il y a une forme d'urgence à prendre des points, le déclic doit se faire par l'offensive désormais. Contre Angers, j'ai vraiment apprécié la prestation de joueurs comme JP Fontaine notre gardien, David Camy-Sarty qui confirme son potentiel et Mathieu Ayotte qui est exemplaire sur la glace. Tout n'est pas à jeter, il y a du positif sur lequel s'appuyer. "

Début du match à 20 h, à regarder sur Fanseat à ce lien ou, encore mieux, confortablement installé chez notre partenaire L'Etape 84 qui retransmet tous nos matchs à l'extérieur. Le combo idéal avec une belle assiette et un verre.

#TousRemparts #OnALesCrocs

COUPE DE FRANCE
COUPE DE FRANCE
Les Ducs étaient trop forts

Nouvelle saison, nouvelle version du derby entre les Remparts et les Ducs. Un match qui parait avant le coup d'envoi "démesuré" tant les Angevins réalisent un début de saison idéal en occupant la deuxième place de la Ligue Magnus à l'heure actuelle.

Les Ducs ne laissent aucune chance aux Remparts dès le début de la rencontre. La possession du palet est angevine, et dès la deuxième minute le compteur but s'ouvre. Guenther dévie un tir de Dusseau qui trompe Fontaine, présent devant le filet (0-1 à 1'57). Les Tourangeaux n'inquiètent pas Cowley, le portier des Ducs, au contraire de son homologue tourangeau qui voit les tentatives angevines se multiplier. Les Ducs doublent la mise logiquement sur un tir de Kevin Dusseau (0-2 à 16'06).

La main mise sur le match est toujours angevine. L'écart se creuse au tableau d'affichage avec deux réalisations après la mi tiers. Halley dans un premier temps en supériorité numérique trompe Fontaine (0-3 à 36'41), suivi de Torquato qui s'y prend à deux fois pour trouver le chemin des filets (0-4 à 36'41). La meilleure tentative des Remparts intervient en supériorité sur un tir de Mc Sween dévié par le bouclier de Cowley (39'36).

Comme pour les deux premières périodes, les Ducs contrôlent le palet, les Tourangeaux devant se contenter de patiner après le palet. Sur une phase offensive posée devant le but des Remparts, Serer trouve l'ouverture sur un service de Giroux (0-5 à 53'57). Suite à une sortie de Fontaine pour intercepter un palet, la relance de son défenseur est interceptée, Giroux sert Halley seul devant la cage vide (0-6 à 58'05).

La marche était trop haute pour les Remparts ce soir, tant les Ducs ont maîtrisé le palet tout au long de la rencontre. Il faudra maintenant se mobiliser pour le déplacement prévu samedi à Montpellier pour débloquer le compteur au classement de la Division 1.
COUPE DE FRANCE
COUPE DE FRANCE
COUPE DE FRANCE
Un match de gala

C'est un véritable match de gala qui attend les Remparts ce mercredi soir à 20 h à la patinoire de Tours avec la réception des Ducs d'Angers, actuels deuxièmes de la Ligue Magnus, pour le compte des 16es de finale de la Coupe de France.

Les Ducs sont actuellement classés deuxièmes de la Ligue Magnus avec 18 points en 7 rencontres disputées (6 victoires et 1 défaite). Les statistiques collectives des Angevins sont tout bonnement impressionnantes : 26 buts marqués pour seulement 11 encaissés, et uniquement 40 minutes de pénalités concédées, soit l'équipe la moins pénalisée du championnat. Autant dire que les Ducs ne font pas de cadeau en ce début de saison.

L'effectif d'Angers est notamment composé des attaquants canadiens Danick Bouchard et Tommy Giroux, actuels co-meilleurs pointeurs de l'équipe avec 7 points, ainsi que des défenseurs Patrick Coulombe, qui entame sa 5e saison en Anjou, et de l'international français Kevin Dusseau. Le portier américano-canadien Evan Cowley, arrivé cet été, fait également le job avec un blanchissage réalisé et une moyenne de buts encaissés par match de 1,34.

Du côté des Remparts, après les deux défaites subies en ce début de saison et avec un manque de réussite devant le but adverse, ce match servira à préparer la suite du championnat tout en jouant sa chance à fond. Devant le filet, ce sera Jean-Philippe Fontaine qui sera positionné en dernier rempart, tandis qu'en défense Alex Pisarik est incertain.

Le coup d'envoi de la rencontre sera donc donné à 20 h à la patinoire de Tours ce mercredi. Vous pouvez acheter dès à présent vos billets. Le tarif est de 5 € pour les enfants de 6 à 12 ans et de 12 € en plein tarif.
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1
Défaite malgré la fête

Le public tourangeau est venu en nombre pour ce premier match de la saison de Division 1, dans l'opposition face au Mont-Blanc. L'occasion après une année compliquée de retrouver son équipe dans un match officiel.

Le premier tiers voit les Remparts mettre de l'intensité dans la rencontre, dès l'entame, avec une première occasion signée Alex Pisarik (0'30). Les Yétis suivent le même chemin et après une première tentative de Bastien Zago au deuxième poteau (2'43), c'est sur une action rapide qu'ils ouvrent la marque par l'intermédiaire d'Alexandre Renaud, idéalement servi par Bruno Zabis après un une deux qui prend de vitesse la défensive tourangelle et qui prend Sébastien Raibon à contre pied dans sa glissade (0-1 à 4'26). Les Tourangeaux ne lâchent rien et après un 5 contre 3 stérile, Peter Bourgaut, placé à la pointe voit son tir heurter la transversale du but gardé par Victor Goy (16'17). Le réalisme du Mont-Blanc a pris le dessus sur les occasions tourangelles en ce premier tiers.

L'intensité imposée par les deux formations est toujours présente. Devant sa cage Sébastien Raibon réalise un gros match, s'interposant à bout portant (26'30), avant de réaliser un triple arrêt lors d'une remontée de palet rapide du Mont-Blanc (31'44). De leur côté les Remparts poussent pour égaliser. Mathieu Ayotte part en échappée et se voit fauché lors de sa tentative (32'00). Ceci n'est que partie remise, puisque l'égalisation tant attendue par le public tourangeau arrive lors d'un deux contre un, Julien Msumbu sert parfaitement Peter Bourgaut sur sa gauche pour enfin prendre à défaut le portier adverse (1-1 à 35'20). La patinoire est en ébullition.

Dans ce dernier tiers les Yétis pensent reprendre les devants au tableau d'affichage mais l'arbitre en décide autrement. Leif Mattson détourne le palet dans son propre but, un joueur adverse étant sans doute dans le slot au moment de l'action pour gêner Sébastien Raibon (44'47). Un répit de courte durée pour les locaux puisque les Yétis reprennent les devants en supériorité par l'intermédiaire d'Eric Leger sur une assistance d'Alexandre Renaud (1-2 à 47'24). Un écart qui se creuse une minute plus tard, malgré des arrêts de Sébastien Raibon, Bruno Zabis trouve la faille (1-3 à 48'55). En tentant le tout pour le tout en sortant son gardien, le coach tourangeau veut recoller au score, mais sur une perte de palet, Bruno Zabis enfonce le clou en scellant la marque définitivement dans une cage vide (1-4 à 59'27).

Malgré une bonne prestation d'ensemble, les Remparts s'inclinent sur le score de 1-4 face au Mont-Blanc. Le public tourangeau est venu en nombre ce soir pour cette rencontre. Au niveau comptable la soirée n'est pas idéale pour les Remparts qui ne réduisent pas l'écart sur les équipes de bas de tableau.
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1
La composition contre Mont-Blanc

Grâce à ce visuel préparé par notre partenaire ARJ Com et notre équipe de communicatoin, prenez connaisssance de la composition d'équipe de nos Remparts pour le match de ce soir, qui voit Tours affronter le Mont-Blanc de Julien Guimard et Charles Lamblin.

Notre recrue à l'attaque Leif Mattson va disputer son premier match de D1. Tout juste qualifié, le voici officiellement un Rempart.
DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Un match crucial

Les Remparts disputeront leur premier match officiel de la saison à la patinoire de Tours ce samedi, à 20 h, avec la réception de l'équipe du Mont-Blanc, déjà un match capital dans la saison du club tourangeau.

Après une défaite inaugurale sur le plus court des écarts (2-1) chez les Albatros de Brest, notamment du fait du portier Jiri Blazek, auteur d'une grande prestation, les joueurs de Frank Spinozzi n'ont déjà plus le choix lors du deuxième match de championnat. Avec les points de retard infligés au classement cumulés à la défaite inaugurale, il n'y a pas d'autre alternative que de signer les trois points à l'issue de cette rencontre.

Pour cela, il faudra prendre le dessus sur une formation bien connue maintenant du club tourangeau puisqu'ils s'affrontent depuis plusieurs saisons maintenant, mais également parce que le coach des Yétis n'est autre que Julien Guimard, l'entraîneur des Remparts la saison passée. Lors de la première journée, le Mont-Blanc s'est imposé en toute fin de rencontre face aux Dogs de Cholet (3-2).

Le coach tourangeau décrit l'état d'esprit de son équipe à l'amorce de ce match à domicile ainsi que du résultat du match à Brest : "On a tous hâte de jouer devant nos supporters, on n’arrête pas d’en parler entre nous. La défaite à Brest nous a fait mal car on connaît l’urgence de la situation et on veut tout faire pour disputer les play-offs à la fin de la saison. L’esprit d’équipe et l’effort sont incroyables malgré la défaite. Les joueurs sont exemplaires à l’entraînement. Je suis très fier de leurs professionnalisme."

Frank Spinozzi en est donc convaincu, cette rencontre sera déterminante pour la suite de la saison des Remparts. Sans plus attendre, la seule possibilité d'assister à cette rencontre est de réserver sa place en ligne en vous rendant sur la billetterie du match Tours - Mont-Blanc.

Nous vous rappelons que le pass sanitaire est obligatoire pour rentrer dans l'enceinte de la patinoire, et qu'une fois à l'intérieur le masque n'est pas obligatoire.

#TousRemparts #EcrireLHistoire

DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Que de frustration !

Malgré un match de très bonne facture, et une domination sur la majorité de la rencontre, notamment au chapitre des tirs, nos Remparts s'inclinent en Bretagne sur la plus petite des marges, 2-1.

Supérieurs en premier tiers, nos Remparts n'ont pas su trouver la faille face à un fantastique Jiri Blazek devant le filet des Albatros. Au contraire, la recrue star brestoise Kubalik a signé un doublé en tiers médian, frappant sur deux supériorités numériques.

En dernier tiers, notre équipe mettait toutes ses forces dans la bataille et Guillaume McSween obtenait enfin la récompense du travail collectif de qualité en marquant, assisté d'Alex Pisarik et Mathieu Ayotte. Hélas, ce sera la seule fois où nos Remparts trouvaient l'ouverture.

Malgré cette copie très satisfaisante, le résultat n'est pas au rendez-vous. Il faudra qu'il le soit dès samedi face au Mont-Blanc, et ce peu importe la manière. Ne manquez pas l'ouverture de la saison dans notre arène, coup d'envoi à 20 h et billetterie uniquement en ligne.

DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1

Composition de l'équipe

Découvrez la composition du groupe tourangeau qui part défier Brest, ce soir à 20 h. Les infos : retours en défense d'Alex Pisarik et d'Alexis Sansfaçon, absents à La Roche. Fabien Métais évoluera avec eux à l'arrière, tandis que Mathieu Buttin fait le chemin inverse et jouera en attaque. Un secteur où manque Leif Mattson, pas encore qualifié, et Kevan Lévêque qui a décidé de ne pas disputer la saison de D1.

DIVISION 1
DIVISION 1
DIVISION 1
Lancer la saison de la meilleure des manières

Le championnat de Division 1 débute ce week-end. Après un premier tour de Coupe de France bien négocié à La Roche-sur-Yon, les Remparts vont effectuer un déplacement chez les Albatros de Brest.

Les Brestois, contrairement aux Tourangeaux, ont eu seulement deux matchs amicaux avant la reprise officielle de la compétition. Deux résultats serrés avec au final une courte défaite à Nantes (5-4) suivie d'une victoire arrachée sur la glace tourangelle (2-3) il y a un peu moins de deux semaines, grâce notamment à un doublé de Mathieu Tremblay, l'ancien Rempart.

Depuis, les Albatros, entraînés par Claude Devèze qui connaît bien le club tourangeau pour y avoir joué puis coaché, se sont qualifiés pour le deuxième tour de la Coupe de France en s'imposant lors de la prolongation à Cholet sur la marque de 4-5.

De leur côté, les Remparts, suite au camp d'entraînement intense, ont repris un rythme "normal" entre les entraînements la semaine et les matchs le samedi. La victoire acquise en Vendée la semaine dernière, certes face à un pensionnaire de Division 3, a permis de partir sur une spirale positive avec d'aller défier les Albatros.

En ce qui concerne l'effectif à disposition du coach ainsi que de la semaine qui vient de s'écouler, le coach Frank Spinozzi nous fait le point : "Tous les joueurs devraient être présent sauf Leif Mattson pour un problème de licence. Notre exécution semble meilleure depuis deux semaines et surtout il y a moins de fatigue. Certains exercices réalisés durant les entraînements ont été faits en conséquence d'une grande glace, ce qui est le cas à Brest."

C'est donc au Rïnkla Stadium de Brest, à 20h, que les Remparts débuteront leur championnat. Une victoire d'entrée de jeu serait la bienvenue pour combler les points de pénalités subis au classement et ainsi rattraper une partie du retard.
COUPE DE FRANCE
PREMIER TOUR
PREMIER TOUR
Nos Remparts se lancent en coupe

Après une série intense de matchs amicaux, où les Remparts n'ont pas été ménagés physiquement avec un camp d'entraînement et l'enchaînement des déplacements notamment, il est grand temps d'entrer dans le vif du sujet avec le premier match officiel de la saison.

Avec une reprise du championnat décalée au 9 octobre, suite aux possibles incertitudes liées à la Covid, c'est donc par le premier tour de la Coupe de France que la saison 2021-2022 débute. Au programme, un déplacement en Vendée chez le Hogly de La Roche-sur-Yon, pensionnaire de Division 3, ce samedi, avec un coup d'envoi qui sera donné à 19 h.

Contrairement aux Remparts, les Vendéens, coachés par Juraj Ocelka depuis plusieurs saisons, ont débuté leur championnat le week-end dernier avec un déplacement à Orléans et une victoire sur le score sans appel de 7-1. Quatre joueurs ont marqué deux points ou plus au cours de cette victoire : Kamil Rajnoha, Sébasien Nimer et Andrew Donald, tous les trois avec 2 points, et le meilleur pointeur de la soirée Bohus Farkasovsky avec 3 points.

Du côté des Remparts, le coach Frank Spinozzi s'attend à un match où son adversaire ne voudra rien lâcher et où ses joueurs devront être appliqués comme il nous le dit : "J'attends des joueurs qu'ils soient travailleurs et volontaires, qu'on soit capables de jouer un bon match malgré les blessures. Je veux aussi que l'équipe respecte les systèmes de jeu ainsi que ce qu'on a mis en place sur les unités spéciales. Il faut faire attention à toutes les équipes qu'on rencontre, même un pensionnaire de Division 3. Je ne connais pas assez La Roche-sur-Yon pour me faire une idée sur eux mais ils vont vouloir gagner autant que nous."

Le décor est planté, place au jeu ! Les Remparts ont soixante minutes pour lancer leur saison de la meilleure des façons, avant de se déplacer le 9 octobre à Brest pour l'ouverture du championnat de Division 1.
DIVISION 1
DÉPARTS
DÉPARTS
Merci Alex et Kostas

Comme annoncé par Frank Spinozzi précédemment, il fallait encore faire des choix difficiles pour affiner l'effectif de nos Remparts pour la saison de D1.
Notre coach a fait ses choix, avec les départs de l'attaquant canadien Alexandre Renaud et du défenseur lituanien Kostas Gusevas.

Nous souhaitons à Alex et Kostas tout le meilleur pour la suite de leur carrière, et les remercions pour leur investissement au cours de ce camp de préparation.

Pour nos Remparts, prochain rendez-vous mercredi à Neuilly. Puis la campagne de présaison se terminera par deux matchs : le premier sur la glace d'Epinal samedi, puis le lendemain dimanche face à Brest, sur notre glace de Tours avec un coup d'envoi prévu à 19 h 15.

#TousRemparts #EcrireLHistoire