LES REMPARTS DE TOURS

Club de hockey-sur-glace de Tours
  • Contact
    02 47 61 72 83

Nos Actus

Communiqué

Décision de la CNSCG : Les Remparts vont faire appel

Validé en D1 pour la saison 2021-2022, notre club des Remparts a été lourdement sanctionné par la Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion. Cette dernière a décidé de nous infliger 9 points de pénalité dont 3 avec sursis pour non-respect de l’objectif financier imposé (+ 50.000 €).

Il est important de préciser qu’il ne s’agit pas du non-respect de l’encadrement de la masse salariale, qui lui a parfaitement été respecté (199.000 € réalisés sur 200.000 € imposés).

Cette décision injuste de nous sanctionner, nous ne l’acceptons pas et ferons donc appel pour défendre nos droits et notre honneur.

“ Je suis atterré face à cet acharnement ciblé. Depuis plus de 30 ans, je gère des entreprises qui n’ont jamais eu ou connu de soucis financiers majeurs, et j’estime n’avoir de leçons de gestion à recevoir de personne, la CNSCG y compris. D’ailleurs, j’aimerais savoir lequel des membres de la CNSCG peut se targuer d’un bilan équivalent de 30 ans de gestion d’entreprises sans le moindre souci financier… ”, témoigne notre président Stéphane Raisin.

Il ajoute : “ Voici des faits clairs pour vous expliquer pourquoi je suis médusé par le choix de la CNSCG de nous infliger une telle sanction :

1. Nous avons réduit la dette sur les fonds associatifs de moitié sur cette année, cette dernière étant passée de - 100.000 € à - 50.000 €, avec l’objectif d’être à 0 au 30 avril 2022. Si nous ne connaissons pas une nouvelle année de crise sanitaire, nous y serons et j’aurais donc ramené la situation des Remparts d’une situation catastrophique à une situation à 0, en ayant traversé toutes les vagues de la crise sanitaire. Ces chiffres, vérifiés et validés par le commissaire aux comptes qui n’a émis aucune réserve sur leur validité et leur véracité, ne sauraient donc être remis en cause.


2. L’objectif financier imposé sur cette dernière saison l’avait été avant la grave crise sanitaire qui nous a fortement impactés en nous privant notamment de notre public, et de la participation de certains partenaires qui n’ont pas pu honorer la totalité de leurs engagements. Pourtant, aucun ajustement n’a été fait.

3. Nous avons été floués par les aides de compensation face aux pertes de billetterie. Elles devaient représenter 70 % des recettes de la période du 1er septembre au 31 décembre, soit 42.000 € (en effet, la recette réelle billetterie + bar représente 64.000 € pour cette période), et elles se sont élevées au final à… 6.000 €.
Bien sûr, on ne parle pas de la période du 1er janvier au 31 mars, celle où les recettes sont pourtant les plus importantes, qu’il faut passer sous silence car là l’aide est de… 0 € pour une perte estimée de 130.000 €. C’est en tout et pour tout près de 200.000 € de recettes de billetterie et de bar qui ont été compensées à hauteur de 6.000 €… Je vous laisse tous apprécier la générosité de l’état et le respect de ses promesses.

4. Il est scandaleux de sanctionner un club qui fait des efforts majeurs pour redresser sa situation jadis dramatique. A mon arrivée, les Remparts étaient en effet au bord du dépôt de bilan. Le commissaire aux comptes et l’expert comptable de l’époque l’avaient même signalé à l’ancien président…
Mon prédécesseur Thomas Lhomme, à la gestion catastrophique et qui n’a pas pu finir son mandat face à ce désastre, m’avait laissé un champ de ruines financier sans qu’il en soit importuné malgré une dette s’élevant à environ 150.000 €. Aucune réaction de la CNSCG à l’époque... Nous, à ce jour, présentons des comptes certifiés par le commissaire aux comptes sans aucune réserve, ce qui garantit d’éviter toute forme de manipulation ou de truquage.

Dans ce contexte, nous reprocher un manque de 20.000 € de résultat, différence entre les + 50.000 € de l’objectif fixé et les + 30.000 € relève de la provocation, et nous nous battrons pour qu’elle soit annulée.

D’autant plus que le club a continué de travailler pour son développement avec l’achat pendant cette période compliquée de 2 minibus pour le hockey mineur et le hockey majeur du club ou encore le déploiement de moyens importants pour réaliser une retransmission des matchs en direct vidéo de haut vol, pour que vous puissiez tous profiter au maximum des rencontres.

De plus, je voudrais remettre l’église au centre du village : Tours est validé en D1. J’invite donc ceux qui sont prompts à critiquer le club sans rien connaître de son fonctionnement interne à balayer devant leur porte avant de tenir des propos erronés ou fantaisistes.

Nous menons un combat pour que ce club des Remparts, riche de ses licenciés des plus petits aux joueurs de notre D1, de ses chevilles ouvrières, de ses partenaires publics et privés, de ses bénévoles, de ses supporters, soit traité avec le respect qui est dû à l’égard de tous.

C’est à cœur ouvert et avec la plus grande transparence que j’ai tenu à m’adresser à vous toutes et vous tous. Je vous laisse désormais le soin de vous exprimer à la lumière de toutes ces informations, qu’il m’a semblé essentiel de partager avec vous.

Je vous tiendrai au courant de la décision d’appel. “

Nous avons tous hâte de vous retrouver, vous les passionnés de hockey, à la patinoire de Tours.

#TousRemparts